Conte Mathématique

CConte Mathématique

C’est dans une subtile mise en scène et une chaleureuse ambiance musicale, que ces contes scientifiques reprennent les codes du conte traditionnel, entre fable et histoire fantastique, pour aborder quelques principes mathématiques et géométriques fondamentaux.
En hymne à la curiosité, ils proposent également aux plus jeunes une véritable ouverture sur le monde, sa complexité et sa richesse. La lecture est suivie d’un atelier au cours duquel parents et enfants confectionnent l’objet du conte. Une approche originale et onirique pour transporter toute la famille au fabuleux pays des mathématiques.

 

  • Conte tout droit :

Dans le royaume gouverné par le Roi Tout Droit, on doit marcher droit, et penser droit. Pas de ronds, pas de spirales, pas de courbes. Quand deux enfants décident de rendre le monde beau comme leurs rêves, sinueux et virevoltants, ils vont devoir jouer avec les règles pour les contourner sans risquer leur tête…

Ludothèque Mathématique

LLudothèque Mathématique

Et si les maths étaient un jeu ?

Jeux de stratégie, de construction, de calcul, de logique, de hasard, casse-têtes et défis : venez découvrir un ensemble inépuisable de jeux et de récréations mathématiques à tester seul, en famille ou entre amis. Profitez à votre guise des jeux, avec les conseils bienveillants d’animateurs.

  • Accessible à toutes et à tous à partir de 3 ans.

Sous la surface, les maths

SSous la surface, les maths

Films d’animation, jeux vidéo et autres créations 3D : derrière les univers virtuels, de plus en plus réalistes, se cachent bien souvent… des maths !

L’exposition Sous la surface, les maths, présentée à la MMI, du 19 septembre 2020 au 26 juin 2021, vous invite à explorer la question de façon ludique et découvrir ainsi la face cachée de ces univers fascinants !

Comment produire une image plate fidèle à la réalité ? Question déjà essentielle sur une toile pour les peintres de la Renaissance, elle est devenue centrale sur un écran avec les jeux vidéo et les films d’animation. Les infographistes travaillent sans cesse à améliorer le rendu de leurs œuvres. Et pour cela, ils utilisent des outils mathématiques d’hier et d’aujourd’hui.

  • Une exposition conçue par l’Institut Henri Poincaré qui a déjà conquis le public au musée des Arts et Métiers en 2019 !

Pour les moins de 12 ans, le samedi : Afin que petits et grands profitent pleinement de leur visite à la MMI et que vous puissiez venir en famille, des animations amusantes et instructives autour de l’exposition sont proposées aux enfants accompagnants, de 6 à 12 ans. Pour les plus jeunes, pensez à la ludothèque, beaucoup plus adaptée et proposée juste après.

MMI en Fête – Jouons avec les Polyèdres

MMMI en Fête – Jouons avec les Polyèdres

Tous les mois, embarquez avec des chercheurs pour une après-midi festive autour des sciences. Familles, enfants, étudiants, professionnels, curieux, passionnés sont invités à fêter les maths et l’informatique lors d’une après-midi thématique exceptionnelle.
Venez assister à des exposés de chercheurs, manipuler lors d’ateliers, visiter l’exposition, écouter un conte…

  • Ce premier MMI en Fête de la saison est consacré au polyèdres, qui  signifie « plusieurs faces ». Des cubes, des pyramides, certes mais plein d’autres objets faciles à construire. Nous jouerons avec des aimants, du carton, du papier. Chacun pourra repartir avec un dodécaèdre pop-up ! Qu’est-ce donc ? Venez voir !

A partir de 6 ans. 

En savoir plus :

 mmi en fête 

 

Jeudi MMI #3 – Art et technologie : l’audiovisuel immersif

JJeudi MMI #3 – Art et technologie : l’audiovisuel immersif

🕯️ Art et technologie : l’audiovisuel immersif 🕯️

Avec David-Alexandre Chanel, fondateur de THÉORIZ Studio, un studio de création Art et Technologie spécialisé dans la conception d’installations immersives et de spectacles audiovisuels innovants.

THÉORIZ Studio est à l’origine de l’illumination de la Cathédrale Saint-Jean pour La Fête des Lumières 2019.

👉 Tous les mois, la MMI vous donne rendez-vous pour un voyage au cœur de l’exposition « Sous la Surface, les maths ». Partez explorer une thématique de l’exposition à travers une série d’exposés précédés d’une visite guidée par le commissaire de l’exposition.

Au programme : anecdotes et secrets de fabrication de l’exposition mais surtout regards croisés d’experts d’horizons multiples, chercheurs et professionnels de l’animation, sur le monde numérique et les avancées scientifiques.

GRATUIT / Entrée libre

Quels enjeux éthiques pour la recherche à l’ère des mégadonnées et de l’intelligence artificielle ?

QQuels enjeux éthiques pour la recherche à l’ère des mégadonnées et de l’intelligence artificielle ?

