POP'SCIENCES FORUM : du 27 novembre au 5 décembre | CONSULTEZ LE PROGRAMME !

Qui es-tu Fritz Haber ?

QQui es-tu Fritz Haber ?

Qui es-tu Fritz Haber ?

La pièce se passe en 1915.
Fritz Haber est chimiste, sa femme Clara aussi.

Une violente dispute éclate entre eux lorsque Fritz revient du champ de bataille d’Ypres où il a testé pour la première fois les gaz chlorés de son invention. Cet échange met en lumière leur profond désaccord, jusqu’à la tragédie…

Ce dialogue imaginé par Claude Cohen entre ces deux personnages ayant réellement existé il y a 100 ans, pose en filigrane des questions toujours d’actualité : un scientifique peut-il s’affranchir de toute considération morale ? Le progrès scientifique est-il toujours un progrès pour l’humanité ?

 

Programmation hors les murs du Théâtre Astrée de l’Université Claude Bernard Lyon 1 à l’Amphithéâtre culturel de l’Université Lumière Lyon 2.

En partenariat avec : la plateforme éthique de l’Université de Lyon.

 

Theatre astrée

Université Lumière Lyon 2

Festival Interférences | Soirée de clôture

FFestival Interférences | Soirée de clôture

Soucieux de défendre une approche du documentaire de création sous toutes ses formes, nous vous présentons cinq oeuvres courtes qui dressent un portrait du monde d’aujourd’hui. Une sélection de nos coups de coeur 2018.

LES FILMS :

ENZO
SERENA PORCHER-CARLI
FRANCE| 2017 | 7 MINUTES
Serena vous emmène en visite chez Enzo. Dans une ambiance intimiste, ce personnage vous laisse entrer dans sa vie, une vie extraordinaire, car il s’agit de celle d’un transgenre.

VERS LE SILENCE
JEAN-STÉPHANE BRON
FRANCE | 2018 | 9 MINUTES
Jean-Stéphane BRON accompagne au plus près l’actuel directeur musical de l’Opéra National de Paris, Philippe JORDAN, dans les répétitions de La symphonie N°9 de Gustav MAHLER.

Éloge de la boîte à chaussures
VIANNEY LAMBERT
FRANCE | 2017 | 9 MINUTES
J’ai trouvé il y a très longtemps dans une brocante une boîte de photos et de vieux papiers. Plus personne ne s’intéressait à ces photos prises à Alger durant l’année 1942. Hier, j’ai eu à nouveau envie de fouiller dans cette boîte. J’y ai retrouvé une étrange carte de visite…

Like dolls, I’ll rise
NORA PHILIPPE
FRANCE | 2018 | 28 MINUTES | VOST
Entre 1840 et 1940, des femmes afro-américaines fabriquaient des poupées noires pour leurs enfants ou pour les enfants blancs dont elles s’occupaient. «Like Dolls I’ll Rise» est réalisé avec des poupées, des archives et les voix d’hier et d’aujourd’hui, au service de l’histoire de ces femmes noires.

Bonfires
MARTIN BUREAU
CANADA, QUÉBEC | 2017 | 6 MINUTES
Les Bonfires sont d’immenses «feux de joie» allumés en Irlande du Nord le 12 juillet de chaque année par les protestants, dans le contexte des célébrations de la Bataille de la Boyne. Ces feux représentent affirmation identitaire pour les protestants, arrogance et humiliation pour les catholiques.

INFOS PRATIQUES

Le site du festival

Réservez votre place

ENTRÉE LIBRE

Organisé par l’association Scènes publiques

FESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

FFESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

En parallèle de sa compétition dédiée au cinéma documentaire d’auteurs et autrices de création, le festival Interférences souhaite explorer les manières dont les réalisateurs et réalisatrices, le monde de la recherche et les institutions à caractère scientifique (laboratoires, universités, cabinets d’experts…), se saisissent des images pour parler des sciences. Comment l’image devient le vecteur d’une médiation scientifique ?

