CERTAINS EVENEMENTS NE PEUVANT ÊTRE MAINTENUS EN PRESENTIEL SONT PROPOSES EN DISTANCIEL : MERCI DE CONSULTER LES SITES DES ORGANISATEURS

Recevez Pop’ Sciences Mag chez vous !

RRecevez Pop’ Sciences Mag chez vous !

Pop’Sciences enrichi son réseau d’ambassadeurs-lecteurs qui recevront gratuitement un exemplaire à chaque parution de son magazine de culture scientifique Pop’Sciences Mag.

En commençant par le dernier numéro « Énergies. Une transition à petits pas », dont vous pourrez profiter les prochains mois pour vos lectures hivernales, vous serez ensuite les heureux lecteurs des prochains numéros de ce magazine semestriel produit par l’Université de Lyon.

Un bel objet, aux enquêtes fouillées et sérieusement vulgarisées, dans votre boite aux lettres ?

Recevez Pop' Sciences Mag chez vous !
Je souhaite recevoir les actualités Pop' Sciences
En cochant cette case, j'autorise Pop' Sciences à conserver mes données à des fins non commerciales. Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par l'Université pour l'envoi de son magazine Pop'Sciences Mag par voie postale et - sous réserve d'acceptation - pour la transmission d'informations non-commerciales par e-mail via l'infolettre bimensuelle Pop'Sciences. Les données collectées ne seront communiquées à aucun autre destinataire que la seule Direction Culture Sciences et Société de l'Université de Lyon. Vous pouvez accéder aux données vous concernant, les rectifier, demander leur effacement ou exercer votre droit à la limitation du traitement de vos données. Vous pouvez également exercer votre droit à la portabilité de vos données. Consultez le site cnil.fr pour plus d’informations sur vos droits.

Projet Pangolin

PProjet Pangolin

Le Projet Pangolin, c’est une équipe de bénévoles composée de doctorant-e-s et jeunes chercheur-e-s en écologie et biologie évolutive. Engagé-e-s professionnellement et personnellement dans l’écologie, nous sommes animé-e-s d’une profonde envie de faire changer les choses.

Loin des discours moralisateurs, nous sommes intimement convaincue-e-s que le dialogue, la bienveillance et l’éducation constituent les clés pour éveiller une conscience écologique chez le jeune public, dès son plus jeune âge.

Persuadé-e-s que la clé de la responsabilisation passe par la compréhension des mécanismes qui régissent notre planète, les membres du Projet Pangolin proposent aux élèves, de la primaire au lycée, de mieux comprendre comment fonctionnent les écosystèmes. Une fois ces notions abordées, nous leur proposons de discuter ensemble d’actions concrètes à mener au quotidien. Ainsi, ils peuvent à leur échelle participer activement à la protection de notre environnement.

Pour ce faire, des interventions bénévoles assurées par l’équipe du Projet Pangolin sont proposées aux établissements scolaires. Des outils « clés en main » sont également mis à la disposition des enseignants sur le site web du projet. Ces outils permettent aux enseignants d’assurer nos séances dans leurs classes en autonomie.

Projet Pangolin

N’hésitez pas à découvrir les plaquettes détaillées des séances que nous proposons, en allant faire un tour ici :

Séance PRIMAIRE  &  Séance COLLÈGE – LYCÉE

(elles ont été testées et approuvées dans de nombreux établissements scolaires)

 

Les interventions dans vos établissements scolaires sont assurées de manière bénévole et gratuite par notre équipe. Toutefois, une indemnisation des frais de déplacement pourra être demandée en fonction de votre localisation. Si vous souhaitez apporter un soutien financier au projet pour lui permettre de se pérenniser et de se développer, et ainsi nous permettre de vous proposer régulièrement de nouveaux ateliers, n’hésitez pas à nous contacter pour que nous puissions vous communiquer toutes les modalités.

Sciences et confinement

SSciences et confinement

Et en ces temps de confinement… Plusieurs organismes proposent des ateliers, animations, ressources… pour tous les âges, à faire chez soi !

Pop’Sciences a recensé quelques unes de ces initiatives…

Covid-19 : Odorat et qualité de vie

CCovid-19 : Odorat et qualité de vie

Alors que beaucoup de patients atteints par le Covid-19 connaissent une perte du goût (agueusie) et/ou de l’odorat (anosmie), plus de 500 chercheurs et chercheuses originaires de 38 pays se sont regroupés pour étudier ce phénomène. Une équipe du Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon est impliquée dans ces travaux de recherche, et a lancé une initiative d’information et d’enquête à destination du grand public.

