Juillet 1969- Juillet 2019 : l'Homme marchait sur la Lune il y 50 ans !

Soirée de l’Observatoire de Lyon | Soirée spéciale « Lune »

SSoirée de l’Observatoire de Lyon | Soirée spéciale « Lune »

L’Homme a marché sur la Lune pour la première fois le 21 juillet 1969. A l’occasion de ce cinquantenaire, l’Observatoire de Lyon organise une soirée spéciale « Lune » : une conférence grand public, des ateliers et des observations seront proposés pendant cette soirée.

© Observatoire de Lyon

 

Un vendredi par mois, aux alentours du premier quartier de Lune, l’Observatoire de Lyon propose au public une soirée d’observations astronomiques. Ces soirées se font en partenariat avec la Société Astronomique de Lyon (SAL) et s’adressent à tous : petits (à partir de 7 ans) ou grands, passionnés ou néophytes.

 

La soirée du 12 juillet débutera à la tombée de la nuit par une conférence grand public Il y a 50 ans, Apollo 11 – passé et avenir de l’exploration spatiale habitée. 

Cette conférence sera donnée par deux chercheurs de l’Observatoire. Emmanuel Pécontal est chercheur au Centre de Recherche Astrophysique de LyonErwin Dehouck est chercheur au Laboratoire de Géologie de Lyon-Terre, Planètes, Environnement.

Puis, en fonction de la couverture nuageuse, les visiteurs pourront :

– Observer les astres dans le ciel grâce aux instruments d’observations de l’Observatoire et de la SAL.
 OU (si le temps est couvert) Visiter le site de l’Observatoire.

Enfin, deux ateliers vous seront proposés :

 Imaginer une base lunaire. Vous êtes un ingénieur de la NASA et vous avez pour mission de construire la première base lunaire pouvant accueillir des humains. Ce jeu de construction collaboratif vous fera découvrir toutes les facettes cachées de la Lune.

– Construire une carte du ciel. Vous pourrez fabriquer votre carte du ciel et devenir incollable sur les constellations visibles dans notre ciel tout au long de l’année.

Inscription obligatoire sur le site de l’Observatoire :

Soirée de l’Observatoire de Lyon

Science et fake news : comment s’y retrouver ?

SScience et fake news : comment s’y retrouver ?

A l’aube du 50e anniversaire du premier Homme sur la Lune, une pléthore d’informations est accessible facilement sur la toile, des informations tout aussi sérieuses que complètement fantaisistes. D’où vient cette vague de « fake-news » qui demande vigilance et esprit critique pour démêler le vrai du faux ? Pourquoi maintenant ?

Est-ce que ce phénomène a des incidences sur la science « en train de se faire » ?

En parallèle du colloque mondial European Week of Astronomy and Space Science (EWASS), qui se déroule à Lyon du 24 au 28 juin 2019 et pour marquer les 50 ans de l’Homme sur la Lune, les 80 ans du CNRS et les 100 ans de l’Union Astronomique Internationale, le Planétarium de Vaulx-en-Velin et l’Observatoire de Lyon organisent une table ronde où l’on discutera de l’importance et des limites de l’un des outils les plus précieux en science : le doute !

Intervenants :

  • Hervé DOLE, Professeur à Institut d’Astrophysique Spatiale, Orsay Université Paris Sud et CNRS.
  • Nathanaël WADBLED, Chercheur en Sciences de l’Information et de la Communication, Université Paris 8 – Vincennes Saint-Denis.

Planétarium

Catalogue d’animations « 80 ans du CNRS »

CCatalogue d’animations « 80 ans du CNRS »

Le CNRS, ses chercheurs et ses laboratoires sont quotidiennement sollicités pour intervenir auprès d’un très large public à travers des conférences, ateliers, démonstrations… et ce dans tous les domaines. À l’occasion des 80 ans de l’organisme, ce catalogue d’animations scientifiques itinérantes compte apporter, au moins partiellement, des réponses à ces demandes, sur le territoire de la Délégation Rhône Auvergne du CNRS.

