Exposition Robert Doisneau, Immersion dans la médecine des années 50

EExposition Robert Doisneau, Immersion dans la médecine des années 50

A travers des photographies inédites de Robert Doisneau, le visiteur est invité à suivre le parcours du Docteur Rochas, médecin de campagne travaillant dans le département de la Creuse. La seconde partie de l’exposition donne un aperçu insolite des soins dans le milieu hospitalier parisien des années 50. Le visiteur est plongé au cœur du bloc opératoire, entouré de médecins et d’infirmiers et découvre les étranges instruments de radiothérapie.
Cette exposition interroge sur les évolutions techniques et technologiques de la médecine mais également sur les rapports médecin/patient. Exposée à l’Université de médecine de Lyon-Est, à l’Université d’Angers, elle sera prochainement proposée au musée Claude Bernard.
Cette exposition exceptionnelle a été conçue à l’initiative des Professeurs émérites Jacques Fabry et C. Gharib, en collaboration avec Madame Deroudille-Doisneau, fille de l’illustre artiste et de la Galerie de la Praye, à Fareins. Elle rassemble 37 photographies et propose d’explorer une facette méconnue de Robert Doisneau, son intérêt marqué pour la médecine.

Face à Face. Exposition du plâtre au grès.

FFace à Face. Exposition du plâtre au grès.

Le projet de l’exposition Face à face du plâtre au grès a émergé au travers d’une visite de Céline Cadaureille au Musée des Moulages (MuMo) en 2018. Six bustes de la collection du musée ont suscité l’imagination de l’enseignante-chercheuse et plasticienne.

Les bustes, moulages d’œuvres antiques, ont inspiré Céline Cadaureille pour créer une série de figures en grès, proposant une réinterprétation des tirages du MuMo. A chaque relecture, un détail de l’œuvre de départ est repris, détourné, exacerbé: ornement végétal, bandeau, ou encore boucles de barbe sont autant d’éléments déterminant l’identité de l’œuvre, que l’artiste a voulu remettre au centre de notre attention.

Ainsi naît un face à face: entre les époques (antiques et contemporaines), entre les matières (plâtre contre grès) et entre les formes (définies et indéfinies).

Cette exposition prévue initialement en avril 2020, sera lancée le 19 septembre 2020 à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine. Elle se poursuivra durant deux mois, jusqu’au 28 novembre 2020.

 

Autour de l’exposition

Sarah Betite et Céline Cadaureille, « Le Musée des Moulages (MuMo): à la croisée de l’enseignement, de la création et de la recherche », L’art de chercher, l’enseignement supérieur face à la recherche-création, sous la direction de Eric Dayre et David Gauthier, Paris, Hermann Editeurs, 2020 (à paraître).

Sous la surface, les maths

SSous la surface, les maths

Films d’animation, jeux vidéo et autres créations 3D : derrière les univers virtuels, de plus en plus réalistes, se cachent bien souvent… des maths !

L’exposition Sous la surface, les maths, présentée à la MMI, du 19 septembre 2020 au 26 juin 2021, vous invite à explorer la question de façon ludique et découvrir ainsi la face cachée de ces univers fascinants !

Comment produire une image plate fidèle à la réalité ? Question déjà essentielle sur une toile pour les peintres de la Renaissance, elle est devenue centrale sur un écran avec les jeux vidéo et les films d’animation. Les infographistes travaillent sans cesse à améliorer le rendu de leurs œuvres. Et pour cela, ils utilisent des outils mathématiques d’hier et d’aujourd’hui.

  • Une exposition conçue par l’Institut Henri Poincaré qui a déjà conquis le public au musée des Arts et Métiers en 2019 !

Pour les moins de 12 ans, le samedi : Afin que petits et grands profitent pleinement de leur visite à la MMI et que vous puissiez venir en famille, des animations amusantes et instructives autour de l’exposition sont proposées aux enfants accompagnants, de 6 à 12 ans. Pour les plus jeunes, pensez à la ludothèque, beaucoup plus adaptée et proposée juste après.

Portraits et regards d’ethnologues

PPortraits et regards d’ethnologues

Une sélection de films documentaires proposée en écho à l’exposition Le monde en tête, la donation Antoine de Galbert, en collaboration avec le festival international du film ethnographique Jean Rouch.

Plus d’informations sur le site du :

Musée des Confluences

Prison, au-delà des murs

PPrison, au-delà des murs

Quelle est la réalité des prisons aujourd’hui ?

L’exposition vous propose une réflexion sur notre système pénitentiaire hérité du 18e siècle. Conçue de manière immersive, elle explicite, par le biais de récits d’anciens détenus mais aussi de représentations de notre imaginaire collectif, le paradoxe selon lequel la prison isole l’individu pour le punir et protéger la société, tout en visant à sa réinsertion.

Un parcours parallèle vous invite à explorer, par le théâtre, le quotidien des détenus.

