Ma thèse en 180 secondes

MMa thèse en 180 secondes

Concours international francophone lancé au Québec, Ma thèse en 180 secondes propose aux doctorants de présenter, devant un jury et un auditoire profane, leur sujet de recherche en termes simples et de façon vulgarisée. Chaque année, les regroupements universitaires participant présentent, après une finale locale, deux candidats à la demi-finale nationale.

La finale locale Université de Lyon du concours Ma thèse en 180 secondes (MT180), Édition 2020 n’a pas pu avoir lieu, mais vous pouvez découvrir les 14 présentations des doctorants qui ont été sélectionnés.

Qui auriez-vous choisi ?

Les 14 candidats :

  • BARON Valentin, Identification de sources acoustiques paramétriques par mesures d’antennerie
  • BESNARD Benjamin, Les prévisions nationales de la demande de transport de voyageurs
  • CAILLAUD Kilian, Synthèse et caractérisation de polymères dynamiques glycosylés à effet antibactérien
  • CHEMIN Arsène, Phénomènes de Nucléation de Nanoparticules dans de Plasmas Générés par Ablation Laser
  • DI FOLCO Maxime, Apprentissage statistique des interactions entre forme et déformation cardiaques
  • FIGL Marianne, Dépendance de la réplication virale à la glycolyse cellulaire
  • LEONCE Camille, Caractérisation des mécanismes moléculaires de la tolérance aux inhibiteurs de tyrosine kinase chez les patients présentant un adénocarcinome pulmonaire
  • MANTEL Marylou, Différences inter individuelles dans l’expérience olfactive, une approche interdisciplinaire
  • REQUEDAT Nicolas, La réception d’Athalie de Jean Racine dans les champs scolaires de sa rédaction à nos jours
  • SANCHEZ-CID Concepcion, Effet de la pollution environnementale par des antibiotiques sur le développement et la dissémination de résistances
  • SAYAH Sihem, Caractérisation des défauts ponctuels des miroirs hautes performances pour les détecteurs d’ondes gravitationnelles
  • SERGENT Eric, Cimetières et sépultures en France, 1848-1914. L’art funéraire à travers les exemples de Paris, Lyon et Dijon
  • SOHIER Thibaut, Mise au point d’une structure de protection contre les attaques physiques en face arrière sur puces sécurisées
  • ZROUNBA Clément, Étude et conception de liens optiques sur puce pour processeurs many-core

 

 

Crédits photographiques : Université de Lyon

ANNULE | Pinte de thèse

AANNULE | Pinte de thèse

————————

ÉVÉNEMENT ANNULE

————————

Autour d’une pinte à la K-Fet, jeunes chercheurs et thésards de l’université vous proposent de découvrir leurs recherches lors de courts pitchs et vous prouvent que la recherche est partout !

Venez voir des étudiants en thèse présenter leur travail. Au cœur du domaine de la Doua à Villeurbanne, la K-FET et Pint of Science vous donnent un avant-goût du festival prenant place mi-mai !

En savoir plus :

Pinte de thèse

 

ANNULE | Ma thèse en 180 secondes – Edition 2020

AANNULE | Ma thèse en 180 secondes – Edition 2020

———————————

FINALE ANNULÉE

———————————

 

Finale locale « Université de Lyon »

Ma Thèse en 180 secondes propose aux doctorants de présenter, devant un jury composé de chercheurs, journalistes, représentants de la CPU et du CNRS, et un auditoire profane et diversifié, leur sujet de recherche en termes simples.
Chaque doctorant doit exposer, en 3 minutes, de manière claire, concise et néanmoins convaincante, son projet de recherche.

3 prix du Jury et 1 prix du Public seront décernés lors de la finale locale.

Concours international francophone lancé au Québec, Ma Thèse en 180 secondes est de retour en France pour sa sixième édition. Inspiré de Three Minute Thesis (3MT®), il est porté, en France, par la Conférence des présidents d’université (CPU) et le CNRS, et est décliné en local par les regroupements universitaires volontaires.