À l’occasion des 80 ans du CNRS, la Délégation Rhône Auvergne du CNRS a lancé un appel à participation auprès de ses laboratoires afin d’alimenter ce catalogue d’animations, mis aujourd’hui à disposition des établissements scolaires, structures culturelles, etc.
Sous forme de conférences ou d’ateliers, ces actions ont été élaborées par des laboratoires souhaitant se mobiliser afin de proposer un large éventail d’actions aux thématiques diverses et variées. Au total, ce sont plus de 30 propositions qui vous attendent, dans un catalogue remis à jour régulièrement pour programmer des actions tout au long de l’année.

Consulter le catalogue

Étonnant vivant : de la poussière de comète aux organes bio-artificiels

ÉÉtonnant vivant : de la poussière de comète aux organes bio-artificiels

Les sciences de la vie du XXIe siècle révolutionnent notre vision du monde, et donnent un regard inédit sur la vie, ses origines, son histoire, les relations vivant et environnement, et notre futur… Une conférence de Catherine Jessus et Thierry Gaude, le 16 mai 2019 au Musée des Confluences, dans le cadre des 80 ans du CNRS.

Thierry Gaude, directeur de recherche au CNRS, est spécialiste en biologie de la reproduction chez les plantes à fleurs. Chercheur en biologie végétale au Laboratoire reproduction et développement des plantes (RDP) à Lyon, il a développé une équipe de recherche travaillant sur les systèmes limitant les croisements « consanguins » chez les plantes.

Catherine Jessus, directrice de recherche au CNRS, dirige une équipe au Laboratoire de biologie du développement (Paris). Elle étudie la division des cellules reproductrices femelles, les ovocytes. Ses travaux ont permis le décryptage de nouvelles voies de signalisation qui éclairent la biochimie de la division cellulaire, les effets non-génomiques des hormones stéroïdes et la plasticité des réponses cellulaires.

Ensemble, ils ont dirigé l’ouvrage Étonnant vivant, paru en 2017 chez CNRS Éditions, témoignage passionné d’une centaine de scientifiques qui ont saisi l’occasion de partager leur émerveillement face aux découvertes et aux promesses portées par les sciences du vivant de ce début de siècle.

Revoir la conférence en vidéo

 

Cogit’âge

CCogit’âge

 

 

Un outil « clé en main » de stimulation cognitive Pour personnes âgées.

Programme élaboré par Nicole Wiensperger, créatrice du concept Cogit’âge, présente sa méthode pour prévenir le vieillissement du cerveau. S’appuyant sur les résultats des dernières recherches en neurosciences, elle a construit un programme aidant à préserver les facultés cognitives du cerveau, en partenariat avec Monique Le Poncin, auteur de gym’cerveau. La conférence se tiendra dans la salle polyvalente du musée et l’accès sera gratuit.

BepiColombo – A la découverte de Mercure

BBepiColombo – A la découverte de Mercure

La planète Mercure, la plus proche du Soleil, reste l’une des planètes les moins connues du Système solaire. Jusqu’à présent, seules deux sondes l’ont survolé, et une seule d’entre elles a pu l’explorer en détail. Il reste donc beaucoup à découvrir sur cette planète des extrêmes, dont la température oscille entre plus de 400°C le jour et -180°C la nuit.

En octobre dernier, les agences spatiales européenne et japonaise ont lancé la mission BepiColombo qui, après 6 ans de voyage, atteindra enfin Mercure et l’étudiera sous toutes les coutures. Composée de deux sondes qui se sépareront juste avant l’arrivée autour de Mercure, cette mission est conçue pour révéler bien des mystères…

Avec Nicolas André, chargé de recherche à l’Institut de Recherche en Astrophysique et Planétologie

Réservation conseillée au 04 78 79 50 13.

Yuri’s Night

YYuri’s Night

DDANS LE CADRE D’OUFS D’ASTRO, BIENNALE DU CIEL ET DE L’ESPACE

 

Pour les 58 ans de la première sortie de Youri Gagarine dans l’un des milieux les plus extrêmes pour l’Homme, l’espace et pour les 50 ans du premier pas de l’Homme sur la Lune, venez passer une soirée au Planétarium !

Costumés ou non, vous pourrez visiter les lieux comme vous ne les avez jamais vus, participer à des tables rondes, passer des heures dans la grande salle du Planétarium à naviguer parmi les étoiles. Vous pourrez ensuite les observer en vrai dans le télescope de l’Observatoire. Musique, jeux, danse, films seront au rendez-vous !

