Pop’Sciences répond à tous ceux qui ont soif de savoirs, de rencontres, d’expériences en lien avec les sciences.

EN SAVOIR PLUS

Spectacles de l’hypnose : expériences scientifiques et artistiques au XIXᵉ siècle

SSpectacles de l’hypnose : expériences scientifiques et artistiques au XIXᵉ siècle

L’exposition Spectacles de l’hypnose vise à montrer que l’hypnose n’est pas, au XIXe siècle, qu’un phénomène de mode. Elle constitue une véritable culture avec ses pratiques et ses acteurs, issus de toutes classes sociales : une culture spectaculaire, riche d’expériences scientifiques et artistiques.

Une exposition élaborée à partir de documents issus des fonds de la Bibliothèque Diderot de Lyon et de collections privées, déclinée en 7 panneaux thématiques :

  • Qu’est-ce que l’hypnose au XIXe siècle ?
  • Des thérapies spectaculaires : de Mesmer à Braid
  • Des thérapies spectaculaires : de Braid à Charcot
  • Face à la transe des Aïssaouas
  • L’hypnose et les arts
  • L’extase sous l’influence de la musique
  • Une séance d’hypnose musicale avec Lina de Ferkel ou Magdeleine G

Pour en savoir plus :

Bibliothèque Diderot

Parlez-nous de… ce que la musique fait à l’hypnose

PParlez-nous de… ce que la musique fait à l’hypnose

Rencontre musicale et performance

Autour de l’ouvrage de Céline Frigau Manning, professeure des universités en études italiennes à l’université Lyon 3 :
Ce que la musique fait à l’hypnose. Une relation spectaculaire au XIXe siècle
(Les presses du réel, 2021)

En présence des chercheuses :

  • Céline Frigau Manning, professeure des universités en études italiennes, membre du laboratoire IHRIM, Université Lyon 3
  • Mireille Losco-Léna, professeure en Études théâtrales à l’ENSATT, membre du laboratoire Passages XX-XXI, Université Lyon 2
  • Pauline Picot, docteure en études théâtrales, performeuse, chargée de cours à l’ENSATT et l’Université Lyon 2

 

https://www.bibliotheque-diderot.fr/acces-rapides/agenda/parlez-nous-de-ce-que-la-musique-fait-lhypnose

 

Le Banquet | Art contemporain et temps de l’histoire

LLe Banquet | Art contemporain et temps de l’histoire

L’unité de recherche Art contemporain et temps de l’histoire expérimente un nouveau format de rencontre : Le Banquet.

Le colloque Contradiction, antagonisme et négativité, tenu à l’Ensba Lyon – École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon,  en mars 2022, se proposait d’explorer des stratégies et des pratiques culturelles contemporaines qui semblent réagir à la condition “post-historique” en mettant au travail la répétition, l’altérité radicale ou le négatif de la négativité. L’unité de recherche a travaillé en particulier sur la stase, le gag ou la suspension, formes qui peuvent apparaître dans les luttes sociales contemporaines comme des sortes d’antagonisme raté, une amnésie, ou pire, un renoncement à la lutte. Le colloque a proposé d’analyser ces formes présentes dans les stratégies artistiques contemporaines, comme une autre modalité d’antagonisme négatif, suggérant qu’il s’agit bien d’autres forces vitales, toutes dirigées à défendre l’exigence d’une autre forme de vie.

En raison du début de la guerre en Ukraine, il s’est avéré impossible d’inviter Oxana Timofeeva pour discuter avec elle de son livre The History of Animals : A Philosophy. Cette absence a développé au sein de l’unité de recherche, et grâce aussi aux travaux de Yann Annicchiarico et Michala Julinyova, une discussion sur la présence de l’animal comme limite et mise en suspens de la perception. L’unité de recherche se propose de développer ces thématiques lors de 3 banquets. Il s’agit d’organiser la pensée et la prise de parole en fonction des plats qui sont partagés.

Le premier invité, l’artiste albanais Lek M. Gjeloshi, le lundi 21 novembre, discutera de son installation Dans la fresque de la crucifixion de Visoki Decani, il n’y a pas d’OVNI, présentée cet été à Manifesta à Pristina, autour d’une entrée composée d’une demi-betterave posée sur une tranche de fourme de Montbrison et d’une noix nichée en son centre. Une discussion générale sur la négativité et la position de l’animal s’engagera autour du tableau de Brueghel Le Pays de Cocagne qui dépeint un pays idéal de gloutonnerie où les cochons viennent un couteau déjà dans leur peau pour servir leur lard. Le plat principal autour de cette discussion ne pourrait être qu’une porchetta entière à couper sur table. En guise de dessert, Yann Annicchiarico introduira la question des seuils entre les mondes tels qu’ils interviennent lorsque le Dodécaèdre de Platon rencontre des traces de papillons de nuit attirés par sa lumière. Le dessert sera une coquille d’œuf intacte remplie d’une crème anglaise déposée dans un blanc d’œuf monté en neige. La grappa qui clôturera le banquet sera alors également servie dans ces coquilles d’œufs.

