POP'SCIENCES FORUM : du 27 novembre au 5 décembre | CONSULTEZ LE PROGRAMME !

Epigénétique : la fin de l’ère du  » tout-ADN  » ? avec Armelle Corpet, Maître de conférences, Institut NeuroMyogène, Université Lyon 1

EEpigénétique : la fin de l’ère du  » tout-ADN  » ? avec Armelle Corpet, Maître de conférences, Institut NeuroMyogène, Université Lyon 1

Conférence du cycle des soirées scientifiques de Villeurbanne, organisées par l’Université Ouverte Lyon1.

Plus d’information sur les soirées scientifiques de Villeurbanne en cliquant ici

Conférence libre d’accès et gratuite.

Présentation de la Conférence

Avec l’achèvement du séquençage du génome humain en 2001, il apparaît désormais que la connaissance de la séquence de l’ADN seule ne suffit pas à expliquer comment fonctionnent nos gènes. Par exemple, comment expliquer que deux cellules génétiquement identiques, mais aussi différentes qu’un neurone ou un globule blanc ne traitent-elles pas leur information génétique de la même façon ? Superposée à la séquence de l’ADN se trouve une couche d’information dite « épigénétique » que nous commençons tout juste à décrypter et qui apparaît essentielle pour garder en mémoire l’identité de nos cellules.

L’Univers de Newton et Einstein – Energie et matière noires démystifiées

LL’Univers de Newton et Einstein – Energie et matière noires démystifiées

Avec Thomas Buchert, Professeur, Centre de Recherche Astrophysique de Lyon, Université Lyon 1, Ecole normale supérieure de Lyon

Conférence du cycle des soirées scientifiques de Villeurbanne, organisées par l’Université Ouverte Lyon1.

Plus d’information sur les soirées scientifiques de Villeurbanne en cliquant ici

Conférence libre d’accès et gratuite.

Présentation de la Conférence

Le modèle de la cosmologie standard ne donne qu’une vision réduite de la structure de l’Univers, au regard de la généralité de la théorie de la gravitation d’Einstein. Nous exposerons d’abord les éléments de la cosmologie newtonienne qui sont suffisants pour comprendre les modèles cosmologiques actuels, puis nous considèrerons la théorie de la gravitation d’Einstein dans toute sa généralité. Un survol de l’évolution historique du modèle standard de cosmologie nous permettra de comprendre comment sont apparus les concepts d’énergie noire et de matière noire. Nous discuterons ensuite les principes généraux (Visuel Sciences et avenir)                                               de la construction d’une cosmologie physique qui ouvre une nouvelle perspective pour expliquer les énergies obscures à partir des propriétés géométriques de l’Univers. En particulier, nous essayerons de comprendre le rôle de l’espace et du temps dans le contexte d’une cosmologie inhomogène

Le nouvel AGLAE : un accélérateur de particules dédié au patrimoine plus performant

LLe nouvel AGLAE : un accélérateur de particules dédié au patrimoine plus performant

Avec Claire Pacheco, Responsable de l’Accélérateur Grand Louvre d’Analyse Elémentaire,
Centre de recherche et de restauration des musées de France (C2RMF), Paris.

Conférence du cycle des soirées scientifiques de Villeurbanne, organisées par l’Université Ouverte Lyon1.

Plus d’information sur les soirées scientifiques de Villeurbanne en cliquant ici

Conférence libre d’accès et gratuite.

Présentation de la Conférence

Depuis 30 ans dans les sous-sols du Palais du Louvre, l’Accélérateur Grand Louvre d’Analyse Elémentaire, alias AGLAE, est exclusivement dédié à l’étude d’objets du patrimoine culturel, à l’interface des sciences humaines et naturelles. Parce que ces artefacts sont très souvent uniques, fragiles et précieux, un prélèvement, même micrométrique, n’est pas envisageable. Pour cette raison, une ligne de micro-faisceau a été développée spécialement pour réaliser des analyses par faisceau d’ions dans l’air directement sur l’œuvre.
Pluridisciplinaire, le projet New AGLAE a pour but de mettre à la disposition des équipes de recherche françaises et européennes, une ligne de faisceau exceptionnelle et multifonction avec une résolution spatiale, une stabilité de faisceau et une sensibilité de détection des photons X et gamma et particules chargées optimisées.
Les étapes du projet ainsi que son état d’avancement seront présentés, en particulier les innovations réalisées en partenariat avec la société Thalès et les motivations de leur choix.
De nombreux cas d’étude sur de prestigieux objets du patrimoine illustreront le propos

L’intérieur de la Terre avec Yanick Ricard, Directeur de recherche CNRS, Université Lyon 1

LL’intérieur de la Terre avec Yanick Ricard, Directeur de recherche CNRS, Université Lyon 1

Conférence du cycle des soirées scientifiques de Villeurbanne, organisées par l’Université Ouverte Lyon1.

Plus d’information sur les soirées scientifiques de Villeurbanne en cliquant ici

Conférence libre d’accès et gratuite.

