Pop’Sciences répond à tous ceux qui ont soif de savoirs, de rencontres, d’expériences en lien avec les sciences.

EN SAVOIR PLUS

L’enseignant qui façonne l’ingénieur de demain | Visages de la science

LL’enseignant qui façonne l’ingénieur de demain | Visages de la science

L’ingénierie n’est-elle qu’affaire de technique ? Romain Colon de Carvajal, fait partie de ces scientifiques pour qui l’ingénierie est bien sûr une affaire de technique, mais aussi d’éthique et de philosophie. Enseignant en génie mécanique à l’INSA Lyon, il est aussi spécialiste des low-techs. Selon lui, il est temps de préparer demain, et pour cela, il faut que les ingénieurs sortent du rang et partent à la reconquête de leur liberté.

  • Les low-techs comme médium pédagogique

Au sein de l’école d’ingénieur lyonnaise, Romain Colon de Carvajal met un point d’honneur à initier ses étudiants à la philosophie « low-tech ». « À partir du moment où l’on a bien compris les usages et à qui est destiné un produit technique, je dirais qu’on conçoit low-tech. (…) Le low-tech permet d’explorer une piste concrète et de mettre en lumière la chaîne de responsabilité, plus facile à appréhender lorsqu’un objet technique est plus simple », introduit l’enseignant au micro des « Cœurs audacieux ».

  • Pour une technologie juste, adaptée

« Pour moi, concevoir low-tech, c’est déjà concevoir intelligemment. Je montre qu’il est nécessaire d’avoir une bonne adéquation entre la réponse technologique et le besoin. Le point de départ est de questionner le besoin. Et ce questionnement peut aller très loin : on peut vraiment remettre en cause certains besoins, comme caractériser le côté gadget de certains produits par exemple, qui serait un travers du high-tech. »

  • Une question de responsabilité et de liberté

« La société actuelle demande à l’ingénieur de travailler sur plusieurs échelles de valeurs : l’utilité sociale, le prix, la valeur environnementale, la performance, le contenu scientifique… On ne le forme pas à jongler entre ces échelles de valeurs. Et souvent, il y a des conflits de valeurs : il existe des produits complètement inutiles socialement, mais très sympas à construire d’un point de vue technique. Et quelle liberté les ingénieurs ont d’aller d’une échelle à l’autre ? »

 

Romain_Colon_Carvajal

 

Enseignant au département génie mécanique de l’INSA Lyon, Romain Colon de Carvajal était l’invité du podcast « Les cœurs audacieux », un contenu audio proposé par l’INSA Lyon (Saison 1- Épisode 2)

 

 

 

Romain Colon de Carvajal Podcast

50 ans de la formation en urbanisme à Lyon

550 ans de la formation en urbanisme à Lyon

1973 – 2023 : l’Institut d’urbanisme de Lyon fête ses 50 ans.

L’Institut d’urbanisme de Lyon – IUL – forme des praticien.nes et des chercheur.euses dans les domaines de la production et de la gestion de la ville et de l’espace aménagé. Il s’agit d’un champ d’action complexe, qui mobilise des acteur.trices et des organisations de nature différente (publique, privée), aux logiques (finalités, modes de raisonnement, …), aux systèmes de contraintes (légales, budgétaires, sociales, …) et aux ressources (financières, procédurales, professionnelles, …) extrêmement variables afin de répondre à des enjeux urbains et territoriaux en constante évolution.

L’IUL célèbre le 16 juin ses 50 ans. Au programme de l’après-midi : un temps d’échange autour des enjeux contemporains de la formation aux métiers de la ville avec des ancien·ne·s étudiant·e·s, des professionnel·le·s, des enseignant·e·s et des élu·e·s, la présentation en exclusivité d’une performance proposée par les étudiant·e·s de l’Institut d’urbanisme de Lyon – « Lyon 1973-2023 ». À 19h, un cocktail pour célébrer cet anniversaire sera offert !

Pour en savoir plus :

IUL

A°2022 : le magazine annuel de l’Ecole urbaine de Lyon

AA°2022 : le magazine annuel de l’Ecole urbaine de Lyon

Le troisième numéro du magazine annuel de l’Ecole urbaine de Lyon explore le changement global et la crise de l’habitabilité, à l’aide de nouveaux registres d’expression (photos, cartes, dessins, enquête, extraits d’ouvrages, lectures, entretiens), en résonance avec les activités et la programmation de l’Ecole.