PPROGRAMME

20h

Labo de l’extrême : Orages sur Jupiter

20h – 21h

Conférence « Les Exoplanètes, entre science et imaginaire » – David Fossé, journaliste scientifique à la revue Ciel & Espace.

20h -1h

Retrogaming

20h30 – 1h

Concours de court-métrage en partenariat avec l’association Kino Lyon

21h

Jeu de rôle Sporz

21h – 23h

En continu, photos des personnes venues costumées

21h/22h/23h

Ateliers Octopus

21h30 – 1h

Projection des films du Planétarium dans la salle immersive

21h30 – 1h

Silent party : « Dans l’espace personne ne vous entend danser » avec 2 Mix DJs (association Candy Groove) et casques sans fils

22h – 1h

Observatoire : observation des étoiles avec médiateur

22h – 1h

Projection de films de science-fiction

 

Réservation conseillée

Accès aux tarifs d’entrée du Planétarium. Tarif réduit si vous venez
déguisé(e) !

Tout public dès 8 ans.

Co-organisé avec Les Intergalactiques

Consultez le programme de Oufs d’astro, Biennale du ciel et de l’espace

Nuit de l’antimatière

NNuit de l’antimatière

DDANS LE CADRE D’OUFS D’ASTRO, BIENNALE DU CIEL ET DE L’ESPACE

 

Organisée par le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) et la Société Française de Physique, la « Nuit de l’antimatière » est une soirée exceptionnelle consacrée à un sujet de recherche de pointe, mené par les plus grands laboratoires scientifiques du monde : qu’est-ce que cette mystérieuse antimatière capable de produire plus d’énergie que tous les autres phénomènes extrêmes ? Peut-on la fabriquer ? Si oui, comment ? Et pour quels usages dans notre quotidien ?

15 villes françaises proposent un programme riche et festif pour découvrir ce sujet fascinant : conférences, rencontres, démonstrations, jeux quizz, expériences de physique amusantes, table ronde science et science-fiction… animés par les physiciens des unités de recherche de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

 

PPROGRAMME

CONFÉRENCE « LES EXPLORATEURS DE L’ESPACE », AVEC HÉLÈNE COURTOIS ET MICHEL TOGNINI

A 18h30 au Planétarium

Plus d’informations ICI

NUIT DE L’ANTIMATIÈRE AU GRAND REX

Retransmission à partir de 20h

Rediffusée depuis Paris au Planétarium, la Nuit de l’Antimatière aborde ce sujet complexe par des quiz, des visites virtuelles et des débats auxquels tous sont conviés dans les villes interconnectées.

LABO : ORAGES SUR JUPITER

A 20h

Plus d’informations ICI

ATELIERS

De 20h à 23h30

Conçus et animés par les médiateurs du Planétarium, les scientifiques du Laboratoire des Matériaux Avancés (LMA) et de l’Institut de Physique Nucléaire de Lyon (IPNL).

 Rayons cosmiques en boîte

Ils pleuvent littéralement autour et à travers nous : ce sont les rayons cosmiques. Créés dans les phénomènes les plus cataclysmiques de l’Univers, ils nous apportent des informations inédites sur les phénomènes qui les ont vu naître. Entrez dans un détecteur de particules et venez observer les nouveaux messagers de l’Univers.

 Construisez votre chambre à brouillard

Parfois, il suffit de peu de choses pour mettre à jour les phénomènes les plus mystérieux de l’Univers. Avec du matériel que chacun peut trouver chez soi, créons ensemble un vrai détecteur de particules et plongeons dans le monde de l’infiniment petit.

 Piège à antimatière

L’antimatière n’a rien d’ésotérique. Tous les jours, les physiciens l’observent et les médecins l’utilisent même pour diverses applications médicales. Mais dans certaines expériences, on a besoin de la piéger pour mieux la comprendre. Pourquoi est-ce si difficile d’en isoler un peu ? Comment fait-on pour cela ?

