TOUTE L’ÉQUIPE POP'SCIENCES VOUS SOUHAITE UNE BELLE NOUVELLE ANNÉE.

Enquêtes chez les archéologues

EEnquêtes chez les archéologues

Un trésor ce n’est pas forcément un coffre rempli de bijoux et de pièces en or.

Engagez-vous dans une quête initiatique à la Maison de l’Orient et de la Méditerranée (MOM), façon chasse au trésor. Chaque mission amène l’internaute à consulter des contenus en ligne pour retrouver des indices / un mot clé qui lui ouvre accès à l’étape suivante.

Seul.e ou en groupe, vous incarnez un.e stagiaire qui va devoir aider l’équipe de la MOM à redistribuer des trésors archéologiques égarés par les chercheurs affairés par un déménagement. Chaque objet vous fera découvrir une spécialité ou un sujet de recherche d’un laboratoire via la consultation de différents supports en ligne (vidéo, pdf, site web…).

 

Démarrez l’enquête !

(cliquez sur l’image ci-dessous)

©MOM FR3747

Cette enquête en ligne s’inscrit dans le cadre de la Fête de la science 2020

 

Maison de l’Orient et de la Méditerranée

Retrouvez les autres activités de la Fête de la science 2020 à revivre depuis chez vous

Où il repose, vous ne devrez pas le déranger ! Tombes et inscriptions funéraires au Proche-Orient ancien, IIe-Ier millénaires av. J.-C.

OOù il repose, vous ne devrez pas le déranger ! Tombes et inscriptions funéraires au Proche-Orient ancien, IIe-Ier millénaires av. J.-C.

Où il repose, vous ne devrez pas le déranger ! Tombes et inscriptions funéraires au Proche-Orient ancien, IIe– Ier millénaires av. J.-C.

Virginie Muller, maître de conférences en assyriologie à l’université Lyon 2,
responsable du Diplôme Universitaire en Assyriologie et Archéologie du Proche-Orient, laboratoire Archéorient – MOM

Le Proche-Orient, berceau de l’écriture cunéiforme, nous a livré plus d’1 million de textes de nature variée mais seulement une vingtaine d’inscriptions dites « funéraires », qui datent pour la plupart du IIème et du Ier millénaire av. J.-C.
Elles ont été rédigées sur différents supports trouvés dans les tombes : tablettes en argile ou en pierre, cônes, éléments architecturaux et divers objets. Ces inscriptions comportent le plus souvent la désignation du défunt, bien souvent royal, et de la tombe, ainsi que des malédictions et bénédictions plus ou moins élaborées.
Bien que peu nombreux, ces textes apportent un éclairage précieux à notre connaissance des tombes et des défunts, en particulier de leur rapport à la mort et à l’éternité.