UN AN DÉJÀ : POP'SCIENCES SOUFFLE SA PREMIÈRE BOUGIE !

Voir l'événement

Milking the Residues: Molecular and Isotopic Signatures from Human Prehistory

MMilking the Residues: Molecular and Isotopic Signatures from Human Prehistory

The value of archaeological pottery has been substantially expanded in the last two decades or so with the realisation that unglazed porous ceramic fabric provides an exceptional repository of biomolecular and stable isotope information. 

The major chemical components absorbed and preserved are lipids, raising numerous possibilities for reconstructing past food acquisition and dietary habits, ritual practices and technological activities. At Old World sites degraded animal fats are by far the most common class of organic residue encountered. Intensive investigation of these residues are providing a range of critical new insights into the ways early farmers managed their stock and how prehistoric people were able to consume milk products despite being lactose intolerant.

 

Intervenant : la conférence est proposée par Richard Evershed de l’Université de Bristol ( School of Chemistry, University of Bristol).

Elle se déroule dans le cadre de la 4e Réunion des Géochimistes Organiciens.

Attention : cette conférence s’adresse à un public averti

Plus d’informations sur le site du colloque

L’archéologie française à l’étranger

LL’archéologie française à l’étranger

Conférence proposée dans le cadre du Village de l’archéologie qui se tiendra à Lugdunum Musée & Théâtres romains pour les Journées Nationales de l’archéologie 2018

Sylvain Dhennin, archéologue au CNRS, membre du laboratoire HiSoMA de la Maison de l’Orient et de la Méditerranée, évoquera le contexte des fouilles françaises à l’étranger à partir de deux missions archéologiques en Egypte : Kôm Abou Billou et Taposiris Magna.

Salle de conférence du musée
Entrée libre sous réserve des places disponibles

Les souterrains en « arêtes de poisson » de la Croix-Rousse

LLes souterrains en « arêtes de poisson » de la Croix-Rousse

Conférence d’Emmanuel Bernot et Cyrille Ducourthial, archéologues au Service archéologique de la Ville de Lyon, proposée dans la cadre du Village de l’archéologie qui se tient au musée gallo-romain de Lyon-Fourvière pour les JNA 2018

Propos

Le sous-sol de la colline de la Croix-Rousse, à Lyon, renferme un vaste réseau souterrain, au plan complexe, daté par radiocarbone de la période antique. Cet ouvrage, encore énigmatique sous de nombreux aspects, a fait l’objet, en 2008, d’un diagnostic archéologique mené préalablement au percement du second tunnel de la Croix-Rousse. Depuis la première publication de cette étude, en 2013, les investigations se sont poursuivies. La découverte de nouveaux éléments, tant à l’occasion de récentes opérations archéologiques que par la relecture de certaines découvertes anciennes, permet de mieux cerner cet ouvrage souterrain atypique.

Salle de conférence du musée
Entrée libre sous réserve des places disponibles

Journées Nationales de l’Archéologie 2018

JJournées Nationales de l’Archéologie 2018

Dans le cadre des JNA 2018, le Village de l’archéologie s’installe pour la 3e année consécutive au cœur de Lugdunum – Musée & Théâtres romains et redonne vie aux collections.

À travers une trentaine d’ateliers et de jeux, entrez dans la peau d’un archéologue pour déchiffrer les inscriptions antiques, construire un mur gaulois, faire parler un squelette ou encore découvrir les outils et les nouvelles technologies de la discipline…

En famille ou entre amis, passionnés ou simples curieux, entrez dans le village !

Vendredi 15 juin : journée réservée aux groupes scolaires

Samedi 16 et dimanche 17 juin : entrée libre pour tous publics

2 conférences sont proposées dans le cadre du Village les 16 et 17 juin à 15h30

Programme complet sur le site de Lugdunum

Les animations vous sont proposés par le Service régional de l’archéologie de la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes ; l’Inrap ; le service archéologique de la Ville de Lyon ; la Maison de l’Orient et de la Méditerranée (Université Lumière Lyon 2-CNRS) ; les laboratoires CIHAM, Archéologie et Archéométrie, Archéorient, HiSoMA ; l’Ecole centrale de Lyon, Lugdunum Musée &Théâtres romains et les associations étudiantes Bonne Pioche et Stud’archéo.

Aqua, l’invention des Romains

AAqua, l’invention des Romains

Aqueducs, thermes, fontaines et bassins… témoignent de l’omniprésence de l’eau dans le monde romain. Des moyens considérables ont été consacrés à faire venir de l’eau en ville, parfois de très loin. 