Présentation de la Conférence

La petite sonde Voyager 1 explore l’espace interstellaire à 21,1 milliards de kilomètres de nous. Par comparaison, l’homme n’a réussi qu’à forer les 10 premiers kilomètres de notre planète, soit moins de 0,2 % de son rayon. L’intérieur de notre chère planète, qui a été formée rapidement et violemment il y a 4,5 milliards d’années, ne nous est donc connu que très indirectement. Les méthodes les plus modernes des technologies spatiales, de la géochimie, de la sismologie et de la géodynamique qui contraint sa composition, sa structure et son évolution, mènent l’enquête. La conférence exposera, à grands traits, ce travail de détective qui nous révèle un intérieur planétaire complexe et actif.

Fourier, révolutionnaire ? avec Jean Dhombres, Professeur des Universités, Directeur de recherche CNRS

FFourier, révolutionnaire ? avec Jean Dhombres, Professeur des Universités, Directeur de recherche CNRS

Conférence du cycle des soirées scientifiques de Villeurbanne, organisées par l’Université Ouverte Lyon1.

Plus d’information sur les soirées scientifiques de Villeurbanne en cliquant ici

Conférence libre d’accès et gratuite.

Présentation de la Conférence

Avec Jean Dhombres, Professeur des Universités, Directeur de recherche CNRS, Directeur d’études de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Paris

Joseph Fourier a bénéficié des nouvelles institutions révolutionnaires d’instruction : élève à l’École normale dite de l’an III en janvier 1795, en décembre de la même année, il devenait professeur d’analyse à l’Ecole bientôt dénommée comme polytechnique. Sans en fait beaucoup connaître l’analyse ! Il adoptait de fait la « méthode révolutionnaire » : celle d’apprendre en s’initiant à la recherche en train de se faire, dans les travaux de Laplace, de Lagrange et de Monge qui, tous trois mathématiciens formés sous l’Ancien Régime, le suivirent de bien près. Ce passage si rapide d’un élève à un maître, loin de l’université, a été en soi révolutionnaire.
Il ne faut pas oublier non plus que Fourier avait été élu comme élève à l’Ecole normale par un comité populaire ! La méritocratie de l’époque révolutionnaire accompagne un sens précis d’une élection populaire.
Le mot « révolution » a un sens différent quand on parle de science, et la question est de savoir comment l’appliquer à Fourier, un homme volontiers consensuel. S’il inventait, à partir de la notion d’ondes, l’idée de modes propres pour la chaleur comme je voudrais le montrer le plus simplement possible, il mêlait dans un même mouvement une analyse de nature physique à une synthèse de nature mathématique. Il ne s’intéressait guère à un autre mouvement de son époque, représenté par Gauss et bientôt Cauchy, qui fut la formulation rigoureuse des fondements de l’analyse

La biologie des comportements humains | #FDS2018 | Annulé

LLa biologie des comportements humains | #FDS2018 | Annulé

EVENEMENT ANNULE

 

Profitez d’une exposition à la Maison du Projet pour vous questionner sur vos émotions, comportements, réactions. Sont-ils les fruits de l’évolution ou de notre culture ?

 

Un rendez-vous libre et gratuit proposé par Sciences pour Tous

 

Dans le cadre des rencontres Expresso organisées par Sciences pour Tous

Public visé : 15 ans et plus | Entrée libre

Consultez toute la programmation Fête de la Science 2018

en Métropole de Lyon et Rhône

Evolution : et si nous descendions du hasard ?

EEvolution : et si nous descendions du hasard ?

Quand la biodiversité est abîmée par une crise écologique globale, comment et à quelle vitesse se répare-t-elle ?

En répondant à cette question, des chercheurs lyonnais en posent une autre : la place du hasard dans l’histoire de la vie.

 

Lire la suite sur Sciences pour Tous

Nous avons besoin de super-isolants

NNous avons besoin de super-isolants

Les aérogels de silice sont parfaits pour le job!

 

Commençons par deux chiffres:

  • 75% de nos bâtiments sont des poubelles énergétiques, qui jettent littéralement l’énergie par les fenêtres ;
  • Par ailleurs, plus de 5 millions de ménages, en France, sont en situation de précarité énergétique. Cela signifie que plus de 10% de leur budget est consacré à l’énergie. L’ADEM estime ainsi, dans un rapport de 2008, que les ménages les plus pauvres dépensent jusqu’à 15% de leur budget pour l’énergie, contre seulement 6% dans les ménages les plus aisés.

Deux chiffres qui disent bien qu’améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments, et en particulier l’isolation, est important et urgent.

Lire la suite sur Sciences pour Tous

Oui, on se tuera moins en voiture à 80 km/h

OOui, on se tuera moins en voiture à 80 km/h

Mais on comprend que vous soyez quand même contre la mesure.

 

Un article à lire sur Sciences pour Tous

Le multitasking, ça marche vraiment ?

LLe multitasking, ça marche vraiment ?

Vous savez faire plusieurs choses en même temps, vous ? Vraiment ?

Eh bien désolés mais non ! Votre cerveau en est incapable. C’est même très mauvais pour lui.

Charlie Wilson, chercheur en neurosciences, vous explique pourquoi !

Un rendez-vous libre et gratuit proposé par Sciences pour Tous

 

Dans le cadre des rencontres Expresso organisées par Sciences pour Tous