Grâce aux considérables progrès technologiques en intelligence artificielle (IA), les chercheurs sont mieux que jamais en capacité d’analyser de colossales quantités d’informations.

En navigant dans ces « mégadonnées », ou en croisant à vitesse grand V des informations que le cerveau humain ne saurait assimiler seul, les scientifiques ont réalisé de sérieuses avancées. En climatologie par exemple, mais aussi en génétique, en robotique, ou encore pour l’étude des comportements collectifs. Ces progrès considérables ne font pour autant pas oublier aux chercheurs que l’usage de telles mégadonnées et de l’IA soulève des questions éthiques. Les scientifiques s’engagent dès lors dans une profonde réflexion face aux enjeux de la protection des données personnelles, de l’équité de traitement de ces données, de la transparence des algorithmes, de la prise en compte des biais discriminatoires ou encore de leur responsabilité juridique.

Ces considérations éthiques méritent d’être pensées au même rythme que le développement rapide de ces technologies dans nos laboratoires et que leur diffusion dans la société. Elles seront au cœur de cette table ronde.


Intervenants

  • Guillaume Rousset (Université Jean Moulin Lyon 3 – Maître de conférences en droit)
  • Catherine Tessier (Office national d’études et de recherches aérospatiales (ONERA) – Référente intégrité scientifique et éthique de la recherche ; spécialiste des systèmes autonomes)
  • Paola Tubaro (CNRS & Université Paris-Sud – Sociologue de l’IA, des mégadonnées et du micro-travail)

Événement organisé dans le cadre de la journée scientifique sur le thème « Intelligence artificielle : transformations et défis« , par les 12 laboratoires d’excellence de l’Université de Lyon, avec le soutien de la plateforme RESETIS, de l’Université de Lyon et de Pop’Sciences.

Partenariat média : AOC


Inscription obligatoire en ligne : Universite-lyon.fr/inscriptiontableronde

Parlez-nous de… La rue de la République à Lyon, 150 ans d’histoire

PParlez-nous de… La rue de la République à Lyon, 150 ans d’histoire

La rue de la République, grande artère haussmannienne et commerçante, est sans doute la plus célèbre des rues de Lyon. Elle concentre les caractéristiques de la centralité (chambre de commerce, grands magasins, banques).

Elle représente en outre, un cas d’école pour l’étude des relations entre les logiques économiques et les dynamiques urbaines. La rue de la République a en effet une particularité rare en France : la plupart des immeubles de la rue appartiennent au même propriétaire. Il s’agît de la Société de la Rue Impériale, qui les a bâtis puis exploités pendant plus de 150 ans (1854-2004). Dans les années 2010, leur rachat par le fonds souverain d’investissement d’Abu Dhabi témoigne du rôle de la financiarisation dans les évolutions des villes. Au cours de son existence, la Société de la Rue Impériale n’a cessé de soulever des questions cruciales de la socio-économie de la ville. Quels capitaux s’investissent dans la fabrique de la ville ? Quels revenus l’immobilier génère-t-il et comment sont-ils réinvestis ? …

À partir des archives de la Société de la Rue Impériale, Loïc Bonneval et François Robert analysent comment cette émanation d’une fraction de la bourgeoisie lyonnaise du Second Empire, soucieuse d’imprimer sa marque sur l’espace urbain, a d’abord mené une politique d’expansion immobilière avant de se plier, dès les années 1960, à une logique financière dont le rachat en 2010 est le prolongement, plus qu’une rupture brutale.


Rencontre organisée à l’occasion de la parution de l’ouvrage De la rente immobilière à la finance. La Société de la rue Impériale (Lyon, 1854-2004). ENS Éditions, 2019.

Avec les auteurs :

  • Loïc BONNEVAL, maître de conférences, université Lyon 2, Centre Max Weber.
  • François ROBERT, ingénieur de recherche CNRS, laboratoire Triangle.

Animation :

  • Louis BALDASSERONI, docteur en Histoire contemporaine. Laboratoire Analyse Comparée des Pouvoirs, Université Paris-Est Marne-la-Vallée. Attaché temporaire d’enseignement et de recherche à l’Ecole d’Urbanisme de Paris.

Architecture, ville, urbanisme : un dialogue à travers les sciècles

AArchitecture, ville, urbanisme : un dialogue à travers les sciècles

L’étude des églises médiévales de Lyon a fait apparaître une problématique nouvelle : l’interaction dialectique entre l’architecture religieuses et la ville. Héritière de l’Antiquité tardive, comme la cathédrale, ou implantation récente, comme Saint-Bonaventure, les églises jouent un rôle de moteur ou de frein dans le développement de la ville.

Elles constituent aussi des réserves frontières, libérées pendant les périodes de troubles et devenant pôle de développement. Elles sont enfin des marqueurs spatiaux qui, comme aujourd’hui, jouent un rôle aussi bien dans l’identité politique des communautés d’habitants (Renaissance à Saint-Nizier, néo-gothique XVIIe à la cathédrale) que dans l’organisation des circulations à l’échelle régionale et « internationale » (Saint-Jacquême et le pèlerinage à Saint-Jacques).

