Justice, crime, médias et opinion publique de 1800 à nos jours, avec Michel Pierre, historien, diplomate, écrivain

JJustice, crime, médias et opinion publique de 1800 à nos jours, avec Michel Pierre, historien, diplomate, écrivain

Conférence organisée par la Confluence des Savoirs

Avec

Michel Pierre, historien, diplomate, écrivain, spécialiste d’histoire pénale et d’histoire coloniale et écrivain, auteur de plusieurs ouvrages sur ces questions.
et
des chants anciens sur les crimes et la justice.

Mardi 16 octobre 2018 – 18h30
Amphithéâtre Mérieux – Ecole Normale Supérieure (ENS) de Lyon
Allée d’Italie – Place des Ecoles – 69007 LYON

Gratuit et ouvert à tous, sous réserve d’inscription préalable
sur le site web www.confluence-des-savoirs.fr

Présentation de la Conférence

De la culture orale au règne de l’écrit, des feuilles volantes commentées par les colporteurs aux médias contemporains, le crime et sa répression ont été racontés, propagés, diffusés. L’opinion publique y a trouvé sujets à compassion ou à haine et scandale.

Depuis le XIXe siècle et jusqu’aux temps actuels, cette conférence se propose d’analyser les modes de transmission de grandes affaires judiciaires aux noms surgissant de notre mémoire ancienne ou récente (Landru, Seznec, les soeurs Papin, Dominici, Outreau…), sans oublier celles mêlant pouvoir politique et presse à grand tirage, délits réels ou supposés, fautes mineures ou délinquance de haut vol.

Tout en considérant que quelques progrès ont été faits depuis les foules se déplaçant aux exécutions capitales ou hurlant à la mort lors de certains procès d’assises, la conférence s’interrogera sur les effets aujourd’hui des nouveaux moyens de communication avides de dénonciations et friands de rumeurs.

Michel Pierre

Agrégé d’histoire, licencié d’histoire de l’art et archéologie, Michel PIERRE a exercé dans l’enseignement (Institut d’Études Politiques de Paris), l’édition, la responsabilité d’institutions et structures culturelles ( directeur général des affaires culturelles de la ville de Bordeaux, directeur de l’EPCC de la saline royale d’Arc-et-Senans), la diplomatie (conseiller culturel à l’ambassade de France en Algérie, directeur de l’Institut français de Florence, responsable du département de l’archéologie et de la recherche en sciences sociales au ministère des Affaires Étrangères à Paris).

Auteur de nombreux ouvrages publiés chez divers éditeurs (Larousse, Gallimard,                Autrement, Belin, Tallandier), il  a publié de nombreux travaux sur l’histoire coloniale de la France dont  Sahara, le grand récit (Belin, 2014).

Par ailleurs, historien de la bande dessinée, ami d’Hugo Pratt avant la mort de ce dernier en 1995, il a cosigné plusieurs livres en complicité avec l’auteur de Corto Maltese et il s’attache aujourd’hui encore à mieux faire connaître l’œuvre.

Mais c’est surtout dans le domaine de l’histoire pénale, et tout particulièrement dans celle des bagnes  de Guyane et de Nouvelle-Calédonie  que Michel PIERRE a multiplié livres et articles   dont récemment Le Temps des Bagnes (Tallandier, 2017) où il aborde également l’histoire des « bagnes d’enfants » et celle de « Biribi » pour ce qui est de la justice militaire.

Dans ce cadre, il met en lien le droit, l’histoire des mentalités, les tensions sociales et les représentations culturelles des délits et des peines de la France d’Ancien Régime à la France des la IIIe et IV e République.

