UN AN DÉJÀ : POP'SCIENCES SOUFFLE SA PREMIÈRE BOUGIE !

Voir l'événement

Octopus : l’océanolab

OOctopus : l’océanolab

Une base scientifique aquatique s’amarre à L’îloz’ !!
Cet été, les enfants peuvent embarquer à bord de l’Octopus, une base scientifique aquatique échouée à la Confluence.

Après la mise en route de la base, d’étranges créatures marines font leur apparition à travers les hublots de l’Octopus. Accompagnés par un médiateur, les participants s’organisent en petits groupes pour analyser et observer les indices laissés par l’ancien équipage : comparaisons anatomiques, recherche d’archives, écoute de documents sonores ou encore observations à la loupe.

Durant leur voyage au sein de la base océanographique, les enfants partent à la découverte de 3 créatures : le calmar géant, la déesse inuit Sedna et le mosasaure fantôme.
La mission s’achève par la mise en commun des découvertes de chacun sur les mystérieux habitants des fonds marins.

En partenariat avec le Musée des Confluences

En savoir plus

octopus-oceanolab-2018

affiche-octopus-oceanolab-2018

 

Fête de l’industrie

FFête de l’industrie

Dans le cadre de la fête de l’industrie, les associations Silk me Back, Vive la TASE !, Symphomix, et Carton-Pâte Records organisent conjointement une journée découverte de l’Ensemble Industriel Remarquable de Vaulx-en-Velin.

Des visites guidées de l’ancienne usine Tase seront proposées au public (sur inscription).

Kimono Naomi Collins - Isabelle Moulin_Collection Soieries Bonnet-Silk me Back_Photo Stéphane Rambaud à l’Usine Tase

Kimono Naomi Collins – Isabelle Moulin_Collection Soieries Bonnet-Silk me Back_Photo Stéphane Rambaud à l’Usine Tase

L’usine TASE a été construite en 1924 par la famille Gillet, initialement teinturiers ayant fait leur fortune sur le noir, pour y faire fabriquer ce que l’on appelait, au grand dam des soyeux lyonnais, la soie artificielle devenue rayonne ou viscose. L’usine TASE est une véritable colonie industrielle installée à la campagne, proche du Rhône et de l’usine hydroélectrique Cusset. Elle est conçue sur le modèle britannique, rassemblant unité de production, habitations ouvrières, infrastructures liées aux soins et aux loisirs.

A son apogée en 1929, l’usine comptait près de 3 500 salariés. A la suite de nombreuses crises qui touchèrent notamment la production de viscose, la TASE ferma ses portes en 1980. Elle est aujourd’hui classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Vive la Tase !

Fête de l'industrie-Vive la Tase- 7 juillet 2018

Éclipse de Lune

ÉÉclipse de Lune

Les éclipses restent certains des phénomènes célestes les plus chargés en émotion pour l’Homme. Elles correspondent à un alignement rare et fugace d’astres qui accompagnent l’humanité depuis longtemps, bien avant que l’écriture n’existe.

Pour la dernière rencontre de l’année au Planétarium, Pierre Thomas nous parle de la Lune et de ses mystères.  Une rencontre en plein air, au cœur du nouveau jardin astronomique du Planétarium, alors que l’éclipse de Lune aura lieu juste au-dessus de nos têtes.

Entre science et émotion, venez finir la saison en beauté !

Intervenant : Pierre Thomas, géologue, professeur à l’ENS de Lyon.

En savoir plus : Planétarium

Fusées et lanceurs : les plus beaux sites de lancement

FFusées et lanceurs : les plus beaux sites de lancement

Toutes les aventures spatiales commencent par un décompte, un lanceur dressé sur son pas de tir et l’émotion sans cesse renouvelée d’un décollage de fusée…

De la Floride aux steppes du Kazakhstan, en passant par la jungle guyanaise entourant le site de lancement de la fusée Ariane, venez faire, avec nous, un tour du monde des plus beaux sites de cette grande aventure humaine en compagnie de Marie-Ange Sanguy, que la passion mène aux quatre coins de la planète.

Avec Marie-Ange Sanguy, rédactrice en chef du magazine Espace & Exploration

En savoir plus sur le site du Planétarium

Futur télescope LSST, une révolution !

FFutur télescope LSST, une révolution !

Le « Large Synoptic Survey Telescope » (LSST) est un télescope doté d’un miroir de 8.4 m et d’une caméra géante possédant 3.2 milliards de pixels…

Cet instrument en cours de construction au Chili va entreprendre une observation systématique du ciel durant 10 ans et constituer le plus grand catalogue astronomique jamais réalisé !

Retracez les grandes avancées qui ont conduit à notre conception actuelle de la cosmologie, c’est-à-dire des mécanismes d’évolution de l’Univers depuis le Big-Bang, puis découvrez en quoi le LSST permettra un bond de géant dans le développement de ces connaissances.

Avec Dominique Boutigny, directeur de recherche au CNRS.

La conférence sera suivie d’une visite libre des expositions du Planétarium et d’une observation des étoiles dans l’Observatoire du jardin astronomique.

En savoir plus sur le site du Planétarium

TEDxENTPE : « Une journée en 2084 »

TTEDxENTPE : « Une journée en 2084 »

Les TED Talks sont des séries de conférences phares diffusées dans le monde entier faisant intervenir des conférenciers d’exception dans l’objectif d’ouvrir les esprits avec des points de vue originaux sur un large éventail de sujets : des sciences au business en passant par l’éducation ou le développement durable.

