UN AN DÉJÀ : POP'SCIENCES SOUFFLE SA PREMIÈRE BOUGIE !

Voir l'événement

Projection en avant-première à Lyon du documentaire « Toujours debout »

PProjection en avant-première à Lyon du documentaire « Toujours debout »

En avant-première le film documentaire « Toujours debout »

Victimes d’accidents, des chercheurs tétraplégiques cherchent à retrouver leurs fonctions motrices en expérimentant stimulations électriques, exosquelettes… Ils découvrent la frontière entre « l’homme réparé » et « l’homme augmenté » souhaité par une société à la recherche de la performance et du dépassement de soi.

Ce passionnant documentaire de 61 minutes  a été réalisé par Marina Julienne et Raphaël Girardot, d’après une recherche de Vance Bergeron, laboratoire de physique de l’ENS Lyon .

La projection du documentaire sera suivie d’une rencontre avec les réalisateurs, l’équipe de Vance Bergeron et des chercheurs du CNRS.

En juin dernier, le documentaire « Toujours debout »  a reçu le prix « coup de coeur » pour une recherche au Festival Sciences en Lumière festival de films scientifiques de Vandoeuvre-les-Nancy.

En savoir plus

 

 

Les enfants apportent un regard neuf à la recherche

LLes enfants apportent un regard neuf à la recherche

Les enfants sont des créatifs, des observateurs curieux, des penseurs intuitifs, et pourtant leurs capacités sont souvent sous-estimées. L’association Imagineo vise à sortir des schémas de pensées habituels en mettant l’imagination des enfants au service des chercheurs et des équipes d’innovation. Pour cela, Imagineo propose des formats de recherche participative basés sur sa démarche pédagogique ascendante, inspirée par les principes de Design Thinking et de l’Intelligence Collective.

A travers cet espace d’échange hors quotidien avec les enfants, les chercheurs apprennent à écouter la nouvelle génération et à comprendre ses besoins, ses attentes et ses habitudes. Cette collaboration leur permet de développer un regard neuf sur les pratiques actuelles, de trouver des solutions centrées sur l’humain et de concevoir des offres en cohérence avec les nouveaux modes de vie. Les enfants stimulent leur curiosité et leur créativité et représentent alors une grande source d’inspiration pour les chercheurs qui apprennent à chercher des solutions différemment. Les enfants, eux, apprennent à s’engager, à co-créer et se sensibilisent activement à l’enjeu traité par les chercheurs.

La reprise en main d’un véhicule autonome

Lors d’une collaboration avec l’IFSTTAR, un projet d’une semaine a été réalisé en Juillet 2017. Les enfants ont pu appréhender le sujet de recherche du véhicule autonome et de la reprise en main du véhicule en toute sécurité. Ils ont réfléchi au sujet en échangeant avec le chercheur, ils ont visité le laboratoire de recherche et ont ensuite développé et proposé des idées.

Partager son point de vue et trouver des solutions à un problème constaté lors d’une activité extra-scolaire a été ressenti comme un plaisir par les enfants. Avec un format d’une semaine, ils ont pu s’impliquer et profiter pleinement de l’approche ascendante d’Imagineo pour découvrir des aspects de leur potentiel qu’ils ont peu l’occasion d’exprimer habituellement. Les chercheurs ayant participé au projet ont observé que la méthodologie utilisée est un excellent outil de prévention active qui permet en plus aux enfants de développer empathie, esprit critique, confiance et autonomie.

Pour en savoir plus

Plus d’informations sur Imagineo en vous rendant sur http://www.imagineo.org ou en regardant la vidéo de France 3, en ligne sur https://vimeo.com/227760292.

Du labo à l’entreprise

DDu labo à l’entreprise

Comment une recherche en laboratoire donne lieu à une création d’entreprise?
Comment les chercheurs aident les entreprises à prendre soin de leurs collaborateurs?

C’est à travers l’expérience et les liens que Frédéric Prochazka (Sartup Lactips) et Frédéric Pellegrin et Christelle Bruyère de Coactis (management alternatif) ont tissés avec le monde de l’entreprise, que nous vous proposons d’aborder cette première rencontre « Du Labo à l’Entreprise ». Ils nous feront partager leurs passions et nous apporteront un regard novateur sur les recherches menées à l’Université Jean Monnet.