Le banquet et les discussions sont introduites par Lucas Zambon et ses Réflexions agricoles avec Jean Giono : L’abondance, le blé et les chars d’assaut. La parole est distribuée par l’endimanché Maxime Juin, qui nous lit en fin de repas sa nouvelle La Sentinelle ou Les aventures extraordinaires de Jackson.

Pour en savoir plus :

Le Banquet

La présence des oiseaux dans nos musiques

LLa présence des oiseaux dans nos musiques

Après avoir abordé les bienfaits de la musique sur notre cerveau et notre santé, le cycle Sciences et Musique de la Bibliothèque Municipale de Lyon débute cette rentrée avec une conférence musicale du compositeur et audionaturaliste Bernard Fort, sur l’influence des chants d’oiseaux dans les musiques humaines.

Apprendre à écouter les chants d’oiseaux, en comprendre les structures, puis saisir l’influence de ces chants dans les musiques humaines. Élargir notre écoute aux paysages sonores naturels. C’est ce à quoi nous initiera Bernard Fort.

Les nombreux exemples musicaux, audionaturalistes et ornithologiques sont tirés des répertoires de musiques du monde entier : musiques savantes, populaires, anciennes, classiques ou contemporaines, vocales, instrumentales ou électroacoustiques.

L’audionaturaliste nous proposera alors un parcours à travers divers continents pour décrypter ces traces naturelles, ces influences conscientes ou inconscientes dans nos diverses cultures.

« Les oiseaux ont tout inventé, il nous suffit de les écouter, ce sont nos maîtres en musique » disait Olivier Messiaen. Et en écoutant bien nous ne pouvons que constater qu’ils sont partout !

Plus d’informations sur le site de la :

Bibliothèque Municipale de Lyon

Retrouver l’odorat

RRetrouver l’odorat

L’ENSBA Lyon, le CNSMD Lyon, l’ENSATT, la Cinéfabrique et les SUBS, têtes chercheuses de la création pluridisciplinaire, s’associent pour mettre en lumière les 4 artistes de la promotion 2022 du Post-diplôme Recherche et Création Artistique – Ensba Lyon : Maïa Broudic, Agathe Chevallier, Ariane Germain, Eva Habasque.

©Ariane Germain

Le Post-Diplôme Recherche et Création Artistique a pour objectif d’encourager le développement et la recherche transdisciplinaire en arts visuels, cinéma, danse, musique et théâtre. Quatre grands établissements supérieurs d’enseignement artistique se sont réunis depuis 2018 pour offrir un cadre idéal à la recherche transversale en art, pour faire avancer les enjeux de recherche, afin d’ouvrir autant que possible la réflexion et de décloisonner les pratiques. Les étudiant·es-artistes-chercheur·euses en Post-Diplôme sont amenés à élaborer un projet artistique par la mise en situation d’expérimentations favorisant l’émergence de formes originales et interdisciplinaires.

 

Ce dispositif éducatif bénéficie du soutien financier de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Parcours d’installations-performances à la rencontre des artistes du Post-diplôme Recherche et Création Artistique porté par la CinéFabrique, le CNSMD Lyon, l’ENSATT et l’Ensba Lyon, en partenariat avec les SUBS.

Pour en savoir plus :

Subs

Ensba

Sociologie des sciences – Hommage à Bruno Latour

SSociologie des sciences – Hommage à Bruno Latour

 Bruno Latour nous manque déjà. Il a dynamité nos certitudes sur les sciences, la modernité, l’écologie, et proposé des pistes de recherche fructueuses, qui ont nourri des milliers de chercheurs, d’horizons très divers. Il nous a aidés à imaginer des projets originaux, comme en attestent, à Lyon, l’École urbaine, la Fabrique des Questions Simples ou le Master of Science Stratégie & Design pour l’Anthropocène.

Bruno Latour était sociologue, anthropologue, théologien et philosophe des sciences. Il est connu pour ses travaux en sociologie des sciences lors desquels il a mené des enquêtes de terrain où il observe des scientifiques au travail.

L’École urbaine de Lyon souhaite lui rendre un hommage, ouvert à tous, en présentant des textes qui ont réorienté notre manière de voir le monde et de s’y engager. « Une manière de faire connaître son œuvre et d’en montrer la fécondité ».

