Juillet 1969- Juillet 2019 : l'Homme marchait sur la Lune il y 50 ans !

Exploration d’un quartier de la Vienne antique figé par les flammes

EExploration d’un quartier de la Vienne antique figé par les flammes

Autour des découvertes du Bourg, Sainte-Colombe, Rhône

Dans les faubourgs de la ville antique de Vienne, une fouille préventive s’est déroulée en 2017 sur une parcelle de 7000 m2, en préalable à la construction de quatre immeubles de logements. Les investigations ont exhumé un quartier entier de la colonie, installé entre la voie de Narbonnaise et la rive droite du Rhône, où se mêlent domus aux riches mosaïques, espaces publics et bâtiments commerciaux !

Les vestiges présentent un état de conservation exceptionnel en raison de la destruction de ce secteur par des incendies violents, qui ont eu lieu successivement à la fin du Ier siècle et au début du IIIe siècle ap. J.-C., et qui l’on transformé en une véritable « petite Pompéi viennoise ».

Intervenant : Benjamin Clément, archéologue à Archeodunum, chercheur associé au laboratoire ArAr-MOM

 

Programme complet des conférences du cycle Jean Pouilloux sur :

Maison de l’Orient et de la Méditerranée – MOM

Qu’est-ce qu’une découverte en sciences humaines et sociales ?

QQu’est-ce qu’une découverte en sciences humaines et sociales ?

Qu’entend-on par découverte en Sciences humaines et sociales ? En quoi ces sciences peuvent-elles révolutionner des champs de recherches ? Quels impacts ont-elles sur la société ?

Les grandes découvertes de la biologie ou de la physique qui ont marqué l’histoire des sciences, comme la mise en évidence de l’existence des bactéries ou des trous noirs, font partie de la culture scientifique partagée et de l’éducation dispensée à tous. Il n’en va pas de même des découvertes en sciences humaines. La notion elle-même, qui évoque l’idée de certitude et de tournant déterminant dans la façon d’expliquer le monde, peut sembler inappropriée en ce qui concerne des disciplines où l’interprétation des données prime sur l’idée de vérité absolue. Pourtant, les chercheurs en sciences humaines, qui tentent eux aussi de mettre au point des méthodes et des modèles pour établir, voire prédire des faits, font parfois des découvertes qui révolutionnent leur champ de recherche, permettant de réfuter des hypothèses antérieures et conduisant à des avancées significatives et durables.
Un débat public s’est tenu le 10 octobre 2018 dans le cadre de la Fête de la Science. Il avait pour buts d’ouvrir la réflexion sur la manière dont différentes disciplines (archéologie, sociologie, littérature…) envisagent la notion de découverte et de présenter au public des exemples de ces moments déterminants où un chercheur ou une chercheuse renouvelle radicalement les façons de voir.

Le podcast du débat qui s’est déroulé au grand amphithéâtre Lyon 2 est disponible sur le site de l’Université.

Ce débat était proposé par l’axe « Savoirs en société » de la Maison de l’Orient et de la Méditerranée (MOM). Il était animé par :

Pascale Brillet-Dubois, maîtresse de conférences en langue et littératures grecques à l’Université Lumière Lyon 2 | laboratoire HiSoMA-MOM
Denis Cerclet, maître de conférences en anthropologie à l’Université Lumière Lyon 2 | laboratoire EVS
Florian Charvolin, directeur de recherche au CNRS, sociologue | centre Max Weber
Matthieu Poux, professeur d’archéologie à l’université Lumière Lyon 2 | laboratoire ArAr-MOM

Modératrice : Mireille Bella-Ambada, docteure en sociologie et anthropologie | FR-MOM

MOM

Découverte de l’ancienne abbaye de St-André-le-Haut | #FDS2018

DDécouverte de l’ancienne abbaye de St-André-le-Haut | #FDS2018

Fondée au VIe siècle sur un site romain, l’ancienne abbaye de St-André-le-Haut a fait l’objet d’une série de campagnes archéologiques de 2003 à 2017. Ces fouilles ont notamment conduit à la découverte exceptionnelle d’un oratoire datant des débuts de sa fondation et à celle d’un mobilier liturgique et funéraire également exceptionnels. A partir des travaux archéologiques et de l’analyse des sources historiques, l’exposition retrace l’évolution architecturale des bâtiments et l’histoire de leur occupation, jusqu’à la Révolution, par une communauté de moniales qui a eu un rôle important dans l’Eglise de Vienne.

La Fête de la science est l’occasion de proposer au public des visites qui seront guidées par l’une des responsables de la fouille, Monique Zannettacci.

Cette exposition intéressera tout particulièrement les étudiants en histoire, en archéologie et en étude sur le patrimoine qui verront là un bel exemple de restitution de récents résultats de recherche au grand public.

Intervenante : Monique Zannetti, archéologue, service archéologique municipal de Vienne, chercheure associée au laboratoire ArAr de la MOM, commissaire de l’exposition

Public visé : 18 ans +

 

Visites guidées : mardi 9, mercredi 10 et jeudi 11 octobre, de 16h à 18h
| Inscription obligatoire

Visites libres : en dehors des visites guidées, lundi 8 octobre, de 13h30 à 18h,
puis du mardi 9 au jeudi 11 octobre, de 9h à 16h sans interruption,
et le vendredi 12 octobre, de 9h à 18h
| Entrée libre

 

laboratoire ARAR-Archéologie et Archéométrie

 

Consultez toute la programmation Fête de la Science 2018

en Métropole de Lyon et Rhône

Qu’est-ce qu’une découverte en sciences humaines et sociales ? | #FDS2018

QQu’est-ce qu’une découverte en sciences humaines et sociales ? | #FDS2018

 

 

 

 

 

Qu’entend-on par découverte en Sciences humaines et sociales ? En quoi peuvent-elles révolutionner des champs de recherches ? Quels impacts ont-elles sur la société ? Venez assister à un débat animé par des chercheurs et enseignants-chercheurs de différentes disciplines : historien, archéologue, littéraire, sociologue…

Propos du débat : Les grandes découvertes de la biologie ou de la physique qui ont marqué l’histoire des sciences, comme la mise en évidence de l’existence des bactéries ou des trous noirs, font partie de la culture scientifique partagée et de l’éducation dispensée à tous. Il n’en va pas de même des découvertes en sciences humaines. La notion elle-même, qui évoque l’idée de certitude et de tournant déterminant dans la façon d’expliquer le monde, peut sembler inappropriée en ce qui concerne des disciplines où l’interprétation des données prime sur l’idée de vérité absolue. Pourtant, les chercheurs en sciences humaines, qui tentent eux aussi de mettre au point des méthodes et des modèles pour établir, voire prédire des faits, font parfois des découvertes qui révolutionnent leur champ de recherche, permettant de réfuter des hypothèses antérieures et conduisant à des avancées significatives et durables. Le débat permettra de réfléchir à la manière dont différentes disciplines (archéologie, histoire, sociologie, littérature…) envisagent la notion et de présenter au public des exemples de ces moments déterminants où un chercheur ou une chercheuse renouvelle radicalement les façons de voir.

Intervenants : des chercheurs et enseignants-chercheurs de différentes disciplines de Sciences humaines et sociales, avec un animateur.

Public visé : 18 ans + | Entrée libre

 

 Université Lumière Lyon 2 

 

Consultez toute la programmation Fête de la Science 2018

en Métropole de Lyon et Rhône