UN AN DÉJÀ : POP'SCIENCES SOUFFLE SA PREMIÈRE BOUGIE !

Voir l'événement

Festival Interférences – Cinéma documentaire et débat public

FFestival Interférences – Cinéma documentaire et débat public

TRÊVE SOLIDAIRE

Ne plus rêver en solitaire, répondre à la nécessité en proposant ses bras, sa tête, son temps, devenir solidaire. S’émanciper des injonctions consuméristes dans un des pays les plus modernes au monde, tout en réfléchissant à ce qui nous tient ensemble.

LE FILM :
FOOD COOP
de Tom Boothe, 2016, France, 97′

En pleine crise économique, dans l’ombre de Wall Street à New York, une institution qui représente une autre tradition américaine, moins connue à l’étranger, est en pleine croissance. C’est la coopérative alimentaire de Park Slope, un supermarché autogéré où 16 000 membres travaillent…

INVITÉS:
Baptiste Mylondo et l’Association Demain

ANIMÉ PAR :
Lucie Millon et Léa Séguigne

 

INFOS PRATIQUES

Le site du festival

Réservez votre place

ENTRÉE LIBRE

Organisé par l’association Scènes Publiques

Festival Interférences – Cinéma documentaire et débat public

FFestival Interférences – Cinéma documentaire et débat public

RENCONTRE AVEC LE JURY – DU CINÉMA POUR PARLER DES SCIENCES ?

Avant l’annonce des résultats du concours du Festival Interfèrences, et pour marquer cette dernière journée du festival, nous souhaitons réunir les membres du jury et les spectateurs pour une discussion publique autour des interactions entre la société civile, la recherche et le documentaire.

S’inscrivant dans la continuité de l’expérience du jury, cette rencontre offre l’opportunité de prolonger en public les réflexions nées à huis clos le matin. Elle permet aussi que ce temps singulier de la délibération puisse rejoindre les questionnements qui auront nourri les autres séances du festival.

Convier le public à venir partager avec le jury ses attentes, ses envies et sa manière de voir les films, c’est aller plus loin ensemble. C’est faire l’expérience que le changement ne viendra pas d’en haut, que les solutions ne sortiront pas de cerveaux isolés, mais bien de cultures collectives où se fabriquent des manières de sentir, d’imaginer, d’entrer en rapport les un.e.s avec les autres, grâce aux autres, au risque des autres.

EN PRÉSENCE DES MEMBRES DU JURY DU FESTIVAL INTERFÉRENCES

Animé par: Pascale Bazin et Gaëtan Bailly

INFOS PRATIQUES

Le site du festival

Réservez votre place

ENTRÉE LIBRE

Organisé par l’association Scènes Publiques

Festival Interférences – Cinéma documentaire et débat public

FFestival Interférences – Cinéma documentaire et débat public

CORPS À CORPS

Nos corps seraient-ils des maisons que l’on habite sans en connaître tous les recoins ? Quand la maladie, l’accident, nous rappellent à notre incarnation, vient le moment d’en sonder les ressources les plus intimes, d’en revisiter tout le potentiel, seul ou accompagné.

LE FILM :
CERVEAUX MOUILLÉS D’ORAGE
de Karine Lhémon, 2016, France, 75′

 » La blague, c’est qu’à nous deux, on a un cerveau entier ! « Ainsi s’exprime Hélène à propos du couple singulier qu’elle forme avec Laurence. Toutes deux vivent en situation de handicap. Entre Toulouse et l’Ardeche, elles cultivent leur passions : Hélène pour son jardin et la campgne, Laurence – alias Cocopirate, son nom d’artiste – pour sa création en peinture. Traversé par la tyrannie des apparences liées à des formes d’exclusion, ce film donne à voir, sans pathos, des vies avec leurs manques, leurs imperfections comme des formes de résistance dans un monde conçu principalement pour des valides. Et comment finalement deux femmes conjuguent ensemble force, complicité, amour et souffle réjouissant de liberté.

INVITÉ :
Maks Banens

ANIMÉ PAR :
Laurence Oudry

 

INFOS PRATIQUES

Le site du festival

Réservez votre place

ENTRÉE LIBRE

Organisé par l’association Scènes Publiques

FESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

FFESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

RÊVER LA LUMIÈRE

Issues de parcours douloureux, des femmes, des mères, trouvent refuge dans des lieux de vie où le soin qui leur est porté quotidiennement participe de leur reconstruction. Entre ces femmes réfugiées et les travailleuses sociales se partagent aussi des temps entraînant de nouvelles respirations. Le film commence dans les ténèbres et finit dans la lumière.