<Du nez au cerveau : un site internet pour s’informer sur l’odorat

La perte brutale de l’odorat et du goût semble désormais être un symptôme caractéristique de l’infection au Covid-19, bien identifié par la communauté scientifique. Si les données de la recherche ne permettent pas encore de comprendre par quels mécanismes le virus peut altérer notre système olfactif, les neurosciences nous livrent de précieuses informations sur le parcours des odeurs du nez jusqu’au cerveau, les liens étroits entre odeurs et mémoire, ou encore les différents troubles olfactifs et les traitements possibles.

À l’initiative du Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon, un groupe de scientifiques et de médecins français a lancé un site internet d’information grand public, pour mieux comprendre ce qu’est l’odorat et comment fonctionne ce sens.

Consulter le site

<Covid-19, qualité de vie et perte d’odorat : les scientifiques mènent l’enquête

Vous avez constaté une baisse, brutale ou progressive, de votre odorat ? Que vous ayez reçu un diagnostic médical formel d’atteinte au Covid-19 ou non, votre témoignage peut constituer une aide précieuse pour mieux comprendre les possibles modifications sensorielles associées à la maladie, ainsi que leurs conséquences sur la vie quotidienne. Une équipe du Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon lance une enquête en ligne, avec l’objectif de mieux comprendre les interactions entre qualité de vie et troubles de l’odorat et du goût dans la population française, notamment en lien avec l’épidémie COVID-19. Ce questionnaire, anonyme, est à compléter en ligne.

Répondre à l’enquête

L’attention ça s’apprend ! | MOOC

LL’attention ça s’apprend ! | MOOC

L’attention dont la fonction est de sélectionner à chaque instant ce que le cerveau doit traiter en priorité est donc sursollicité, avec des conséquences de plus en plus fréquentes des difficultés de concentration et des manques d’attention.

Comme nous ne sommes pas près de revenir en arrière à un monde plus simple et moins sollicitant, mieux vaut comprendre ce qu’est l’attention et ses mécanismes biologiques, pour en déduire de bonnes pratiques permettant de revenir à plus de légèreté et de stabilité.

Ce MOOC est issu du projet ATOLE, programme de découverte et d’apprentissage de l’attention en milieu scolaire, pour apprendre l’ATention à l’écOLE, qui réunit des instituteurs.trices et chercheurs.euses autour de ces questions de l’attention.

Son objectif est d’aider l’élève à mieux comprendre son cerveau et les forces qui bousculent son attention au quotidien, et à apprendre à mieux réagir, non seulement en classe, mais également en dehors.

Scientifiques co-concepteurs du FunMOOC avec le Réseau Canopé :

  • Jean-Philippe Lachaux, Directeur de Recherche en Neurosciences Cognitives (Inserm – CRNL)
  • Bénédicte Terrier, Ingénieure Neurosciences, Pédagogie et Valorisation sociétale (CRNL)
  • Marion Recollon-Mingat, Psychologue-Neuropsychologue

Rejoindre le MOOC

SSéminaire en ligne

Inscrivez-vous au séminaire gratuit en ligne proposé par la Boutique des Sciences de l’Université de Lyon :

Mercredi 6 mai 2020 à 18h | Éduquer à l’attention : quand les neurosciences font de la recherche participative |

TRANSENVIR : la plateforme de l’Histoire Environnementale

TTRANSENVIR : la plateforme de l’Histoire Environnementale

APPEL À MANIFESTATION D’INTÉRÊT

Intéressé par les combats et sujets liés à l’écologie ? Passionné d’histoire ? Un peu des deux ? Alors cette proposition est pour vous !

La plateforme documentaire sur la transition environnementale TRANSENVIR.FR vous attend, pour que vous la consultiez ou que vous y participiez.

Le projet Transenvir vise à explorer l’histoire de la « transition environnementale » de nos sociétés contemporaines depuis les années 1950. Il a permis de mettre en place une plateforme documentaire collaborative avec des ressources : expositions virtuelles, cartes et iconographie, glossaire « ABCVert », notices biographiques, chronologie. Son but est aussi de mettre à disposition du grand public un échantillon des sources foisonnantes qui existent sur les thèmes des pollutions, des risques, du climat, des mobilisations, des politiques publiques, de l’évolution des modes de vies en lien avec les évolutions environnementales. Nous espérons que cela puisse alimenter les débats actuels et éclairer l’histoire du rapport à l’environnement dans nos sociétés.