Avec ses quatre aqueducs, Lugdunum est avec Rome un des lieux où les « monuments des eaux » ont laissé les traces les plus spectaculaires. Exposition, expériences autour de l’eau, ateliers, visites guidées … vous permettent de découvrir le cycle de l’eau et ses usages à Lugdunum.

En savoir plus sur le site du Musée gallo-romain de Lyon

Une communauté d’ouvriers du Nouvel Empire égyptien

UUne communauté d’ouvriers du Nouvel Empire égyptien

Deir el-Medina, une communauté d’ouvriers du Nouvel Empire égyptien (1550-1069 av. J.-C.)

Niché dans un vallon désertique à l’écart de la vallée du Nil, le site de Deir el-Medina comprend de nombreux vestiges archéologiques attestant de l’occupation d’une communauté d’ouvriers ayant œuvré durant le Nouvel Empire (1550-1069 av. J.-C.) à la préparation des tombes royales situées à quelques envolées dans les Vallée des Rois et des Reines.

À un village quasi unique en Égypte s’ajoutent des chapelles votives, deux nécropoles, et un temple d’époque ptolémaïque. Autant de structures extrêmement précieuses parce qu’elles témoignent de la vie quotidienne des Égyptiens de cette époque et qu’elles traduisent les arrangements mis en place pour vivre, créer, croire et mourir.

Intervenant :  Cédric Gobeil, mission archéologique française de Deir el-Medina (Ifao), directeur de l’Egypt Exploration Society, chercheur associé au laboratoire HiSoMA-MOM

Plus d’informations sur le site de la MOM

 

Cycle Jean Pouilloux 2017-2018 organisé par la Maison de l’Orient et de la Méditerranée Jean Pouilloux
Toutes les conférences du cycle ont lieu à 18 heures à l’amphithéâtre de la MILC, 35 rue Raulin Lyon 7e

Récents travaux en archéologie en Afghanistan

RRécents travaux en archéologie en Afghanistan

Les travaux récents de la Délégation Archéologique Française en Afghanistan (DAFA)


Conférence de Julio Bendezu-Sarmiento, CNRS, directeur de la DAFA, MEAE

Cycle Jean Pouilloux 2017-2018 organisé par la Maison de l’Orient et de la Méditerranée Jean Pouilloux

Plus d’informations sur le site de la MOM

 

Toutes les conférences du cycle ont lieu à 18 heures à l’amphithéâtre de la MILC, 35 rue Raulin

Caričin grad, une ville protobyzantine en Serbie du sud

CCaričin grad, une ville protobyzantine en Serbie du sud

Caričin grad, une ville protobyzantine en Serbie du sud

Conférence de Bernard Bavant, CNRS, laboratoire Archimède, MISHA, Strasbourg, co-responsable de la mission franco-serve de Caričin grad

Cycle Jean Pouilloux 2017-2018 organisé par la Maison de l’Orient et de la Méditerranée Jean Pouilloux

Plus d’informations sur le site de la MOM

 

Toutes les conférences du cycle ont lieu à 18 heures à l’amphithéâtre de la MILC, 35 rue Raulin

Visite guidée de l’amphithéâtre des Trois Gaules

VVisite guidée de l’amphithéâtre des Trois Gaules

Les archéologues du Service archéologique de la ville de Lyon (SAVL) vous proposent une visite guidée et gratuite (sur inscription) de l’amphithéâtre des Trois Gaules d’une durée d’1 heure 30.

Retrouvez plus d’informations sur l’amphithéâtre des trois Gaules sur le site du SAVL.

Service archéologique de la ville de Lyon

La fouille archéologique du quai Saint-Antoine (Lyon 2e), premiers résultats

LLa fouille archéologique du quai Saint-Antoine (Lyon 2e), premiers résultats

Cette conférence proposée par Emmanuel Bernot (responsable des fouilles du parking Saint-Antoine) et les archéologues du Service Archéologique de la ville de Lyon (SAVL) présentera un bilan sur les résultats de la fouille archéologique qui se déroule à l’emplacement du futur Parking Saint-Antoine dans le 2è arrondissement de Lyon, depuis l’été 2015 jusqu’à la phase qui sera en cours de fouille en février 2018.

Nous retracerons l’histoire de cette partie de la Presqu’île de l’Antiquité (tout début du Ier siècle ap. J. – C.) jusqu’à nos jours.

Service Archéologique de la ville de Lyon