Forum Santé Innovation 2020

FForum Santé Innovation 2020

Avec près 10 000 chercheurs et 40 000 emplois industriels, la région Auvergne-Rhône-Alpes fait partie des dix plus grands marchés des biotechnologies et de la santé en Europe.

Formation universitaire d’excellence (35 établissements d’enseignement supérieur), instituts de recherche de renommée internationale, tissu hospitalier intégrant toutes les disciplines, grandes entreprises pharmaceutiques (Sanofi, Roche, Merck, Genzyme, Boehringer Ingelheim…), mais aussi place forte du secteur des Biotechs et des Medtechs…

Extrêmement concurrentiel et complexe, ce secteur est aujourd’hui en pleine mutation avec l’arrivée de nouvelles technologies (e-santé, IA, dispositifs médicaux, impression 3D de tissus organiques), mais aussi de révolutions sociétales profondes. Celles-ci questionnent notre système de santé et les modes d’organisation de nos établissements de soin. Dans ce contexte, l’écosystème régional est contraint de se remettre en cause s’il veut garder captifs les principaux centres de décisions et rester leader en Europe. Cette remise en cause pourra passer par une politique ambitieuse en matière d’innovation et d’attractivité.

En savoir plus :

Forum santé innovation

Lyon, épicentre de la recherche en infectiologie

LLyon, épicentre de la recherche en infectiologie

Comment expliquer l’excellence lyonnaise en infectiologie ? Quels sont les acteurs-clé du secteur ? Quel est le diagnostic actuel sur les maladies infectieuses ?

Intervenants :

  • Florence Ader, médecin Infectiologue, service des maladies Infectieuses de l’Hôpital de la Croix-Rousse, HCL, responsable de l’essai clinique Discovery
  • Bruno Lina, médecin virologue, HCL Croix-Rousse, membre du conseil scientifique Covid-19
  • Sylvain Baize, directeur du Centre National de Référence des fièvres hémorragiques et directeur de l’Unité de Biologie des Infections Virales Emergentes de l’Institut Pasteur.

Rencontre animée par : Samuel Belaud, rédacteur en chef Pop’Sciences Mag.

Diffusion simultanée sur la page facebook du musée.

En partenariat avec Pop’Sciences – Université de Lyon. Proposée dans le cadre de la Fête de la Science 2020

MUSEE DES CONFLUENCES

Comme un parfum d’aventure

CComme un parfum d’aventure

©Jean Jullien Courstesy de l’artiste et galerie Slika

Les sciences et les mythes s’accordent sur un point essentiel : c’est en se déplaçant que l’être humain a commencé son aventure terrestre et il a parcouru depuis bien du chemin, en explorant la plupart du globe et en rêvant toujours de s’emparer du ciel et de l’espace.

Si l’article 13 de la Déclaration universelle des droits de l’Homme garantit la liberté de circulation, d’infinies limitations et lois semblent écrites pour que chacun demeure sur « son » territoire. L’expérience du confinement général, subie par une grande partie de l’humanité au printemps 2020, aura rappelé à chacun.e d’entre nous à quel point il est difficile d’être privé.e du droit de se déplacer, tout en ayant rendu plus visibles et même exacerbées les inégalités sociales traduites notamment par l’inégalité d’accès à la mobilité. […]

Comme un parfum d’aventure est une exposition directement inspirée de l’expérience récente, collective et mondiale, de confinement imposé pour des raisons sanitaires et de manière quasi concomitante à une majorité de personnes sur la planète. Elle explore plus particulièrement la question du déplacement, empêché ou imposé, volontaire ou suscité, individuel ou en groupe, et ses conséquences sur l’individu.

En savoir plus :

MAC Lyon

Rentrée Anthropocène

RRentrée Anthropocène

L’Ecole urbaine de Lyon propose une Rentrée Anthropocène, du 2 au 10 octobre 2020, au sein des établissements d’enseignement supérieur de la COMUE Lyon – Saint-Etienne, en partenariat avec l’Université de Lyon et The Shift Project.

Sous les auspices de la Fête de la Science, l’objectif est de sensibiliser le plus grand nombre aux enjeux de cette nouvelle époque où l’humain est devenu une force géologique qui agit de manière irréversible sur la planète Terre.

A partir du 2 octobre, des événements diversifiés se dérouleront en présentiel et/ou à distance (dans le respect des consignes sanitaires en vigueur) à Lyon et Saint-Etienne : conférences, ateliers, exposition, table-ronde, cafés, balades urbaines…

Des ressources sont également proposées aux enseignant·es qui souhaitent s’emparer des enjeux de l’Anthropocène dans leur discipline, pour préparer un cours pendant la semaine afin de sensibiliser leurs étudiant·es.

Découvrir la programmation prévisionnelle sur le site de :

École urbaine de Lyon

Projection commentée : Her

PProjection commentée : Her

En partenariat avec le CNRS, l’Aquarium Ciné Café propose un cycle de rencontres « Ciné-Club » associant projections de films et rencontres avec des scientifiques.

La première séance sera consacrée au thème de l’intelligence artificielle, avec la projection du film Her (Spike Jonze, 2014) en présence de Mathieu Lefort, maître de conférences à l’Université Claude Bernard Lyon 1, membre du Laboratoire d’Informatique en Image et Systèmes d’Information.

En savoir plus

Les conférences embarquées

LLes conférences embarquées

Embarquez avec un ou une scientifique pour une mini-conférence surprise et confidentielle, sous forme de balade en barque sur le lac du Parc de la Tête d’Or à Lyon !