Intervenants :

  • Michel Lussault, géographe, directeur de l’École Urbaine de Lyon – « Bruno Latour et l’habitabilité terrestre ».
  • Alexandre Monnin, philosophe, responsable du Master of Science Strategy & Design for the Anthropocene – « Les acteurs peuvent changer, localement, la métaphysique du monde » : à propos de Bruno Latour et de sa capacité à rendre la philosophie empirique« .
  • Philippe Corcuff, maître de conférences en sciences politiques à Science Po Lyon – « De la réévaluation latourienne des attachements pour des Lumières tamisées« .
  • Pablo Jensen, physicien, chargé de mission Transition écologique à l’ENS de Lyon – « Quand un sociologue révèle à un physicien ce que sont les atomes« .
  • Océane Ragoucy, architecte, curatrice, maîtresse de conférence associée ENSA Paris-Malaquais, éditrice associée AOC.
  • Chloë Vidal, géographe, adjointe à la Ville de Lyon, Délégation Démocratie locale et redevabilité, évaluation et prospective, et vie étudiante – « A l’épreuve d’une reprise permanente du cercle du politique« .

En partenariat avec  : Ville de Lyon, ENS de Lyon, Sciences Po Lyon, AOC, La Fabrique des Questions Simples.

Pour en savoir plus :

École urbaine de Lyon

Réouverture du Musée des Moulages !

RRéouverture du Musée des Moulages !

Ateliers pédagogiques et visites d’un musée en chantier

Après quelques mois de fermeture pour travaux, le MuMo rouvre ses portes à l’occasion des vacances de la Toussaint.

Pour l’occasion, nous proposons 3 ateliers pédagogiques aux familles :

  • Archéologue en herbe (25/10 à 14h30)
    Après une présentation de l’histoire de l’écriture, les enfants sont invités à reproduire l’inscription d’une stèle avec la technique de l’estampage (reporter sur une feuille les caractères en relief de la stèle en mouillant et tapotant celle-ci avec un papier) puis vient l’étape du déchiffrement avec l’aide de l’alphabet grec.

Durée  : environ 45 minutes | A partir de 8 ans.

  • Fabrique ta Myrina (26 /10 et 2/11 à 14h30)
    L’objectif est de faire connaître une forme d’art de l’Antiquité : les statuettes en terre cuite produites dans un contexte funéraire, dont le Musée des Moulages conserve une collection importante provenant de la nécropole de Myrina (cité grecque d’Asie mineure). Après une présentation des statuettes antiques, c’est un atelier de création qui est proposé. Chaque élève fabrique sa statuette par le moulage et la peinture.

Durée : environ 45 minutes | A partir de 6 ans.

  • NOUVEAU ! Les Dieux s’amusent (27/10 et 3/11 à 14h30)
    Les collections du musée des moulages regorgent de scènes mythologiques. Cette animation, sur un mode ludique et participatif, permettra de connaître ou revivre certains mythes grecs et d’exercer son œil pour repérer les divinités de l’Olympe.

Quiz + jeu sur les dieux grecs autour des figurines de Playmobils® + confection d’un marque page.

Durée : environ 45 minutes | A partir de 6 ans.
Ouverture élargie pendant les vacances scolaires de la Toussaint : de 14h à 18h les mardi 25, mercredi 26, jeudi 27, samedi 29 octobre, mercredi 2, jeudi 3 et samedi 5 novembre.

  • Des visites guidées sont proposées chaque jour à 14h30 et 16h | Durée de la visite  : 1 heure
    Le musée commencera le 25 octobre un nouveau chantier des collections qui sera visible jusqu’au 7 janvier 2023.
    Le MuMo conserve dans ses réserves près de 700 bas-reliefs, emballés depuis 25 ans, faute d’espaces disponibles pour être accrochés. Dans le cadre de ses missions de conservation et de récolement, l’équipe a programmé un chantier des collections à partir d’octobre 2022 : une partie des caisses sortira des réserves pour permettre aux bas-reliefs d’être contrôlés, étudiés, dépoussiérés, photographiés et reconditionnés. En parallèle, un important chantier de restauration sera mené : le remontage du monumental fronton d’Olympie, dont le MuMo est le seul à conserver la copie intégrale.
    Ces travaux normalement invisibles aux yeux du public seront exceptionnellement réalisés dans la grande halle d’exposition du musée, qui restera ouvert aux horaires habituels. Ce sera donc l’occasion de voir des œuvres peu connues et d’échanger sur les pratiques professionnelles de gestion du patrimoine.

