Pop’Sciences répond à tous ceux qui ont soif de savoirs, de rencontres, d’expériences en lien avec les sciences.

EN SAVOIR PLUS

Les Métiers de la MOM 

LLes Métiers de la MOM 

La MOM, Maison de l’Orient et de la Méditerranée, rassemble de nombreux métiers dans les domaines de l’archéologie et des Sciences de l’Antiquité, faisant appel à des disciplines à la fois diverses et complémentaires, peu connues du grand public.

« Les Métiers de la MOM » est une exposition destinée à faire connaître les activités de la MOM, mais surtout à mettre en lumière une sélection des différents métiers qui y sont exercés, ainsi que les compétences pluridisciplinaires qui concourent à ces activités.

L’exposition propose une série de panneaux, où l’anecdote et les illustrations rencontrent le discours scientifique, permettant un éclairage nouveau sur les acteurs de la recherche, et mêlant spécialités disciplinaires et métiers d’appui à la recherche.

L’exposition « Les Métiers de la MOM » est un projet développé par l’axe stratégique « Savoirs en société » piloté par Claire Giguet (Archéorient) et Alexandre Rabot (HiSoMA), en collaboration avec le pôle communication et médiation scientifique de la MOM, et les membres de la fédération.

> Pour en savoir plus :

MOM

©Jebulon, CC0, via Wikimedia Commons

Les pierres à bâtir de l’île d’Apollon

LLes pierres à bâtir de l’île d’Apollon

Le cycle des conférences Pouilloux 2022-2023, organisé par la Maison de l’Orient et de la Méditerranée, se poursuit avec : Les pierres à bâtir de l’île d’Apollon

Lieu mythique de la naissance d’Apollon et d’Artémis, la petite île de Délos a eu dans l’Antiquité une importance religieuse, politique et commerciale majeure. Elle est devenue grâce aux fouilles que l’École française d’Athènes y conduit depuis 1873 le plus grand site archéologique de Grèce. Une centaine de maisons, des dizaines de sanctuaires et de monuments publics et plus de trois cents édifices destinés à la production et au commerce y ont été mis au jour, certains dans un état de conservation exceptionnel. Dans toutes ces constructions, la pierre a été le matériau le plus abondamment utilisé. Un programme est en cours qui réunit archéologues, architectes et géologues pour identifier les roches mises en œuvre, en déterminer les origines, en quantifier les volumes et comprendre les raisons de leur choix.
La conférence sera l’occasion de présenter les résultats de cette recherche qui a permis de réaliser une nouvelle carte géologique de Délos, d’en étudier les carrières de gneiss, de granite et de marbre et de déterminer par des dizaines d’analyses l’origine des pierres utilisées entre la seconde moitié du IIIe millénaire et la fin de l’époque hellénistique par tous ceux qui ont construit dans l’île : Déliens, autres habitants des Cyclades, Eubéens, Athéniens, Macédoniens, Italiens, Égyptiens et commerçants originaires du Proche-Orient. Ce programme, qui combine des approches techniques, économiques et esthétiques, éclaire d’un jour nouveau divers aspects de l’histoire de l’architecture grecque.

Conférence présentée par : Jean-Charles Moretti, Directeur de recherche au CNRS, laboratoire IRAA Lyon – MOM

> Consulter le programme de notre cycle de conférence sur notre site web, rubrique « Valorisation » :

MOM

Le château de Belvoir en Galilée, une place forte hospitalière en terre Sainte au XIIe siècle : 10 ans de recherches archéologiques

LLe château de Belvoir en Galilée, une place forte hospitalière en terre Sainte au XIIe siècle : 10 ans de recherches archéologiques

Le cycle des conférences Pouilloux 2022-2023, organisé par la Maison de l’Orient et de la Méditerranée, se poursuit avec : Le château de Belvoir en Galilée, une place forte hospitalière en terre Sainte au XIIe siècle. 10 ans de recherches archéologiques

Le château de Belvoir, édifié en Galilée dans la deuxième moitié du XIIe siècle par les hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, a fait l’objet de sept campagnes de fouilles archéologiques depuis 2013. Construit à l’emplacement d’un premier établissement, il se développe selon un plan centré au sommet d’une coulée basaltique dominant la plaine du Jourdain. De l’analyse du chantier de construction jusqu’à l’identification des lieux de vie économique et liturgique (restitution de la chapelle castrale), l’étude de ce site majeur de l’Orient latin, apporte un nouvel éclairage sur une architecture croisée encore insuffisamment étudiée.