A l’inverse, le développement de la ville ne reste pas sans conséquence à la fois sur l’évolution de l’esthétique monumentale acquise (évolution de l’éclairage naturel de la cathédrale en fonction de l’évolution du quartier) et sur la perception de l’édifice ancien, autour duquel se retissent des récits de genèse complexes, comme à Saint-Nizier. Notre époque n’y échappe pas, et le phénomène est d’autant plus important pour nous qu’il inscrit l’édifice dans une perspective de tourisme ouvert sur le monde.

Intervenant : Nicolas Reveyron, professeur d’histoire de l’art et d’archéologie du Moyen-Âge à l’Université Lumière Lyon 2, laboratoire ArAr

En savoir plus :

MOM

L’IMPACT DES RESSOURCES NATURELLES SUR LE DÉVELOPPEMENT

LL’IMPACT DES RESSOURCES NATURELLES SUR LE DÉVELOPPEMENT

Les Mercredis de l’Anthropocène, créés et mis en oeuvre par l’Ecole urbaine de Lyon, aux Halles du Faubourg, invitent à mieux comprendre le monde urbain anthropocène. Chercheurs et spécialistes de tous horizons, à partir de sujets précis, croisent leurs paroles, pointent des problématiques et mettent au jour des solutions.

Les ressources naturelles sont, avec les populations et les territoires, l’un des trois enjeux principaux du pouvoir et constituent, à ce titre, une source importante de défis économiques. La relation entre ressources naturelles au sens large – biologiques, minérales et énergétiques, matières premières et produits agricoles – et développement, est un des grands paradoxes de la macro-économie du développement.
Intervenants :
– Jérémie CHOMETTE, directeur général de la Fondation Danièle Mitterrand – France Libertés. Avant cette fonction, il était chargé des programmes au Kurdistan ainsi que du partenariat entre la Fondation France Libertés et la Fédération d’éducation populaire Léo Lagrange.
– Mathieu COUTTENIER, économiste, actuellement en poste à l’École Normale Supérieure de Lyon, il est nominé parmi les meilleurs jeunes économistes 2019. Ses recherches se situent à l’intersection entre l’économie et les sciences politiques, et elles intègrent les questions culturelles, institutionnelles et géographiques. Il se concentre sur les questions microéconomiques, en particulier dans le domaine de l’économie politique appliquée.

Plus d’informations sur les Mercredis de l’Anthropocène – Saison 2

Sport et enjeux contemporains en santé

SSport et enjeux contemporains en santé

Regards croisés sur les enjeux contemporains en santé. Une journée de réflexion et de partage entre chercheurs, étudiants, patients, professionnels et amateurs de sport.

Journée organisée dans le cadre d’IN-SITU, la semaine de l’innovation de l’Université de Lyon. En collaboration avec Mérieux Université et le Centre Léon Bérard.

Matinée : 4 mini conférences 

  • Activité physique, énergie, santé et performance. Christophe Hautier, chercheur et Maitre de conférences (Université Claude Bernard Lyon 1 / Laboratoire Interuniversitaire de Biologie de la Motricité).
  • Education Physique et Sportive (EPS), un enjeu de santé publique. Thierry Tribalat, Inspecteur d’Académie – Inspecteur pédagogique régional. Membre de l’Association des Enseignants d’Éducation Physique et Sportive.
  • L’activité physique comme thérapeutique non médicamenteuse. Rodolf Mongondry, enseignant en activité physique adaptée au Centre Léon Bérard.
  • L’activité physique dans les parcours de soin. Claire Perrin, sociologue, Professeure des Universités (Université Claude Bernard Lyon 1 / Laboratoire L-ViS).

Après-midi : deux ateliers en parallèle de 14h à 17h

Chaque atelier visera à mobiliser les participants de manière collaborative, autour d’un besoin exprimé par un acteur socio-économique. L’atelier sera animé en partenariat avec le master IGAPAS (Intervention et Gestion en Activité Physique Adaptée et Santé).

  • Atelier 1. « L’activité physique au bénéfice des aidants ». Comment soutenir les personnes aidantes à conserver une activité physique dans un objectif de bien-être et de soutien social
  • Atelier 2. « Lutter contre la sédentarité liée au travail ». Comment reprendre une activité physique au travail ? Quelles évolutions (management, flexibilité, ergonomie du poste de travail, horaires …) appliquer à la sphère professionnelle pour favoriser la pratique sportive ?

Une session de restitution des ateliers se tiendra dans le grand amphithéâtre de 17h à 18h


  • Gratuit et ouvert à tous. Dans la limite des places disponibles
  • Inscription obligatoire, via le formulaire ci-contre

  


Toutes les infos du Pop’Sciences Forum Ce qui dope le sport

Affiche pop'Science Forum sur Sports et Sciences