>>> Dates à retenir :
Vacances de Toussaint : ouverture le 25, 26, 27, 29 octobre, 2, 3, 5 novembre de 14h à 18h.
Opération « Musée en chantier » : programmée du 25 octobre 2022 au 7 janvier 2023
A partir du 7 novembre : le musée sera de nouveau ouvert aux horaires habituels, les mercredis et samedis de 14h à 18h. Pour les groupes : visites et ateliers sur réservation les mardis et jeudi.
Attention : le musée sera fermé le 1er novembre et du 17 décembre au 31 décembre 2022 inclus.

Pour en savoir plus :

Musée des moulages

>>> Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
https://www.facebook.com/museedesmoulages
https://twitter.com/MuMoLyon2
https://www.instagram.com/mumolyon2/
https://www.univ-lyon2.fr/mumo

Face cachée – De l’ombre à la lumière

FFace cachée – De l’ombre à la lumière

Dans son laboratoire, Louise Condorcet publie des travaux qui vont révolutionner l’astronomie du début du XXe siècle. Au sein d’une communauté scientifique encore très traditionaliste, elle se cache sous le nom de son mari Édouard, afin que son travail soit reconnu. Ses découvertes attirent l’attention du prix Nobel Jules de Montplaisir et de la presse spécialisée.
Un article de journal va alors venir bousculer l’accord trouvé par les époux Condorcet. Leur secret sera mis à rude épreuve, créant le tumulte dans leur entourage.

Face cachée est une comédie musicale 100% originale créée par une troupe d’anciens élèves de l’ENTPE, After School Musical, qui traite notamment de thématiques comme l’Effet Matilda (déni, la spoliation ou la minimisation récurrente et systémique de la contribution des femmes scientifiques à la recherche) et l’invisibilisation du travail des femmes dans nos sociétés, et plus particulièrement dans le domaine scientifique.

> 3 représentations sont prévues les 5 et 6 novembre :

  • Samedi 5 novembre à 14h et à 19h
  • Dimanche 6 novembre à 13h30

Pour en savoir plus :

After School Musical

Borderline(s) – Investigation#2

BBorderline(s) – Investigation#2

Explorer les frontières du cosmos ou du corps humain : c’est le programme de cette conférence mi-sérieuse mi-fantasque, qui prône le rire pour sauver la planète.

Borderline(s) investigation#2 est le titre du nouveau rapport public du Groupe de Recherche et d’Action en Limitologie (GRAL). Dans ce rapport, de nombreux sujets très intéressants qui mettent en récit le devenir de l’espèce humaine sur Terre et pas que, seront abordés simultanément.
Il y sera question notamment de quelques limites et frontières très originales et très singulières, que nous analyserons avec beaucoup d’application.
Il y sera question aussi de boucles de rétroaction, positives ou négatives, pour révéler des enchainements, des logiques et des dynamiques destructrices et/ou productrices de nouveaux processus, espaces, milieux, vivants et non-vivants, sur Terre et possiblement ailleurs.
Il y sera question notamment de Mélissa et de ses épinards, car nous explorerons comment on pourrait vivre ailleurs que sur Terre, et on s’intéressera en particulier à la possibilité martienne, et dans ce cadre, les expérimentations de Mélissa avec ses épinards nous seront très précieuses.
Il y sera question encore des « machines à influencer » et de James Tilly Matthews, le grand visionnaire qui identifia dans son propre corps les limites du vivant et les impasses du monde, et qui ne cesse depuis d’interroger notre modernité.
Et il y sera question surtout de solutions à tous les problèmes posés !
(parce qu’un monde sans solutions possibles ce n’est vraiment pas possible)

Écriture et mise en scène : Frédéric Ferrer Dramaturgie et recherches Clarice Boyriven. Avec : Karina Beuthe Orr, Guarani Feitosa, Frédéric Ferrer, Hélène Schwartz, Clarice Boyriven ou Militza Gorbatchevsky. Régie générale, lumières et construction : Paco Galán. Accessoires, scénographie : Margaux Folléa. Costumes : Anne Buguet. Dispositif son et vidéo : Vivian Demard et Laurent Fontaine Czaczkes. Prise de vue : Militza Gorbatchevsky. Assistanat à la mise en scène : Linda Souakria.

Pour en savoir plus :

TNG

Imprimerie et communication graphique : les conférences

IImprimerie et communication graphique : les conférences

L’association des Amis du musée de l’Imprimerie et de la Communication graphique contribue à la diffusion de son patrimoine historique, artistique et technique.

Découvrez le programme du cycle des conférences proposées pour 2022-2023…

Les amis du musée