UN AN DÉJÀ : POP'SCIENCES SOUFFLE SA PREMIÈRE BOUGIE !

Voir l'événement

Habiter la Ville, Habiter le Monde

HHabiter la Ville, Habiter le Monde

Le cycle 6 des Rencontres des Savoirs 2017 – 2018 s’est achevé le 3 avril dernier autour de « Le développement du numérique peut-il rendre la ville durable sociale et citoyenne ? », mais chercheurs et citoyens continuent de s’interroger ensembles sur cette thématique…

Les Rencontres Scientifiques Nationales de Bron (RSNB), projet participatif  par les différentes formes d’échanges entre les habitants et les chercheurs, débutent en mai toujours autour du débat  « Si on parlait de la ville, durable, sociale et citoyenne… ? »

Le mercredi 30 mai se dérouleront la restitution des ateliers citoyens menés tout au long de l’année avec les chercheurs et les enfants. Le  jeudi 31 mai aura lieu un grand débat en présence de deux invités de renom, Bernard Blanc et Olivier Frérot, une soirée participative à laquelle le public est invité à participer, à (s’)interroger, à livrer ses points de vue !

Un partenariat entre l’IFSTTAR et la Ville de Bron.

Soiré du 31 mai :

  • Intervenants : Olivier Frérot et Bernard Blanc
  • Soirée animée par : Valérie Disdier, directrice d’Archipel, Centre De Culture Urbaine.

En savoir plus

Rencontres nationales scientifiques de Bron

Ville durable, sociale et citoyenne ?

VVille durable, sociale et citoyenne ?

« Ville connectée : de l’intérêt général à la liberté individuelle »

Présenté par Michèle Guilbot, Directrice de recherche IFSTTAR, Adjointe à la direction LMA/ Département TS2

« Quantifier la ville aimable ? »

Présenté par Denis Martouzet, Professeur en urbanisme à l’Université de Tours

 

Conférence animée par : Laurent Meyer, Délégué au développement de la culture scientifique (Ifsttar)

Piloté par : Dominique Mignot, Responsable du comité de pilotage scientifique RSNB et Directeur du département TS2 (Ifsttar)

Evénement organisé dans le cadre des Rencontres Scientifiques Nationales de Bron, Rencontres des savoirs, en partenariat avec l’Ifsttar, l’ENTPE, Ville de Bron

Cycle 6 : « le développement du numérique peut-il rendre la ville durable sociale et citoyenne ? »

Entrée gratuite.

 

Contact : laurent.meyer@ifsttar.fr

Le développement du numérique peut-il rendre la ville durable, sociale et citoyenne ?

LLe développement du numérique peut-il rendre la ville durable, sociale et citoyenne ?

Habiter la ville numérique : entre risques d’exclusion et espoir d’insertion

Venez échanger et débattre avec Philippe Vidal, Enseignant chercheur à l’UMR IDEES le Havre CNRS 6266, Maître de conférence en Géographie et Aménagement à l’Université du Havre.

Animé par : Laurent Meyer, Délégué au développement de la culture scientifique (Ifsttar)

Piloté par : Dominique Mignot, Responsable du comité de pilotage scientifique RSNB et Directeur du département TS2 (Ifsttar)

Evénement organisé dans le cadre des Rencontres Scientifiques Nationales de Bron, Rencontres des savoirs, en partenariat avec l’Ifsttar, l’ENTPE, Ville de Bron

Invitation_conférence_RSNB

Les addictions et notre cerveau

LLes addictions et notre cerveau

Que se passe-t-il dans notre cerveau lorsque nous sommes addicte ? Quels sont les effets des addictions comportementales (addiction aux jeux d’argents, anorexie…) sur le cerveau ? Cet échange vous permettra de savoir où en est la recherche sur ces points et nous tenterons de répondre au mieux à ces questions au travers d’études concrètes menées par des chercheurs en neurosciences lyonnais.

Conférence proposée par Alexia Gerardin, doctorante de l’Institut des Sciences Cognitives Marc Jeannerod  dans le cadre de la Semaine du Cerveau.

Consultez l’ensemble du programme sur le site national de la Semaine du Cerveau

 

 

FESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

FFESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

COMPÉTITION OFFICIELLE

L’expérience de spectateur commence là où celle du sélectionneur s’arrête. Deux comités, l’un composé de membres de l’association Scènes publiques, l’autre de chercheurs et cinéastes régionaux, ont choisi 7 documentaires. Ceux-ci parviennent à combiner finesse d’écriture et singularité, tout en permettant de porter un regard sensible sur des sujets qui animent citoyens et scientifiques.

