UN AN DÉJÀ : POP'SCIENCES SOUFFLE SA PREMIÈRE BOUGIE !

Voir l'événement

Finale de FameLab, concours de médiation scientifique

FFinale de FameLab, concours de médiation scientifique

La finale de FameLab France 2018, le concours international de communication scientifique, aura lieu le jeudi 24 mai à 19h dans le grand auditorium du Musée des Confluences à Lyon.

Créé en 2005 par le Festival des Sciences de Cheltenham, et co-organisé par le British Council dans plus de 30 pays dans le monde depuis 2007, FameLab soutient les jeunes scientifiques et ingénieurs dans une démarche de communication des sciences.Les dix finalistes français de ce concours viendront en découdre pour partager la science de la façon la plus attrayante et claire possible. Imaginée comme un véritable « Stand Up » scientifique, le challenge pour les finalistes sera d’expliquer un concept scientifique, technique ou mathématique en seulement 3 minutes, sur scène, munis de leur seuls accessoires et talent oratoire. Christophe Rodo, lui-même jeune chercheur et vulgarisateur scientifique, membre du Café des sciences et auteur du podcast La Tête Dans Le Cerveau, animera la soirée.

Un jury de professionnels des sciences, de la communication et des médias viendra récompenser la meilleure présentation, dont l’auteur s’envolera ensuite pour le Royaume-Uni afin de participer à la finale internationale lors du Festival des Sciences de Cheltenham, du 5 au 10 juin 2018.

Le public est invité à assister gratuitement à la finale en s’inscrivant ici

Le public pourra voter pour son candidat favori, le prix du public étant totalement indépendant de la décision des juges. Trois prix seront remis ce soir-là : le Prix du jury, le Prix du public et le Prix des internautes.

Les dix finalistes 2018 pour la France sont :

  • Aboubakr AMZIL, doctorant à l’Ecole des Mines-Paristech et actuellement en stage chez EDF R&D
  • Assia ASRIR, post-doctorante à l’Institut de Pharmacologie et de Biologie Structurale (CNRS) à Toulouse
  • Benjamin BORDERIE, en double diplôme (4è année) à l’INSA de Toulouse et à la Toulouse School of Management
  • Katr Nada BOUCHNAK, en licence de mathématiques appliquées et informatique à l’Université Grenoble Alpes
  • Emilien BURGER, ingénieur chez EDF R&D
  • Laura CAMUS, doctorante au Centre International de Recherche en Infectiologie (INSERM) à Lyon
  • Alexandre ELLIA, en Master à l’Ecole d’Ingénieur Denis Diderot, spécialité Chimie des Matériaux et Nanotechnologies
  • Théo LACAZE, ancien élève des Mines d’Albi et de Polytechnique Montréal, consultant en énergie actuellement en reconversion dans la communication scientifique
  • Julieta RIVOSECCHI, doctorante en biologie moléculaire à l’ENS de Lyon
  • Coralie SCHOEMAECKER, chercheuse au laboratoire de Physicochimie des processus de combustion et de l’atmosphère (CNRS) à l’Université de Lille

Hugo Pratt, lignes d’horizons

HHugo Pratt, lignes d’horizons

Plongez dans l’univers d’Hugo Pratt, cet artiste qui a marqué durablement le paysage de la bande dessinée en donnant naissance à Corto Maltese, le marin romantique ; incarnation parfaite de l’anti héros.

À l’image de Corto, Hugo vécut intensément : de voyages, de lectures et de rencontres. Des thèmes qui sont autant d’escales dans un parcours d’exposition au long cours ; immersif, presque initiatique. Du « Grand Nord » au « Grand Océan », cette « littérature dessinée », ouverte sur le monde, dialogue avec les objets ethnographiques de collections présentés dans l’exposition.

Plus d’informations sur le site du :

Musée des Confluences

 

Le végétal, nouveau graal de nos assiettes ?

LLe végétal, nouveau graal de nos assiettes ?

Tendance de fond et enjeu de société, l’alimentation et l’agriculture nécessitent une approche pluridisciplinaire pour faire bon ménage.

Ces 2 jours grand public ont pour fil rouge “Manger Demain” et poursuivent l’objectif de proposer au grand public un événement qui traite de la place du végétal des sous-sols de nos champs à l’assiette, avec des éclairages politiques, économiques, de santé, bien-être et plaisir.

