Cours publics de l’Ecole urbaine de Lyon 2020

CCours publics de l’Ecole urbaine de Lyon 2020

Au cours de la semaine A l’Ecole de l’Anthropocène, l’Ecole urbaine de Lyon a lancé une série de 7 cours publics. Ceux-ci permettent à des chercheurs d’exposer leur travail sur une question donnée consacrée aux questions urbaines et anthropocènes et peuvent être suivis librement. Leur programmation s’est poursuivie en présentiel ou à distance et toutes les séances ont fait l’objet de podcasts.

Cette activité est conçue sur le modèle des cours du Collège de France. Il s’agit de proposer à des chercheurs de l’Université de Lyon, de toute origine disciplinaire, de présenter à tous ceux qui souhaitent suivre ces séances (librement, sans condition de diplômes et sans évaluation finale), les résultats de leurs travaux de recherche, dans une perspective de remise au cœur de la société des savoirs scientifiques.

Prochaines séances :

LA QUATRIÈME VOIE : LES POLITIQUES DE LA TERRE FACE À L’ANTHROPOCÈNE | Jeudi 9 juillet, de 12h30 à 14h30 aux Halles du Faubourg, Lyon 7ème – Sur inscription
Avec Patrick Degeorges, philosophe, chercheur associé à l’IXXI (École Normale Supérieure de Lyon) et membre de l’Institut Michel Serres.

En savoir plus :

École urbaine de Lyon

LLa programmation du 1er semestre 2020

L’IMPACT DES RESSOURCES NATURELLES SUR LE DÉVELOPPEMENT

LL’IMPACT DES RESSOURCES NATURELLES SUR LE DÉVELOPPEMENT

Les Mercredis de l’Anthropocène, créés et mis en oeuvre par l’Ecole urbaine de Lyon, aux Halles du Faubourg, invitent à mieux comprendre le monde urbain anthropocène. Chercheurs et spécialistes de tous horizons, à partir de sujets précis, croisent leurs paroles, pointent des problématiques et mettent au jour des solutions.

Les ressources naturelles sont, avec les populations et les territoires, l’un des trois enjeux principaux du pouvoir et constituent, à ce titre, une source importante de défis économiques. La relation entre ressources naturelles au sens large – biologiques, minérales et énergétiques, matières premières et produits agricoles – et développement, est un des grands paradoxes de la macro-économie du développement.
Intervenants :
– Jérémie CHOMETTE, directeur général de la Fondation Danièle Mitterrand – France Libertés. Avant cette fonction, il était chargé des programmes au Kurdistan ainsi que du partenariat entre la Fondation France Libertés et la Fédération d’éducation populaire Léo Lagrange.
– Mathieu COUTTENIER, économiste, actuellement en poste à l’École Normale Supérieure de Lyon, il est nominé parmi les meilleurs jeunes économistes 2019. Ses recherches se situent à l’intersection entre l’économie et les sciences politiques, et elles intègrent les questions culturelles, institutionnelles et géographiques. Il se concentre sur les questions microéconomiques, en particulier dans le domaine de l’économie politique appliquée.

Plus d’informations sur les Mercredis de l’Anthropocène – Saison 2