Les ateliers de l’observatoire de Lyon

LLes ateliers de l’observatoire de Lyon

L’observatoire de Lyon propose de nombreux ateliers en géologie et en astronomie à destination du public scolaire, de la primaire au lycée. En voici quelques exemples.

 

Dans la peau d’un paléontologue

Cycle 2

Les élèves travaillent en petits groupes autour d’un bac de fouilles, en utilisant les outils du paléontologue. Ils recherchent des fossiles, tentent de les identifier et d’en déduire leur milieu de vie.

 

 

Le système solaire

Cycle 2

Chaque planète de notre système solaire est présentée aux élèves : ses particularités, sa couleur, sa taille, etc… Les élèves doivent ensuite retrouver quelle serait la taille de chaque planète si le Soleil faisait 15 cm de diamètre, et quelle serait la distance entre le Soleil et les planètes.

 

Qu’est-ce qu’un séisme ?

Cycles 2 et 3

Grâce à différentes expériences, les élèves tentent d’expliquer pourquoi il y a des séismes, comment ils se propagent et comment les scientifiques les mesurent.

 

 

 

Les phases de la Lune

Cycles 2 et 3

Il s’agit de faire comprendre aux élèves le mécanisme des phases de la Lune et des éclipses ainsi que les liens entre les mouvements Lune / Terre / Soleil et les phases de la Lune observables depuis la Terre.

 

 

 

Crédits photographiques : Eric Le Roux / Direction de la communication Université Lyon 1

Objectif Mars

Cycles 2 et 3

Cet atelier a été développé en partenariat avec le Jardin des sciences de l’université de Strasbourg.

Les élèves doivent remplir une mission : choisir une planète pour y installer une base scientifique. Après avoir étudié la planète en question et choisi le lieu d’atterrissage de la mission, chaque groupe doit construire une partie de la base de vie qui accueillera les scientifiques.

 

Pour connaître l’ensemble de notre offre, n’hésitez pas à consulter notre site internet :

Observatoire de Lyon : offres pour les scolaires

 

LLa salle de diffusion des savoirs

Les ateliers sont proposés sur le site de Saint-Genis-Laval et / ou sur le campus de la Doua dans la toute nouvelle salle de diffusion des savoirs qui intègre notamment une sphère de projection 3D, un outil pédagogique très efficace pour expliquer de nombreuses notions scientifiques aux élèves.

La salle d’ateliers… côté atelier !

L’entrée sur l’espace de la sphère de projection 3D

 

 

 

Revivez la Fête de la science 2020 depuis chez vous !

RRevivez la Fête de la science 2020 depuis chez vous !

Visites virtuelles, ateliers scientifiques, jeux, expositions en ligne… Pop’Sciences vous invite à revivre la 29e édition de la Fête de la science depuis chez vous, grâce à plus de 40 activités numériques pour toute la famille.

 

Plongez dans une enquête archéologique, partez à la découverte des mammifères du grand froid, percez les mystères de la chimie de la pâte à crêpe… Avec Pop’Sciences c’est la Fête de la science toute l’année !

 

La 29e édition de la Fête de la science s’est tenue du 2 au 12 octobre 2020 sous une forme réinventée. Ludique, gratuite et ouverte à tous, elle a proposé près de 250 activités variées, en virtuel et en réel dans plus de 20 communes du département.

 

Revivez la Fête de la science 2020

Retour en images ET EN VIDEOS sur L’édition 2020

Université de Lyon / ©Vincent Noclin

Université de Lyon / ©Vincent Noclin

PETIT CAMPUS : une collection de contenus scientifiques vulgarisés pour le jeune public.

PPETIT CAMPUS : une collection de contenus scientifiques vulgarisés pour le jeune public.

À l’occasion de la Fête de la science, l’Université Gustave Eiffel a proposé aux élèves et leurs professeurs des ateliers animés par plusieurs de ses chercheurs, sur le thème de la nature. Trois ressources pédagogiques PETIT CAMPUS inédites, conçues pour l’occasion, ont servi de support aux collégiens pour préparer la rencontre avec le chercheur ou la chercheuse.

Afin de répondre à une véritable attente de la part des jeunes, l’Université Gustave Eiffel a souhaité rendre accessibles ses travaux scientifiques auprès de ce public, en créant la collection PETIT CAMPUS. Ses contenus vulgarisés, à partir des dossiers thématiques de l’Université Gustave Eiffel, s’accompagnent de vidéos, de jeux, et de ressources pour les enseignants. Des sujets technologiques, innovants, sociétaux y sont proposés, répartis en 4 thématiques : mobilités, infrastructures, risques et environnement et territoires. L’occasion de permettre aux jeunes de s’approprier ces sujets et de développer leur esprit critique.