Auteurs :

Sénamé Koffi Agbodjinou, Philippe Billet, Bonnefrite, Jérémy Cheval, commune (Antoine Begel, Martin Rollin, Alexis Stremsdoerfer), Isabelle Daniel, François Deladerrière, Claire Delfosse, Valérie Disdier, Bérénice Gagne, Marina Garcès, Gilles Gesquière, Arthur Grimonpont, Lou Herrmann, Pablo Jensen, Bernard Kaufmann, Eric Klinenberg, Michel Lussault, Kader Mokaddem, Adrien Pinon, Alfonso Pinto, Vipulan Puvaneswaran, María Grace Salamanca González, Marc Saint-Upéry, Marta Segarra, Bertrand Stofleth, Lucie Taïeb, Patrick Thollot, Jean-Yves Toussaint, Karine Vanthuyne.

Une coédition École urbaine de Lyon et Éditions deux–cent–cinq dans la collection « À partir de l’Anthropocène ».

>> En savoir plus sur le site des Éditions deux-cent cinq :

A°2022

Appel à candidatures pour formation au néo-latin

AAppel à candidatures pour formation au néo-latin

L’école thématique CNRS NEOLATINLYON, avec le soutien du Labex COMOD, lance un appel à candidatures pour son édition 2019. Les candidatures peuvent être envoyées jusqu’au mercredi 15 mai.

L’école aura lieu du 1er au 5 juillet 2019, à l’ENS de Lyon.

Cette école propose une formation intensive en néo-latin à travers l’étude de textes relevant de différentes disciplines (littérature, philosophie, droit, théologie, sciences). On définit comme « néo-latins » les ouvrages rédigés en latin depuis la fin du Moyen-Âge et jusqu’à nos jours, mais, dans le cadre de cette école, les périodes visées seront en particulier la Renaissance et l’Âge classique. Si pour le domaine du latin « classique », on dispose au niveau de l’enseignement universitaire de cursus systématiques et, de manière générale, de la possibilité de lire les « grands auteurs » à l’aide d’éditions scientifiques et de traductions récentes, pour le « néo-latin » l’offre de formation est plus restreinte et l’accès aux sources souvent plus difficile, car, bien que les recherches dans ce domaine soient en plein essor, de nombreux écrits de la Renaissance et de l’Âge classique ne bénéficient pas encore d’éditions et traductions modernes.

Cette formation s’adresse donc à celles et ceux qui souhaitent s’initier ou améliorer leur compréhension (par la lecture, par la traduction) du latin de ces périodes. Le programme des quatre jours de formation comprend des ateliers de lecture encadrés par des leçons visant à assurer le cadre théorique indispensable à la compréhension des textes choisis, et à répondre, à partir d’exemples précis, à des questions plus générales : comment aborder un texte néo-latin, non seulement d’un point de vue philologique, mais aussi historique, conceptuel ? Quels sont les milieux culturels, intellectuels, scientifiques ou religieux de production de ces textes ? Comment se servir des notions d’histoire du livre et d’ecdotique pour mieux les comprendre ? Quel est leur rapport aux langues vernaculaires ?

Conditions d’admission

Public visé : personnel CNRS, étudiant(e)s en master, doctorant(e)s et post-doctorant(e)s, enseignant(e)s du secondaire, chercheur(e)s et enseignant(e)s-chercheur(e)s en littérature, philosophie, histoire, histoire des sciences, histoire des religions.

Pour les doctorants relevant des écoles doctorales ED 484 (3LA) et ED 487 de l’Université de Lyon, cette formation peut être prise en compte, avec l’accord du/de la directeur/directrice de thèse, dans le cadre de la « formation dans la spécialité ».

Niveau : Tous les niveaux de latin, sauf débutant, sont admis. Chaque candidat(e) précisera son niveau de latin dans son CV.

Les organisateurs transmettront aux participants les matériaux qui seront analysés dans les ateliers.

Nombre de places : le nombre des places étant limité, les candidat.e.s intéressé.e.s doivent envoyer par courrier électronique un bref CV et une lettre de motivation (en français ou en anglais) jusqu’au mercredi 15 mai 2019 aux adresses suivantes : neolatinlyon@sciencesconf.org et smaranda.marculescu@ens-lyon.fr (merci d’indiquer dans l’objet : « Neolatinlyon »).

Les dossiers seront étudiés par un comité de pilotage. L’hébergement et une partie des frais de repas des candidats retenus seront pris en charge par les organisateurs.

Comité scientifique

Raphaële Andrault (CNRS – IHRIM_UMR 5317), Martine Furno (Université Grenoble-Alpes, IHRIM-UMR 5317), Sylvie Laigneau-Fontaine (Université de Bourgogne, Dijon), Pierre-François Moreau (ENS de Lyon, Labex COMOD, IHRIM-UMR 5317) Tristan Vigliano (Université de Lyon II, IHRIM-UMR 5317) Smaranda Marculescu (ENS de Lyon, IHRIM-UMR 5317)

École de formation au néo-latin

ÉÉcole de formation au néo-latin

L’école thématique CNRS NEOLATINLYON, avec le soutien du Labex COMOD, lance un appel à candidatures pour son édition 2019. Les candidatures peuvent être envoyées jusqu’au vendredi 15 mai.

