UN AN DÉJÀ : POP'SCIENCES SOUFFLE SA PREMIÈRE BOUGIE !

Voir l'événement

FESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

FFESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

JE VAIS TE PARLER DE MON TRAVAIL

Le monde ouvrier a été représenté ces dernières années à travers son âpreté, les injustices qui le minent et les luttes qui en ont découlé. Une jeune réalisatrice a tenté d’emprunter une autre voie en confiant à sa mère une caméra pour composer une histoire commune avec elle. Grâce à son outil de travail, l’image, elle rend possible une transmission entre le travailleur d’aujourd’hui et celui d’hier.

LE FILM :
L’USINE DE MA MÈRE
de Charlotte Butrak, 2016, France, 50′

Pendant un an, Évelyne a filmé la destruction de son usine pour faire plaisir à sa fille. Lorsque Charlotte décide, quelques années plus tard, de confronter sa mère à ses images, tout ne se passe pas comme prévu. Une comédie documentaire où mère et fille essayent, chacune à leur manière, de faire du cinéma.

INVITÉS :
Charlotte Butrak, Christian Lallier et Michelle Zancarini-Fournel

ANIMÉ PAR :
Cléo Schweyer

 

INFOS PRATIQUES

Le site du festival

Réservez votre place

ENTRÉE LIBRE

Organisé par l’association Scènes publiques

 

FESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

FFESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

FILMER SA FAMILLE, SI PRÈS SI LOIN

Quand le cinéaste engage sa subjectivité dans sa propre histoire familiale, il prend le risque de la mettre à l’épreuve. En libérant une parole, il reconstitue les liens manquants et réhabilite ceux restés trop longtemps absents.

LES FILMS :
MON PÈRE ÉTAIT BOXER
de Barbara Pellerin, 2016, France, 33′

Cadet d’une famille de quatorze enfants, mon père avait l’habitude de se faire respecter avec les poings. À 18 ans, il interpella ma mère dans la cour de l’usine et la demanda en mariage. De leur histoire je ne me souviens que des disputes, de mon père fou de rage, fou d’amour et de jalousie. Mais au milieu d’un gouffre creusé depuis l’enfance, la boxe deviendra un trait d’union entre nous deux.

ANTONIO, LINDO ANTONIO
de ANA MARIA GOMES, 2015, France, 42′

Le film tisse le portrait de l’oncle de la réalisatrice parti depuis 50 ans au Brésil. Au fil des ans, il a répété à sa mère qu’il reviendrait… mais un demi-siècle plus tard, elle l’attend toujours. Pourquoi Antonio n’est-il plus jamais retourné au Portugal ?

 

INVITÉS :
Marie-Clémence Lepape, Barbara Pellerin, Ana Maria Gomes et Justine Vincent

ANIMÉ PAR :
Pascale Dufraisse et Béatrice Charreton

 

INFOS PRATIQUES

Le site du festival

Réservez votre place

ENTRÉE LIBRE

Organisé par l’association Scènes publiques

 

FESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

FFESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

CE TERRITOIRE QUI NOUS ANIME

Chacun de ces 3 films porte en lui une question centrale : comment, dans ses moindres interstices, s’opère la mutation des territoires dans lesquels nous vivons ? Cinéastes, historiens et anthropologues interrogent des habitants sur la lente métamorphose qui a modifié leur quotidien. Avec humilité et sensibilité, ces témoins abordent la désindustrialisation et ses conséquences : relégation sociale, rapports complexes aux traditions, mémoire, oubli, migrations…

LES FILMS :
SUR LE REBORD DU MONDE
de Hervé Drézen, 2016, France, 57′

Penmarc’h, à la pointe de la Bretagne, est une terre aplatie par les vents d’ouest et taillée par la houle. Tout ici parle d’un risque d’engloutissement, au sens propre comme au sens figuré…

ANDREW KEEGAN DÉMÉNAGE
de Justine Harbonnier, 2016, France, Canada, Québec, 12′

Dans le quartier de Griffintown à Montréal, la maison d’Andrew Keegan est déplacée. Le quartier semble contaminé par un sentiment étrange et par l’arrivée imminente de la ville du futur.

FAROL INVISÍVEL
de Bruna Callegari, 2017, Brésil, 16′

Construit dans la métropole de Sao Paulo, un phare regorgeant de mystères suscite l’imagination des résidents locaux.

INVITÉS :
Hervé Drézen et Jean-Baptiste Chemery

ANIMÉ PAR :
Sébastien Coupy

 

INFOS PRATIQUES

Le site du festival

Réservez votre place

ENTRÉE LIBRE

Organisé par l’association Scènes publiques

 

FESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

FFESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

PAUL RENÉ NKAMANI, UNE ÉPOPÉE ORDINAIRE

« Le migrant » est devenu un archétype médiatique réduisant des parcours tragiques et individuels à des logiques globalisantes. Suivre les étapes du périple de Paul, c’est partir à la rencontre d’une personnalité dans un cinéma-vérité dont les ressorts de fabrication ne sont jamais dissimulés. Sans emphase ni manichéisme, ce documentaire permet de rendre sa dignité à un individu et construire d’autres représentations du monde.

LE FILM :
ALS PAUL ÜBER DAS MEER KAM – TAGEBUCH EINER BEGEGNUNG
de Jakob Preuss, 2017, Allemagne

Paul est parti de son domicile au Cameroun, a traversé le Sahara jusqu’à la côte marocaine où il vit maintenant dans une forêt, en attendant le bon moment pour traverser la Méditerranée. C’est là qu’il rencontre Jakob, un cinéaste de Berlin, qui tourne le long des frontières d’Europe. Peu de temps après, Paul parvient à traverser l’Espagne sur un bateau en caoutchouc. Il survit – mais la moitié de ses compagnons meurt sur cette odyssée tragique de 50 heures. Détenu pendant deux mois dans un centre de déportation, Paul rencontre Jakob de nouveau suite à sa libération.

INVITÉE :
Yasmine Bouagga

ANIMÉ PAR :
Vartan Ohanian

 

INFOS PRATIQUES

Le site du festival

Réservez votre place

ENTRÉE LIBRE

Organisé par l’association Scènes publiques

Dans le cadre du cycle  » Et si on en parlait ? «