 

Les ressources pédagogiques PETIT CAMPUS conçues à l’occasion de la Fête de la science :

 

©EPICTURA

Ces ateliers ont été proposés dans le cadre de la Fête de la science 2020

Retrouvez toutes les ressources PETIT CAMPUS

Retrouvez les autres activités de la Fête de la science 2020 à revivre depuis chez vous

 

 

 

 

Festival Pop’Sciences 2021 – Appel à participation à la communauté Pop’Sciences

FFestival Pop’Sciences 2021 – Appel à participation à la communauté Pop’Sciences

Vous êtes un laboratoire de recherche, un.e chercheur.e, un.e étudiant.e, un.e ingénieur.e, un.e métriateur.trice ? Vous souhaitez dialoguer avec un public curieux sur votre recherche en cours ou votre passion des sciences ? Répondez à notre appel à participation au Festival Pop’Sciences 2021.

Le Festival Pop’Sciences est l’évènement fort associé au portail web Pop’Sciences.

Pour rendre concrètes la richesse et la variété des acteurs et actions valorisés via ce portail, l’Université de Lyon organise tous les 2 ans un Festival sur 2 ou 3 jours qui s’implante au cœur d’une ville et réunit tous les acteurs de la culture scientifique présents sur Pop’Sciences : des chercheurs, des doctorants, des partenaires culturels du territoire, etc. pour permettre la rencontre directe avec les habitants et partager la passion de la science.

Le Festival Pop’Sciences 2021, initialement prévu au printemps, est reporté aux vendredi 9, samedi 10 et dimanche 11 juillet 2021 sur le site du Musée archéologique de Saint-Romain-en-Gal du Département du Rhône et dans d’autres lieux historiques de la ville de Vienne.

  • Le thème de cette année : L’écoulement perpétuel…

Face au Rhône, inépuisable, qui continue inlassablement sa route vers son embouchure, dans un paysage témoin d’époques antérieures mais aussi de nos sociétés contemporaines en pleine transformation, nous vous invitons à stopper pendant trois jours notre rythme accéléré pour tout simplement prendre le temps :

– Prendre le temps de regarder de plus près ces traces des mondes anciens, d’écouter les sons du passé, de rechercher les racines de la Terre ;

– Prendre le temps de penser nos mobilités, l’agriculture de demain, le tourisme durable, le télétravail, les vertiges des mondes numériques et de l’intelligence artificielle ;

– Prendre le temps de débattre sur la place des chercheurs et du savoir dans une société qui ne pensait pas être suspendue par une crise sanitaire et économique, sur les liens intergénérationnels, sur les désirs de la jeunesse ;

Dans un cadre convivial, accessible, dans ce musée à l’architecture puissante, au plus près de généticiens, astrophysiciens, archéologues, économistes… venez-vous plonger, le temps d’un week-end, dans l’archéologie non seulement du passé mais aussi du futur.

Pour candidatez :

– Regardez le catalogue des médiations (colonne à droite) qui vous propose des cadres dans lesquels vous pouvez proposer un projet.

Remplissez le formulaire en suivant ce lien. Réponse attendue pour le 15 mars 2021.

Un p’tit plongeon dans le Jura ?

UUn p’tit plongeon dans le Jura ?

La chaîne du Jura n’a pas toujours été un massif de moyenne montagne en climat tempéré. A d’autres périodes, ce fut une plaine aride, un fond marin ou un chapelet de petites îles tropicales.

A l’aide de cartes, de roches et de fossiles, il vous sera brièvement présenté l’histoire géologique du Jura.

Proposé par : Patrick Thollot, professeur agrégé, et Damien Mollex, chargé des collections, ENS de Lyon

 

Université Ouverte

 

                                                                   

 

Pour en savoir plus sur les ateliers scientifiques :

<UNIVERSITE OUVERTE LYON 1

Rencontres avec les jeunes chercheurs de l’Université de Lyon à Rillieux-la-Pape

RRencontres avec les jeunes chercheurs de l’Université de Lyon à Rillieux-la-Pape

Pour la troisième année consécutive, l’Université de Lyon organise jeudi 14 novembre 2019 des rencontres avec ses jeunes chercheurs et la population de Rillieux-la-Pape.