9h30

DERNIÈRES NOUVELLES DES ÉTOILES

JONATHAN MILLET

2017 | FRANCE | 59 MIN

Les pensées et les souvenirs se bousculent durant l’expérience de solitude extrême. Là-bas, dans l’immensité glacée, les corps tournent en rond alors que l’esprit de l’hivernant marche à plein. Une seule chose est sûre se dit-il : pas besoin d’autres mondes, seulement de miroirs.

10H30

HOMO LICHEN
MARIE LUSSON
FRANCE | 2017 | 60 MINUTES
Le lichen est partout : sur les bâtiments, les roches, les arbres, les sols, dans les déserts de sable comme de glace. Pourtant beaucoup ignorent tout de lui. Le film s’écrit comme une ethnographie de l’espèce lichénique révélant dans ses rapports avec les Hommes sa force mythologique et poétique.

11H30

Sibérie : les aventuriers
de l’âge perdu
BARBARA LOHR
FRANCE | 2017 | 36 MINUTES
Aux confins de la Sibérie, le combat titanesque d’un géophysicien russe et de son fils contre le réchauffement climatique. Sergueï et Nikita Zimov
tentent de désamorcer la bombe climatique qui est amorcée sous leurs pieds : la fonte du permafrost.

 

INFOS PRATIQUES

Le site du festival

Réservez votre place

ENTRÉE LIBRE

Organisé par l’association Scènes publiques

 

FESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

FFESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

Si les flux migratoires ont souvent dessiné le peuplement du monde, nous sommes tous le produit de multiples croisements. Face aux bégaiements de l’histoire et à ses dénis, comment se déprendre de nos automatismes de rejet pour enraciner d’autres représentations des peuples européens ?

LES FILMS :

EXILES

MARGAUX CHOURAQUI
FRANCE | 2018 | 82 MINUTES
«Exilés» est le défi posé à une génération. Celle qui doit choisir entre le rejet de l’Autre -les réfugiés- son acceptation ; entre leur intégration dans l’Europe ou la désintégration de l’Union.

 

THE BARBER SHOP
GUSTAVO ALMENARA ET ÉMILIEN CANCET
FRANCE | 2017 | 16 MINUTES | VOST
Livrés au rasoir et aux ciseaux, Emran, Gadisa et Maher se font couper les cheveux ou tailler la barbe.
Assis devant le miroir, leurs pensées s’égarent entre souvenirs du pays et drames du voyage qui les a menés ici, dans la Jungle de Calais.

En partenariat avec le réseau
TRACES, histoire, mémoires et actualité des migrations en Auvergne-Rhône-Alpes

EN PRÉSENCE DE
YASMINE BOUAGGA
Sociologue en sciences politiques
Chargée de recherche CNRS

MARGAUX CHOURAQUI
Réalisatrice

Animé par Yael Epstein

INFOS PRATIQUES

Le site du festival

Réservez votre place

ENTRÉE LIBRE

Organisé par l’association Scènes Publiques

FESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

FFESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

Les conditions dégradées dans lesquelles nous travaillons s’invitent dans notre hors travail, dans nos nuits. Elles envahissent nos rêves et font sourdre en ceux-ci images étonnantes et récits chargés d’étrangeté.

LES FILMS :

RÊVER SOUS LE CAPITALISME
SOPHIE BRUNEAU
2017 | BELGIQUE | 63 MIN
ALTER EGO FILMS

Douze personnes racontent puis interprètent le souvenir d’un rêve de travail. Ces âmes que l’on malmène décrivent, de façon poétique et politique, leur souffrance subjective au travail. Peu à peu, les rêveurs et leurs rêves font le portrait d’un monde dominé par le capitalisme néolibéral.

T.E.U VOL.1
LASSE NAERAA SMITH
2018 | DANEMARK | 8 MIN
THE OPEN WORKSHOP

La logistique de la conteneurisation est si complexe que, vue de loin, elle pourrait être un organisme à part entière. Un organisme qui façonne le monde tel que nous le connaissons et dont le but est proportionnel à la fascination de l’homme pour la croissance et la consommation.

