POP'SCIENCES FORUM : du 27 novembre au 5 décembre | CONSULTEZ LE PROGRAMME !

Ville à défendre – acte 1

VVille à défendre – acte 1

La ville ne doit pas répondre seulement à des enjeux de dynamisme économique mais également, et surtout, aux besoins de ses habitants et citoyens, qui doivent pouvoir s’exprimer en dehors d’élections qui n’ont lieu que tous les 6 ans. La participation des citoyens dans la construction de la ville doit être pensée de façon continue, tant à l’échelle de la rue – un premier pas nécessaire ?- qu’à celle de la métropole, sans oublier les publics qui ne s’expriment pas spontanément. Au cours de plusieurs interventions et une table-ronde nous explorerons ce qui suscite le sentiment « d’habiter la ville », ce qui favorise l’appropriation des espaces urbains par les citoyens et sur quels modèles démocratiques construire les villes de demain.

★ PROGRAMME ET INTERVENANTS ★

18h-20h

  • Conférence introductive | Guillaume Gourgues, maître de conférences en science politique à l’Université Lumière Lyon 2
  • Débat ouvert et participatif | Débora Swistún, anthropologue argentine, spécialiste des questions de droit à la ville | Plein la vue, collectif mobilisant les citoyens et dialoguant avec les collectivités autour de la publicité dans l’espace public | Habitons Mazagran, collectif d’habitants et d’architectes du 7ème arrondissement de Lyon | Kohero, réseau social pour démultiplier les initiatives positives à l’échelle locale

20h-22h

  • Prolongation des discussions autour d’un verre ou d’un dîner.

ÉVÉNEMENT GRATUIT MAIS INSCRIPTION NÉCESSAIRE


★ LE CYCLE VILLE A DÉFENDRE ★

L’actualité nous rappelle constamment les crises socio-économique et écologique dans lesquelles sont empêtrées nos sociétés. Aujourd’hui, les villes en tant qu’écosystèmes agiles sont le foyer d’initiatives locales imaginant de nouvelles réponses au désordre global.
Pour ce faire, les citoyens engagés, héros du quotidien, doivent pouvoir se réapproprier la ville. C’est ici que la citoyenneté, expérience de création mais aussi de résistance, exprime son plein potentiel. Ouishare conçoit ce cycle en partenariat avec l’École Urbaine de Lyon.

Nous considérons que la fabrique de la ville n’est pas l’apanage d’une élite mais bien un processus collaboratif où chacun a son rôle à jouer et sa parole à faire retentir. Penser la ville ensemble et partager le pouvoir avec tous, même les invisibles. Après les succès du Ouishare Fest 2017 « Villes de tous les pays, unissez-vous » et de l’étude Sharitories « L’économie collaborative au services des villes moyennes », Ouishare souhaite questionner les enjeux et moyens de réappropriation urbaine par les citoyens et donner à chacun la possibilité de prendre part à l’œuvre commune et faire communauté. C’est l’ambition du projet Ville à défendre.

à propos de ouishare

Café pression urbaine #6 | Comment négocier la fabrique de son quartier ?

CCafé pression urbaine #6 | Comment négocier la fabrique de son quartier ?

Rencontre – débat entre étudiants, citoyens et praticiens Sur le thème de la concertation pour l’aménagement des espaces publics.

La concertation citoyenne avant les projets d’aménagement est un droit en pleine expansion. Pourtant, la façon dont elle est pensée et mise en place aujourd’hui suscite de nombreuses insatisfactions. Cette 6e édition des Cafés Pression Urbaine cherchera à comprendre ce qui fait que la concertation publique pose problème, avant d’imaginer ensemble le futur de la négociation de la fabrique de nos quartiers.

Rues, places, parcs… la ville offre à ses usagers une multitude d’espaces et de structures dits “publics”. Si leur vocation est d’être ouverts à tous, la fabrique de ces lieux est en perpétuelle négociation entre les habitants et des acteurs aux enjeux spécifiques (élus, aménageurs, investisseurs, promoteurs…etc). Les contestations citoyennes régulièrement faites face à certains projets d’aménagement urbain et plus généralement en réaction aux phénomènes de gentrification, privatisation et marchandisation de l’espace public montrent cette divergence d’intérêts.

La participation citoyenne est de plus en plus affichée comme un principe démocratique fondamental dans la conception des projets d’aménagement des villes. C’est à cet effet que s’est développée l’obligation faite aux décideurs de mener des processus de concertations, donnant ainsi la parole aux habitants. Pourtant, l’exemple du quartier de la Croix-Rousse et des aménagements qui y mobilisent les conseils de quartiers montrent que la voix des usagers n’est pas encore assez entendue dans les décisions.


Ce 6ème Café Pression Urbaine interrogera cet écart entre la volonté d’inclure les habitants dans la fabrique de leur quartier et les pratiques actuelles, de questionner l’efficacité réelle de la concertation et d’explorer des alternatives à ce mécanisme pour intégrer la volonté citoyenne à l’aménagement urbain.