Dans la journée elles ont d’abord lieu avec des élèves des collèges de Maria Casarès et de Paul-Émile Victor. Les classes de quatrième de ces deux établissements rilliards auront de nouveau l’opportunité de se confronter à la réalité de la vie de doctorant et d’avoir ainsi une vision plus précise du monde de la recherche.

À partir de 17h et jusqu’à 20h, tous les parents et autres personnes intéressées pourront également discuter avec les doctorants dans la salle polyvalente du collège Paul-Émile Victor. Découvrir les différents métiers d’un laboratoire, le rôle que chacun y exerce, comment se déroule la journée type d’un chercheur en sciences humaines ou sciences expérimentales… Toutes ces questions pourront largement être abordées dans les échanges directs que le public aura avec ces jeunes interlocuteurs.

Venez nombreux !

Liste des jeunes chercheurs et des sujets abordés  :

  • Charline ROY fait une thèse à l’Institut NeuroMyoGène (CNRS/Inserm/Université Claude Bernard Lyon 1) en biologie moléculaire et cellulaire. Elle travaille sur des petits vers pour comprendre le vieillissement musculaire chez l’homme.
  • Laura BON travaille à l’Institut des Sciences Cognitives – Marc jeannerod (CNRS/Université Claude Bernard Lyon 1) – Sa thèse en neuropsychologie a pour but d’aider les schizophrènes à se réinsérer.
  • Aurélien COUSSAT fait une thèse dans le Centre de Recherche en Acquisition et Traitement de l’Image pour la Santé (CREATIS : CNRS/Inserm/Université Claude Bernard Lyon 1/INSA de Lyon/ Université Jean Monnet Saint-Etienne). Son but : optimiser la quantité de rayons pour la radiothérapie.
  • Joey LABOUR fait une thèse dans le Centre de Recherche en Acquisition et Traitement de l’Image pour la Santé (CREATIS : CNRS/Inserm/Université Claude Bernard Lyon 1/INSA de Lyon/ Université Jean Monnet Saint-Etienne). Son but : améliorer la résolution de l’imagerie médicale.
  • Amin LAAFAR fait une thèse en chimie-environnement au laboratoire DEEP : Déchets Eaux Environnement Pollutions à l’INSA de Lyon. Son sujet précis : dépollution des sols pollués par les hydrocarbures.
  • Florence PEROLD travaille à l’Institut de recherche sur les cellules souches et le cerveau, le « Stem cell and Brain Research Institute » (Inserm/Université Claude Bernard Lyon 1/INRA/CNRS). Dans sa thèse en biologie moléculaire et cellulaire elle s’intéresse au processeur qui permet à une cellule différenciée (un neurone, une cellule musculaire, etc.) de redevenir une cellule souche pluripotente, qui a la capacité de se différencier en tous types cellulaires.
  • Audrey DUJARDIN travaille au Centre de Recherche en Cancérologie de Lyon (Inserm/CNRS/Université Claude Bernard Lyon 1 : Centre Léon Bérard) dans l’équipe « épigénétique et cancer ». Elle essaie pendant sa thèse de comprendre la fonction d’une protéine épigénétique. L’épigénétique est la science qui s’intéresse aux modifications qui ne sont pas directement codées par la séquence d’ADN d’une cellule, mais qui ont un impact dans l’expression des gènes.
  • Amélie DESCHAMPS fait sa thèse dans le laboratoire « Environnement, ville, société » à l’Université Jean Moulin Lyon 3 en géographie urbaine. Les plantes en ville : une affaire de tous !, tel est son sujet de thèse.
  • Rodolphe PELISSIER, doctorant en Virologie/immunologie au Centre International de Recherche en Infectiologie, le CIRI (lnserm/CNRS/ENS de Lyon/Université Claude Bernard Lyon 1). Il travaille sur les mécanismes de haute pathogénicité du virus Nipah.
  • Lénaïc CADET travaille au Laboratoire d’Étude des Mécanismes Cognitifs de l’Université Lumière Lyon 2. Sa thèse en sciences cognitives et psychologie aborde le sujet des émotions et de la réalité virtuelle : quelles différences entre les adultes et les enfants ?
    Son étude porte sur les émotions et sur le sentiment de présence en réalité virtuelle chez les jeunes adolescents (10-14 ans). Elle veut comprendre, grâce à cette étude, la façon dont ce type d’expérience peut générer des émotions, des comportements (mouvements) et des souvenirs (mémoire). Le but est aussi de contribuer à l’élaboration d’une charte d’utilisation adaptée à la réalité virtuelle afin de protéger les jeunes utilisateurs à la manière de la charte PEGI pour les jeux vidéo.
    Lénaic recherche des participants âgés de 10 à 14 ans pour son étude. Si vous êtes intéressés, n’hésitez pas à en parler avec elle. Pour en savoir plus.
  • Sarah MASSOL travaille au Laboratoire d’Étude des Mécanismes Cognitifs de l’Université Lumière Lyon 2. Sa thèse en sciences cognitives et psychologie aborde le sujet des émotions et de la manière dont elles affectent la mémoire des enfants ?
    Son étude porte sur l’effet des émotions sur la mémoire chez les enfants âgés de 8 à 11 ans. Cette étude vise à mieux comprendre le fonctionnement cognitif des enfants ainsi que le développement de leur mémoire et de leurs émotions. Pour cela, les participants doivent réaliser des tâches comportementales sur ordinateur (mémorisation d’images émotionnelles ou neutres) avec mesure de l’activité cérébrale grâce à l’électroencéphalographie, mesure non-invasive et totalement indolore.
    Sarah recherche des participants âgés de 10 à 14 ans pour son étude. Si vous êtes intéressés, n’hésitez pas à en parler avec elle. Pour en savoir plus.

