Juillet 1969- Juillet 2019 : l'Homme marchait sur la Lune il y 50 ans !

Festival Européen Latin Grec 2019

FFestival Européen Latin Grec 2019

L’École normale supérieure participe activement à la 13e édition du Festival Européen Latin Grec 2019. Au programme : colloques, expositions, conférences et spectacles. 5 jours d’événements festifs et culturels consacrés à L’Iliade d’Homère et à la guerre de Troie.

Dirigé par une équipe constituée de professeurs de Lettres Classiques et de passionnés, le Festival Européen Latin Grec établit des partenariats dans de nombreux pays et invite au rassemblement autour de la culture classique et des Humanités.

Chaque année, le festival met à l’honneur un texte majeur de la littérature antique et propose une grande lecture publique à laquelle chacun est invité à participer ainsi que des événements variés soulignant les résonances entre culture classique et monde contemporain. Il aborde de très nombreux domaines : archéologie, BD, beaux-arts, cinéma, création contemporaine, culture populaire, gastronomie, histoire, humour, littérature, mode, musique, mythologie, numérique, patrimoine architectural, philosophie, sport, théâtre, etc.

Le Festival Européen Latin Grec poursuit les objectifs suivants : accentuer la visibilité des langues et cultures gréco-romaines, partager leur richesse avec le plus grand nombre, encourager les jeunes à leur étude, créer des liens symboliques et fraternels entre les différentes cultures du monde d’aujourd’hui.

En savoir plus, consultez le programme quotidien sur le site de l’ENS de Lyon :

mercredi 20 mars

jeudi 21 mars

vendredi 22 mars

samedi 23 mars

dimanche 24 mars

L’utopie de reconstruire Rome (XVe-XXe s) – Une nostalgie opératoire ?

LL’utopie de reconstruire Rome (XVe-XXe s) – Une nostalgie opératoire ?

Des origines de la Renaissance jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, l’Italie et l’Europe partagent le projet culturel et politique de restaurer l’antique grandeur de Rome.

« L’architecture et l’espace physique de la ville, à la fois conçus comme le cadre et la métaphore de l’Histoire, occupent une position centrale dans cette ambition récurrente. Rome ruinée apparaît dès lors comme le germe d’un espoir de restitution, qui suscite une intense circulation des hommes, soucieux de s’abreuver à la source même à l’occasion d’une expérience à la fois matérielle et intime des traces du passé et de leur contexte contemporain. Les dessins et les souvenirs qu’ils en rapportent, les propositions graphiques qu’ils imaginent, les maquettes voire les réalisations bâties qui se succèdent au fil des siècles, comme autant d’avatars de l’idée de restauration, irriguent en profondeur l’imaginaire architectural et urbain de la civilisation occidentale.

Cette communication s’attachera à présenter les avatars de la restitution conçue comme un processus heuristique, dont le ressort premier, au-delà des pétitions de principe, serait une nostalgie fabriquée et entretenue par les dispositifs institutionnels et académiques consacrés à l’architecture. »

Intervenant : Jean-Philippe Garric

Sur inscription

Site du Musée des Beaux Arts