Conférence présentée par : Anne Baud, Maître de conférences en archéologie à l’université Lumière Lyon 2, HDR, laboratoire ArAr – MOM, et Anne Flammin, Ingénieure de recherche en archéologie au CNRS,
laboratoire ArAr – MOM

> Consulter le programme de notre cycle de conférence sur notre site web, rubrique « Valorisation » :

MOM

Vers la ville souterraine ?

VVers la ville souterraine ?

Et si l’avenir de la ville était d’occuper le sous-sol en profondeur ? Pourquoi réfléchir au développement des sous-sols de la ville ?

C’est l’objet de l’entretien avec l’architecte Michael Doyle.

Michael Doyle est professeur adjoint à l’École d’architecture de l’Université de Laval (Québec). Auparavant, il a réalisé sa thèse de doctorat à l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL). Ce travail faisait partie du projet « Deep City » du Laboratoire d’économie urbaine et de l’environnement (LEURE). Le projet Deep City s’intéressait à analyser les potentialités de la ville souterraine.

Propos recueillis par Alexandre Rigal, sociologue et rédacteur en chef du media Anthropocene2050.

Lire l’entretien

Retrouver les contenus du media Anthropocene2050, plateforme éditoriale de l’Ecole urbaine de Lyon

Photo : Ville souterraine, Montréal — Wikimedia

Penser ensemble l’inclusion dans la ville

PPenser ensemble l’inclusion dans la ville

De la neuroarchitecture à l’insertion professionnelle, en passant par le sport inclusif, nous explorerons les nombreuses façons de rendre notre société plus accueillante pour les personnes ayant des troubles du neuro-développement.

Le GIS autisme et troubles du neuro-développement et le Centre d’excellence iMIND vous proposent une journée de réflexion sur la thématique novatrice de l’inclusion dans la ville, animée par Agnès Jolivet Chauveau, co-fondatrice de la Formidable Armada.

Pour en savoir plus :

 iMIND

Deir el-Qalaa, haut-lieu de la Phénicie romaine et byzantine

DDeir el-Qalaa, haut-lieu de la Phénicie romaine et byzantine

Le cycle des conférences Pouilloux 2021-2022, organisé par la Maison de l’Orient et de la Méditerranée, se poursuit avec :
Deir el-Qalaa, haut-lieu de la Phénicie romaine et byzantine

Sur les hauteurs de Beyrouth, le site de Deir el-Qalaa est dominé par les ruines d’un imposant temple romain consacré au dieu Jupiter Balmarcod. Il comprend également une esplanade cultuelle, avec d’autres installations cultuelles, ainsi qu’une bourgade rurale, avec sa voirie, ses bains, son église et ses installations artisanales. Depuis 2019, une mission conjointe du laboratoire Hisoma, de l’Institut français du Proche-Orient, de la Maison de l’Orient et de la Méditerranée et de l’Université Saint-Joseph de Beyrouth mène des recherches sur l’ensemble des vestiges conservés sur place, en collaboration étroite avec la Direction Générale des Antiquités du Liban. Les travaux de terrain permettent de porter un nouveau regard sur ce haut-lieu de la Phénicie romaine et byzantine.

Conférence présentée par : Julien Aliquot, chargé de recherche au CNRS, laboratoire HiSoMA-MOM, Gérard Charpentier, architecte-archéologue au CNRS, fédération de recherche MOM et Thibaud Fournet, architecte-archéologue au CNRS, laboratoire Archéologies et Sciences de l’Antiquité (ArScAn).

> Consulter le programme de notre cycle de conférence sur notre site web, rubrique « Valorisation » :

MOM

Sur les traces de la Grèce antique à Lyon

SSur les traces de la Grèce antique à Lyon

Dans le cadre du Festival Européen de Latin Grec, le Musée des Moulages propose plusieurs parcours dans la ville de Lyon pour partir en exploration à la recherche des décors et des éléments d’architecture inspirés par la culture gréco-romaine.

Circuit 1

Sur les Traces de la Grèce antique dans la Presqu’île Lyonnaise : de la place Bellecour au Théâtre des Célestins, découvrez les secrets de l’architecture lyonnaise et ses influences antiques (parcours de 1,5 km – durée 1h30).
Départ Place Bellecour, 69002 Lyon

Circuit 2

Sur les traces de la Grèce antique dans la Presqu’île lyonnaise : de la place de la Bourse au cloître du Musée des Beaux-arts, découvrez les secrets de l’architecture lyonnaise et ses influences antiques (parcours de 1,5 km – durée 1h30).
Départ Place de la Bourse, 69002 Lyon