EN PRÉSENCE DE

PHILIPPE SARNIN
Professeur de Psychologie du Travail et des Organisations

ANNE JAKOWLEFF
Psychologue du travail, prévention risques professionnels

 

TALOS | Spectacle art-sciences

TTALOS | Spectacle art-sciences

TALOSun spectacle art-sciences qui s’interroge sur le devenir des frontières…

En collaboration avec une équipe interdisciplinaire de chorégraphes, dramaturges, chercheurs, vidéastes et experts en robotique, dans le cadre d’une résidence de création et de recherche scientifique, le chorégraphe Arkadi Zaides a imaginé un avenir où des machines autonomes prendront la place des gardes-frontières afin de susciter une réflexion sur les conséquences éthiques, politiques et humaines d’une telle technologie.

L’Ecole Urbaine de Lyon accueille cette unique représentation.

Le spectacle sera suivi d’une conversation entre les artistes et Michel Lussault, géographe, directeur de l’Ecole urbaine de Lyon. 
Cette représentation est organisée grâce au concours de l’ENS Lyon.
En savoir plus

A murs ouverts

AA murs ouverts

L’Université Claude Bernard Lyon 1 s’expose en grand !…

L’exposition photographique À murs ouverts de l’Université Claude Bernard Lyon 1 habille le campus LyonTech – la Doua de photographies grand format, recouvrant les murs, le sol et le mobilier urbain. Ce projet Art et Science, inspiré du « Street art », offre une illustration de la recherche, de la formation et des activités culturelles et sportives de l’Université.

L’exposition s’adresse à tous les publics : les visiteurs extérieurs comme les usagers de Lyon 1. Elle sera en place jusqu’au mois de juin 2018.

Les photographies sont exposées, à l’extérieur, sur une dizaine de bâtiments du campus LyonTech – la Doua, principalement aux abords de la ligne de tramway.
Les bâtiments choisis pour ce projet sont : Domus, Braconnier, Lippmann, la Bibliothèque BU Sciences, Julie Victoire Daubié, Herbier, Darwin.
Les visiteurs peuvent déambuler entre ces bâtiments sans être contraints de suivre un sens de circulation particulier.

Le vernissage de l’exposition se tiendra le mercredi 4 avril 2018, date de démarrage des Journées des Arts et de la Culture dans l’Enseignement Supérieur (JACES), à 12h30 sur le campus LyonTech – la Doua (devant le bâtiment Domus). Il sera suivi d’une déambulation sur le campus. Guidée par Jean-François Jal, Professeur émérite de l’Université Claude Bernard Lyon 1 et ancien responsable du groupe de travail « Patrimoine Scientifique », cette balade culturelle permettra d’agrémenter la découverte de l’exposition d’histoires sur la vie de l’Université.

En savoir plus

L’odyssée macSUP, embarquez dans le récit de nos explorations !

LL’odyssée macSUP, embarquez dans le récit de nos explorations !

Chers amateurs et amatrices d’art ou de science, petits et grands,

Nous venons de débarquer au musée d’art contemporain de Lyon avec dans nos cales une quantité démesurée de données, observations, graphiques, scans, traces, dessins, images, sons…. produits lors de nos explorations dans les sous-sols des universités. Nous les avons déchargés puis étalés dans les recoins du musée.

Comprenez bien que nous ne vous proposons pas une simple consultation mais bien de vivre nos documents comme lorsque nous les avons élaborés. Préparez-vous à accéder aux endroits interdits, glisser derrière les cimaises, vous perdre dans le centre de documentation, vous faufiler dans les sous-sols, jouer avec les dangers des ateliers….

Sachez que ce projet s’est d’abord adressé aux étudiants de l’université Lyon 1, de l’ENS de Lyon et de l’école Centrale qui avaient soif d’aventures !