Dans le cadre de la programmation estivale de la Ville de Lyon Tout l’monde dehors, le CNRS propose des rencontres privilégiées de 20 minutes entre un ou une scientifique, et du grand public en tout petit effectif (2 à 5 personnes… sur une barque !).

Des thématiques toutes plus insolites et originales les unes que les autres pourront être abordées, mais vous le découvrirez seulement une fois à bord ! Qui vous accueillera ? Archéologue, biologiste, mathématicien, généticien, chimiste, géographe, ou peut-être astrophysicien ? Une trentaine de chercheuses et chercheurs vous donnent rendez-vous pour échanger autour de questions de sciences actuelles, drôles ou surprenantes.

Mesures Covid-19 :

le strict respect des gestes barrière sera assuré afin de vous accueillir dans les meilleures conditions.

Le port du masque sera obligatoire (pour tous les visiteurs de 11 ans et plus) pour accéder aux conférences.

En savoir plus

 

Tony Garnier… Et maintenant ? | Collections & Patrimoine

TTony Garnier… Et maintenant ? | Collections & Patrimoine

En 1918, l’architecte Tony Garnier publie l’ouvrage La cité industrielle qui influencera plusieurs générations de concepteurs dans le monde entier. Il y projette une ville moderne où tous les équipements collectifs nécessaires à la vie d’une grande agglomération sont mis en place, jetant ainsi les bases de l’urbanisme contemporain. Mais il n’est pas seulement un concepteur, il est aussi un bâtisseur.

Ses principes de La cité industrielle sont testés, avant et après la Première Guerre mondiale, à Lyon. La production de cet architecte y est presque exclusivement concentrée, encouragée par le maire de l’époque, Édouard Herriot.

Cette exposition veut favoriser une prise de conscience plus forte de la valeur de ce patrimoine architectural et urbain, qui pourrait faire la fierté de la ville à l’image de celui d’Auguste Perret au Havre ou de Gaudi à Barcelone. Même s’il est partiellement protégé, il s’agit de lutter contre tout risque d’effacement, urbain comme symbolique. Ce travail photographique propose donc un regard contemporain de l’œuvre bâtie de Tony Garnier à Lyon. Il met en valeur à la fois sa beauté et sa fragilité, ainsi que son actualité du point de vue des propositions architecturales et urbanistiques.

Auteure : les photographies présentées sont issues du fonds réalisé par Anne-Sophie Clémençon, historienne des formes urbaines et de l’architecture, chercheure-photographe à l’Université de Lyon. Elle est associée au Laboratoire Environnement Ville Société (CNRS, ENS de Lyon), après avoir été chercheure au CNRS à l’École normale supérieure de Lyon. Depuis la fin des années 1970, elle documente les transformations urbaines de l’agglomération lyonnaise et, plus généralement, la culture architecturale et urbaine de nombreuses métropoles, constituant un fonds de plusieurs milliers d’images argentiques puis numériques. Elle a toujours associé à son activité de chercheure la photographie, qu’elle considère comme un langage indispensable pour comprendre et percevoir de manière sensible l’architecture.

Inauguration, table ronde et visites guidées à partir de septembre 2020.

Voir l’exposition en ligne :

Tony Garnier… Et maintenant !

Cinés-défis | Maison de l’environnement

CCinés-défis | Maison de l’environnement

Les Ciné-Défis sont un rendez-vous quinzomadaire pour découvrir un ou plusieurs défis et des solutions pour accompagner la transition écologique sur le territoire (pollution, climat, déchet, alimentation…).

Les projections sont suivies de débats avec les intervenants.

  • Jeudi 11 juin à 19h | En Quête de Sens : l’histoire de Marc et Nathanaël, deux amis d’enfance qui décident de prendre la route pour questionner la marche du monde.
  • Mercredi 24 juin | Informations sur le site de la Maison de l’environnement

 

Pour connaître la suite de la programmation :

Maison de l’environnement

Jeudi MMI #4 : Escapades Mathématiques dans l’Exposition

JJeudi MMI #4 : Escapades Mathématiques dans l’Exposition

Quelques pépites mathématiques se cachent dans l’exposition « Sous la Surface, les Maths ». Nous en dévoilerons quelques-unes en compagnie de Gauss, Darboux et Pogorelov.
Au programme, surfaces, courbures, géodésiques mais aussi football, couture et infographie.

👉 Tous les mois, la MMI vous donne rendez-vous pour un voyage au cœur de l’exposition « Sous la Surface, les maths ». Partez explorer une thématique de l’exposition à travers une série d’exposés précédés d’une visite guidée par le commissaire de l’exposition.

Au programme : anecdotes et secrets de fabrication de l’exposition mais surtout regards croisés d’experts d’horizons multiples, chercheurs et professionnels de l’animation, sur le monde numérique et les avancées scientifiques.

L’autoportrait : affirmation, refus, construction de soi ?

LL’autoportrait : affirmation, refus, construction de soi ?

Cheminons entre images et récits à travers les identités et leur plasticité…

Par le biais de l’autoportrait, l’artiste est confronté à sa propre vérité. Entre rejet, acceptation et fabrication de son identité, l’autoportrait est avant tout une création.

Mais quel rapport entretient l’artiste avec son image ? En quoi l’art de l’autoportrait permet-il de saisir le dialogue entre l’artiste et le public ? Ce cheminement entre images et récits ne pourra qu’avoir de multiples issues, la plasticité de l’identité étant telle qu’elle offre une pluralité d’interprétations…

Dans le cadre de :  Magnifique Printemps 2020 – Les )Identité(s ?

En partenariat avec : Espace Pandora

En savoir plus :

Université Jean Moulin Lyon 3