Le 3 mars 2018, les étudiants de l’ENTPE vous proposent d’assister au 1er TEDxENTPE sur le thème : « Une journée en 2084, construisons demain dès aujourd’hui« .

 Un TEDx Talk, c’est au maximum 18 minutes pour partager, dénoncer, relayer, essaimer, encourager… des idées.

 Les étudiants de l’ENTPE vous invitent à une réflexion autour du monde de demain, à préparer dès aujourd’hui, au travers de l’écologie, de la technologie ou encore de la société.

 Au programme, une 10aine de conférences : un champion olympique, des chercheurs, enseignants, une lycéenne de Vaulx-en-Velin, un architecte, des élèves et anciens élèves de l’ENTPE… des ateliers de co-développement, des expositions et des tables rondes.

Découvrez le programme sur le site internet de l’événement et inscrivez-vous en ligne : https://tedxentpe.fr/

Suivez TEDxENTPE sur Facebook : https://www.facebook.com/tedxentpe/

L’événement est gratuit mais les inscriptions sont obligatoires. Pour vous inscrire, cliquez sur le lien :

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLScouNMhdcUHpPDkfLguPXoLV72cueVX-SoI9ztdUW4UZsEM8w/viewform

 

Sciences & Citoyens : les rencontres du CNRS

SSciences & Citoyens : les rencontres du CNRS

Le CNRS organise depuis 27 ans les rencontres Sciences et Citoyens, rendez-vous annuel de réflexion et d’échanges.

Destiné en priorité aux jeunes de 16 à 25 ans, cet événement se déroule en parallèle dans plusieurs villes de France : Caen, Lyon et Marseille. Que vous soyez lycéen, étudiant, apprenti ou jeunes actifs, profitez de ces rencontres pour échanger avec des scientifiques et confronter vos idées.

Rendez-vous le 28 mars 2018 à partir de 13h 30 au Planétarium de Vaulx-en-Velin pour discuter des enjeux sociétaux autour du cannabis ou découvrir toutes les facettes du son.

Toute la programmation de l’événement disponible sur www.sciencesetcitoyens.fr

La vie à l’oeuvre

LLa vie à l’oeuvre

L’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Lyon – ENSA Lyon et le CAUE Rhône Métropole vous invitent à venir à la rencontre organisée à l’ENSA-Lyon avec des architectes qui aborderont les questions de l’urbanisme transitoire et de l’architecture modulaire en regard de leurs propres expériences, pratiques et projets.

Cette rencontre, animée par Emiel Lamers, s’ouvrira sur les interventions de Walter Valkenier du studio Valkenier, de Cécile Régnault, de Laurent Graber de l’atelier Looking for architecture.

Elle est organisée en prolongement de l’exposition Hans-Walter Müller // La vie à l’oeuvre présentée jusqu’au 31 mars au CAUE Rhône Métropole.

En savoir plus sur le site du CAUE

 

Exposition La vie à l’oeuvre | Hans-Walter Müller

 » Artiste, architecte, ingénieur, Hans-Walter Müller est tout cela à la fois, mais ce qui le caractérise le plus, c’est son talent de prestidigitateur ! L’apparition et la disparition constituent une partition qu’il rejoue sans cesse et dont on ne se lasse pas. C’est par l’image qu’Hans-Walter Müller arrive aux volumes gonflables. Auteur de machines cinétiques exposées au Musée d’Art moderne de la Ville de Paris à l’occasion de l’exposition « Lumière et Mouvement en 1967 », c’est le questionnement du support de projection de « l’image-matière » et son désir de le « volumétriser » qui l’amènent à créer le procédé de topoprojection. Il invente alors des « écrans enveloppants », en concevant des volumes gonflables, progressivement pénétrables, dont les parois sont les supports d’images en mouvement. Le rapport image/volume sera le sujet de recherche permanent d’une oeuvre poétique soutenue par une rigueur sans faille. Le volume gonflable, comme bâtiment de spectacle itinérant, fera la notoriété mondiale d’Hans Müller. […]  »

Laurence Falzon, enseignante à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris La Villette, commissaire de l’exposition

Supernovae, comment les comprendre ?

SSupernovae, comment les comprendre ?

Les supernovae, ces morts cataclysmiques d’étoiles géantes, font partie des phénomènes les plus impressionnants de l’Univers. En quelques minutes, la quantité d’énergie dégagée par ces monstrueuses explosions cosmiques devient exceptionnelle. L’étoile, disperse alors dans une lumineuse agonie, de nombreux éléments lourds dans l’environnement interstellaire. Des éléments à partir desquels la vie s’est fabriquée sur Terre.

Alors comment se déroule une supernova ? Et comment peut-on, sur Terre, simuler des phénomènes aussi extrêmes ?…

Avec Thierry Foglizzo, chercheur à l’IRFU (Institut de Recherche sur les Lois Fondamentales de l’Univers) – CEA

Quoi de neuf dans les étoiles ?

QQuoi de neuf dans les étoiles ?

Les étoiles accompagnent la vie de l’Homme. Depuis le 19e siècle, la science a appris à les analyser et en déchiffrer toutes les propriétés. Composition chimique, température, mouvement, champ magnétique : plus rien ne semble hors de portée de notre compréhension.

Comment naissent ces étoiles au sein de nos galaxies? Comment les chercheurs étudient ces phénomènes qui aboutissent à créer des astres qui illuminent notre Univers ? Quels mystères reste-t’il encore à élucider….?

Avec Benoit Commerçon, astrophysicien et chercheur au Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) – ENS Lyon (sous réserve)

Site du Planétarium