Nous sommes donc intéressés par votre collaboration en tant qu’association / historien / militant / étudiant / passionné d’histoire / réseau d’enseignants à la fois pour vous inviter à :

  • utiliser notre plateforme et nous faire vos retours (celle-ci est encore en démarrage) ;
  • nous rencontrer pour que nous venions présenter le projet et la plateforme ;
  • nous proposer des sujets ou contenus qui pourraient alimenter la plateforme ;
  • nous suggérer des collaborations autour de l’histoire environnementale ;
  • nous proposer vos archives ou celles de votre association pour une mise en valeur historique.
  • Et puis n’hésitez pas à diffuser cet appel dans vos réseaux, à toute personne, association, labo, susceptible d’être intéressé !

Cette plateforme est animée par un collectif de chercheurs et chercheuses membres du LARHRA (http://larhra.ish-lyon.cnrs.fr/) et du RUCHE (https://leruche.hypotheses.org/).

Sa création a été soutenue par l’Agence Nationale de Recherche, et par un financement de l’IDEX Lyon.

Visitez la plateforme https://transenvir.fr/ et contactez-nous : helene.chauveau@universite-lyon.fr ; stephane.frioux@univ-lyon2.fr

Covid-19 : des enquêtes en cours sur les effets du confinement

CCovid-19 : des enquêtes en cours sur les effets du confinement

Si la recherche scientifique bat son plein sur le plan médical, notamment pour identifier des traitements efficaces et développer un vaccin, d’autres initiatives voient le jour. À Lyon notamment, plusieurs études ont été lancées pour étudier les effets du confinement. Chacun peut y répondre, et ainsi contribuer à l’avancée des connaissances autour de cette situation inédite, qui pourrait se révéler riche d’enseignements. [Cet article est mis à jour régulièrement avec les nouvelles études portées à notre connaissance]

À vos claviers, et rendez-vous dans quelques temps pour les résultats !

LLe confinement et ses effets sur le quotidien

Cette enquête nationale (et bientôt internationale) sur le confinement, lancée par une équipe du laboratoire Environnement, Ville, Société, vise à étudier la manière dont nous nous adaptons, au quotidien, à la contrainte que constitue le confinement. Elle s’intéresse notamment à notre bien-être, nos relations sociales et nos habitudes de vie. L’enquête est anonyme et accessible en ligne.
Répondre à l’enquête
> > Premiers résultats de l’enquête
Des résultats très généraux sont présentés, le travail de traitement des données récoltées étant toujours en cours et l’analyse débutant tout juste. L’enquête se poursuit.

Le confinement et ses effets sur le quotidien, Premiers résultats bruts des 2e et 3e semaines de confinement en France,

Bourdeau-Lepage Lise, 2020, Lyon, Consultation CORTE_Covid19.

 

 

 

IImpact du confinement sur le sommeil et les rêves

L’équipe de Perrine Ruby au Centre de recherche en neurosciences de Lyon souhaite évaluer l’impact éventuel du confinement sur nos habitudes de vie, de sommeil et de rêve. L’enquête est disponible en ligne. Totalement anonyme, le questionnaire nécessite 10 à 25 minutes pour être complété.

répondre à l’enquête

cconfinement et rapport au temps

La situation de confinement change-t’elle notre rapport au temps ? Le but de ce protocole de recherche, impliquant le Centre de recherche en neurosciences de Lyon, est de mieux comprendre les effets de l’isolement prolongé sur les perspectives temporelles et sur la perception du temps chez l’adulte. Cette étude, qui débute avec un questionnaire en ligne, demande un peu d’investissement puisque vous serez ensuite sollicités pour d’autres sessions où l’on vous demandera de réaliser des tâches expérimentales courtes et diversifiées. De quoi faire passer le temps ?