Le temps du temps

LLe temps du temps

Animé par Jean-Philippe Pierron (Philosophe /Université Jean Moulin Lyon 3)

« Pas plus que les anthropologues ne savent ce qu’est un Homme, les historiens ne savent ce qu’est le temps. C’est leur impensé, peut-être même leur point aveugle : ils font avec, et voilà tout. Fernand Braudel disait du temps des historiens qu’il collait à ses instruments d’analyse comme la terre à la bêche du jardinier. Les historiens doivent donc trahir le temps — telle est la sagesse de leur indiscipline. »
Patrick Boucheron

« Nous répétons souvent que le temps est cette sorte de fluide qui transporte tous les objets, qui vieillit les êtres, altère et use les choses, ronge les roches, améliore parfois les sociétés et plus sûrement les vins. Mais dire cela ne suffit guère à révéler sa véritable nature. Qu’est-ce donc, au fond, que le temps ! Comme se le représentent les physiciens, qui en ont fait une variable mathématique, abstraite et neutre ? Comme le pensent les philosophes, pas toujours d’accord entre eux ? »
Etienne Klein

Villa Gillet

 

Mines et minéraux du Beaujolais | #FDS2018

MMines et minéraux du Beaujolais | #FDS2018

Le Beaujolais possède un patrimoine géologique remarquable et très diversifié, qui a permis au territoire d’être reconnu Géoparc mondial de l’UNESCO en 2018. Le patrimoine minéralogique y est riche bien que méconnu du grand public.

Au travers une conférence de Frédéric Gaudry, découvrez la richesse minéralogique qui caractérise cette région à la géologie complexe où l’histoire géologique entretient un lien étroit avec l’histoire des hommes.

Intervenant : Frédéric Gaudry

Public visé : familles | Inscription obligatoire

 

Géoparc Mondial UNESCO du Beaujolais

 

Consultez toute la programmation Fête de la Science 2018

en Métropole de Lyon et Rhône

 

De l’Herbier à Astrée, les arbres dévoilent leurs secrets | #FDS2018

DDe l’Herbier à Astrée, les arbres dévoilent leurs secrets | #FDS2018

Commencez cette aventure par une visite de l’Herbier et terminez-la par un spectacle au Théâtre Astrée.

PProgramme :

  • Visite guidée de l’Herbier
    Samedi départs à 14h et 16h

Les Herbiers de l’Université sont riches de 4 millions 400 000 spécimens. Il s’agit principalement de collections historiques du XIXème : Herbier Roland Bonaparte, petit-neveu de Napoléon 1er, Herbier Michel Gandoger,  Herbier Alexis Jordan. D’autre part, il existe des collections impressionnantes de champignons rassemblant 30 000 exsiccata qui correspondent à la recherche universitaire lyonnaise.

L’histoire de l’arrivée de ces herbiers à Lyon vous sera expliquée. Vous découvrirez également le matériel de démonstration, recherche, pédagogique et muséographique présents dans ces lieux.

Durée : 2h

Intervenant : Georges Barale

Public visé : 5 ans + | Entrée libre

 

  • Promenade poético-scientifique
    Samedi et dimanche à 15h

Lors d’une promenade poético-scientifique, suivez le guide et découvrez les arbres du campus LyonTech-la Doua, plongez dans leur histoire secrète, écoutez leurs bruissements et prolongez l’aventure avec l’application OPALE.

Rendez-vous à l’arrêt de tram Université Lyon 1, devant la fresque de Darwin.

Intervenants : Nième Compagnie

Public visé : 5 ans + | Entrée libre

 

  • Spectacle L’Arbre monde
    Samedi et dimanche à 16h16

« Pourquoi sommes-nous descendus de l’arbre, nous étions si bien là-haut »
L’Arbre Monde est un récit plein de branches où poussent et se rencontrent science, arts, littérature. Une déclaration d’amour pour et par les arbres, éblouie de poésie, sidérée par les écrits des astrophysiciens et botanistes contemporains.

Il y sera question de nos arbres familiers, qui nous consolent chaque jour sans que nous en sachions grand chose, de balades en forêt où on apprend enfin à vivre en société, du cerveau des racines, de la plante qui danse, ou d’orchidées qui se déguisent en abeilles pour d’étranges échanges… et d’autres extravagances dont certaines sont fort drôles !