Cette soirée ouverte à tous, organisée conjointement par la Fabrique de l’Innovation de l’Université de Lyon à Saint-Etienne et la Mission de Culture Scientifique Technique et Industrielle de l’université Jean Monnet, aura lieu le 5 juin à 18h30 à la PréFabrique de l’innovation de l’Université de Lyon (Campus Manufacture Saint-Etienne)

 

 

 

 

 

Pour en savoir plus

Prix du jeune chercheur 2018

PPrix du jeune chercheur 2018

 
Le Prix du Jeune Chercheur, créé dans les années 80 par la Ville de Lyon, vise à valoriser l’excellence de la recherche fondamentale et appliquée des laboratoires de l’Université de Lyon.

Pour exprimer l’intérêt qu’elle porte aux jeunes chercheurs/s et afin de mettre en lumière le potentiel et le travail effectué, la Métropole de Lyon, en partenariat avec l’Université de Lyon,  décerne chaque année trois prix de 5 000 € à de jeunes chercheurs, dans les trois grands champs thématiques suivants :  « bio santé et société », « sciences et ingénierie » et « humanités et urbanité ».

49 candidatures ont été reçues pour l’édition 2017 et ont été examinées par un jury présidé par Mme C. Goutaudier, responsable du collège doctoral de l’Université de Lyon. Pour l’édition 2018, les dossiers doivent être déposés avant le 31 mai.

La remise des prix cette année sera couplée au lancement inaugural de la 27e édition de la Fête de la Science et aura lieu le mardi 9 octobre en soirée à Lugdunum – Musée et théâtres romains

Pour en savoir plus, consultez le site :

Lyoncampus.fr

Prix jeune chercheur 2018 Métropole de Lyon et Université de Lyon

Les labos dans la Ville

LLes labos dans la Ville

Savez-vous ce que font les chercheurs au quotidien ? Savez-vous que les laboratoires sont partout à Saint-Etienne ? Imaginiez-vous que leur recherche est reconnue dans le monde entier et répond à nos préoccupations sociétales ?

L’Université Jean Monnet a lancé en décembre 2017 une opération de communication « Les labos dans la ville » qui se poursuit toute l’année 2018, pour permettre à chacun, de manière ludique, de découvrir où sont et que font ses chercheurs.

 

Une campagne pour mieux connaître la science produite à l’Université Jean Monnet

Cette campagne montre que la recherche de l’UJM nous concerne tous, petits et grands, parce qu’elle porte sur des thématiques en prise avec notre société. Elle s’intéresse à changer notre quotidien, à mieux comprendre notre monde et à le faire évoluer. Vous pourrez découvrir, partout dans la ville, 12 grands panneaux d’1,5 mètres de diamètre aux messages ludiques, sous forme de pastilles géantes.

Une opération en co-construction avec les chercheurs : 

Cette campagne a été initiée et conçue par la Mission de Culture Scientifique, Technique et Industrielle (CSTI) de l’UJM, en lien avec la Direction de la communication. Les messages ont été créés par les laboratoires eux-mêmes. Ils ont été sélectionnés pour cette première édition et se verront renouvelés chaque année.

Pour découvrir la campagne « Les Labos dans la Ville » dans son ensemble, rendez-vous sur les campus de l’Université Jean Monnet.

Savez-vous où se trouvent les panneaux dans la ville ?

Ces panneaux sont positionnés à l’entrée de 4 des 6 campus de l’UJM sur les sites des laboratoires : campus Santé Innovation (devant le parvis), campus Manufacture (rue du Professeur Benoît Lauras), campus Métare (sur les grilles de la Faculté des Sciences et Techniques) et campus Tréfilerie (sur les grilles, rue du 11 novembre).

 

 

En savoir plus

 

Projet MACsup : l’enseignement sup au MAC de lyon

PProjet MACsup : l’enseignement sup au MAC de lyon

Deuxième week-end de restitution MACsup au MAClyon !

Les 7 et 8 avril entrez dans les débats entre science et écologie, art et politique, avec des étudiants, des enseignants-chercheurs et l’artiste Thierry Boutonnier.
Après l‘Odyssée MACsup de Félix Lachaize, le deuxième groupe qui inclut des étudiants de l’ENS et Olivier Raymond, chercheur au RDP, présentera ses recherches.

Venez tisser les fils d’une installation, parler de vos accablements et planter des pieds de maïs devant le musée !