Plus d’informations sur le site du :

Musée des Confluences

Mini-monstres, les invisibles

MMini-monstres, les invisibles

Exposition 7-12 ans, à visiter en famille

Présents sur notre corps, des milliers d’insectes et d’acariens partagent notre quotidien depuis toujours. Parmi eux, poux, puces, tiques ou encore mouches. Tous participent à l’équilibre d’un écosystème que nous sommes en train de dérégler.

L’exposition invite petits et grands à se glisser dans la peau d’un scientifique qui, grâce au microscope, vient percer le mystère de ce monde minuscule. Transportés à l’échelle de « petites bêtes », basculez dans un monde parallèle, celui de l’infiniment petit.

Plus d’informations sur le site du :

Musée des Confluences

Les conférences embarquées

LLes conférences embarquées

Laissez-vous tenter par des conférences-surprises flottantes ! Partagez un moment privilégié avec un·e scientifique lors d’une balade en barque, en abordant des sujets insolites et surprenants. Une exposition complètera ce temps d’échange.

A l’occasion des 80 ans du CNRS, et dans le cadre du festival Tout l’monde dehors, les scientifiques vous donnent rendez-vous au parc de la Tête d’Or pour des rencontres insolites :

EExposition animée

Biologie, mathématiques, archéologie… Une fresque d’images vous permet de découvrir des exemples de recherche scientifique de manière ludique, sur la pelouse du parc.

Profitez de cette visite pour prendre votre ticket d’embarquement pour les conférences flottantes !

<

UUne balade en barque avec un ou une scientifique

Embarquez avec un ou une scientifique d’un laboratoire local pour une mini-conférence sous forme de balade en barque sur le lac. Plusieurs thématiques, toutes plus surprenantes et insolites les unes que les autres seront abordées avec les scientifiques afin de partager un moment convivial.

Plus d’informations sur le site :

80 ans du CNRS

Le parcours MACsup

LLe parcours MACsup

MACsup : un projet collaboratif entre étudiants, enseignants-chercheurs et artistes

Le projet MACsup est une expérimentation lancée en 2017 par le Musée d’art contemporain de Lyon et ses trois partenaires universitaires historiques, l’Université Claude Bernard Lyon 1, l’École Centrale de Lyon et l’École normale supérieure de Lyon, accompagnés par les Pratiques artistiques amateurs de l’ENSBA. Basé sur une envie commune d’imaginer une rencontre originale entre les processus de recherche scientifique et de création artistique, MACsup est un projet coopératif, transdisciplinaire et privilégiant une pédagogie active qui associe des étudiants, des enseignants chercheurs et des artistes.

Une dizaine de séances de travail d’octobre à mars conduisent à un weekend de restitution public au musée d’art contemporain. Les échanges sont riches, les apprentissages multiples et tous témoignent d’une expérience unique et originale. Le public est au rendez-vous, enthousiasmé par cette rencontre avec l’enseignement supérieur et la recherche dans le cadre du Musée d’art contemporain.

La saison 1 a été conduite par les artistes Félix Lachaize et Thierry Boutonnier avec les projet BAC+couches de poussière et RUBISco.
Jan Kopp et Félix Lachaize ont animé la saison 2 en concevant avec leur groupe Sur le chemin des Poudingues et le Percefac ; les étudiants et chercheurs de l’INSA ont rejoint le projet.

MACsup a démarré sa troisième saison en octobre 2019 avec 3 artistes Jan Kopp, Nicolas Daubanes et Linda Sanchez et de nouveaux partenaires qui se joignent à l’aventure : l’Université Jean Moulin Lyon 3, l’EMLyon Business school et l’association Singa Lyon (insertion des migrants).

Contact pour plus d’informations.

Ce projet est rendu possible grâce au soutien de la Région Auvergne Rhône-Alpes, de la Ville de Lyon, de la DRAC, de l’Université de Lyon (IDEX- CDproIP), du CNRS, et des établissements et laboratoires impliqués dans le projet.

Visite guidée du Musée Claude Bernard

VVisite guidée du Musée Claude Bernard

Une visite passionnante du musée et de la maison natale pour découvrir Claude Bernard et comprendre l’importance de ses travaux.

 

Le ruban : de l’industrie au patrimoine

LLe ruban : de l’industrie au patrimoine

Dans le cadre du Festival Les Arts du Campus – Journées des Arts et de la Culture dans l’Enseignement supérieur 2019, nous avons fait pour vous une sélection des activités de culture scientifique à ne pas manquer !

Le ruban : de l’industrie au patrimoine

Le ruban : un patrimoine stéphanois. Quelle mise en patrimoine, d’hier à aujourd’hui ?

  • Du 1er au 5 avril, de 8h à 20h. Campus Tréfilerie Saint-Etienne / BU Tréfilerie / 1 rue Tréfilerie, 42000 Saint-Etienne. Gratuit. Sans réservation.
  • Rencontre autour du livre de Brigitte Carrier-Reynaud « Le ruban, de l’indutrie au patrimoine » le jeudi 4 avril de 13h30 à 15h.

 

Les autres évènements CSTI du festival :

 

TOUTE LA PROGRAMMATION : www.universite-lyon.fr/jaces