UN AN DÉJÀ : POP'SCIENCES SOUFFLE SA PREMIÈRE BOUGIE !

Voir l'événement

Identité, genre et sacré : masterclass de Joao Pedro Rodrigues

IIdentité, genre et sacré : masterclass de Joao Pedro Rodrigues

Le cinéaste portugais Joao Pedro Rodrigues travaille depuis plus de quinze ans sur la question de l’identité, du genre et du sacré. Une rétrospective lui a été consacrée lors de la 8ème édition du festival de cinéma Queer de Lyon et de la Métropole, Ecrans Mixtes.

L’Université Lumière Lyon 2 a eu la chance de l’accueillir lors d’une masterclass animée par Jean-Sébastien Chauvin, journaliste aux Cahiers du Cinéma.

Voir le podcast

L’intelligence artificielle peut-elle être féministe ?

LL’intelligence artificielle peut-elle être féministe ?

 popsciences forum intelligence artificielle    lyon capitale pop sciences intelligence artificielle

Victime de son succès, l’événement est déjà complet !

 Projection du film « HER » (Spike Jonze – 2014) suivie d’un débat.

(Re)Voir « HER » et se saisir du prétexte de ce film à succès, pour s’interroger : L’IA peut être un outil d’émancipation du genre ? Cette œuvre transmet-elle une vision idéalisée et moderne des rapports entre les femmes et les hommes ? Ou bien, au contraire, participe-t-il à une réaffirmation des banalités sexistes à l’œuvre aujourd’hui ?

intelligence artificielle féminisme cinéma débat her

Il s’agira lors du débat de s’interroger sur la manière dont les I.A sont conçues aujourd’hui. Ne sont-elles pas implicitement influencée par les comportements sociaux de leurs propres concepteurs ? Et par-là, les IA sont-elles reproductrices de stéréotypes et d’inégalités ? Il sera également question de représentativité des femmes parmi les concepteurs d’algorithmes.

La recherche scientifique, la société civile et le cinéma se rencontrent pour débattre, expliquer et éclairer cette complexité.

Victime de son succès, l’événement est déjà complet !


<Invitées

sylvie laine intelligence artificielle pop sciencesSylvie Lainé Cruzel  | Professeure en sciences de l’information à l’Université Jean-Moulin Lyon 3 & autrice de Science-fiction. Son dernier recueil Fidèle à ton pas balancé réunit en 2016 ses plus beaux textes dans une magnifique édition, toujours aux éditions ActuSF.

 

 

jeanne a debats intelligence artificielle pop sciencesJeanne A Debats  | Autrice de science-fiction et Directrice artistique du festival Les Utopiales (Nantes). L’autrice est révélée par son récit La Vieille Anglaise et le continent (auréolé de quatre prix littéraires !) et publie en 2014 Pixel Noir (Syros).

 

 

 

Animation : Raphaël Ruffier   |  Rédacteur en chef – Lyon Capitale

Les Figures de l’ombre

LLes Figures de l’ombre

Le Comoedia propose, en collaboration avec la Maison des mathématiques et de l’informatique – MMI, une soirée projection-débat autour du film Les Figures de l’ombre.

Un film de Theodore Melfi, avec Taraji P. Henson, Octavia Spencer, Janelle Monáe, Kevin Costner et Kirsten Dunst… États-Unis / 2017 / VOST / Durée : 2h07

Le destin extraordinaire des trois scientifiques afro-américaines qui ont permis aux États-Unis de prendre la tête de la conquête spatiale, grâce à la mise en orbite de l’astronaute John Glenn. Maintenues dans l’ombre de leurs collègues masculins et dans celle d’un pays en proie à de profondes inégalités, leur histoire longtemps restée méconnue est enfin portée à l’écran.

Soirée débat animée par Olga Romaskevich, mathématicienne à l’Université de Rennes I.

 

En savoir plus

 

 

Quel chemin on emprunte ?

QQuel chemin on emprunte ?

