Suite aux mesures sanitaires prises concernant l'épidémie de Covid-19, les évènements en présentiel sont annulés jusqu'à nouvel ordre. Pop'Sciences reste mobilisé pour vous informer sur l'actualité scientifique et proposer des rendez-vous en distanciel.

Rencontre insolite en Terre du milieu

RRencontre insolite en Terre du milieu

Tous les mercredi de l’été, Tom Bombadil vous attend dans le parc du musée pour vous raconter ses explorations en terre du milieu.
Laissez-vous emporter par un conte ponctué d’expériences et d’anecdotes scientifiques.
Accessible aux enfants dès 7 ans.
Durée 30mn environ.
Horaires des rencontres
11h/14h45/16h/17h
(attention les horaires peuvent varier légèrement)

Carnets de sciences en Terre du milieu

CCarnets de sciences en Terre du milieu

« Un anneau pour les gouverner tous… »
Etes-vous sûr de connaître le monde du Seigneur des Anneaux de Tolkien ? Les secrets sur les pieds de Hobbit ? L’horrible Warg ou encore l’énigmatique Gollum ?
Du 1er juillet au 20 septembre le musée Claude Bernard vous dévoile les mystères de la terre du milieu grâce à la science !
A partir de 10 ans
MESURES COVID-19 : Masques obligatoires dès 11 ans/effectif limité/paiement de préférence par CB

Cet été, 4 soirées pour observer le ciel au Planétarium !

CCet été, 4 soirées pour observer le ciel au Planétarium !

Les 09, 16, 23 et 30 juillet, le Planétarium ouvre ses portes pour des soirées d’observation du ciel.

Vivez une pleine expérience de notre offre en nocturne, et plus encore : visite libre des expositions, labo dans le jardin astronomique ou encore séance de découverte du ciel en salle immersive. Une fois la nuit tombée, deux postes d’observation (dont le télescope de l’observatoire) seront à votre disposition pour découvrir, en compagnie de médiateurs scientifiques, les planètes, étoiles et galaxies visibles dans le ciel.

Programmation des jeudis 9, 23 et 30 juillet

  • 20h30-21h30 : séance d’astronomie Découverte du ciel
  • 21h30-22h15 : début de l’observation si la Lune est visible, ou labo Il était une fois l’espace
  • 22h15-23h30 : observation du ciel nocturne

Un programme alternatif sera proposé en cas de conditions météorologiques défavorables.

Programmation spéciale du jeudi 16 juillet

Jeudi 16 juillet, programmation spéciale en partenariat avec le Centre culturel Charlie Chaplin, avec une représentation du spectacle Horizon(s) par la compagnie les Non Alignés, à 19h30 dans le jardin astronomique du Planétarium. Les visiteurs embarqueront dans un vaisseau spatial, pour un voyage à deux voix en direction des trous noirs…

  • 19h30-20h30 : Horizon(s) – Spectacle de la compagnie Les Non Alignés
  • 20h30-21h30 : visite libre des expositions
  • 21h30-22h15 : séance d’astronomie Découverte du ciel
  • 22h15-23h30 : observation du ciel nocturne

Un programme alternatif sera proposé en cas de conditions météorologiques défavorables.

En savoir plus :

Planétarium de Vaulx-en-Velin

 

La recherche de la diversité des mondes

LLa recherche de la diversité des mondes

Pour sa troisième conférence en ligne, l’Observatoire de Lyon vous donne rendez-vous avec Isabelle Vauglin, chercheuse au Centre de recherche astrophysique de Lyon (CRAL) pour parler des exoplanètes !

La quête de nouveaux mondes est très ancienne mais la preuve de l’existence de planètes extrasolaires date seulement de 1995. Les astronomes ont mis au point des moyens d’observation très précis et complexe pour arriver à les détecter tels que les instruments ELODIE, HARPS, ASTEP et maintenant SPHERE. Au programme : une présentation des différentes méthodes développées pour détecter les planètes extrasolaires, un tour d’horizon de la diversité des exoplanètes connues et la grande question : « Sont-elles habitables et habitées ? ».

Pour assister à cette conférence, il vous suffit d’aller sur la chaîne Twitch de l’Observatoire de Lyon :

Se connecter

La création d’un compte n’est pas nécessaire, sauf pour pouvoir interagir en direct et poser vos questions à Isabelle Vauglin (il est aussi possible de le faire par mail ou via le compte Twitter de l’Observatoire @obsLyon).