Durée : 1h

Intervenant : Sylviane Simonet

Public visé : 9 ans + | Entrée libre

 

Université Claude Bernard Lyon 1

Théâtre Astrée

Consultez toute la programmation Fête de la Science 2018

en Métropole de Lyon et Rhône

Parcours spécial médecine à Lugdunum | #FDS2018

PParcours spécial médecine à Lugdunum | #FDS2018

  • Médecine gréco-romaine, une médecine pour tous

De 10h à 18h

Voyagez au cœur des collections de Lugdunum, Musée & Théâtre romains. Au fil des rencontres avec des spécialistes de l’histoire et de l’archéologie de la médecine dans les mondes antiques grecs et romains, apprenez-en plus sur leurs recherches et les collections d’objets en lien avec les soins médicaux. Assistez à plusieurs petites conférences et à l’aide de votre carnet de santé, résolvez des énigmes et trouvez le bon remède !

Entre médecine, magie et religion, une visite forte en émotion !

AAu programme :

  • Campement militaire
    Reconstitution d’un campement militaire et démonstrations : comment réaliser un bandage, comment soigner une blessure de flèche.
  • De l’accouchement aux premiers soins de bébé
    La naissance, la conception de la douleur dans l’accouchement, les premiers soins au nouveau-né.
  • Cuisine et diététique
    Focus sur l’alimentation des Romains et le côté diététique.
  • Auscultation
    Cohérence du lieu avec la stèle de Metilia Donata, femme médecin.
  • Remèdes
    Comment améliorer la forme des petites pilules et faciliter leur absorption.
  • Les jeux de société bons pour la santé
    Les bienfaits des jeux pour la santé.
  • Jardin médicinal
    Présentation de carrés de plantes médicinales.

Intervenants : Isabelle Boehm, professeur en linguistique et littérature grecque à l’université Lumière Lyon 2, laboratoire HiSoMA-MOM, Véronique Dasen, professeur à l’université de Fribourg, Suisse, archéologue, doctorants du laboratoire HiSoMA, médecin et infirmière.

Public visé : 10 ans + | Inscription obligatoire pour les conférences

 

  • Plaisirs de la table et médecine chez les Romains

A 15h

Assistez à une conférence sur l’alimentation des romains avec l’auteur Dimitri Tilloil-d’Ambrosi, passionné de Rome antique. Vous découvrirez la complexité surprenante des plats de l’époque, ainsi que les interactions qui existent entre l’art culinaire et la médecine. L’expression « un esprit sain dans un corps sain » prendra alors tout son sens.

Intervenant : Dimitri Tilloi-D’Ambrosi

Public visé : 5 ans + | Entrée libre

 

Lugdunum Musée

 

Consultez toute la programmation Fête de la Science 2018

en Métropole de Lyon et Rhône

Découverte de l’ancienne abbaye de St-André-le-Haut | #FDS2018

DDécouverte de l’ancienne abbaye de St-André-le-Haut | #FDS2018

Fondée au VIe siècle sur un site romain, l’ancienne abbaye de St-André-le-Haut a fait l’objet d’une série de campagnes archéologiques de 2003 à 2017. Ces fouilles ont notamment conduit à la découverte exceptionnelle d’un oratoire datant des débuts de sa fondation et à celle d’un mobilier liturgique et funéraire également exceptionnels. A partir des travaux archéologiques et de l’analyse des sources historiques, l’exposition retrace l’évolution architecturale des bâtiments et l’histoire de leur occupation, jusqu’à la Révolution, par une communauté de moniales qui a eu un rôle important dans l’Eglise de Vienne.

La Fête de la science est l’occasion de proposer au public des visites qui seront guidées par l’une des responsables de la fouille, Monique Zannettacci.

Cette exposition intéressera tout particulièrement les étudiants en histoire, en archéologie et en étude sur le patrimoine qui verront là un bel exemple de restitution de récents résultats de recherche au grand public.

Intervenante : Monique Zannetti, archéologue, service archéologique municipal de Vienne, chercheure associée au laboratoire ArAr de la MOM, commissaire de l’exposition

Public visé : 18 ans +

 

Visites guidées : mardi 9, mercredi 10 et jeudi 11 octobre, de 16h à 18h
| Inscription obligatoire

Visites libres : en dehors des visites guidées, lundi 8 octobre, de 13h30 à 18h,
puis du mardi 9 au jeudi 11 octobre, de 9h à 16h sans interruption,
et le vendredi 12 octobre, de 9h à 18h
| Entrée libre

 

laboratoire ARAR-Archéologie et Archéométrie

 

Consultez toute la programmation Fête de la Science 2018

en Métropole de Lyon et Rhône

Histoire de la chimie à Lyon | #FDS2018

HHistoire de la chimie à Lyon | #FDS2018

Lors d’une visite venez découvrir l’Ensemble Industriel Remarquable Cusset-TASE qui vous emmènera au cœur de l’usine TASE et de ses cités. Des produits d’ennoblissement de la soie aux produits de la chimie verte, la chimie à Lyon, c’est une belle histoire qui se perpétue.