 Dans le secret des ondes gravitationnelles

L’Univers n’est pas un objet statique et immobile. Au contraire, il vibre au gré de tous les phénomènes qui le secouent en permanence. Fusion de trous noirs, explosions d’étoiles mourantes… tous ces phénomènes créent des ondes qui se propagent d’un bout à l’autre de l’Univers et que l’on sait détecter depuis quelques années seulement. Mais comment fait-on pour les voir ? A quoi ressemble un détecteur d’ondes gravitationnelles ?

 

OBSERVATION DES ÉTOILES ET DE LA LUNE

De 22h à 23h (sous réserve de conditions météo favorables)

A l’occasion de la nuit de l’antimatière, l’Observatoire ouvre ses portes pour vous permettre d’observer les astres ! Accompagnés d’un médiateur scientifique, admirez le ciel nocturne comme vous ne l’avez jamais vu.

 

Entrée libre, sauf pour la conférence « Les Explorateurs de l’espace ». Réservation nécessaire au 04 78 79 50 13

Tout public dès 10 ans

Consultez le programme complet de Oufs d’astro, Biennale du ciel et de l’espace

Oufs d’Astro | Biennale du ciel et de l’espace

OOufs d’Astro | Biennale du ciel et de l’espace

Le Planétarium de Vaulx-en-Velin et ses partenaires organisent « Oufs d’Astro », 6e édition de la Biennale du ciel et de l’espace en Rhône-Alpes. Objectif : présenter la recherche « en train de se faire » et la rendre accessible à tous, de façon ludique et décalée.

Oufs d’astro a cette année pour thématique « L’Univers des extrêmes ».

Eldorado de l’extrême aux dimensions incommensurables, l’Univers regorge d’objets aux conditions physiques qui dépassent l’entendement. Qui aurait cru que cet Univers était le théâtre de phénomènes violents et étranges, de lieux insolites ou inimaginables, dans lesquels « matière » et « énergie » peuvent prendre des formes d’exception, acquérir des propriétés incroyables ou encore dépasser les limites du possible ? L’Univers et ses extrêmes constituent une source inépuisable de questionnements pour les scientifiques d’aujourd’hui.

Au programme de la Biennale : grandes conférences, escape games scientifiques, labos de l’extrême, séance de planétarium spéciale « Monstres stellaires », rencontres avec des chercheurs et des youtubeurs, expositions et ateliers. Un festival d’astronomie pour tous !

Organisé par : Planétarium – Ville de Vaulx-en-Velin

En partenariat avec : CNRS, musée des Confluences, Intergalactiques, Planète sciences Auvergne-Rhône-Alpes, Club d’astronomie de Lyon Ampère, Clubelek, Ebulliscience, CEA, SFP, Université Claude Bernard Lyon 1 et Universités Grenoble-Alpes, et Savoie-Mont Blanc.

éévènements

>> Nuit de l’antimatière

Lundi 1er avril de 18h30 à 23h

Pour cette soirée exceptionnelle organisée autour d’un sujet de recherche de pointe, l’antimatière, 15 villes françaises proposent un programme riche et festif pour découvrir ce sujet fascinant. Le Planétarium de Vaulx-en-Velin participe à cet évènement incontournable avec conférences, ateliers, laboratoires et rediffusion de la Nuit de l’Antimatière au Grand Rex.

EN SAVOIR PLUS

>> Yuri’s Night

Vendredi 12 avril 2019, de 20h à 1h

Pour les 58 ans de la première sortie de Youri Gagarine dans l’un des milieux les plus extrêmes pour l’Homme, l’espace ; pour les 50 ans du premier pas de l’Homme sur la Lune, venez passer une soirée au Planétarium ! Costumés ou non, vous pourrez visiter les lieux comme vous ne les avez jamais vus, participer à des tables rondes, passer des heures dans la grande salle du Planétarium à naviguer parmi les étoiles. Vous pourrez ensuite les observer en vrai dans le télescope de l’Observatoire. Musique, jeux, danse, films seront au rendez-vous !

EN SAVOIR PLUS

>> EsPaCe games

17 et 18 avril, de 13h à 18h

Au Planétarium, l’espace et le temps se déforment. En certains lieux, l’Univers semble se refermer sur lui-même. Le visiteur est prisonnier d’une boucle à laquelle seules son astuce et la rencontre avec d’authentiques scientifiques lui permettront d’échapper.

