Ressources

Toutes thématiques

Dispositif

Université de Lyon

MMa thèse en 180 secondes | Édition 2019

Concours international francophone lancé au Québec, Ma thèse en 180 secondes propose aux doctorants de présenter, devant un jury et un auditoire profane, leur sujet de recherche en termes simples et de façon vulgarisée. Chaque année, les regroupements universitaires participant présentent, après une finale locale, deux candidats à la demi-finale nationale.

La finale locale Université de Lyon du concours Ma thèse en 180 secondes (MT180), Edition 2019 s’est déroulée le 28 mars dans le Grand amphithéâtre de l’Université de Lyon. 14 candidats issus des établissements de l’Université de Lyon ont présenté leurs sujets de thèse, entre humour et appréhension, avant l’attribution des trois prix du jury et du prix du public.

Le jury de l’édition 2019 était composé de :

  • Benjamin Ménard, Maître de conférences à l’Université Jean Monnet ;
  • Jean Yves Cavaillé, professeur émérite à l’INSA Lyon et à l’Université de Tohoku (Japon) ;
  • Valérie Castellani, directrice de recherche au CNRS à l’institut NeuroMyoGène ;
  • Karima Benelhadj, coordinatrice du festival Pint of Science Lyon ;
  • Guillaume Lamy, journaliste à Lyon Capitale.

LES FINALISTES

C’est Amira Saoudi qui a remporté le premier prix du jury, pour sa thèse sur L’étude des phénomènes de mécanoluminescence dans les fibres textiles, menée à l’Université Claude Bernard Lyon 1. Derrière cet intitulé, elle s’intéresse aux solides qui produisent de la lumière après déformation.

Noëlle Remoué, doctorante à l’Université Claude Bernard Lyon 1, a quant à elle remporté le second prix du jury pour sa thèse intitulée Étude de la cicatrisation des plaies diabétiques neuropathiques dans un modèle animal  qui vise à optimiser la cicatrisation des plaies dues au diabète ! Elle a par ailleurs remporté le prix du public.

Enfin, Éléonore Mathis, de l’Université Claude Bernard Lyon 1, a remporté le troisième prix avec sa thèse Étude des mélanges thermodurcissable/thermoplastique pour applications composites. Contrôle des morphologies en relation avec les propriétés mécaniques. Son objectif : alléger les avions !

Amira et Noëlle participent à Paris à la demi-finale nationale le avril 2019, avant la finale internationale qui se tient à Dakar le 26 septembre 2019.

Crédits photographiques : Université de Lyon