L’école aura lieu du 1er au 5 juillet 2019, à l’ENS de Lyon.

Cette école propose une formation intensive en néo-latin à travers l’étude de textes relevant de différentes disciplines (littérature, philosophie, droit, théologie, sciences). On définit comme « néo-latins » les ouvrages rédigés en latin depuis la fin du Moyen-Âge et jusqu’à nos jours, mais, dans le cadre de cette école, les périodes visées seront en particulier la Renaissance et l’Âge classique. Si pour le domaine du latin « classique », on dispose au niveau de l’enseignement universitaire de cursus systématiques et, de manière générale, de la possibilité de lire les « grands auteurs » à l’aide d’éditions scientifiques et de traductions récentes, pour le « néo-latin » l’offre de formation est plus restreinte et l’accès aux sources souvent plus difficile, car, bien que les recherches dans ce domaine soient en plein essor, de nombreux écrits de la Renaissance et de l’Âge classique ne bénéficient pas encore d’éditions et traductions modernes.

Cette formation s’adresse donc à celles et ceux qui souhaitent s’initier ou améliorer leur compréhension (par la lecture, par la traduction) du latin de ces périodes. Le programme des quatre jours de formation comprend des ateliers de lecture encadrés par des leçons visant à assurer le cadre théorique indispensable à la compréhension des textes choisis, et à répondre, à partir d’exemples précis, à des questions plus générales : comment aborder un texte néo-latin, non seulement d’un point de vue philologique, mais aussi historique, conceptuel ? Quels sont les milieux culturels, intellectuels, scientifiques ou religieux de production de ces textes ? Comment se servir des notions d’histoire du livre et d’ecdotique pour mieux les comprendre ? Quel est leur rapport aux langues vernaculaires ?

Conditions d’admission

Public visé : personnel CNRS, étudiant(e)s en master, doctorant(e)s et post-doctorant(e)s, enseignant(e)s du secondaire, chercheur(e)s et enseignant(e)s-chercheur(e)s en littérature, philosophie, histoire, histoire des sciences, histoire des religions.

Pour les doctorants relevant des écoles doctorales ED 484 (3LA) et ED 487 de l’Université de Lyon, cette formation peut être prise en compte, avec l’accord du/de la directeur/directrice de thèse, dans le cadre de la « formation dans la spécialité ».

Niveau : Tous les niveaux de latin, sauf débutant, sont admis. Chaque candidat(e) précisera son niveau de latin dans son CV.

Les organisateurs transmettront aux participants les matériaux qui seront analysés dans les ateliers.

Nombre de places : le nombre des places étant limité, les candidat.e.s intéressé.e.s doivent envoyer par courrier électronique un bref CV et une lettre de motivation (en français ou en anglais) jusqu’au mercredi 15 mai 2019 aux adresses suivantes : neolatinlyon@sciencesconf.org et smaranda.marculescu@ens-lyon.fr (merci d’indiquer dans l’objet : « Neolatinlyon »).

Les dossiers seront étudiés par un comité de pilotage. L’hébergement et une partie des frais de repas des candidats retenus seront pris en charge par les organisateurs.

Comité scientifique

Raphaële Andrault (CNRS – IHRIM_UMR 5317), Martine Furno (Université Grenoble-Alpes, IHRIM-UMR 5317), Sylvie Laigneau-Fontaine (Université de Bourgogne, Dijon), Pierre-François Moreau (ENS de Lyon, Labex COMOD, IHRIM-UMR 5317) Tristan Vigliano (Université de Lyon II, IHRIM-UMR 5317) Smaranda Marculescu (ENS de Lyon, IHRIM-UMR 5317)

Sites et chaînes TV de vulgarisation scientifique

SSites et chaînes TV de vulgarisation scientifique

La revue du CEA

©CEA

Le Commissariat à l’énergie atomique, est un acteur majeur de la recherche, au service de l’État, de l’économie et des citoyens.

Avec ces nouvelles revues, le CEA vous propose un temps de pause, de réflexion et de décryptage des sujets qui font l’actualité. Tous les trois mois, découvrez sa contribution majeure en réponse aux grands défis de notre temps : climatiques, énergétiques, géopolitiques et sanitaires, mais aussi numériques.

Les revues du CEA

________________________________________________________________________________________________________

La grande aventure des maths | Fondation Blaise Pascal

©fondation blaise PascalB

Success Story : la Grande Aventure des Maths !

