VOTRE AVIS NOUS INTÉRESSE ! QUESTIONNAIRE EN LIGNE SUR POP'SCIENCES

Le coffret d’Auzon : une œuvre médiévale multiculturelle | Collections & Patrimoine

LLe coffret d’Auzon : une œuvre médiévale multiculturelle | Collections & Patrimoine

Le Coffret d’Auzon est une œuvre en ivoire réalisée au VIIIe siècle dans la région de Northumbrie, en Angleterre. Il est conservé à Londres, au British Museum.

Le Musée des Moulages de l’Université de Lyon a la chance de compter dans ses réserves de nombreux moulages d’ivoires du Moyen Âge ce qui est assez rare dans les gypsothèques*. Ces moulages d’ivoires, étaient utilisés à des fins pédagogiques par les professeurs d’art et d’histoire de l’art de l’Université de Lyon. Parmi cette collection se trouvent deux panneaux créés d’après le mystérieux Coffret d’Auzon, un reliquaire en os de baleine réalisé dans un monastère anglais au VIIIe siècle.

Le Coffret d’Auzon, nommé d’après le village de Haute-Loire où il fut trouvé, présente des caractéristiques uniques, notamment par son aspect « multiculturel ». En effet, il représente des scènes de tradition romaine, mais aussi juive, chrétienne et germanique ! De nombreuses inscriptions parcourent le coffret, dont des runes* difficiles à déchiffrer et des inscriptions en ancien anglais. Mais nous y voyons également des inscriptions en latin et des symboles de style insulaire typique de la culture anglo-saxonne.

Sur le moulage du panneau gauche du coffret que possède le Musée des Moulages, nous pouvons voir une scène mythologique représentant Remus, Romulus, et la louve*. Des runes encadrent la scène et la décrivent. Nous pouvons lire : « Romulus et Remus, deux frères, une louve les a nourris à Rome, loin de leur terre d’origine. »

L’autre moulage est issu du couvercle du coffret, et représente une scène de bataille tirée de la légende germanique d’Egil. Nous pouvons voir le héros, Egil, muni d’un arc, protégeant sa femme Olrun repliée dans son château loin des envahisseurs démesurément grands. Le prénom du héros, en ancien anglais Ægili, est écrit en caractères runiques au-dessus du personnage. Cependant, certains chercheurs y voient plutôt une représentation de la guerre de Troie*, traduisant Ægili en Achille*, tandis que d’autres pensent qu’il s’agit d’une scène de l’Ancien Testament. Le couvercle est incomplet, ce qui ne facilite pas l’interprétation de la scène. Le cercle que nous voyons au centre du moulage qui laisse penser qu’une pièce d’orfèvrerie se trouvait là.

© Maud Suzat

En effet le coffret a subi de nombreuses modifications au cours de son histoire riche en péripéties. Nous ignorons presque tout de son parcours avant le XIXe siècle, mais il fut certainement volé au monastère de Brioude pendant la Révolution française, puis a servi de boite à couture à une famille bourgeoise du village d’Auzon, avant d’être démembré et vendu à un antiquaire parisien, puis acheté par un lord anglais en 1857 qui en a fait don au British Museum dix ans plus tard. En 1890 la famille qui vivait à Auzon a trouvé au fond d’un tiroir les restes du coffret, venant ainsi compléter la collection du British Museum où le coffret est aujourd’hui exposé.

Ainsi le Coffret d’Auzon illustre bien la diversité culturelle et l’érudition des monastères anglais du VIIIe siècle, même si l’ensemble de ses inscriptions et représentations n’ont pas livré tous leurs secrets. Les moulages du coffret sont eux aussi entourés de mystères. Nous pouvons supposer que ces moulages ont été réalisé vers la fin du XIXe siècle, mais nous ignorons encore d’où ils viennent, et comment ils se sont retrouvés dans les réserves du Musée des Moulages !

Glossaire

*Gypsothèque : une gypsothèque est un lieu qui conserve des œuvres en plâtre, matière obtenue à partir de gypse réduit en poudre.

*Remus, Romulus et la louve : Ces personnages se réfèrent au mythe de la fondation de Rome. Les jumeaux Romulus et Remus sont les fils de la vestale Rhéa Silvia et du dieu Mars. Encore nouveau-nés, ils sont abandonnés dans un panier sur le Tibre. Ils survivent et sont recueillis et nourris par une louve. Ce sont ces deux enfants qui, devenus adultes, fondent la ville de Rome, le 21 avril 753 av. J.-C.

*Runes : Ce sont les lettres de l’alphabet runique qui est utilisé pour noter les caractères des langues germaniques.

*Guerre de Troie : Il s’agit d’un épisode mythologique très célèbre, qui voit s’opposer au cours de grands batailles les Grecs et les Achéens. La guerre est déclenchée par l’enlèvement d’Hélène par Pâris, qui en est tombé éperdument amoureux. Mais Hélène est mariée à Ménélas, qui assiège Troie dans l’espoir de récupérer sa femme. Cela donne lieu à de nombreux affrontements entre les hommes mais aussi entre les dieux.

*Achille : il s’agit d’un héros, fils de Thétis et Pélée. Sa mère le plonge dans le fleuve des Enfers alors qu’il est enfant, et il devient ainsi invulnérable, sauf au niveau du talon car c’est par là que Thétis le retenait en l’immergeant dans le fleuve. Durant la Guerre de Troie, il trouve la mort, touché au talon par une flèche de Pâris.

Maud Suzat – Étudiante en master Mondes médiévaux à l’Université Lumière Lyon 2 et qui travaille sur les collections du MuMo – Université Lumière Lyon 2

En savoir plus :

MuMo