Pop’Sciences répond à tous ceux qui ont soif de savoirs, de rencontres, d’expériences en lien avec les sciences.

EN SAVOIR PLUS

Déplastifier le monde | Pop’Sciences Mag#11

DDéplastifier le monde | Pop’Sciences Mag#11

Matériau polymère aux propriétés exceptionnelles, omniprésent dans l’ensemble des secteurs d’activité de nos sociétés modernes et mondialisées, il n’aura fallu qu’un demi-siècle au plastique pour devenir indispensable, mais également proliférer au point de générer une pollution qui semble hors de contrôle.

Nous sommes addicts au plastique. Chaque seconde l’activité humaine engendre 10 tonnes de ce matériau. Sur les 460 millions de tonnes de matières plastiques générées en 2019, à peine 20 % ont été recyclés, un quart incinérés, le reste a été jeté en décharge ou perdu dans l’environnement.

La métaphore de l’iceberg s’applique parfaitement à la pollution engendrée par ces matériaux. La partie émergée correspond à la pollution visible : celle qui flotte ou s’enfonce dans les eaux du globe, vole au vent, se coince sur les bas-côtés des routes… La partie immergée, plus grande et invisible, se compose d’une gigantesque masse de microparticules que les scientifiques peinent encore à quantifier, mais à propos de laquelle ils s’accordent à dire qu’elle s’immisce à chaque recoin de notre planète : dans l’air, au sommet des massifs et au sein-même des organismes vivants… humains compris.

Dès lors, nous avons souhaité mobiliser les savoirs actuels de scientifiques de nombreuses disciplines pour comprendre l’ensemble de la chaîne de production et de distribution des plastiques, et de gestion de leurs déchets, mais également pour dessiner les contours d’un monde qui pourrait se défaire de sa
dépendance aux plastiques.

Ce nouveau numéro du Pop’Sciences Mag croise les regards de physiciens, géographes, historiens, chimistes et sociologues pour tenter de répondre à une problématique plus complexe qu’il n’y paraît : sommes-nous capables d’enrayer la prolifération indomptée de plastique dans l’environnement ?

Isabelle Bonardi
Directrice Culture, Sciences et société – ComUE Université de Lyon

Avec la participation des instituts et établissements suivants : Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail, Centre de documentation, de recherche et d’expérimentations sur les pollutions accidentelles des eaux, École Centrale de Lyon, École Urbaine de Lyon, Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (Inrae), Institut national des sciences appliquées (INSA) Lyon, Université Claude Bernard Lyon 1 (UCBL), Université d’Aix-Marseille, Université Jean Monnet Saint-Étienne, Université de Liège, Université Lumière Lyon 2, Université de Picardie – Jules Verne, Université de Reims.

>> Découvrir le magazine en ligne :

Pop’Sciences Mag#11

Comment sont fabriqués nos souvenirs ? | Enquête

CComment sont fabriqués nos souvenirs ? | Enquête

Nos souvenirs de notre vie éveillée, nos souvenirs de rêve, comment le cerveau les stocke-t-il ? Comment les construit-il ? Nous œuvrons à mieux les comprendre…

©CRNL

Une enquête par l’équipe Perception Attention Mémoire du Centre de Recherche en Neuroscience de Lyon – CRNL fait appel à vos témoignages pour aider les chercheur.e.s à mieux comprendre comment sont faits nos souvenirs.

Il vous suffit de remplir le formulaire en lien ci-dessous (durée : environ 15 min). Vos réponses sont complètement anonymes. Plus le nombre de réponses sera important, plus les conclusions seront fiables (merci de ne pas répondre plusieurs fois, ce qui fausserait les résultats).

Vous pouvez répondre à l’enquête dès à présent si vous vous souvenez de votre rêve de cette nuit. Si ce n’est pas le cas, vous pourrez répondre le jour où vous vous souviendrez d’un rêve au réveil !

Enquête réalisée par  : l’équipe Perception Attention Mémoire du CRNL.

>> Pour participer :

cliquez ici

Les résultats de l’enquête seront disponibles dès qu’ils seront publié dans un journal scientifique (pas avant 2024) sur le site https://sites.google.com/view/perrineruby/home

La nuit est belle !