Séance d’ouverture du Séminaire « Image Animée », organisé par le Centre Max Weber (CNRS, École Normale Supérieure de Lyon, Université Jean Monnet Saint-Étienne, Université Lumière Lyon 2). En présence de Nadine Michau, anthropologue et cinéaste.

Comment un film peut-il se faire la chambre d’écho
d’une enquête sociologique ?

Affiche du séminaire image animée

Le film Quel chemin on emprunte ? montre que le travail est « visible » en creux, dans les inflexions des personnages, dans les manières de les mettre en scène au montage, plus que dans l’image du travail qui ne dévoile que la partie immergée d’un iceberg que seule la parole ou les attitudes viennent combler. Que peut donner à voir l’image d’un travail qui échappe à toute forme visuelle, un travail souterrain de stratégie professionnelle longuement incorporée ? La terre et la machine sont venues soutenir l’invisibilité du métier, réellement mis en intrigue par la parole.

Déroulé
.18h30.19h15. Accueil du public, présentation du cycle annuel et de la soirée autour de Nadine Michau
.19h15.19h45. Pause
.19h45. Projection-débat

Le film
Quel chemin on emprunte ? (76’, 2016) est un documentaire sur les agriculteurs céréaliers de la Région Centre-Val-de-Loire. Il présente une profession en pleine mutation, confrontée à de nouvelles injonctions et à de nouvelles techniques. L’agriculteur aujourd’hui tente d’adhérer au modèle qui lui convient, ajusté aux multiples paramètres de sa situation individuelle. Le film interroge la complexité des stratégies de chacun pour vivre au mieux sa profession.

La réalisatrice
Nadine Michau, anthropologue et cinéaste, réalise depuis plusieurs années des films documentaires ou sociologiques. Elle est actuellement chercheur associée au sein du laboratoire CITERES (UMR-CNRS) à l’Université François-Rabelais, où elle enseigne la réalisation de films documentaires aux étudiants du département de sociologie. Ses objets de recherches sont principalement liés à la sociologie du travail : d’abord une anthropologie filmée des soins esthétiques en milieu professionnel, elle a ensuite réalisé des recueils audiovisuels portant sur la mémoire ouvrière industrielle, et vient d’achever un film documentaire sur la profession d’agriculteur. Elle poursuit ses recherches sur la place de l’image en sciences sociales.

Responsables et animation de séance : Béatrice Maurines et Hannelore Girardot-Pennors

 

Plus d’informationS

Festival Interférences – Cinéma documentaire et débat public

FFestival Interférences – Cinéma documentaire et débat public

TRÊVE SOLIDAIRE

Ne plus rêver en solitaire, répondre à la nécessité en proposant ses bras, sa tête, son temps, devenir solidaire. S’émanciper des injonctions consuméristes dans un des pays les plus modernes au monde, tout en réfléchissant à ce qui nous tient ensemble.

LE FILM :
FOOD COOP
de Tom Boothe, 2016, France, 97′

En pleine crise économique, dans l’ombre de Wall Street à New York, une institution qui représente une autre tradition américaine, moins connue à l’étranger, est en pleine croissance. C’est la coopérative alimentaire de Park Slope, un supermarché autogéré où 16 000 membres travaillent…

INVITÉS:
Baptiste Mylondo et l’Association Demain

ANIMÉ PAR :
Lucie Millon et Léa Séguigne

 

INFOS PRATIQUES

Le site du festival

Réservez votre place

ENTRÉE LIBRE

Organisé par l’association Scènes Publiques

Festival Interférences – Cinéma documentaire et débat public

FFestival Interférences – Cinéma documentaire et débat public

SE RECONSTRUIRE APRÈS LA DICTATURE

Comment revenir à la vie après des années d’enfermements et de sévices ? Tour à tour meurtris dans leur chair et dans leur âme, des hommes s’entraident pour organiser leur réintégration sans attendre la rédemption, dans une société où le sourire est de mise et la sagesse du Bouddha portée en écharpe.