Après la visite, Jacques Breysse, consultant en génie des procédés, Roger Lamartine, professeur honoraire de chimie et François Buisson, responsable de la section histoire des anciens du groupe Rhône-Poulenc, vous proposent de participer au débat sur la genèse de la chimie à Lyon et ses perspectives dans la région. Sera également accueilli, Hervé Joly, directeur de recherche au CNRS section Mondes modernes et contemporains et directeur de l’Institut d’études avancées de Lyon (Collegium).

Durée : 1h30

Intervenants : Jacques Breysse, Roger Lamartine et François Buisson

Public visé : 11 ans + | Inscription obligatoire

 

 Usine TASE 

 

Consultez toute la programmation Fête de la Science 2018

en Métropole de Lyon et Rhône

1700 m3 d’histoire à Vénissieux | #FDS 2018

11700 m3 d’histoire à Vénissieux | #FDS 2018

Quand l’archéologie dévoile la gastronomie lyonnaise des Années folles…

En 2016, l’INRAP engage des fouilles sur le site du Puisoz à Vénissieux et met à jour 1 700 m3 de 30 000 tessons de poteries, porcelaines, faïences fines, grès et plus de 3 000 fragments d’objets en verre, qui dévoilent la gastronomie lyonnaise de la fin du XIXe siècle et des « Années folles ».

Cuisine, épicerie, brasseries lyonnaises… plus de 100 objets illustrés par des photographies et affiches anciennes sont à découvrir dans cette exposition exceptionnelle !

Public visé : 11 ans + | Entrée libre

 

Médiathèques et Bibliothèques de Vénissieux

 

Consultez toute la programmation Fête de la Science 2018

en Métropole de Lyon et Rhône

Visite « easy »

VVisite « easy »

Avec la visite  « EASY » on vous donne quelques repères en histoire de l’art et on répond à toutes les questions que vous pourriez avoir.

Prenez le temps de decouvrir les expositions !
Tout devient alors limpide et il ne reste plus qu’à vous laisser porter pour découvrir les œuvres.

Rassurez-vous, on est toujours là pour vous accompagner.

SITE DU MUSEE D’ART CONTEMPORAIN

L’utopie de reconstruire Rome (XVe-XXe s) – Une nostalgie opératoire ?

LL’utopie de reconstruire Rome (XVe-XXe s) – Une nostalgie opératoire ?

Des origines de la Renaissance jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, l’Italie et l’Europe partagent le projet culturel et politique de restaurer l’antique grandeur de Rome.

« L’architecture et l’espace physique de la ville, à la fois conçus comme le cadre et la métaphore de l’Histoire, occupent une position centrale dans cette ambition récurrente. Rome ruinée apparaît dès lors comme le germe d’un espoir de restitution, qui suscite une intense circulation des hommes, soucieux de s’abreuver à la source même à l’occasion d’une expérience à la fois matérielle et intime des traces du passé et de leur contexte contemporain. Les dessins et les souvenirs qu’ils en rapportent, les propositions graphiques qu’ils imaginent, les maquettes voire les réalisations bâties qui se succèdent au fil des siècles, comme autant d’avatars de l’idée de restauration, irriguent en profondeur l’imaginaire architectural et urbain de la civilisation occidentale.

Cette communication s’attachera à présenter les avatars de la restitution conçue comme un processus heuristique, dont le ressort premier, au-delà des pétitions de principe, serait une nostalgie fabriquée et entretenue par les dispositifs institutionnels et académiques consacrés à l’architecture. »

Intervenant : Jean-Philippe Garric

Sur inscription

Site du Musée des Beaux Arts