Les sciences participatives au secours de la biodiversité

LLes sciences participatives au secours de la biodiversité

Conférence dans le cadre de la Fête de la science 2020.

Les pratiques d’observation de la nature et de signalement des espèces sont en plein essor : que sont-elles ? qu’apportent-elles aux scientifiques ?

La nature observée par les sciences dites participatives est avant tout une nature ordinaire, celle que nous pouvons observer de notre jardin ou de notre fenêtre. Et c’est peut-être pourquoi les sciences participatives, qui peuvent venir au secours de la biodiversité, bénéficient d’une popularité accrue. Ces pratiques d’observation et de signalement d’espèces sont adoptées par des personnes « amateurs », dont ce n’est pas la profession. Elles étaient 53 000 en en 2017. Quelles sont les vertus de ces pratiques citoyennes qui font collaborer sciences et société ? Qui sont les contributeurs ? En quoi ces pratiques associent-elles robustesse des données et engouement du promeneur en pleine nature, dans ce qui reste un loisir mais sert la connaissance ?

Une conférence animée par le sociologue Florian Charvolin, spécialiste des politiques publiques d’environnement. Se consacrant plus particulièrement à la sociologie des sciences naturalistes, il a publié en 2019 aux éditions Rue d’Ulm Les sciences participatives au secours de la biodiversité : une approche sociologique.

 

Face à Face. Exposition du plâtre au grès.

FFace à Face. Exposition du plâtre au grès.

Le projet de l’exposition Face à face du plâtre au grès a émergé au travers d’une visite de Céline Cadaureille au Musée des Moulages (MuMo) en 2018. Six bustes de la collection du musée ont suscité l’imagination de l’enseignante-chercheuse et plasticienne.

Les bustes, moulages d’œuvres antiques, ont inspiré Céline Cadaureille pour créer une série de figures en grès, proposant une réinterprétation des tirages du MuMo. A chaque relecture, un détail de l’œuvre de départ est repris, détourné, exacerbé: ornement végétal, bandeau, ou encore boucles de barbe sont autant d’éléments déterminant l’identité de l’œuvre, que l’artiste a voulu remettre au centre de notre attention.

Ainsi naît un face à face: entre les époques (antiques et contemporaines), entre les matières (plâtre contre grès) et entre les formes (définies et indéfinies).

Cette exposition prévue initialement en avril 2020, sera lancée le 19 septembre 2020 à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine. Elle se poursuivra durant deux mois, jusqu’au 28 novembre 2020.

 

Autour de l’exposition

Sarah Betite et Céline Cadaureille, « Le Musée des Moulages (MuMo): à la croisée de l’enseignement, de la création et de la recherche », L’art de chercher, l’enseignement supérieur face à la recherche-création, sous la direction de Eric Dayre et David Gauthier, Paris, Hermann Editeurs, 2020 (à paraître).

Le tirage au sort au service de la démocratie. De la machine antique aux enjeux actuels

LLe tirage au sort au service de la démocratie. De la machine antique aux enjeux actuels

Conférence illustrée à l’occasion de l’arrivée du klèrôtèrion au Musée des Moulages

Dans les cités grecques de l’Antiquité, les citoyens devant effectuer certaines tâches publiques étaient tirés au sort. En 2017, des chercheur.es ont créé, pour la première fois, une reconstitution en pierre d’un klèrôtèrion, l’étonnante machine qui permettait de faire ce choix aléatoire. Elle vient d’arriver au Musée des moulages (MuMo), où elle sera exposée dans son parcours de visite à partir du 8 février 2020.

Pour l’occasion, une conférence est proposée sur le thème de la démocratie athénienne et du klèrôtèrion, avec l’intervention de plusieurs spécialistes et médiateur/trices:

  • Alecos Papadatos, auteur de la bande dessinée « Démocratie » (La librairie Vuibert), « Démocratie: les réformes de Clithène »;
  • Liliane Lopez, chercheure associée à l’IRAA et Nicolas Bresch, ingénieur de recherche à l’IRAA, « Le Klèrôtèrion: une ingénieuse machine démocratique »;
  • Maxime Mellina, doctorant à l’Université de Lausanne, « Le tirage au sort aujourd’hui: quelles potentialités et quels défis? ».

Des milliards de miroirs

DDes milliards de miroirs

Rencontre avec Robin Cousin, pour sa BD Des milliards de miroirs – Éditions FLBLB

Dans sa bande dessinée Des milliards de miroirs , Robin Cousin dessine un monde hanté par la peur de l’effondrement. Un monde proche du nôtre, avec à peine quelques années d’avance, et où la « fin » a en réalité déjà commencé : il y fait chaud en permanence, les dernières espèces animales survivent encagées dans une réserve zoologique, la consommation d’insectes est désormais omniprésente pour limiter la production de viande, dans un dernier sursaut écologique… Jusqu’au jour où la découverte d’une planète présentant des lumières semblables à celles des villes terrestres bouleverse tout le monde.