LE FILM :
BIRMANIE, LES CHEMINS DE LA RÉINTÉGRATION
de Martin Huard et Vincent Giraldo, 2016, France, 56′

En Birmanie, au moins 10 000 personnes ont été emprisonnées pour avoir contesté le régime militaire au pouvoir depuis le début des années 60. En prison, ils ont connu la torture et les violences psychologiques. Certaines activistes ont passé plus de 20 ans derrière les barreaux. En 2011, la junte cède le pouvoir à un gouvernement civil. Une amnistie présidentielle entraine la libération de plusieurs centaines de dissidents. Birmanie : les chemins de la réintégration témoigne de leur retour douloureux dans la société. Le film montre les vies actuelles de ces activistes qui ont lutté contre la junte militaire et les problèmes auxquels ils sont confrontés : troubles psychologiques, mauvaise santé, exclusion. Un sujet essentiel dans le processus de réconciliation nationale engagé par Aung San Suu Kyi.

INVITÉ:
François Robinne

 

INFOS PRATIQUES

Le site du festival

Réservez votre place

ENTRÉE LIBRE

Organisé par l’association Scènes Publiques

Festival Interférences – Cinéma documentaire et débat public

FFestival Interférences – Cinéma documentaire et débat public

CORPS À CORPS

Nos corps seraient-ils des maisons que l’on habite sans en connaître tous les recoins ? Quand la maladie, l’accident, nous rappellent à notre incarnation, vient le moment d’en sonder les ressources les plus intimes, d’en revisiter tout le potentiel, seul ou accompagné.

LE FILM :
CERVEAUX MOUILLÉS D’ORAGE
de Karine Lhémon, 2016, France, 75′

 » La blague, c’est qu’à nous deux, on a un cerveau entier ! « Ainsi s’exprime Hélène à propos du couple singulier qu’elle forme avec Laurence. Toutes deux vivent en situation de handicap. Entre Toulouse et l’Ardeche, elles cultivent leur passions : Hélène pour son jardin et la campgne, Laurence – alias Cocopirate, son nom d’artiste – pour sa création en peinture. Traversé par la tyrannie des apparences liées à des formes d’exclusion, ce film donne à voir, sans pathos, des vies avec leurs manques, leurs imperfections comme des formes de résistance dans un monde conçu principalement pour des valides. Et comment finalement deux femmes conjuguent ensemble force, complicité, amour et souffle réjouissant de liberté.

INVITÉ :
Maks Banens

ANIMÉ PAR :
Laurence Oudry

 

INFOS PRATIQUES

Le site du festival

Réservez votre place

ENTRÉE LIBRE

Organisé par l’association Scènes Publiques

Festival Interférences – Cinéma documentaire et débat public

FFestival Interférences – Cinéma documentaire et débat public

FONTAINE, JE BOIRAI DE TON EAU

Dans un Rwanda qui témoigne d’un passé d’une rare violence, nombreuses seraient les sources de jouvence qui feraient se tarir les sources de querelles. Quelles intenses vibrations sont à l’oeuvre pour célébrer la puissance de la vie et de la sexualité ?

LE FILM :
L’EAU SACRÉE
de Olivier Jourdain, 2016, Belgique, 56′

L’Eau Sacrée part à la rencontre de la sexualité rwandaise, en quête de l’eau sacrée, celle qui jaillit du corps des femmes. Guidé par Vestine, star extravagante des nuits radiophoniques, le film nous dévoile avec humour et spontanéité le mystère de l’éjaculation féminine. Les Rwandais seraient-ils les héritiers d’une autre façon de faire l’amour ? Le plaisir féminin y est-il vraiment central ? Mais bien au-delà de la découverte de ces pratiques sexuelles, c’est de paroles, de partage, de transmission dont il s’agit. L’Eau Sacrée dresse le portrait intime d’un pays et son rapport à ses traditions.