LLa nuit est belle !

Après la première participation de communes de la région lyonnaise à l’événement le 21 mai 2021, La nuit est belle ! est de retour au moment de l’équinoxe d’automne 2022 avec une édition dédiée aux économies d’énergie.

L’événement a pour but d’attirer l’attention sur les fortes nuisances de la pollution lumineuse.
Entre 1992 et 2010, l’éclairage public a augmenté de 90% dans le monde ! Son augmentation a entrainé une intensification de la pollution lumineuse sur la majeure partie de notre planète. La conséquence? Cette pollution a fait disparaitre la possibilité de voir le ciel étoilé dans toutes les zones urbaines.
Seules quelques étoiles les plus brillantes sont aujourd’hui encore visibles dans le ciel nocturne des grandes villes, faisant oublier aux humains l’existence de ces astres et la conscience de notre place dans l’univers. […]

33 communes de la région lyonnaise n’allumeront pas leur éclairage public le 23 septembre, créant une vaste zone sombre au sud-ouest de Lyon !

Pour en savoir plus :

La Nuit est belle !

Toujours organisé en lien étroit avec l’équipe initiatrice de l’opération « La nuit est belle ! » sur le Grand Genève. Sur la région lyonnaise, « La nuit est belle ! » a été initiée et organisée par une chercheuse du CRAL- Observatoire de Lyon.

>> Suivez l’évènement sur :

©Flickr

Journées européennes du patrimoine 2022 | 39e édition

JJournées européennes du patrimoine 2022 | 39e édition

« Cette année, les Journées Européennes du Patrimoine, mettent à l’honneur le « Patrimoine durable ». Durable, le patrimoine paraît l’être par nature, puisque parvenu jusqu’à nous, résilient, entretenu, restauré, préservé. Pourtant, si l’obligation de sa conservation, de sa protection contre les affronts de l’homme, les assauts du temps, les meurtrissures des éléments, est apparue dès l’époque de Victor Hugo, l’enjeu contemporain de durabilité s’est accéléré avec le changement climatique. Désormais, la conciliation de la préservation du patrimoine et de la construction d’un environnement durable constitue un objectif majeur, auquel cette 39e édition des Journées Européennes du Patrimoine répondra concrètement. »

Les JEP sont aussi l’occasion de découvrir des lieux de science et de rencontrer des chercheurs de tous horizons… En Métropole lyonnaise et dans le Rhône, vous pouvez ainsi aller explorer :

>> Consulter tout le programme des JEP sur la région lyonnaise et à Saint-Étienne :

JEP dans le Rhône

JEP à Saint-Etienne

Expériences du monde | MOOC

EExpériences du monde | MOOC

Etes-vous intéressé.e.s par les expériences du monde dans ses différentes dimensions et avez-vous envie d’explorer la notion d’expérience dans un cadre pluridisciplinaire ? Ce MOOC est pour vous !

Tout au long de notre vie, les expériences apportent une contribution décisive à la connaissance du monde et de soi. Autant de situations qui constituent les expériences du monde, qu’il faut réussir à apprivoiser, à intégrer à une vision du monde renouvelée.

Durant quatre semaines, une douzaine d’intervenants partageront leur point de vue dans leur domaine d’expertise respectif (médecine vétérinaire, sciences cognitives, danse, philosophie etc.) afin de mieux comprendre les différents enjeux et les nombreuses facettes de l’expérience.

Ce cours est co-produit par les établissements du Collège des Hautes Études Lyon Sciences, le CHEL[s], tous membres ou associés de l’Université de Lyon : le Conservatoire national supérieur musique et danse de Lyon, l’École Centrale de Lyon, l’École normale supérieure de Lyon, Mines de Saint-Étienne, Sciences Po Lyon, VetAgro Sup.

Pour en savoir plus :

Expériences du monde

Les arbres et les forêts, la guerre et la paix | Rendez-vous Cosmos

LLes arbres et les forêts, la guerre et la paix | Rendez-vous Cosmos

Cosmos – culture et écologie propose une programmation culturelle et cinématographique autour de l’écologie, en lien avec le vivant, à destination de tous les publics – adultes, enfants et familles, scolaires et étudiants.