LES FILMS EN COMPÉTITION :
EL PATIO
de Elvira Díaz, 2016, France, Chili, 82′

IL GIORNO DEL MURO
de Daniele Greco, 2017, Italie, 13′

DONNA HARAWAY : STORY TELLING FOR EARTHLY SURVIVAL
de Fabrizio Terranova, 2016, Belgique, 81′

VIEILLE FEMME À L’AIGUILLE
de Élodie Ferré, 2016, France, 16′

CHAQUE MUR EST UNE PORTE
de Elitza Gueorguieva, 2017, France, 58′

RETOUR À GENOA CITY
de Benoît Grimalt, 2017, France, 29′

VERS LA TENDRESSE
de Alice Diop, 2015, France, 39′

 

LE JURY:

Eléonore Armanet, anthropologue, maîtresse de conférences à l?université Aix-Marseille

François Bégaudeau, écrivain, critique littéraire et cinéma, scénariste

Pablo Jensen, physicien, directeur de recherches CNRS à l’ENS de Lyon

Geoffrey Lachassagne, réalisateur

Cédric Mal, journaliste, documentariste, fondateur et directeur du blog documentaire.fr

Laurent Perrinet, chercheur CNRS à l’institut de neurosciences de la Timone de Marseille

Christian Ruby, docteur en philosophie

Isabelle Stengers, philosophe des sciences à l’Université libre de Bruxelles

Jean-François Ternay, docteur en histoire et philosophie des sciences, réalisateur

 

LE JURY ÉTUDIANT – ENCADRÉ PAR Luc Vanchery

Le jury étudiant est composé d’étudiants de troisième année de Licence d’Arts du spectacle de l’Université Lumière Lyon 2 qui suivent la filière Cinéma et audiovisuel.

Mariane Beliveau, Robin Bertrand, Adrien Dodin, Tomy Henrion, Anaïs Lasnier, Eloïse Martin, Émile Parsegian, Manon Ruffel et Steve Luga

 

INFOS PRATIQUES

Le site du festival

Réservez votre place

ENTRÉE LIBRE

Organisé par l’association Scènes Publiques

FESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

FFESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

FACE AU CAPITALISME DU DÉSASTRE

Les catastrophes naturelles sont de formidables accélérateurs des logiques intrinsèques du capitalisme. L’ouragan Katrina n’a pas fait exception. En quelques jours, il a réalisé le rêve cynique des grands prédateurs libéraux : faire table rase des logements sociaux et évincer toute une partie des populations défavorisées de ces quartiers. Portrait d’une ville transformée, visages d’une résistance acharnée, festive et solidaire.

LE FILM :
NOUVELLE-ORLÉANS, LABORATOIRE DE L’AMÉRIQUE
de Alexandra Kandy Longuet, 2017, France | Belgique

Le 29 août 2005, Katrina, l’ouragan le plus meurtrier de l’histoire des États-Unis, ravage la Nouvelle-Orléans. La catastrophe devient rapidement l’occasion d’une renaissance, d’un nouveau départ rempli d’opportunités, où chacun a sa carte à jouer. L’occasion de se réinventer ? Oui mais pour qui au juste ? À situation d’urgence, mesures d’urgences, et le désastre devient rapidement l’occasion de mener en accéléré une politique ultra libérale avec pour effet d’intensifier les inégalités économiques, ,sociales et raciales préexistantes.

INVITÉS :
Bernard Friot et Alexandra Kandy Longuet

ANIMÉ PAR :
Clémence Toquet

 

INFOS PRATIQUES

Le site du festival

Réservez votre place

ENTRÉE LIBRE

Organisé par l’association Scènes publiques

 

FESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

FFESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

FLEXIBLES CORPS ET ÂMES

À l’heure du néolibéralisme, le travail doit composer avec de nouvelles contraintes de mobilité et de flexibilité. Invisibles, réduits à des objets malléables et quantifiables, des travailleurs tentent de résister aux effets dévastateurs d’un quadrillage technologique et économique. Des formes de résistance et de solidarité se mettent en place pour réhabiliter l’humain dans ses liens les plus intimes et quotidiens.