INVITÉE:
Michela Fusaschi

ANIMÉ PAR :
Julien Jay et Thomas Renoud-Grappin

 

INFOS PRATIQUES

Le site du festival

Réservez votre place

ENTRÉE LIBRE

Organisé par l’association Scènes Publiques

FESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

FFESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

RÊVER LA LUMIÈRE

Issues de parcours douloureux, des femmes, des mères, trouvent refuge dans des lieux de vie où le soin qui leur est porté quotidiennement participe de leur reconstruction. Entre ces femmes réfugiées et les travailleuses sociales se partagent aussi des temps entraînant de nouvelles respirations. Le film commence dans les ténèbres et finit dans la lumière.

LE FILM :
AU LOIN LE POINT DU JOUR
de Delphine Ziegler, 2017, France, 84′

Les violences liées à la condition d’être femme n’épargnent à ce jour aucune société. Qu’advient-ils de ces femmes qui résistent ? Au loin le point du jour  suit quelques-unes de ces migrantes, accompagnées parfois de leurs enfants, qui décident de partir et d’en finir avec les menaces. Aux blessures de l’intime s’ajoutent l’épreuve de l’exil et la difficulté de survivre dans la précarité de leur situation administrative et matérielle. C’est avec des femmes au sein des associations qui les accompagnent que les liens de solidarité se tissent et leur permettent de retrouver la force de se reconstruire peu à peu et de s’engager sur le chemin de la résilience.

INVITÉ :
DR Jean Furtos

ANIMÉ PAR :
Michelle Avanzini et Joelle Saunier

En partenariat avec l’association Alynea

INFOS PRATIQUES

Le site du festival

Réservez votre place

ENTRÉE LIBRE

Organisé par l’association Scènes Publiques

FESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

FFESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

COMPÉTITION OFFICIELLE

L’expérience de spectateur commence là où celle du sélectionneur s’arrête. Deux comités, l’un composé de membres de l’association Scènes publiques, l’autre de chercheurs et cinéastes régionaux, ont choisi 7 documentaires. Ceux-ci parviennent à combiner finesse d’écriture et singularité, tout en permettant de porter un regard sensible sur des sujets qui animent citoyens et scientifiques.

LES FILMS EN COMPÉTITION :
EL PATIO
de Elvira Díaz, 2016, France, Chili, 82′

IL GIORNO DEL MURO
de Daniele Greco, 2017, Italie, 13′

DONNA HARAWAY : STORY TELLING FOR EARTHLY SURVIVAL
de Fabrizio Terranova, 2016, Belgique, 81′

VIEILLE FEMME À L’AIGUILLE
de Élodie Ferré, 2016, France, 16′

CHAQUE MUR EST UNE PORTE
de Elitza Gueorguieva, 2017, France, 58′

RETOUR À GENOA CITY
de Benoît Grimalt, 2017, France, 29′

VERS LA TENDRESSE
de Alice Diop, 2015, France, 39′

 

LE JURY:

Eléonore Armanet, anthropologue, maîtresse de conférences à l?université Aix-Marseille

François Bégaudeau, écrivain, critique littéraire et cinéma, scénariste

Pablo Jensen, physicien, directeur de recherches CNRS à l’ENS de Lyon

Geoffrey Lachassagne, réalisateur

Cédric Mal, journaliste, documentariste, fondateur et directeur du blog documentaire.fr

Laurent Perrinet, chercheur CNRS à l’institut de neurosciences de la Timone de Marseille

Christian Ruby, docteur en philosophie

Isabelle Stengers, philosophe des sciences à l’Université libre de Bruxelles

Jean-François Ternay, docteur en histoire et philosophie des sciences, réalisateur

 

LE JURY ÉTUDIANT – ENCADRÉ PAR Luc Vanchery

Le jury étudiant est composé d’étudiants de troisième année de Licence d’Arts du spectacle de l’Université Lumière Lyon 2 qui suivent la filière Cinéma et audiovisuel.

Mariane Beliveau, Robin Bertrand, Adrien Dodin, Tomy Henrion, Anaïs Lasnier, Eloïse Martin, Émile Parsegian, Manon Ruffel et Steve Luga

 

INFOS PRATIQUES

Le site du festival

Réservez votre place

ENTRÉE LIBRE

Organisé par l’association Scènes Publiques