Participer à l’étude

EEspaces domestiques en temps de confinement

Ce questionnaire, lancé par une équipe du laboratoire Environnement, Villes, Société, cherche d’une part à comprendre de quelles manières le confinement vient modifier ou non nos habitudes au sein de notre espace personnel/domestique et d’autre part à analyser, s’ils existent, les différents stratagèmes qui nous permettent d’aménager certains endroits en espace de travail pour nous et éventuellement pour nos enfants.

répondre à l’enquête

Confinement, Attention et Distractibilité

Ce questionnaire a pour objectif d’évaluer l’impact éventuel du confinement en France sur vos habitudes de vie et vos capacités attentionnelles, ainsi que sur celles de vos enfants âgés de 6 à 17 ans si vous en avez. Il a été conçu par Aurélie Bidet-Caulet, chargée de recherche au Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon, et ses collaboratrices et collaborateurs.

Compléter le questionnaire

 

Certaines enquêtes sont maintenant terminées :

SSanté mentale et confinement (enquête terminée)

L’équipe du Centre Ressource de Réhabilitation Psychosociale du Centre Hospitalier Le Vinatier proposait de participer à une étude en ligne intitulée Évaluation du bien-être durant le confinement en lien avec le COVID-19. Les résultats de cette enquête, anonyme,  seront très utiles pour comprendre l’impact du confinement sur la santé mentale.

 

Maths récréatives…

MMaths récréatives…

Histoire des maths, curiosités, récréations, jeux… des contenus accessibles pour tous les niveaux collège et lycée, gratuitement. Au-delà des cours, l’occasion de voir les maths autrement !

 

Maths et tiques

Mathématiques et Informatique | Appel à projet de la Fondation Blaise Pascal

MMathématiques et Informatique | Appel à projet de la Fondation Blaise Pascal

La Fondation Blaise Pascal a pour vocation de structurer, promouvoir, soutenir, développer et pérenniser l’ensemble des actions de diffusion scientifique en mathématiques et en informatique à destination de toute personne en France et plus spécifiquement envers la jeunesse.

La Fondation Blaise Pascal poursuit quatre objectifs majeurs :

  • Atténuer les disparités sociales et géographiques
  • Lutter contre les préjugés et les stéréotypes sociaux et de genre qui empêchent certains jeunes de se
    lancer dans des études en informatique et en mathématiques
  • Améliorer la perception générale des sciences fondamentales par le grand public et notamment par les
    jeunes scolarisés, en améliorant la compréhension de leur impact, de leur utilité et de leur vitalité
  • Augmenter globalement le flux d’étudiantes et étudiants effectuant des études longues dans en
    informatique et en mathématiques.

Chaque année, la Fondation Blaise Pascal lance deux appels à projets par an (un concernant des thématiques ouvertes en médiation maths et informatique – lancé généralement en automne, un 2nd concerne un appel à écoles d’été, stages et clubs).

En 2020, le soutien de la FBP ira à deux types d’actions :
> Les écoles d’été ou stages en mathématiques et/ou informatique ;
> les clubs de mathématiques et/ou d’informatique

Date limite du dépôt des dossiers : lundi 16 mars 2020

Informations complémentaires :

Fondation Blaise Pascal

Projet Pangolin

PProjet Pangolin

Éveiller une conscience écologique en s’appuyant sur la connaissance des écosystèmes

Projet Pangolin_©Tom Bouyer

Le projet Pangolin, initié en octobre 2017, est un programme de vulgarisation scientifique à destination des enfants et jeunes adultes.

Persuadé que la clé de la responsabilisation passe par la compréhension des mécanismes qui régissent notre planète, le Projet Pangolin propose aux élèves, de la primaire au lycée, de mieux comprendre comment fonctionnent les écosystèmes pour leur permettre, à leur échelle, participer à la protection de notre environnement.

Parce que le changement commence chez nous, le Projet Pangolin propose également, sur son Blog, des articles pour en apprendre plus sur le fonctionnement de notre environnement et des conseils pour devenir chaque jour des citoyens un peu plus éco-responsables.

 

Pangolin

 

———————————————————————————————————————————

Pourquoi « Pangolin » ?

« Nous avons choisi l’espèce emblématique du pangolin pour nommer notre projet car elle est synonyme d’unicité et de résilience. Le pangolin est en effet le seul mammifère au monde recouvert d’écailles, ce qui lui permet de survivre dans des environnements difficiles et de se protéger des prédateurs. Il s’agit également de l’animal le plus chassé illégalement sur la planète. Les huit espèces de pangolin sont aujourd’hui toutes inscrites sur la liste rouge des espèces menacées de l’IUCN » . Salomé, Laura, Elodie.

———————————————————————————————————————————