LE FILM :
DES JOURS ET DES NUITS SUR L’AIRE
de Isabelle Ingold, 2016, France

Ce film dresse le portrait d’une aire d’autoroute perdue au milieu de la campagne picarde, véritable poste d’observation de l’Europe d’aujourd’hui où apparaît crûment la violence de la concurrence d’un marché unique, la nostalgie du déracinement et les solitudes contemporaines.

INVITÉS :
Bernard Friot et Isabelle Ingold

ANIMÉ PAR :
Louis Esparza et Emmanuel Pelletier

 

INFOS PRATIQUES

Le site du festival

Réservez votre place

ENTRÉE LIBRE

Organisé par l’association Scènes publiques

FESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

FFESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

CAFÉ DU DOC | LECTURE D’IMAGES

En matinée, le Festival Interférences et le département Cinéma de l’Université Lumière Lyon 2, proposent deux sessions d’analyse de l’image. Accompagnés par Luc Vancheri, et animés par deux doctorants (Raphaël Jaudon, Marylin Marignan et Aurel Rotival), ces ateliers s’appuient sur un corpus de courts et longs métrages documentaires. Une réflexion sur la manipulation des images, leur détournement et l’usage des archives dans la réécriture de l’histoire. Connectées à l’époque, elles sont un instrument privilégié d’une pensée esthétique, anthropologique et politique.

LES FILMS :
GREEN SCREEN GRINGO
de Douwe Dijkstra, 2016, Pays-Bas

Derrière un fond vert, un étranger sillonne le Brésil, pays envoûtant et tourmenté. Dans des rues qui servent de théâtre à la politique, à l’art et à l’amour, un gringo ne peut qu’être spectateur.

LA LUMIÈRE DE L’EST LOINTAIN
de Benjamin Genissel, 2016, France

Un voyage photographique à travers l’Asie qui questionne la pratique de la photographie en voyage.

SIT AND WATCH
de Matthew Barton et Francisco Forbes, 2016, Royaume-Uni

Telle un fresque audiovisuelle de la ville moderne, le film adopte la forme d’un zapping articulé autour de situations emblématiques de la cité londonienne.

PROPOSÉ PAR :
Marylin Marignan

 

INFOS PRATIQUES

Le site du festival

Réservez votre place

ENTRÉE LIBRE

Organisé par l’association Scènes Publiques

FESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

FFESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

NOS VOISINS DU BOUT DU MONDE

Quitter les clichés anthropologiques classiques sur l’exotisme des tribus lointaines, en renonçant à être de simples observateurs. Abandonner sa posture pour se découvrir autre, ensemble.

LE FILM :
BOBOBOAKO, UNE MOTO EN TERRE HADZA
de Marion Longo, 2017, France, 50′

En plein cœur de la brousse, un carnet à la main, j’apprends l’anthropologie auprès d’un groupe de chasseurs-cueilleurs tanzaniens : les Hadzabe. Mais le jour où ils me demandent de leur acheter une moto, le doute s’installe. Quelle est ma place dans ce groupe, mon impact… et ma réponse ?

INVITÉS :
Marion Longo et Julien Bondaz

ANIMÉ PAR :
Julie Borgeot

 

INFOS PRATIQUES

Le site du festival

Réservez votre place

ENTRÉE LIBRE

Organisé par l’association Scènes Publiques

FESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

FFESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

ASSIGNÉ-E-S À RÉSISTANCE

De quoi l’état d’urgence est-il le nom ? Sous couvert de lutte antiterroriste, l’État français déploie un arsenal répressif qui ressemble à un “chèque en gris” donné aux forces de l’ordre. Son pouvoir discrétionnaire renforcé, la police voit certaines de ses pratiques les plus dures et marginales se légaliser plutôt que d’être rappelée à l’ordre par le droit. De leur côté, les activistes écologistes, altermondialistes et anticapitalistes subissent dans leur chair ce mouvement de dépolitisation de leur contestation.

LE FILM :
317
du COLLECTIF 317, 2017, France, 60′

Le 29 novembre 2015 fut une journée spectaculaire. Des caméras de télévision du monde entier sont braquées sur Paris : aux images-fétiches du  » deuil national  » et de la mascarade diplomatique de la COP21, viennent s’ajouter celles de la ré-pression d’une manifestation interdite.

INVITÉE :
Sophie Béroud

ANIMÉ PAR :
Vartan Ohanian

 

INFOS PRATIQUES

Le site du festival

Réservez votre place

ENTRÉE LIBRE

Organisé par l’association Scènes publiques