Voir la présentation du projet ici

Samedi :
14h-16h : écriture et tissage de l’installation
16h-18h : discussion

Dimanche :
14h-16h : écriture et tissage de l’installation
16h-18h : rituel de plantation du maïs

Depuis octobre 2017, des étudiants et enseignants-chercheurs de l’université Lyon 1, de l’ENS de Lyon et de l’école Centrale se sont lancés dans l’aventure macSUP. Deux groupes, menés par les artistes Félix Lachaize et Thierry Boutonnier, ont mis en commun les savoirs, les méthodes, les modes de pensée, propres à leur domaine d’activité pour proposer aux visiteurs du Musée d’art contemporain deux week-ends de restitution et d’expérimentations aux confins de l’art et la science.

Ce projet a reçu le soutien de la Région Auvergne Rhône-Alpes

 

L’Observatoire de Lyon ouvre ses portes

LL’Observatoire de Lyon ouvre ses portes

UUn programme pour petits et grands

Au programme de cette édition 2018 des Portes Ouvertes de l’Observatoire de Lyon, des contes, des ateliers (fouilles paléontologiques, formation des planètes, fusées à eau, …), des conférences, un café-débat, des observations du Soleil, un concert ou encore une pièce de théâtre scientifique. 

Temps fort du week-end : la soirée d’observation où tous les instruments d’observation, dont l’impressionnant télescope de 1 mètre de diamètre, seront pointés vers le ciel. La Lune, Jupiter, Vénus ou encore Saturne se sont donnés rendez-vous ce soir-là.

Le programme complet est à venir sur le site de l’Observatoire de Lyon.

De nombreux partenaires scientifiques et culturels participent à l’événement :

  • le Planétarium de Vaulx-en-Velin,
  • Météo France,
  • Planète Sciences Auvergne Rhône-Alpes,
  • les clubs d’astronomie de la Région (CALA, SAL, CAML),
  • le Labo Junior Géophysique de l’ENS Lyon
  • et la compagnie de théâtre les Non-Alignés.

LLe festival biannuel de l’observatoire de lyon

Tous les deux ans, l’Observatoire de Lyon (Université Claude Bernard Lyon 1, CNRS/INSU, ENS Lyon) ouvre les portes de son site historique à Saint-Genis-Laval et propose de nombreuses activités scientifiques pour petits et grands. L’édition 2018, sur la thématique du Temps et de l’Évolution, se déroulera les 23 et 24 juin prochains. L’entrée est gratuite, sans inscription. Dès 3ans.

Pour plus d’informations, veuillez consulter la page dédiée sur le site de l’Observatoire de Lyon :

En savoir plus

 

Soutiens financiers

Le Labex LIO, l’Université Claude-Bernard Lyon 1, le CNRS/INSU, la ville de Saint-Genis-Laval, le Centre de Recherche Astrophysique de Lyon (CRAL), le Laboratoire de Géologie de Lyon (LGL-TPE).

La Société Française d’Astronomie et d’Astrophysique (SF2A) a également soutenu le projet d’une frise chronologique de l’Univers géante qui sera présentée pour la première fois lors des Portes Ouvertes 2018.

Venez questionner vos idées reçues sur l’art et la science avec DéMesures

VVenez questionner vos idées reçues sur l’art et la science avec DéMesures

L’association de culture scientifique DéMesures (ancien Labo junior de l’ENS de Lyon) en partenariat avec la Taverne Gutenberg vous invite à questionner les idées reçues sur l’art et la science et leur place dans notre société.

A cette occasion, l’association présentera son projet ArtScience qui fait collaborer des artistes et des chercheurs afin de produire des œuvres sur la base de recherches scientifiques. Plusieurs binômes composés d’un artiste et d’un scientifique seront amenés à discuter de la recherche menée par ce dernier, ces échanges et les images scientifiques produites par le chercheur constitueront la base de travail de l’artiste. Ces échanges ainsi que les œuvres réalisées serviront de supports de médiation lors des ateliers organisés par DéMesures.

Vous serez ensuite amenés à déconstruire vos croyances grâce à un atelier participatif qui tendra à démontrer que les liens entre art et science existent et que la limite entre les deux est parfois ténue. Ce jeu sera suivi d’une table ronde avec un des tandems artiste-scientifique ainsi que les différents acteurs du projet. Vous pourrez enfin vous glisser dans la peau de l’artiste en imaginant une œuvre à partir d’images scientifiques.

4 artistes ont été invités à participer à ce projet qui va démarrer dans les prochaines semaines :

Ce projet a reçu le soutien de l’Université de Lyon dans le cadre de l’appel à projets IDEX les Arts du Campus.
Ce rendez-vous est proposé à l’occasion des JACES 2018

L’odyssée macSUP, embarquez dans le récit de nos explorations !