Mobilité quotidienne dans la Métropole de Lyon et le Rhône | Participez à l’enquête en ligne

MMobilité quotidienne dans la Métropole de Lyon et le Rhône | Participez à l’enquête en ligne

Si vous habitez en métropole lyonnaise et dans le département du Rhône, cette enquête vous concerne.

La crise sanitaire que nous vivons transforme nos pratiques de mobilité, comme nous pouvons tous le constater. Cette crise aura de multiples conséquences sur nos vies : nouvelles formes d’organisation qui se développent autour des « télé-activités » (travail, achats, loisirs, enseignement), nouvelles contraintes économiques et sociales, changements dans les attitudes vis-à-vis des modes de transports et dans la façon dont nous envisageons nos déplacements…

C’est dans ce contexte exceptionnel que nous mettons en œuvre un dispositif coordonné de suivi et d’analyse des transformations que connaissent actuellement les mobilités urbaines.

Cette enquête par questionnaire est réalisée par le LAET – Laboratoire Aménagement Économie Transports (tutelles : ENTPE, CNRS, Université de Lyon) et le bureau d’étude en sciences sociales Mobil’Homme. Elle bénéficie du soutien de la Métropole de Lyon, du Sytral, de l’IDEXLYON (« Initiative d’Excellence ») de l’Université de Lyon, et du CNRS.

Elle constitue un outil de diagnostic et d’analyse de des pratiques de mobilité des résidents de la Métropole lyonnaise et des autres communes du département du Rhône.

Pour répondre au questionnaire (10 à 15 minutes) :

cliquez ici

Les données récoltées seront traitées de manière anonyme. Il est possible de répondre à ce questionnaire en ligne jusqu’au 4 juillet 2020.

Merci pour votre participation.

Pop’Sciences Mag dans votre boîte aux lettres

PPop’Sciences Mag dans votre boîte aux lettres

Pop’Sciences constitue, pour son magazine de culture scientifique, un réseau d’ambassadeurs-lecteurs qui recevront gratuitement un exemplaire à chaque parution de Pop’Sciences Mag.

En commençant par le dernier numéro « Océan. Une plongée dans l’invisible », dont vous pourrez profiter les prochains mois pour vos lectures estivales, vous serez ensuite les heureux lecteurs des prochains numéros de ce magazine semestriel produit par l’Université de Lyon.

Un bel objet, aux enquêtes fouillées et sérieusement vulgarisées, dans votre boite aux lettres ?

Inscrivez-vous sans attendre

 

Virus émergents et nouvelles maladies | Webconférence

VVirus émergents et nouvelles maladies | Webconférence

Coronavirus, Zika, Ebola, dengue, chikungunya… des épidémies causées par différents virus émergents se succèdent depuis le début du siècle. Que sait-on de ces agents pathogènes ? D’où viennent-ils ? Comment les combattre et peut-on s’en prémunir ?

Intervenants :

  • Eric d’Ortenzio, médecin épidémiologiste à l’Inserm, coordinateur scientifique du réseau REACTing, consortium multidisciplinaire qui peut intervenir sur toutes les émergences infectieuses
  • Manuel Rosa-Calatrava, directeur de recherche Inserm, codirecteur du laboratoire Virpath, Centre de recherche international en infectiologie – CIRI, à Lyon
  • Astrid Vabret, cheffe de service du laboratoire de virologie, CHU de Caen

Conférence animée par  : Paul de Brem, journaliste scientifique

Suivez cette conférence, en direct sur la page Facebook de Sciences et Avenir :

@Sciencesetavenir

 

Océan. Une plongée dans l’invisible | Pop’Sciences Mag #6

OOcéan. Une plongée dans l’invisible | Pop’Sciences Mag #6

©Pop’Sciences

Les milieux marins, bien qu’ils soient encore peu explorés, subissent de plein fouet les contrecoups des activités humaines. Pollutions plastiques ou industrielles, réchauffement des eaux, fonte des glaces, acidification généralisée des mers… L’hasardeuse gestion des ressources terrestres et océaniques par les humains a mis en péril l’équilibre de l’océan, pilier du vivant.

Malgré cela, une lueur d’espoir s’est ravivée pendant la longue période de confinement que nos sociétés ont traversé entre mars et mai 2020. Le volume et l’intensité de nos activités a baissé de telle sorte que le vivant a rapidement repris ses marques là où on ne l’attendait plus.