Faut-il entrer en contact avec cette civilisation extraterrestre ou au contraire éviter absolument d’attirer son attention ? Son existence permettra t-elle à l’humanité de survivre ou bien signera-t-elle sa fin ? Faut-il privilégier la sauvegarde de la vie sur Terre ou s’empresser d’aller coloniser ce nouveau monde ?

Robin Cousin viendra parler de la genèse de cette bande dessinée où se mêlent subtilement science-fiction et étude de notre société actuelle.

Animée par : Cléo Schweyer, journaliste sciences-société,

La rencontre sera sera suivie d’une séance de dédicace.

En savoir plus :

BM Part Dieu

Demain le travail : quelle place pour l’humain ?

DDemain le travail : quelle place pour l’humain ?

Pour clore cette saison de Penser critique autour de l’humanité augmentée, la bibliothèque vous propose une table-ronde autour des transformations du travail par les technologies et le numérique. Quels impacts le numérique a-t-il sur le travail et l’emploi ? L’intelligence artificielle est-elle susceptible de remplacer les femmes et les hommes sur des métiers d’expertise ? Comment cohabitent et cohabiteront humains et machines dans le travail ? Cette table ronde accueillera Patrice Flichy, Marc-Eric Bobillier Chaumon et Alain Mille, avec la modération de Cléo Schweyer.

Réalité virtuelle et cognition

RRéalité virtuelle et cognition

La réalité virtuelle est un outil récent. Sa qualité réside dans son pouvoir immersif qui permet de plonger l’individu dans un environnement généré par un ordinateur.

L’utilisateur a alors l’impression d’y être, comme dans la vie réelle. Nous présenterons les différentes applications possibles de cette technologie dans l’étude de la cognition et la prise en charge de certaines pathologies.

Intervenantes :

  • Lenaïc Cadet et Hanna Chainay, Laboratoire d’Étude des Mécanismes Cognitifs & groupement d’intérêt économique VR Connection

 

Évènement organisé dans le cadre de la Semaine du Cerveau :

Semaine du cerveau à Lyon

Voir le monde au travers des odeurs et voir les odeurs au travers du monde

VVoir le monde au travers des odeurs et voir les odeurs au travers du monde

« Notre odorat ne sert à rien, ce sont surtout les images et les sons qui comptent pour nous les humains ! », « Nous ne sommes pas bons pour sentir les odeurs, la preuve est qu’on n’arrive jamais à les reconnaitre… ».

Penser cela, est-ce un mythe ou une réalité ? Nous vous proposons deux expériences ludiques pour réfléchir ensemble à la façon dont les odeurs participent à notre lien avec le monde.

Ateliers de 20 minutes environ, animés par l’équipe CMO du CRNL.

Évènement organisé dans le cadre de la Semaine du Cerveau :

Semaine du cerveau à Lyon

 

Notre cerveau sous emprise

NNotre cerveau sous emprise

Nous sommes confrontés dans la plupart de nos comportements à la possibilité d’excès.

Par l’analyse du jeu pathologique et de l’anorexie entre autres, Jean Claude Dreher, directeur de recherche au CNRS, mettra à jour les mécanismes cérébraux des addictions comportementales. La Pr Daphné Bavelier discutera ensuite des cas où la haute consommation d’une activité, telle que le jeu vidéo ou le sport peut avoir, au contraire, des effets vertueux. La discussion sera alors ouverte sur les facteurs qui peuvent amener à des impacts aussi contrastés sur le cerveau et le comportement.

Intervenants :

  • Jean-Claude Dreher, Institut des Sciences Cognitives Marc Jeannerod
  • Daphné Bavelier, Neuroscience Center – Université de Genève

Évènement organisé dans le cadre de la Semaine du Cerveau :

Semaine du cerveau à Lyon

Semaine du Cerveau 2019

SSemaine du Cerveau 2019

Manifestation internationale, la Semaine du Cerveau revient dans l’agglomération lyonnaise du 5 au 20 mars 2019. Au programme : conférences, ateliers, spectacle, portes ouvertes et rencontres, pour tout savoir de cet organe incroyable et rencontrer les scientifiques qui explorent au quotidien les mystères de notre cerveau.

Depuis plusieurs décennies, les recherches sur le cerveau connaissent un essor considérable, avec des découvertes spectaculaires à toutes les échelles, de la compréhension de ses mécanismes de développement aux dernières méthodes d’imagerie permettant de visualiser l’ensemble du fonctionnement cérébral.

Pour sa 21e édition, la Semaine du Cerveau à Lyon propose une plongée dans la recherche en neurosciences, en particulier dans les domaines de la perception, de l’action, de la mémoire ou du développement. Venez découvrir le cerveau !

Tout le programme :

Semaine du cerveau à Lyon