LL’odyssée macSUP, embarquez dans le récit de nos explorations !

Chers amateurs et amatrices d’art ou de science, petits et grands,

Nous venons de débarquer au musée d’art contemporain de Lyon avec dans nos cales une quantité démesurée de données, observations, graphiques, scans, traces, dessins, images, sons…. produits lors de nos explorations dans les sous-sols des universités. Nous les avons déchargés puis étalés dans les recoins du musée.

Comprenez bien que nous ne vous proposons pas une simple consultation mais bien de vivre nos documents comme lorsque nous les avons élaborés. Préparez-vous à accéder aux endroits interdits, glisser derrière les cimaises, vous perdre dans le centre de documentation, vous faufiler dans les sous-sols, jouer avec les dangers des ateliers….

Sachez que ce projet s’est d’abord adressé aux étudiants de l’université Lyon 1, de l’ENS de Lyon et de l’école Centrale qui avaient soif d’aventures !

Nous avons tous ensemble plongé dans les tréfonds de l’enseignement supérieur, en pénétrant dans des réserves aux mille objets oubliés, glissant derrière de robustes armoires en acier massif, traversant des murs entiers de thèses en copie carbone ou nous battant avec des tiroirs fourre-tout…

Voici notre équipe pionnière : Macro Andréas, Marie Jadis, Colorie Julie, Ines Partout, Clara Enigme, Saxo Nael, Publie Anne, Yoko Nico, Arnaud Prises, Alicia Clefs et Félix Fouille.

L’un d’entre nous sera votre guide pour un parcours dans les espaces hors exposition du musée. L’analyse de vos trajectoires inscrira le récit de nos aventures.

Teaser à découvrir ici 

avec le soutien de la région Auvergne Rhône-Alpes

Depuis octobre 2017, des étudiants et enseignants-chercheurs de l’université Lyon 1, de l’ENS de Lyon et de l’école Centrale se sont lancés dans l’aventure MACsup. Deux groupes, menés par les artistes Félix Lachaize et Thierry Boutonnier, ont mis en commun les savoirs, les méthodes, les modes de pensée, propres à leur domaine d’activité pour proposer aux visiteurs du Musée d’art contemporain deux week-ends de restitution et d’expérimentations aux confins de l’art et la science.

Conférences scientifiques sur les cuivres

CConférences scientifiques sur les cuivres

Deux après-midi de conférences sur les cuivres seront organisées les 1er et 2 mars, en partenariat avec le CNSMD de Lyon, le LabEx CeLyA, l’Université Ouverte Lyon 1 et le GSAM/SFA*  , avec notamment deux exposés par des chercheurs du CNRS spécialistes de la physique de ces instruments

Coordination : Sébastien Ollivier (Université Lyon 1)
Maxime Marchand (département de culture musicale du CNSMDL)

Ces journées cuivres se concluront par un concert d’Ensembles de cuivres du CNSMD de Lyon.

Conférences et Concert gratuits.

Le programme et le lieu sont consultables sur le site internet du CNSMD de Lyon :    

http://www.cnsmd-lyon.fr/agenda/journees-cuivres-3

* GSAM/SFA Groupe Spécialisé en Acoustique Musicale de la Société Française d’Acoustique

Résumé des conférences par les scientifiques (Christophe Vergez LMA & Joël Gilbert LAUM, DR CNRS)

Jeudi 1er Mars 14h: « Introduction à l’acoustique des cuivres, de la physique à la musique« 

La production du son par les cuivres sera présentée au travers de résultats récents de la recherche en acoustique musicale. L’accent sera mis en particulier sur le rôle joué par le musicien. Grâce à des allers-retours entre physique et musique, plusieurs caractéristiques du jeu des cuivres seront explorées. L’exposé ne nécessite pas de pré-requis particuliers.

Vendredi 2 Mars, 16h :  « L’acoustique des cuivres, du carnyx aux cuivres modernes »

La conférence permettra de découvrir le fonctionnement intime des instruments de musique à vent, et plus particulièrement des instruments de la famille des cuivres. Ce « point de vue du physicien » sera illustré de nombreuses démonstrations enregistrées ou réalisées en direct. La conférence s’adresse à un public large, musiciens et mélomanes, et ne nécessite pas de pré requis particuliers.