À Venise, en Méditerranée et sur une majeure partie de nos littoraux nous avons constaté – stupéfaits et rassurés – que le reste du monde vivant était doué d’une capacité de résilience plus importante que nous l’escomptions.

Du constat à l’action, la marche est grande et ce nouveau numéro de Pop’Sciences Mag contribue à rappeler que les milieux marins sont essentiels à notre subsistance. Partons du principe que (mieux) connaître les océans, c’est déjà (mieux) les protéger. De nombreuses équipes de recherche de l’Université de Lyon, bien que ni la ville de Lyon ni Saint-Etienne n’aient de façade maritime, étudient de nombreux phénomènes sous-marins : mécanique des fluides, chimie des océans, acoustique, microbiologie, géologie, archéologie sous-marine, droit international … Autant de disciplines à l’affut de phénomènes parfois imperceptibles, mais primordiaux pour la compréhension et la préservation des fonds marins.

La part invisible de l’océan

Dans le creux des courants, à la surface et dans les profondeurs des mers, se cachent des sons, une faune, des édifices, des microparticules et des phénomènes chimiques presque insaisissables. C’est à cette part invisible et mystérieuse que l’Université de Lyon via Pop’Sciences Mag s’intéresse. Une exploration de l’univers océanique en saisissant son rôle crucial dans la régulation du climat, en traversant les frontières invisibles qui le morcelle, en observant les surprenants phénomènes de bioluminescence qui se produisent dans les abysses, en écoutant les complexes paysages sonores qui s’y dessinent et en partant à la recherche des ports perdus de l’Antiquité.

Allez au-delà de ce que vous pensez connaître de l’océan en étudiant ce qu’il nous cache le plus. Car, c’est dans l’imperceptible et l’inexploré des milieux marins que se dissimulent les raisons de croire à leur préservation.

Plongez dans l’invisible !

Stéphane Martinot

Administrateur provisoire de la COMUE Université de Lyon

COMMENCER LA LECTURE

 

Avec la participation des laboratoires de l’Université de Lyon suivants :

  • La Maison de l’Orient et de la Méditerranée Jean Pouilloux (CNRS, Université Lumière Lyon 2, Université Claude Bernard Lyon 1, Université Jean Moulin Lyon 3, Université Jean Monnet Saint-Étienne, ENS de Lyon, Aix Marseille Université)
  • L’Institut de recherches sur la catalyse et l’environnement de Lyon (CNRS, Université Claude Bernard Lyon 1)
  • Le Laboratoire d’Ecologie des Hydrosystèmes Naturels et Anthropisés (CNRS, Université Claude Bernard Lyon 1, ENTPE)
  • Le Laboratoire de mécanique des fluides et d’acoustique (CNRS, École Centrale de Lyon, Université Claude Bernard Lyon 1, INSA Lyon)
  • L’Institut de Physique des 2 Infinis de Lyon (CNRS, Université Claude Bernard Lyon 1)
  • Le Laboratoire de Géologie de Lyon Terre-Planète-Environnement (CNRS, ENS de Lyon, Université Claude Bernard Lyon 1)
  • Le Centre de droit international (Université Jean Moulin Lyon 3).

Les journées européennes de l’archéologie

LLes journées européennes de l’archéologie

Les Journées européennes de l’archéologie sont de retour, notamment sous une forme numérique avec l’opération #Archeorama.
Reconstitutions en 3D, reportages, visites virtuelles ou événements, toutes les activités numériques vous sont proposées pour vous faire découvrir l’archéologie.

Et également des activités originales pour découvrir l’archéologie dans les musées, les sites archéologiques, là où c’est possible !

Tous les pays européens sont invités à y participer.

Programme en Auvergne-Rhône-Alpes :

Journées de l’archéologie

Cinés-défis | Maison de l’environnement

CCinés-défis | Maison de l’environnement

Les Ciné-Défis sont un rendez-vous quinzomadaire pour découvrir un ou plusieurs défis et des solutions pour accompagner la transition écologique sur le territoire (pollution, climat, déchet, alimentation…).

Les projections sont suivies de débats avec les intervenants.

  • Jeudi 11 juin à 19h | En Quête de Sens : l’histoire de Marc et Nathanaël, deux amis d’enfance qui décident de prendre la route pour questionner la marche du monde.
  • Mercredi 24 juin | Informations sur le site de la Maison de l’environnement

 

Pour connaître la suite de la programmation :

Maison de l’environnement