Plus d’infos sur le site du musée des Confluences

Le Mystère des géants disparus

LLe Mystère des géants disparus

Avant-première en présence des réalisateurs, de Pierre-Olivier Antoine, paléontologue, et du studio Fauns.

Après la disparition des dinosaures, il y a 66 millions d’années, d’autres animaux ont pris le relais et sont devenus, à leur tour, des géants. Ils ont progressivement colonisé la terre et les océans, avant de disparaître, le plus souvent mystérieusement. Parmi eux quatre animaux géants, qui restent encore largement des énigmes pour la science : le serpent Titanoboa, le requin Mégalodon, le rhinocéros géant et le paresseux géant.

Quatre paléontologues spécialistes de ces animaux mènent l’enquête jusque … dans le passé.
Des Amériques à l’Asie, en passant par l’Europe, bienvenue dans un monde qui s’est éteint il y a tout juste 10.000 ans : la Terre des Géants disparus !

Avec:Le Mystère des géants disparus

  • Eric Ellena et Paul-Aurélien Combre, réalisateurs
  • Pierre-Olivier Antoine, paléontologue
  • Et le studio Fauns

Plus d’infos sur le site du musée des Confluences

Le règne des méduses

LLe règne des méduses

Depuis vingt ans en Méditerranée, il n’y a plus d’été sans méduses. Capables de se régénérer, elles pourraient engendrer d’importantes découvertes médicales.

Projection de documentaire, suivie d’une discussion avec Jacqueline Goy, ichtyologue et Laurent Lutaud, réalisateur

Plus d’infos sur le site du musée des Confluences

La technologie au service du corps

LLa technologie au service du corps

Cette journée s’inscrit dans le cycle national de séminaires transdisciplinaires « Corps et prothèses : vécus, usages, contextes ».

Le rapport entre corps et technologie, les thématiques de l’humain augmenté et du transhumanisme prennent depuis plusieurs années une place conséquente dans l’arène médiatique et dans les débats universitaires mais au travers d’une focalisation basée sur certaines représentations et perspectives souvent très éloignées des réalités de terrain. L’enjeu principal de ce séminaire est d’ouvrir des fenêtres de discussions sur les diverses expériences avec ces différentes technologies à partir de la notion de terrain, de vécus subjectifs et dans une approche transdisciplinaire aux croisements de la sociologie, l’anthropologie, la philosophie, l’éthique, l’ingénierie médicale, la médecine et les sciences de la santé.

Plus d’infos sur le site du Musée des Confluences

Abyssinie, l’appel du loup

AAbyssinie, l’appel du loup

Direction les hauts plateaux éthiopiens. Là-haut, sur les toits d’Abyssinie, vivent des loups au pelage roux, uniques au monde et particulièrement menacés. Vincent Munier a un but : se fondre dans le décor et approcher cet animal mythique.

Projection de documentaire Abyssinie, l’appel du loup, suivie d’une discussion avec Alexis Lécu, directeur scientifique et vétérinaire en chef du Parc zoologique de Paris et Vincent Munier, photographe (en attente de confirmation)

Plus d’infos sur le site du musée des Confluences

Les fouilles : de la collecte à la restitution scientifique et muséographique

LLes fouilles : de la collecte à la restitution scientifique et muséographique

En plus de la conservation des biens patrimoniaux et de la diffusion des connaissances liées aux collections qui leur sont confiées, les musées ont parmi leurs missions principales celle d’enrichir le patrimoine.

Avec Didier Berthet, chargé des collections Science de la Terre au musée des Confluences.

Plus d’infos sur le site du musée des Confluences

Découvrez l’ensemble de la programmation A midi au musée des Confluences

La collection de minéralogie

Une histoire politique du CO2

UUne histoire politique du CO2

Quels sont les institutions, les pouvoirs, les imaginaires et les intérêts qui nous ont véritablement placés sur le chemin de l’abîme climatique ? Cette conférence visera à redonner au CO2 une histoire et donc une politique.

Avec Jean-Baptiste Fressoz, historien, chercheur au CNRS (Centre Alexandre Koyré, Paris, France).

Séance de dédicaces à l’issue de la conférence.

Plus d’infos sur le site du musée des Confluences