Pop'Sciences Mag a reçu le prix de la "PLUME D'OR" lors de la cérémonie du Prix de la presse et de l'information territoriale 2021.

Découvrez le !

Ressources

Biologie - santé

Dossier

Pop'Sciences - Université de Lyon

«« Nous avons besoin d’un réseau de vaccinologues présent dans tous les pays »

carte du monde montrant l'origine des étudiants en vaccinologie

Pays d’origine des étudiants du master LIVE, promotion « Françoise Barré-Sinoussi » 2020-22 @ UCBL

Vous ne trouverez pas ce mot dans le dictionnaire, et pourtant la « vaccinologie » existe depuis 1977. Ce concept est né sous l’impulsion de J. Stalk, inventeur du premier vaccin contre la poliomyélite, et de Charles Mérieux, médecin humanitaire et directeur de l’Institut lyonnais du même nom. Tous deux la définirent en ces termes :
« la vaccinologie ne consiste pas uniquement à inventer de nouveaux vaccins. Elle doit prendre en compte tous les aspects : biologiques, épidémiologiques, socio-économiques, logistiques, éducatifs, éthiques et médiatiques qui concourent à l’amélioration de la protection vaccinale de toutes les populations ».

Pour comprendre cette définition, nous avons interrogé Christine Delprat, professeure d’immunologie et coordinatrice du master Leading International Vaccinology Education (LIVE)(a) de Lyon.

Un article de Caroline Depecker, journaliste scientifique
pour Pop’Sciences – 2 juin 2021


Vous formez des managers en « vaccinologie » depuis 2016. Que recouvre ce terme ?

La vaccinologie est un domaine à la croisée de plusieurs disciplines. Elle intéresse les personnes désirant intervenir quel que soit l’endroit de la chaîne de travail du vaccin : depuis la conception expérimentale jusqu’à l’administration du vaccin et au suivi épidémiologique de ses effets. En comprenant tous les tenants et les aboutissants, le vaccinologue est à même de déterminer les bons investissements, en matière de stratégie vaccinale. Et on l’a vu avec la course aux vaccins contre la Covid-19 : faire les bons choix peut s’avérer capital !

Le vaccinologue est donc un expert du vaccin. Comment formez-vous vos étudiants ?

En tant qu’expert en effet, le vaccinologue doit maîtriser tous les aspects liés au vaccin. Ce médicament stimule le système immunitaire des individus : nos étudiants, sélectionnés entre autres pour leur haut niveau en biologie cellulaire et moléculaire, et en biochimie, deviennent des scientifiques au top de la connaissance en immunologie. Ils acquièrent aussi des notions fondamentales dans d’autres disciplines : en infectiologie ou en épidémiologieLEX par exemple.

séance de TP dans un laboratoire de Lausanne

Travaux pratiques au « Vaccine Formulation Institute » de Lausanne (CH), partenaire du master @ UCBL

Les futurs vaccinologues reçoivent une formation industrielle. Immergés chez des producteurs de vaccins, ils appréhendent les enjeux spécifiques de cette industrie : qu’il s’agisse des phases cliniques de développement, des contrôles nécessaires lors de la production pour répondre aux conditions d’autorisation de mise sur le marché, des contraintes technico-socio-économiques ou bien de la surveillance, appelée pharmacovigilance, qui accompagne l’administration du vaccin dans une population large. Enfin, il leur est nécessaire de maîtriser la réglementation encadrant les vaccins, apprécier comment ceux-ci s’intègrent dans une politique de santé publique et de connaître les bonnes pratiques de communication pour faire en sorte que le vaccin emporte l’adhésion.


Mésinformation, désinformation…L’information sur les vaccins peut-elle être maîtrisée ?

Parole donnée à Christine Delprat, vaccins (2/5) : L’infodémiologie, une science nouvelle au service des vaccinologues

La vaccinologie est-elle une discipline récente ?

L’enseignement de la vaccinologie est un domaine en pleine émergence : le master LIVE, coordonné par l’Université Claude Bernard Lyon 1 (UCBL) a été créé en 2016 avec cinq universités, grâce à sa labellisation européenne « EMJMD » (Erasmus+ Mundus Joint Master Degree). Pour ce faire il a fallu démontrer qu’il était à la fois innovant, nécessaire et unique au monde.
A Lyon, sa création a été dès l’origine soutenue par les deux des plus gros employeurs de la région, Sanofi Pasteur pour la vaccination humaine et Boehringer Ingelheim pour la vaccination animale (anciennement Merial), qui souhaitent disposer de cadres internationaux compétents sur le sujet, et également par l’Institut Mérieux. Cette formation s’inscrit dans une suite logique, elle est consécutive à deux parcours spécifiques montés par l’Université Lyon 1 pour répondre aux besoins locaux : des ingénieurs sont formés dans le cadre du master Infectiologie appliquée depuis 2007 et des chercheurs sortent des rangs du master Infectiologie fondamentale depuis 2011.

La présence voisine de grands instituts concernés par le développement vaccinal constitue une émulation fructueuse : on peut citer plusieurs centres de recherche tels que le Centre International de Recherche en Infectiologie (CIRI), le Laboratoire de Biologie tissulaire et Ingénierie Thérapeutique (LBTI) et le Centre de Recherche en Cancérologie de Lyon (CRCL). Ou bien encore la fondation FINOVI, l’Institut de Recherche Technologique BIOASTER et le laboratoire d’excellence ECOFECT.

les étudiants posent avec leurs diplômes et leurs professeurs

Cérémonie de remise de diplôme du master LIVE, 1ère promotion 2016-18 @ UCBL

Vous accueillez de nombreuses nationalités différentes au sein de votre formation. En quoi cette dimension est-elle importante ?

Nous recevons des candidatures provenant de tous les continents du globe, et d’Europe bien sûr…! Le recrutement à l’international fait partie de l’identité de la formation et répond aux règles de la labellisation EMJMD : pas plus de trois personnes de même nationalité par promotion et plus de 75% hors Europe. En septembre prochain, nous accueillerons un groupe de 25 étudiants de 20 nationalités. Cette 6ème promotion portera à un total de 50, les nations représentées dans le master, ce qui est énorme !

Ce parti pris s’explique pour deux raisons. Tout d’abord, les microbes ne s’arrêtent pas aux frontières et le vaccin est, par essence, un produit voué à une distribution sur l’ensemble de la planète. Si les décisions de santé publique sont prises à l’échelle nationale, elles s’accompagnent de recommandations internationales. Or, les règles ne sont pas les mêmes, suivant à quelle population le vaccin est administré, les sensibilités et l’acceptance vaccinale existantes. En étant immergé pendant deux ans dans un bain de culture international, au contact de leurs camarades, les futurs vaccinologues acquièrent progressivement cette perception culturelle associée à la problématique vaccinale. La deuxième raison est peut-être plus simple et évidente : nous avons besoin aujourd’hui de constituer un réseau de vaccinologues correctement formés et présents dans tous les pays. Nous apportons notre humble contribution à cette tâche !

———————————–

Note :
(a)  Coordonné par l’université Claude Bernard Lyon 1, Le master LIVE implique cinq autres établissements d’enseignement supérieur : l’université Jean Monnet (UJM) de St-Etienne, l’université d’Anvers (Belgique) ainsi que les deux universités barcelonaises (Espagne), et s’appuie sur un réseau international de cinquante partenaires associés publics et privés. Le Master LIVE reçoit le soutien financier du programme Erasmus+ de l’Union Européenne, de Sanofi Pasteur, de l’Institut Mérieux et de l’IDEX Lyon.

PPour aller plus loin