Circuit 3

Par-delà le Styx, l’influence grecque dans l’art funéraire lyonnais : au cimetière de Loyasse, nommé par certains de « Père Lachqise lyonnais, découvrer que trésors antiques et art funéraire ne font qu’un (durée 1h30).
Départ cimetière de Loyasse, 43 Rue du Cardinal Gerlier, 69005 Lyon

Balades animées par :

  • Nathalie Mathian, maîtresse de conférence en Histoire de l’Art à l’Université Lumière Lyon 2)
  • Rachel Hédan, doctoresse en Histoire et Archéologie des mondes anciens
  • Loréna Bellemin, étudiante en master Histoire de l’art

Programme et horaires complet :
Festival Européen Latin Grec

Les mégalithes. Du mythe à la réalité

LLes mégalithes. Du mythe à la réalité

Le cycle des conférences Pouilloux 2021-2022, organisé par la Maison de l’Orient et de la Méditerranée, se poursuit avec : Les mégalithes. Du mythe à la réalité

 » Dolmens et menhirs sont objet de curiosité et ont alimenté de nombreuses légendes depuis des siècles. C’est d’ailleurs aux celtomanes du XIXe siècle que nous devons ces termes qui les désignent toujours. Carnac ou Stonehenge sont des noms de lieux que chacun connait et qui demeurent emblématiques de ces mégalithes, même s’ils ne sont représentatifs, ni des types de monuments les plus fréquents, ni des régions où ils sont les plus nombreux.
Leur datation, leur origine, comme leurs fonctions ont suscité de nombreuses interprétations, voire polémiques entre chercheurs, dont certaines ne sont pas totalement éteintes. Plus ancienne architecture de pierre du monde, inégalement répartie en Europe, on recense en France près de 5000 « dolmens », dont la construction s’est étalée sur deux millénaires. Au cours de cette longue période, leur aspect, comme leur signification sociale ont été significativement modifiés.
Nous ferons le point des connaissances actuelles sur leur chronologie, leur évolution dans le temps et dans l’espace, ainsi que leur place dans les sociétés du Néolithique.  »

Conférence présentée par : Frédérik Letterlé, Conservateur du Patrimoine, laboratoire ArAr.

Cette conférence sera suivie de la remise du prix Marie-Jo Chavane 2021 (AAMO)

> Consulter le programme de notre cycle de conférence sur notre site web, rubrique « Valorisation » :

MOM

Ville et architecture pour les humains et les non humains

VVille et architecture pour les humains et les non humains

Dans le cadre des Mercredis de l’Anthropocène (saison 4) créés et mis en œuvre par l’Ecole urbaine de Lyon

Devons-nous questionner le modèle de la concentration urbaine et reconsidérer celui des périphéries multipolaires ou des cités jardins ?
Avons-nous à repenser les espaces habités pour qu’ils constituent des milieux de vie équilibrés sains et protecteurs pour tous ceux qu’ils abritent ?

Intervenants :

  • Bernard Kaufmann, maître de conférences en écologie et zoologie à l’Université Claude Bernard Lyon 1. Ses recherches conduites au Laboratoire Écologie des Hydrosystèmes Naturels et Anthropisés se focalisent sur l’écologie urbaine et l’écologie des invasions biologiques.
  • Pascal Rollet, architecte (agence Lipsky+Rollet), Professeur à l’École nationale supérieure d’architecture de Grenoble, et responsable scientifique de la Chaire Habitat du Futur aux Grands Ateliers.

Animation : Valérie Disdier, École urbaine de Lyon

Écouter le podcast

Architecture biomimétique : le nouveau souffle du bâtiment

AArchitecture biomimétique : le nouveau souffle du bâtiment

Pour ce nouvel épisode : biomimétisme & architecture. Ou quand nos constructions s’inspirent du vivant pour mieux s’intégrer à leur environnement.  

26 novembre 2020

Deux frères, architecte et biologiste, unissent leurs efforts de recherche pour développer des solutions de construction et de rénovation des bâtiments moins énergivores et directement inspirés de la nature. Un entretien pour deviner en quoi le biomimétisme peut faire entrer l’architecture dans l’ère de la transition écologique et énergétique.

Qu’est ce que  le biomimétisme en architecture ? Dans quelles ressources naturelles nos invités puisent-ils leur inspiration ? En quoi la démarche biomimétique peut-elle révolutionner le secteur du bâtiment qui représente encore 30% des émissions nationales de gaz à effet de serre.

Léonard de Vinci conseillait à ses élèves d’aller « prendre leurs leçons dans la nature » ; pourquoi s’en priver ?

Abonnez-vous !


Cet épisode est coproduit avec Bioinspi

Le premier podcast en France qui vous raconte les histoires fascinantes sur la nature en vous éveillant au biomimétisme et à la bio-inspiration !