LE FILM :
AU LOIN LE POINT DU JOUR
de Delphine Ziegler, 2017, France, 84′

Les violences liées à la condition d’être femme n’épargnent à ce jour aucune société. Qu’advient-ils de ces femmes qui résistent ? Au loin le point du jour  suit quelques-unes de ces migrantes, accompagnées parfois de leurs enfants, qui décident de partir et d’en finir avec les menaces. Aux blessures de l’intime s’ajoutent l’épreuve de l’exil et la difficulté de survivre dans la précarité de leur situation administrative et matérielle. C’est avec des femmes au sein des associations qui les accompagnent que les liens de solidarité se tissent et leur permettent de retrouver la force de se reconstruire peu à peu et de s’engager sur le chemin de la résilience.

INVITÉ :
DR Jean Furtos

ANIMÉ PAR :
Michelle Avanzini et Joelle Saunier

En partenariat avec l’association Alynea

INFOS PRATIQUES

Le site du festival

Réservez votre place

ENTRÉE LIBRE

Organisé par l’association Scènes Publiques

FESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

FFESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

COMPÉTITION OFFICIELLE

L’expérience de spectateur commence là où celle du sélectionneur s’arrête. Deux comités, l’un composé de membres de l’association Scènes publiques, l’autre de chercheurs et cinéastes régionaux, ont choisi 7 documentaires. Ceux-ci parviennent à combiner finesse d’écriture et singularité, tout en permettant de porter un regard sensible sur des sujets qui animent citoyens et scientifiques.

LES FILMS EN COMPÉTITION :
EL PATIO
de Elvira Díaz, 2016, France, Chili, 82′

IL GIORNO DEL MURO
de Daniele Greco, 2017, Italie, 13′

DONNA HARAWAY : STORY TELLING FOR EARTHLY SURVIVAL
de Fabrizio Terranova, 2016, Belgique, 81′

VIEILLE FEMME À L’AIGUILLE
de Élodie Ferré, 2016, France, 16′

CHAQUE MUR EST UNE PORTE
de Elitza Gueorguieva, 2017, France, 58′

RETOUR À GENOA CITY
de Benoît Grimalt, 2017, France, 29′

VERS LA TENDRESSE
de Alice Diop, 2015, France, 39′

 

LE JURY:

Eléonore Armanet, anthropologue, maîtresse de conférences à l?université Aix-Marseille

François Bégaudeau, écrivain, critique littéraire et cinéma, scénariste

Pablo Jensen, physicien, directeur de recherches CNRS à l’ENS de Lyon

Geoffrey Lachassagne, réalisateur

Cédric Mal, journaliste, documentariste, fondateur et directeur du blog documentaire.fr

Laurent Perrinet, chercheur CNRS à l’institut de neurosciences de la Timone de Marseille

Christian Ruby, docteur en philosophie

Isabelle Stengers, philosophe des sciences à l’Université libre de Bruxelles

Jean-François Ternay, docteur en histoire et philosophie des sciences, réalisateur

 

LE JURY ÉTUDIANT – ENCADRÉ PAR Luc Vanchery

Le jury étudiant est composé d’étudiants de troisième année de Licence d’Arts du spectacle de l’Université Lumière Lyon 2 qui suivent la filière Cinéma et audiovisuel.

Mariane Beliveau, Robin Bertrand, Adrien Dodin, Tomy Henrion, Anaïs Lasnier, Eloïse Martin, Émile Parsegian, Manon Ruffel et Steve Luga

 

INFOS PRATIQUES

Le site du festival

Réservez votre place

ENTRÉE LIBRE

Organisé par l’association Scènes Publiques

FESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

FFESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

LE JARDIN DES ANONYMES

C’est une tâche singulière que d’exhumer l’histoire d’un pays en tamisant sa terre. Avec les corps qui reviennent à la lumière remonte une mémoire enfouie par le poids du secret.

LE FILM :
EL PATIO
de Elvira Díaz, 2016, France, Chili, 82′

Dans le Cimetière Général de Santiago du Chili, les fossoyeurs accomplissent leurs tâches quotidiennes, préparant les enterrements, accueillant les familles, prenant soin des tombes. C’est une ville dans la ville, un immense jardin fleuri, où ils ont appris à cohabiter paisiblement avec la mort. Pourtant, les blessures de 1973 sont encore ouvertes. Sous la terre, de nombreuses victimes de la dictature reposent encore en secret. Au lendemain du coup d’État, une équipe fut réquisitionnée par la junte pour ensevelir clandestinement des centaines de « desaparecidos » dans le Patio 29, le secteur le plus reculé du cimetière. Aujourd’hui, alors que les familles ds disparus réclament toujours justice et que les analyses ADN pour identifier les morts sont en cours, les fossoyeurs ont choisi de partager leur histoire avec Sergio, le plus jeune d’entre eux.

INVITÉES :
Elvira Díaz et Betty Azocar

ANIMÉ PAR :
Caroline Gil

 

INFOS PRATIQUES

Le site du festival

Réservez votre place

TARIF EN VIGUEUR

Organisé par l’association Scènes Publiques