L’âge d’or de l’exploration spatiale des astéroïdes et ses succès

LL’âge d’or de l’exploration spatiale des astéroïdes et ses succès

Les astéroïdes sont les restes des briques qui ont formé nos planètes, et parce qu’ils ont gardé la mémoire de la composition initiale de la nébuleuse solaire dans laquelle les planètes se sont formées, ils sont parmi les meilleurs traceurs de l’histoire de notre Système Solaire. Certains d’entre eux représentent un risque naturel, qui est parmi les plus faibles, mais avec de grandes conséquences. Ce risque peut toutefois être prédit et évité avec des moyens raisonnables, qui vont être testés pour la première fois. Les astéroïdes représentent aussi des ressources intéressantes pour l’exploration lointaine de notre Système Solaire. 

De nombreuses raisons d’explorer ces cailloux spatiaux fascinants !

Nous vivons actuellement une période extraordinaire avec deux missions de récolte d’échantillons d’astéroïdes qui ont terminé leurs opérations, dignes des aventures d’Indiana Jones, avec succès : OSIRIS-REx de la NASA et Hayabusa2 de la JAXA. Cette dernière a même déjà rapporté ses échantillons sur Terre le 6 décembre 2020 et a offert de belles surprises !

Également, durant cette décennie, la mission Hera de l’ESA, avec la mission DART de la NASA, va effectuer le premier test de déviation d’astéroïde. Puis, ce seront au tour de deux missions de la NASA d’aller explorer l’astéroïde Psyche (mission Psyche) et des astéroïdes Troyens qui partagent la même orbite que Jupiter (mission Lucy). Enfin, la mission MMX de la JAXA effectuera une récolte d’échantillons de Phobos, l’une des deux lunes de Mars, et y déposera un rover franco-allemand (CNES) DLR. Ce rover testera l’aptitude à rouler sur un corps céleste de faible gravité et comprendre comment la surface de Phobos réagit.

Comme membre des missions OSIRIS-REx et Hayabusa2, responsable scientifique de la mission Hera, et co-responsable scientifique du rover de la mission MMX, je présenterai pourquoi nous étudions les astéroïdes, puis j’exposerai les surprises et découvertes majeures effectuées par les deux premières missions, ainsi que les opérations complexes qu’elles ont accomplies avec succès. Je présenterai ensuite les missions Hera et DART et comment elles vont nous permettre de valider une technique de déviation d’astéroïde. Enfin, si le temps le permet, je présenterai brièvement la mission MMX, le rover et ses défis techniques.

Lors de cette conférence, Patrick Michel présentera l’intérêt d’étudier les astéroïdes, les surprises et découvertes majeures effectuées par les deux premières missions, ainsi que les opérations complexes qu’elles ont accomplies avec succès. Il nous fera découvrir les missions Hera et DART, comment vont-elles permettre de valider une technique de déviation d’astéroïde, puis brièvement la mission MMX, le rover et ses défis techniques.

Intervenant : Patrick Michel, Directeur de Recherche au CNRS, Université Côte d’Azur, Observatoire de la Côte d’Azur, CNRS, Laboratoire Lagrange (UMR 7293), Nice.

>>> Suivre la conférence

En savoir plus :

Société astronomique de Lyon – SAL

 

Les astéroïdes

LLes astéroïdes

Certains astéroïdes peuvent être considérés comme potentiellement dangereux à cause du risque de collision avec la Terre. Ces corps célestes sont régulièrement surveillés par des systèmes automatisés et des études sont menées sur les possibilités de les détourner en cas de menace affirmée.

Cette conférence vous dévoilera les différents aspects des astéroïdes: menace, détection et contremesures, sans exclure les moyens spatiaux de déviation/destruction.

Intervenant : François Sibille, astronome, enseignant à l’Université Claude Bernard Lyon 1

Pour en savoir plus :

Société astronomique de Lyon