Soirée dédiée aux arbres, autour d’un texte et d’un film merveilleux et incontournables : L’Homme qui plantait des arbres de Frédéric Back d’après Jean Giono, en présence de l’ethnobotaniste Geneviève Michon et de Frédéric Ségur, de la Métropole de Lyon, pour évoquer ce thème : « Les arbres, les forêts, la guerre et la paix ».

Au programme :

  • L’Homme qui plantait des arbres de Frédéric Back (animation, 1987, 30min) précédé de Tout rien de Frédéric Back (animation, 1978, 11min)
  • Suivie d’une rencontre autour de « Les arbres et les forêts, la guerre et la paix » | En présence de Geneviève Michon, ethnobotaniste, spécialiste des relations entre les sociétés et les forêts, et de Frédéric Ségur, directeur du service Arbres et paysages du Grand Lyon.

Pour en savoir plus :

COSMOS

Enquête Pop’Sciences : les blanchisseries et le respect de l’environnement

EEnquête Pop’Sciences : les blanchisseries et le respect de l’environnement

Vous êtes sensibles aux questions environnementales ? La préservation de l’eau vous tient à cœur ? Saviez-vous qu’il était possible de recycler les eaux usées ? Si ces problématiques vous intéressent, alors venez participer à la grande enquête de Pop’Sciences de l’Université de Lyon sur la perception du recyclage des eaux usées et de son effet sur l’environnement.

Cette enquête se focalise sur l’impact environnemental du secteur de la blanchisserie, et tout particulièrement sur la réutilisation des eaux usées dans ce secteur. Son objectif est de mieux comprendre la perception des gérants de blanchisseries à ce sujet et les attentes de leurs clients en matière de recours à des méthodes et des procédés éco-responsables.

Vous êtes client.e d’une blanchisserie, gérant.e d’une blanchisserie, alors cette étude est faite pour vous !

Pour répondre à cette étude :

Cliquez-ici

Merci par avance pour votre participation et pour la diffusion de cette enquête !

Médiation en sciences informatiques et mathématiques | Appel à projets

MMédiation en sciences informatiques et mathématiques | Appel à projets

La Maison des Mathématiques et de l’Informatique fourmille d’idées pour la saison 2022-2023 ! Et si vous participiez à l’aventure ?

Chaque année, la MMI recherche de nouveaux partenaires pour participer à sa programmation. Animateurs, associatifs et institutions dans le secteur de la médiation scientifique, vous aussi vous voulez partager votre passion pour la science ? Répondez à notre appel à projets !

A propos de nous :

La Maison des Mathématiques et de l’Informatique (MMI) est un espace situé sur la place de l’Ecole (sur le site de l’ENS) à côté de la Halle Tony Garnier. Elle se compose de bureaux, d’une salle de conférence de 40 places, d’un espace d’exposition ou d’atelier de 100 m2, et d’un espace de stockage.

Elle se destine à accueillir des manifestations promouvant les mathématiques et l’informatique, à destination des enfants, des élèves et du grand public, sur les temps scolaire et périscolaire. La MMI est une structure du Laboratoire d’excellence (Labex) MiLyon de l’université de Lyon.

A propos de vous :

Sont éligibles les associations, instituts de recherche ou de formation ou intervenants de l’animation qui proposeront des activités se déroulant au sein de la MMI et concernant :

  • La diffusion des mathématiques et de l’informatique ou des disciplines qui lui sont connexes (astronomie, robotique, etc.)
  • La formation à la diffusion et à la popularisation des mathématiques et des sciences informatiques.
  • Selon le type, les activités proposées pourront être : soit gratuites, soit payantes, avec un montant en accord avec la politique tarifaire de la MMI.

Elles peuvent concerner le public scolarisé, les étudiants, les enseignants ou le grand public.

Rejoignez-nous pour la saison 2022-2023 ! 