Découvrez les 14 candidats :

Ma thèse en 180 sec

 

  C’était en 2019 :

MT180 | Star Wars ou l’allégorie de la lutte contre le cancer du sein

MMT180 | Star Wars ou l’allégorie de la lutte contre le cancer du sein

La finale locale Université de Lyon du concours Ma thèse en 180 secondes (MT180) se déroulait jeudi 29 mars dans le Grand amphithéâtre de l’Université de Lyon. C’est devant une salle comble que les quatorze candidats, issus des établissements du site, ont présenté leurs sujets de thèse, entre humour et appréhension, avant l’attribution des trois prix du jury et du prix du public.

Concours international francophone lancé au Québec, Ma thèse en 180 secondes propose aux doctorants de présenter, devant un jury et un auditoire profane, leur sujet de recherche en termes simples et de façon vulgarisée. Chaque année, les regroupements universitaires participant présentent, après une finale locale, deux candidats à la demi-finale nationale.

Les finalistes

Hadrien De Blander, de l’Université Claude Bernard Lyon 1, a remporté le troisième prix avec sa thèse « Plasticité cellulaire et initiation tumorale dans le modèle du cancer du sein » en filant la métaphore Jedi. Il a par ailleurs remporté le prix du public suite au vote des spectateurs présents hier soir.

C’est Louise Souquet qui a remporté le premier prix du jury, pour sa thèse sur « l’étude des patrons de variation intraspécifique et de covariation chez les éléments conodontes », menée à l’ENS de Lyon. Derrière cet intitulé mystérieux, elle s’intéresse à l’origine de nos dents et leur capacité de régénération, en étudiant celles d’un petit animal préhistorique.


Samara Danel, doctorante à l’Université Lumière Lyon 2, a quant à elle remporté le second prix du jury pour sa thèse intitulée « Cognition physique chez l’oiseau : domaine général ou adapté ? », en démontrant que les oies et les linottes ne sont pas si bêtes qu’on le croit !

Louise et Hadrien iront donc à Paris pour défendre les couleurs de l’Université de Lyon lors de la demi-finale nationale, du 5 au 7 avril 2018, avant la finale internationale qui se tiendra à Lausanne le 27 septembre 2018.

Plus d’infos

Ma thèse en 180 secondes | Édition 2019

MMa thèse en 180 secondes | Édition 2019

Finale lyonnaise de Ma thèse en 180 secondes-28 marsMa Thèse en 180 secondes permet aux doctorants de présenter, devant un jury composé de chercheurs, journalistes, représentants de la CPU – Conférence des Présidents d’Université, et du CNRS, et un auditoire profane et diversifié, leur sujet de recherche en termes simples, en 3 minutes..

Ce concours s’inspire de Three minute thesis open_in_new (3MT®), conçu à l’Université du Queensland en Australie. Le concept a été repris en 2012 au Québec par l’Association francophone pour le savoir open_in_new (Acfas) qui a souhaité étendre le projet à l’ensemble des pays francophones.

3 minutes, pas une seconde de plus, pour exposer de manière claire, concise et néanmoins convaincante, son projet de recherche !

Un exercice difficile de vulgarisation scientifique auquel les doctorants se préparent et où ils apprennent à partager, en termes choisis, leurs réflexions, leurs objectifs, pour que le public comprenne en peu de temps leur travail de recherche…

A Lyon, 14 doctorants de la COMUE Université de Lyon viennent d’être sélectionnés et se présenteront en public et devant le jury le 28 mars. 3 prix du Jury et 1 prix du public seront décernés.

Après cette finale locale, les deux candidats ayant reçu le 1er prix et le prix du public iront participer à la demi-finale nationale qui aura lieu en avril. Suivra une finale nationale à Toulouse en juin, puis une finale internationale à l’automne.

Découvrez les 14 finalistes Université de Lyon :

MT 180 – Université de Lyon

AA suivre en direct

La finale Ma thèse en 180 secondes-Université de Lyon sera diffusée en direct sur la page Facebook de l’Université de Lyon 

AA voir