Traces du vivant

TTraces du vivant

Les os, les dents ou les cornes sont ce qui subsiste des êtres vivants. L’exposition interroge ces traces du passé qui, depuis toujours, fascinent les hommes.

Plus d’informations sur le site du :

Musée des Confluences

Le musée vu par Plonk et Replonk®

LLe musée vu par Plonk et Replonk®

Mondialement connus pour leurs détournements d’images, les artistes suisses Plonk et Replonk® ont visité les réserves du musée afin de donner libre court à leur imagination. Plongez dans cet univers burlesque, mélange d’humour et de décalages, et profitez du voyage pour découvrir ou redécouvrir les thématiques du parcours permanent.

Plus d’informations sur le site du :

Musée des Confluences

A l’Ecole de l’Anthropocène 2020

AA l’Ecole de l’Anthropocène 2020

Retrouvez-nous à la 2ème édition de « A l’Ecole de l’Anthropocène », du lundi 27 janvier au dimanche 2 février 2020, sur trois sites (Halles du Faubourg, Comoedia, Perrache) ! 

Des chercheurs, enseignants, étudiants, artistes, penseurs, activistes, vous accueillent pour explorer, ensemble, les enjeux et les possibles des mondes urbains anthropocènes.

Toutes les informations sur la semaine sur notre site ecoleanthropocene.universite-lyon.fr

La page Facebook de l’événement 

Animations pour tous les publics

7 Cours publics | 7 Débats et conférences | 25 Séminaires et ateliers | Lectures | Espace Librairie | Performances Spectacles (danse) | Bal | Exposition | Podcasts et émissions de radio | Ateliers jeunesse | Programmation spéciale au cinéma Comœdia | Artistes en résidence…

Des thèmes passionnants à explorer ensemble

Coexister dans l’anthropocène / Habitat et changement climatique / L’ère du contrôle numérique / Urbanisation et bouleversement du système planétaire / A-t-on vraiment eu raison d’inventer l’agriculture ? / Le motif de l’enquête/ La recherche a-t-elle les pieds sur Terre ? / Les îlots de chaleur en ville / Politiques et poétiques énonciatives à l’heure de l’anthropocène / Le post-capitalisme réparateur / Quelle politique de la terre face à l’anthropocène ? / Habiterons-nous des cabanes ? / Décoloniser l’écologie / Comment lire un rapport du Giec ? / Éco-féminisme / Repenser le soin et l’hôpital habitable…

« A l’Ecole de l’Anthropocène est un événement sans équivalent en France et sans doute même au-delà. Je remercie toute l’équipe de programmation et de production, tous nos partenaires et bien sûr tous nos invités, qui ont accepté de nous accompagner dans l’aventure. Notre but est bien de stimuler la réflexion collective, plus que jamais indispensable, afin d’imaginer, ensemble, de nouvelles manières d’habiter le Monde, plus justes, plus solidaires, plus conscientes de la nécessité de préserver et réparer la terre, afin de garantir que nous puissions toujours y vivre ». 

Michel Lussault, géographe, Directeur de l’Ecole urbaine de Lyon

Illustration : Johann Rivat, Flamingo, 2013.

 

Fouille Farfouille

FFouille Farfouille

Comment découvrir le passé des hommes ? Aventure-toi dans le temps !

Je dors, je me lave, je mange, je joue et j’apprends… et avant, c’était comment ?

Les archéologues font parler les vestiges du passé pour nous faire découvrir la vie de nos ancêtres. Les enfants répètent chaque jour les mêmes activités sans y penser. Mais comment ces activités quotidiennes se déroulaient-elles à une autre époque ?

Equipés comme des archéologues, les enfants vont travailler sur le chantier de fouille et mettre au jour les vestiges d’une époque. En bons scientifiques, ils enregistrent leurs découvertes et, tous ces objets en main, ils traversent la porte du temps…

En savoir plus :

LA ROTONDE

© Cap sciences

Design-moi un jeu vidéo

DDesign-moi un jeu vidéo

445 jeux exposés dont une trentaine mise à la disposition des visiteurs

Les concepteurs de jeux existent depuis des millénaires. Mais, si depuis quelques décennies, ce secteur connaît un essor considérable, c’est au jeu vidéo qu’on le doit. Cette « révolution » ludique repose sur une discipline : le game design.

Esthétisme, technologie, mécaniques de jeu et récit, les éléments essentiels de cet art de l’amusement sont présentés dans cette exposition interactive sous forme de questionnement : comment le jeu vidéo est devenu un mode d’expression majeur du 21e siècle ?

Vous trouverez des oeuvres autour des 45 thématiques liées au game design, 30 jeux vidéo en démonstration et jouables ainsi qu’une installation du laboratoire RANDOM de l’Esadse rendant hommage au jeux vidéo indépendants.

Cité du design Saint-Étienne

  • Commissariat d’exposition : Jean ZEID
  • Scénographie : Cité du design
  • Graphisme : Erwann Terrier

CITE DU DESIGN DE SAINT-ÉTIENNE

Là où les eaux se mêlent | Biennale d’Art contemporain

LLà où les eaux se mêlent | Biennale d’Art contemporain

oeuvre de la biennale d'art contemporain de Lyon

15e biennale MAC Lyon 2019-© Blaise Adilon

15e édition de la Biennale d’art contemporain de Lyon

Grâce à la mise à disposition du site exceptionnel des Usines Fagor, qui se déploie sur plus de 29 000 m² au cœur de Lyon, cette 15e édition prend une ampleur sans précédent. Avec cette immense friche industrielle, l’intégralité du Musée d’art contemporain, des interventions sur toute la métropole et en région Auvergne-Rhône-Alpes, c’est un champ d’expérimentation hors norme qui s’offre aux artistes et donne à la manifestation une dimension nouvelle.