EN SAVOIR PLUS

CConférences et rencontres

>> Les Explorateurs de l’espace

Lundi 1er avril à 18h30 dans le cadre de la Nuit de l’antimatière

Hélène Courtois et Michel Tognini sont deux voyageurs, mais de ceux qui savent se rendre au-delà de l’atmosphère. Que ce soit dans un observatoire ou en fusée, ils explorent le Système solaire et l’espace jusqu’aux confins de l’Univers pour en découvrir les secrets et vous les dévoiler lors de cette rencontre exceptionnelle.

Les Explorateurs de l’espace, c’est aussi un livre écrit par nos deux conférenciers, que vous pourrez vous procurer et faire dédicacer en avant-première nationale !

Avec Hélène Courtois, astrophysicienne à l’Université Claude Bernard Lyon 1 et Michel Tognini, astronaute à l’Agence spatiale européenne. Animé par Philippe Henarejos, rédacteur en chef du magazine Ciel & Espace.

EN SAVOIR PLUS

>> La Terre : Monde sublime, Monde fragile, Monde extrême pour demain

Mardi 9 avril à 20h

Dans l’Univers qui s’offre à nos yeux, la diversité et la complexité sont partout ! Galaxies, trous noirs, étoiles et planètes habillent cet immense territoire cosmique. La Terre demeure cependant bien singulière, comme en témoigne son observation depuis l’espace.

Notre Terre est en effet un monde habité, embelli par l’évolution de la vie et de ses possibles. Une planète qui est aujourd’hui sur le point de rompre son équilibre avec l’Homme qui n’a, pour l’instant, pas trouvé d’autre lieu pour s’établir… Peut-il encore sauver sa planète ?

Aurélien Barrau viendra éveiller notre conscience sur notre monde en devenir, rappeler qu’il est encore temps que l’on se batte pour lui, pour sa beauté, ses êtres vivants, sa spécificité dans tout le reste de l’Univers.

Avec Aurélien Barrau, astrophysicien à l’Université Grenoble-Alpes, philosophe.

EN SAVOIR PLUS

>> Fake news et théories extrêmes sur le web

Lundi 15 avril à 17h

A l’heure des fake-news, post-vérités et autres extrêmes, comment travaillent ceux qui, chaque jour, tentent d’expliquer et de décrire le monde et les sciences sur la toile ? Quelle est la place des réseaux sociaux dans ces nouveaux liens avec le public ?

Animée par les youtubeurs des chaînes Florence Porcel, Hygiène Mentale, Lanterne Cosmique et Tania Louis.

EN SAVOIR PLUS

>> Explorer l’Univers avec Youtube

Mardi 16 avril à 17h

Passionnés par l’astronomie et la conquête spatiale, quatre youtubeurs viennent explorer avec vous le cosmos pour comprendre ses mystères, des plus subtils aux plus extrêmes !

Animée par les youtubeurs des chaînes Above Earth, Alice au pays des étoiles, Astronomots et the Sense of Wonder.

EN SAVOIR PLUS

OUFS d’ASTRO

Nouveaux regards sur l’apprentissage : de l’erreur à l’entraînement cognitif

NNouveaux regards sur l’apprentissage : de l’erreur à l’entraînement cognitif

Dans cette conférence à deux voix, nous parlerons d’apprentissage. Les enquêtes internationales nous disent que les élèves français préfèrent s’abstenir de répondre plutôt que de commettre des erreurs, mais pourquoi ?

On verra que les représentations populaires du cerveau ont eu un effet sur le statut des erreurs en didactique des langues. Puis, à la lumière des neurosciences, nous apprendrons à apprendre. Quels sont les avantages et les applications de l’entraînement cognitif ? Peut-on penser à un entraînement cognitif comme un entraînement sportif ? Mieux comprendre le cerveau, permet-il un meilleur entraînement cognitif ?

Intervenants :

  • Charlie Wilson, Institut Cellule Souche et Cerveau
  • Martine Marquillo, Interactions, Corpus, Apprentissages, Représentations

Évènement organisé dans le cadre de la Semaine du Cerveau :

Semaine du cerveau à Lyon