Suite aux mesures sanitaires prises concernant l'épidémie de Covid-19, les évènements en présentiel sont annulés jusqu'à nouvel ordre. Pop'Sciences reste mobilisé pour vous informer sur l'actualité scientifique et proposer des rendez-vous en distanciel.

Quand la dépression n’arrive pas seule

QQuand la dépression n’arrive pas seule

La dépression ne se manifeste pas toujours seule. Accidents cardio-vasculaires, maladies neurodégénératives, troubles du sommeil, douleur chronique… lui sont régulièrement associés. Pourquoi cette concomitance ? Qu’est-ce qui, du trouble physique ou de la dépression, provoque l’autre ?

À Lyon, une équipe de l’Institut des sciences cognitives Marc Jeannerod s’intéresse plus particulièrement à la maladie de Parkinson. Si elle est bien connue pour ses symptômes moteurs (troubles du mouvement, tremblements, rigidité musculaire et troubles posturaux), des symptômes non moteurs peuvent aussi se manifester, au premier rang desquels les troubles anxieux et la dépression. « Cela fait environ quinze ans que les chercheurs s’y intéressent, confirme Léon Tremblay, neurophysiologiste à l’Institut des sciences cognitives Marc Jeannerod, et spécialiste des ganglions de la base, une structure du cerveau impliquée dans cette maladie neurodégénérative. On a d’abord pensé que les symptômes dépressifs étaient la résultante du stress induit par le handicap chez les patients parkinsoniens, mais on sait désormais qu’ils sont constitutifs de la maladie, au même titre que les troubles moteurs. »

Retrouvez l’intégralité de l’article sur :

cnrs le journal

La douleur : idées reçues et malentendus

LLa douleur : idées reçues et malentendus

En marge de l’exposition Le médecin face à la douleur à voir à la BU Santé jusqu’au 23 février, nous vous invitons à assister à la conférence de Nicolas Danziger, neurologue et auteur du livre Vivre sans la douleur ? (Odile Jacob, 2010).

Pour en savoir plus :

BU Santé Lyon 1

La médecine face à la douleur, 16e – 18e siècles

LLa médecine face à la douleur, 16e – 18e siècles

La douleur est déjà un sujet de préoccupation aux  dès le 16e siècle. Même si la médecine de cette époque est en partie impuissante à y remédier, les médecins la mentionnent souvent et cherchent toujours à la soulager.

S’arrêter sur la période des 16e-18e siècles permet de dépayser notre regard sur ce problème : ce détour par le passé contribue au renouvellement des questionnements et des pratiques actuelles.

L’exposition propose une déambulation autour de 12 panneaux, de documents d’époque et d’entretiens vidéo avec des neurologues spécialistes de la douleur.

Commissaires scientifiques : Raphaële Andrault, chercheuse au CNRS en philosophie et histoire des sciences, et Ariane Bayle, maîtresse de conférences en littérature générale et comparée à l’IHRIM

Avec le soutien de : LabEx COMOD, Université Claude Bernard Lyon 1, Université Jean Moulin Lyon 3, BU Sciences Lyon 1 et IHRIM.

Le vernissage aura lieu à la BU Santé le mardi 3 décembre à 18h

En savoir plus

 

La méditation pour soulager la douleur

LLa méditation pour soulager la douleur

La méditation suscite depuis de nombreuses années un fort engouement et a été progressivement intégrée dans le domaine de la santé. La valeur thérapeutique de la méditation est bien établie notamment dans la douleur chronique. Cependant, les mécanismes mentaux et neurophysiologiques commencent à peine à être explorés.

Antoine Lutz, chercheur en neuroscience et Titi Tran, enseignante en méditation, investissent depuis de nombreuses années le champ de la méditation pour comprendre et diffuser sa pratique au bénéfice des individus et de leur équilibre.

Intervenants :

  •  Antoine Lutz, directeur de recherche à l’Inserm à Lyon
  • Titi Tran, formatrice en méditation à Paris

 

En savoir plus

Comment la méditation agit sur notre cerveau

CComment la méditation agit sur notre cerveau

Antoine Lutz (CRNL) a mené les premières études scientifiques consacrées aux effets de la méditation sur l’activité cérébrale. Il nous explique comment cette pratique modifie non seulement le fonctionnement du cerveau mais aussi sa structure. Des résultats qui ouvrent des perspectives cliniques prometteuses, notamment dans le traitement de la douleur et de la dépression.

A lire dans son intégralité sur CORTEX Mag

J’ai mal pour toi : fondements neuronaux et cognitifs de l’empathie

JJ’ai mal pour toi : fondements neuronaux et cognitifs de l’empathie

Pourquoi avons-nous du mal à voir quelqu’un souffrir ? Comment sa douleur nous rejoint-elle ? Une réaction empathique peut-elle réduire la souffrance ? Telles sont les questions que se posent les chercheurs de l’équipe d’intégration centrale de la douleur chez l’homme (NeuroPain) du Centre de recherche en neurosciences de Lyon (CRNL).

A lire dans son intégralité sur CORTEX Mag