Le commissariat est confié à l’équipe curatoriale du Palais de Tokyo.
Isabelle Bertolotti, directrice du macLYON, est la nouvelle directrice artistique de la Biennale.

Là où les eaux se mêlent est conçue comme un écosystème, à la jonction de paysages biologiques, économiques et cosmogoniques. Elle se fait ainsi le témoin des relations mouvantes entre les êtres humains, les autres espèces du vivant, le règne minéral, les artefacts technologiques et des histoires qui les unissent.

En écho à la géographie même de Lyon, Là où les eaux se mêlent est le titre, emprunté à un poème de Raymond Carver, de la 15e Biennale d’art contemporain. Elle investit pour la première fois, outre le macLYON et de nombreux lieux associés, les halles désertées des anciennes Usines Fagor, situées au coeur du quartier Gerland.

Une cinquantaine d’artistes de toutes générations et nationalités, dans une distribution paritaire, sont invité.e.s à concevoir des œuvres in situ.
Au macLYON : Nina Chanel Abney, Gaëlle Choisne, Daniel Dewar & Grégory Gicquel, Jenny Feal, Karim Kal, Renée Levi, Josèfa Ntjam et Aguirre Schwarz.

En savoir plus :

mac Lyon

Jeudis MMI | Numériser le réel : acquisition et reconstruction de surfaces

JJeudis MMI | Numériser le réel : acquisition et reconstruction de surfaces

Comment aller au musée sans se déplacer, en explorant les objets sous toutes leurs coutures, depuis son canapé ?

Grâce aux progrès des techniques de numérisation, nous pouvons maintenant reconstituer avec une grande précision des objets archéologiques ou artistiques virtuellement. Dans cet exposé, nous verrons comment se passe l’acquisition laser des objets, et comment cette acquisition laser est transformée en une surface numérique manipulable sur un ordinateur. Finalement nous nous intéresserons à la restauration de statues archéologiques à partir de numérisations.

Cette conférence est proposée dans le cadre du nouveau cycle les « Jeudis MMI » qui propose chaque mois un exposé sur le thème de l’exposition Sous la Surface, les maths, à savoir les jeux vidéo, les films d’animation et la 3D, et/ou une visite de celle-ci par son commissaire, Olivier Druet (CNRS, Lyon 1). Les orateurs proviennent du monde académique ou industriel. 

 

Plus d’informations sur :

 

 

Recherches archéologiques en Azerbaïdjan

RRecherches archéologiques en Azerbaïdjan

Du Néolithique à l’âge du Fer, le Sud Caucase a joué un rôle charnière entre des cultures radicalement différentes tout en développant ses propres trajectoires.

Pour célébrer dix ans de coopération franco-azerbaïdjanaise, une exposition a été inaugurée en juillet dernier au Musée national d’art d’Azerbaïdjan. Les panneaux présentés à la Maison de l’Orient et de la Méditerranée – MOM reprennent une partie de cette exposition…

En savoir plus :

MOM

 

La médecine face à la douleur, 16e – 18e siècles

LLa médecine face à la douleur, 16e – 18e siècles

La douleur est déjà un sujet de préoccupation aux  dès le 16e siècle. Même si la médecine de cette époque est en partie impuissante à y remédier, les médecins la mentionnent souvent et cherchent toujours à la soulager.

S’arrêter sur la période des 16e-18e siècles permet de dépayser notre regard sur ce problème : ce détour par le passé contribue au renouvellement des questionnements et des pratiques actuelles.

L’exposition propose une déambulation autour de 12 panneaux, de documents d’époque et d’entretiens vidéo avec des neurologues spécialistes de la douleur.

Commissaires scientifiques : Raphaële Andrault, chercheuse au CNRS en philosophie et histoire des sciences, et Ariane Bayle, maîtresse de conférences en littérature générale et comparée à l’IHRIM

Avec le soutien de : LabEx COMOD, Université Claude Bernard Lyon 1, Université Jean Moulin Lyon 3, BU Sciences Lyon 1 et IHRIM.

Le vernissage aura lieu à la BU Santé le mardi 3 décembre à 18h

En savoir plus

 

Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes

JJournée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes

À l’occasion de la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, l’Université Jean Moulin vous donne rendez-vous du 25 novembre au 6 décembre pour mieux comprendre l’impact de toutes les formes de violences dont les femmes sont encore victimes en 2019.

AAu programme

  • Table ronde autour du cyberharcèlement animée par Julie HAINAUT, Journaliste et auteure, Anne-Sophie CHAVENT, Maître de conférences en droit pénal, Université Jean Moulin Lyon 3, Yannis GANSEL, Psychiatre, Marion GHIBAUDO, Responsable prévention / formation, Association Filactions.

Modération par Marion GIRER, Chargée de mission pour la promotion des égalités à l’Université Jean Moulin Lyon 3

25 novembre | 18h à 20h | Auditorium Malraux – Manufacture des Tabacs

 

  • Stand d’informations « Les violences sexistes et conjugales », animé par les associations Filactions et ALyon-Nous

25 novembre | 11h30 à 14h30 | Espace rue Nord – Manufacture des Tabacs

 

  • Exposition photo « De l’invisible au visible : brisons le silence contre les violences conjugales » en collaboration avec le collectif féministe ALyon-Nous et l’association de prévention des violences conjugales, Filactions.

25 novembre au 6 décembre |  Bibliothèque universitaire – Manufacture des Tabacs

 

> Programme et inscriptions sur le site de :

Université Jean Moulin Lyon 3