Nous avons tous ensemble plongé dans les tréfonds de l’enseignement supérieur, en pénétrant dans des réserves aux mille objets oubliés, glissant derrière de robustes armoires en acier massif, traversant des murs entiers de thèses en copie carbone ou nous battant avec des tiroirs fourre-tout…

Voici notre équipe pionnière : Macro Andréas, Marie Jadis, Colorie Julie, Ines Partout, Clara Enigme, Saxo Nael, Publie Anne, Yoko Nico, Arnaud Prises, Alicia Clefs et Félix Fouille.

L’un d’entre nous sera votre guide pour un parcours dans les espaces hors exposition du musée. L’analyse de vos trajectoires inscrira le récit de nos aventures.

Teaser à découvrir ici 

avec le soutien de la région Auvergne Rhône-Alpes

Depuis octobre 2017, des étudiants et enseignants-chercheurs de l’université Lyon 1, de l’ENS de Lyon et de l’école Centrale se sont lancés dans l’aventure MACsup. Deux groupes, menés par les artistes Félix Lachaize et Thierry Boutonnier, ont mis en commun les savoirs, les méthodes, les modes de pensée, propres à leur domaine d’activité pour proposer aux visiteurs du Musée d’art contemporain deux week-ends de restitution et d’expérimentations aux confins de l’art et la science.

Combattre l’indifférence contre la misère

CCombattre l’indifférence contre la misère

A Madagascar, un modèle de société solidaire basée sur le travail et l’entraide

Cette conférence est proposée par la Confluence des Savoirs, en partenariat avec les associations « AKAMASOA » et « Les Amis du père », et avec le soutien de la Fondation Mérieux.

Avec Pedro OPEKA, Fondateur de l’Association humanitaire AKAMASOA, qui mène depuis 1970 le combat contre la pauvreté à Madagascar, et, en vidéo, chants et danses des enfants filmés dans les villages AKAMASOA.

Anne Aubert Source: Amici di Padre Pedro/Creative CommonAttribution

Anne Aubert Source: Amici di Padre Pedro/Creative CommonAttribution

Pedro Opeka, prêtre lazariste, né en Argentine de parents d’origine slovène, vit depuis 1970 à Madagascar où il mène sans relâche le combat contre la pauvreté.
Il a fondé en 1989 l’association humanitaire AKAMASOA Reconnue d’Utilité Publique. Son but est de « sortir les vivants de l’enfer », mais pas à n’importe quel prix. Sa philosophie : aider sans assister. Il a fondé un modèle de société solidaire basée sur le travail et l’entraide.
Il développera les sujets qui lui tiennent à cœur : le combat contre l’indifférence, l’école pour tous, la question des réfugiés, la décadence des politiques, la place des femmes… sujets qui font l’objet de son dernier livre « Insurgez-vous » paru en 2017.

Les chants et les danses des enfants filmés dans les villages AKAMASOA complèteront cette soirée (en vidéo).

En savoir plus :   Confluence des Savoirs

L’art, la domination, la magie et le sacré

LL’art, la domination, la magie et le sacré

Conférence du cycle de la Confluence des Savoirs qui fait intervenir, sur un sujet de société, un scientifique et un artiste.

La magie sociale est omniprésente dans le domaine de l’économie, de la politique, du droit, de la science ou de l’art autant que dans celui de la mythologie ou de la religion, car elle est l’effet d’enchantement produit par le pouvoir sur ceux qui en reconnaissent tacitement l’autorité. C’est cet enchantement qui transforme une sculpture d’animal en totem, un morceau de métal en monnaie, une eau banale en eau bénite ; et c’est cette même magie sociale qui fait passer un tableau du statut de simple copie à celui de chef-d’œuvre.

Avec Bernard Lahire, sociologue, professeur de sociologie à l’École normale supérieure de Lyon et membre senior de l’Institut Universitaire de France.

et

Nicolas Krief, photographe, dont les travaux le conduisent à photographier « l’Homme au travail ».

En savoir plus