Pour en savoir plus :

Consulter l’appel à projets

 

 

La ville par son complémentaire : les espaces agricoles et naturels. Une approche diachronique

LLa ville par son complémentaire : les espaces agricoles et naturels. Une approche diachronique

A la rencontre des mondes urbains – Webinaire

La ville est en général abordée par le bâti et l’artificialisation, et les espaces environnants sont souvent vus sous l’angle de la réserve foncière ou de l’aménité. L’approche cartographique change ce regard en qualifiant précisément ces espaces dans leur nature agricole et naturelle, et en les considérant sur la longue durée de façon à comprendre leur dynamique d’évolution propre.

Les sources permettent cette cartographie depuis le XVIIIe siècle, qui fait ressortir les changements graduels intervenus entre 1750 et 1950, et le changement radical intervenu depuis le milieu du XXe siècle.

Intervenant : Bernard Gauthiez, professeur à l’Université Jean Moulin Lyon 3

Animé par : Bernard Kaufmann, enseignant-chercheur, Laboratoire d’Écologie des Hydrosystèmes Naturels et Anthropisés – LEHNA, Université Claude Bernard Lyon 1

Pour en savoir plus et accéder à la conférence :

LabEx IMU

Sous l’emprise des émotions | Pop’Sciences Mag#10

SSous l’emprise des émotions | Pop’Sciences Mag#10

Nouvelle édition !

Mars 2020, les exemplaires de la 1re édition de ce magazine sont encore chauds de leur sortie de presses quand le couperet du confinement sanitaire tombe. Malgré tout, vous avez été des milliers, depuis, à le lire en ligne sur le portail Pop’Sciences ! Preuve que la mécanique des émotions n’est jamais aussi importante à décrypter qu’en période de doute et d’isolement.

Rappelons que plus l’enjeu d’une situation est important, plus les émotions sont impliquées dans nos choix et nous poussent à l’action. Elles motivent nos conduites, de la plus commune, comme le choix d’un parfum en boutique ou d’une musique à écouter, à la plus engageante, comme la décision d’une rupture amoureuse ou la sélection d’un bulletin de vote au moment d’une élection cruciale. On comprend alors que susciter et provoquer des émotions est un enjeu décisif pour plaire, attirer l’attention ou faire consommer.

Ainsi, les institutions publiques, face à ce qui est identifié comme une menace pour la santé ou la sécurité (tabac, infractions routières, pandémie…), convoquent des images chocs ou des messages graves et alarmants afin d’intercéder avec l’émotion de peur des citoyens et leur faire adopter de nouveaux comportements. Le secteur marchand n’est pas non plus en reste pour faire appel à certains ressorts émotionnels et associer un acte de consommation à une sensation de plaisir. Dans certains cas, cette « persuasion » par les émotions peut engendrer des effets dommageables et entraîner des effets contraires à ceux pressentis. Rien d’étonnant, donc, à voir se développer des dérèglements du comportement associés à la recherche irréfrénable d’émotions positives à travers les jeux d’argent, les achats compulsifs, le sport intensif ou la dépendance aux réseaux sociaux, pouvant parfois s’intensifier au point de basculer dans l’addiction.

La gouvernance par les émotions

Ce magazine, augmenté de deux nouvelles enquêtes, met en lumière des travaux de recherche qui décodent l’importance des émotions sur les choix que nous faisons, leur lien avec des processus d’addiction, leur exploitation à des fins communicationnelles, leur importance dans le milieu du travail, ou encore la façon dont elles sont influencées par les odeurs ou la musique. Dans le cadre de la Semaine du Cerveau 2022, dont le thème retenu est « Vos sens en question », nous vous proposons cette réédition spéciale pour décrypter la mécanique de nos émotions et de celles que nous partageons avec les autres. Les chercheurs du territoire lyonnais que nous avons rencontrés nous éclairent sur ce qui se passe dans nos cerveaux lorsque l’émoi l’émoi l’emporte.

L’équipe Pop’Sciences et le comité de pilotage de la Semaine du Cerveau 2022 – Lyon

Comité de pilotage Semaine du cerveau 2022 : CNRS Délégation Rhône Auvergne, CRNL, Université Claude Bernard Lyon 1, Fondation Neurodis, Inserm, LabEx ASLAN

>> Découvrir le magazine en ligne :

Pop’Sciences Mag#10

Couverture du magazine Pop'Sciences représentant le tableau Le cri - Edvard Munch

Le cri – Edvard Munch