POP'SCIENCES FORUM : du 27 novembre au 5 décembre | CONSULTEZ LE PROGRAMME !

La planète bleue, un trésor à préserver | #FDS2018

LLa planète bleue, un trésor à préserver | #FDS2018

Seulement pour les écoles du secteur de l’Arbresle

A l’occasion de la 27e édition de la Fête de la Science, les élèves de 6e du collège Les Quatre Vent, vous proposent divers ateliers aux classes de CM en lien avec la pollution des océans.

AAnimations proposées

  • Atelier chimie sur l’eau
  • Atelier technologie sur le bateau scientifique Tara Expédition
  • Atelier SVT sur les espèces marines
  • Projection d’un documentaire : Pollution des océans par les emballages plastiques, de l’équipe scientifique Tara Expéditions
    En salle Lumière

Public visé : CM1, CM2 | Inscription obligatoire

 

Collège Les Quatre Vents

 

Consultez toute la programmation Fête de la Science 2018

en Métropole de Lyon et Rhône

Pour éviter le chaos climatique et financier

PPour éviter le chaos climatique et financier

Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat – GIEC a démontré qu’à long terme, le réchauffement climatique est dominé par la quantité totale de CO2 émise depuis le début de l’ère industrielle.

Il ne nous reste que peu de temps pour inverser la courbe des émissions de CO2 si nous voulons éviter de subir un climat auquel nous ne pourrons nous adapter…

En tant que citoyen responsable et engagé, nous pouvons nous interroger et participer aux solutions envisagées…. Une des solutions est peut-être celle proposée par Pierre Larrouturou qui consiste à la mise en place d’un investissement européen de grande ampleur pour financer la lutte contre le réchauffement climatique.

L’Ecole Nationale d’Ingénieurs de Saint-Etienne organise une conférence sur le sujet, avec la participation des établissements de l’enseignement supérieur et de la recherche, campus de saint-Etienne de l’Université de Lyon.

Intervenants : Jean Jouzel et Pierre Larrouturou

 

En savoir plus

Le tour du monde des microbes

LLe tour du monde des microbes

Les activités humaines transforment radicalement la circulation des microbes sur la planète, avec des répercussions probables sur les écosystèmes et les populations.

Une équipe internationale de chercheurs en dresse le constat dans une étude parue en 2017 dans la revue Science.

Pour consulter l’intégralité de l’article, rendez-vous sur le site de CNRS le Journal

 

 

Dépolluer avec… des tissus lumineux

DDépolluer avec… des tissus lumineux

Platonium, une œuvre à la croisée des sciences et de l’art.

Du 8 au 10 décembre 2016, les visiteurs de la Fête des lumières, à Lyon, ont pu admirer Platonium, une œuvre inédite dressée à l’initiative du CNRS. (Re)découvrez, dans cette vidéo publiée en partenariat avec Le Monde, une technologie utilisée dans cette installation et développée par des chercheurs lyonnais : un textile « intelligent » comprenant des fibres optiques et capable d’absorber certains polluants présents dans l’environnement.

Pour visionner le film, rendez-vous sur le site de :

CNRS Le journal

 

PPlatonium

Platonium- ©Vanessa Cusimano-Com CNRS-DR07

Trois voyages en un vous attendent avec Platonium : le premier est une plongée vertigineuse dans l’infiniment petit et l’infiniment grand ; c’est aussi une œuvre qui vous transporte d’un espace sombre, foisonnant d’images mystérieuses, vers un autre, très grand, où un puits de lumière monumental joue avec façades et fontaine ; enfin, derrière cette production se cache une dimension scientifique prodigieuse que chacun peut explorer avant ou après sa visite sur ce site.

Cette œuvre immersive a été conçue dans le cadre de l’Année internationale de la lumière à partir de recherches scientifiques lyonnaises de pointe et réinterprétées par des yeux d’artistes. Certaines font écho à la COP21, conférence internationale sur le climat (Paris, nov-dec. 2015).

Initialement prévue pour la Fête des lumières 2015, annulée, elle a été présentée pour la première fois lors de l’édition 2016 de cette manifestation.

En partenariat avec : Université Claude Bernard Lyon 1, Université de Lyon.

Avec la participation de : ILM, IRCELYON – Institut de recherches sur la catalyse et l’environnement de Lyon, CRAL.

 

Platonium