 

 

 

Mon menu pour le climat : « Ça me dit » d’agir pour l’environnement

MMon menu pour le climat : « Ça me dit » d’agir pour l’environnement

Un samedi d’ateliers, de rencontres et de sorties avec les associations de la Maison de l’Environnement

Changer nos habitudes alimentaires pourrait sauver l’environnement ? Bio, local, végé… décryptez le contenu de vos assiettes avec les associations de la Maison de l’Environnement pour comprendre les enjeux de l’alimentation durable… et agir !
Les associations de la Maison de l’Environnement vous attendent samedi 19 octobre pour une journée complète dédiée à nos assiettes avec :
  • Le matin : tou(te)s en cuisine !
Découvrez la cuisine des plantes sauvages avec l’association MNLE 69, la cuisine Zéro Déchet Zéro Gaspi avec Récup & Gamelles ou la confection de « faux-mages » avec l’association Conscience et Impact Écologique, des ateliers cuisine gratuits sur inscription pour découvrir leurs recettes savoureuses et originales !
  • Midi : le temps de partager !

Partagez et échangez avec les associations présentes autour d’un repas (amenez votre pique-nique) où vous aurez aussi l’occasion de compléter votre repas en découvrant le résultat des ateliers du matin.

  • L’après-midi : découvrons, discutons !
Partez à la découverte des plantes comestibles avec le MNLE 69 ou participez à la présentation-discussion de Conscience et Impact Écologique pour comprendre les enjeux de l’alimentation sur notre environnement, notre santé et la biodiversité.
Retrouvez toute la programmation de la Maison de l’Environnement et les activités de nos associations membres sur www.maison-environnement.fr à la rubrique Agenda :

Les alternatives à la prison : atelier de design fiction

LLes alternatives à la prison : atelier de design fiction

Ateliers menés par Max Mollon et Welid Labidi du Bureau What if ?

Ces ateliers participatifs invitent public, experts et témoins à se projeter dans des situations futures imaginaires tout au long d’un après-midi pour explorer et co-construire des alternatives aux relations prison/société.

Plus d’informations sur le site du :

Musée des Confluences

Les alternatives à la prison : atelier de design fiction

LLes alternatives à la prison : atelier de design fiction

Ateliers menés par Max Mollon et Welid Labidi du Bureau What if ?

Ces ateliers participatifs invitent public, experts et témoins à se projeter dans des situations futures imaginaires tout au long d’un après-midi pour explorer et co-construire des alternatives aux relations prison/société.

Plus d’informations sur le site du :

Musée des Confluences

Université Ouverte : des rendez-vous tout au long de l’année

UUniversité Ouverte : des rendez-vous tout au long de l’année

L’Université Ouverte programme chaque année près de 200 conférences, visites et ateliers scientifiques en sciences et en santé à destination du grand public dans des thématiques aussi diverses que : biologie, chimie, mathématiques, informatique, physique, santé, sciences de la Terre, mais encore sciences et art, sciences et histoire et économie.

 

Université Ouverte – Université Claude Bernard Lyon 1 – Campus LyonTech-la Doua – Bâtiment Patio – 43 boulevard du 11 Novembre 1918 – 69622 Villeurbanne cedex

 

Université Ouverte