La Grande Aventure des Maths est un magazine jeunesse de 15 épisodes de 5 minutes, qui propose de faire découvrir ce que les mathématiques ont de plus vivant, en racontant les aventures humaines et intellectuelles qui ont émaillé leur construction.

fondation blaise pascal

____________________________________________________________________________________________________________________________________

Voyage au pays des maths

©Arte

Le pays des maths vaut le détour, même si ses abords semblent difficiles d’accès… On y trouve des paysages épiques, des idées vertigineuses et même des choses utiles ! Visite inédite dans toutes les dimensions et les recoins de ce pays… guidée, bien sûr !

Arte

___________________________________________________________________________________________________________

C’est toujours pas sorcier

« CTPS », c’est le tout nouveau magazine de vulgarisation scientifique destiné à tous les curieux, sur Okoo et France 4.

Depuis leur cabane, nos apprentis scientifiques Max Bird, Cécile Djunga et Mathieu Duméry, se penchent sur un thème qui fascine petits et grands. Pour ce premier numéro, focus sur les super-pouvoirs des abeilles.

TÉLÉCHARGEZ L’APPLI OKOO


Enseigner les sciences de la Nature

Plateforme ACCES-ENS de Lyon

©ENS de Lyon

La plateforme ACCES est une plateforme pédagogique dont les productions de ressources en Sciences de la Nature sont destinées aux enseignants.

Proposée par l’IFE – ENS de Lyon

PLATEFORME ACCES

 


Le blob – L’extra média

Un site lancé par Universcience : une nouvelle vidéo chaque jour, de l’actu et des enquêtes sur les grands sujets scientifiques du moment.

Archéologie & Paléontologie | Astronomie & Espace | Histoire des sciences | Santé | Société | Technologie | Terre | Sciences fondamentales | Art & science

LE BLOB

 


Zeste de science | Les séries originales du CNRS

avatar ZdS CNRS

Le CNRS investit désormais pleinement YouTube avec une chaîne qui produit, deux à trois fois par mois, du contenu scientifique pour le grand public. Conçue à partir des images produites par des scientifiques, cette chaîne du CNRS propose de parler de science dans un format court, vulgarisé, mais rigoureux.

ZESTE DE SCIENCE

 

 

 


Science étonnante

Sur YouTube :

SCIENCE ÉTONNANTE

 


Sciences  | Arte

©Arte

Médecine, environnement, nouvelles technologies… Pour mieux comprendre le monde grâce aux sciences.

SCIENCES ARTE

 

 

 


Sciences & Vie TV

En partenariat avec le magazine du même nom et AB Groupe, Science&Vie TV s’appuie sur l’expertise technique du magazine. Cette chaîne accompagne et analyse les mutations de notre monde : les nouvelles technologies, l’écologie, la santé, les ressources terrestres, la recherche spatiale… 

SCIENCES & VIE TV

 


Centre National d’Études Spatiales – CNES

©CNES

Des dossiers, une photothèque, des jeux, des activités… sont proposés par le CNES pour les 8-12 ans, 12-18 ans et pour tous !

CNES JEUNES

 

 


L’esprit sorcier

Le site de la science et de la découverte qui propose des dossiers, des émissions, un blog… Média éducatif qui donne à chacun, petit ou grand, les clés pour mieux comprendre le monde, et se forger une opinion sur les grands sujets de science et de société.

L’ESPRIT SORCIER

 


ViruScience | La science en langue des signes

ViruScience est une chaîne vidéo où chacun peut découvrir la science, une science amusante et simple à comprendre.  Les vidéos, accessibles sur Viméo et Youtube, sont spécialement dédiées aux personnes sourdes et malentendantes, mais pas que ! En 3 à 15 min, grâce à la langue des signes (LSF), la science prend corps et se met à la portée de tous.

VIRUSCIENCE


Les petites découvertes | Palais de la Découverte

Tout un univers de petites découvertes à faire chez soi, à partir de 9 ans. Des rendez-vous avec les médiatrices et médiateurs du Palais de la découverte.
Vous pouvez poser vos questions, dans les commentaires, un médiateur vous répondra.

LES PETITES DÉCOUVERTES

 


Chaînes Universcience | Cité des sciences et de l’industrie

Des activités, des ressources pour découvrir, expérimenter, jouer, s’informer et comprendre.

CHAÎNES UNIVERSCIENCE     VIDÉOS

#LA SCIENCE EST LÀ !

 

Formation – démarche expérimentale et médiation scientifique

FFormation – démarche expérimentale et médiation scientifique

Forte de son savoir-faire reconnu, l’association ÉbulliScience® met à profit ses compétences en médiation scientifique, pédagogie active et expériences de terrain pour proposer des formations à la démarche d’investigation et à l’animation scientifique.

>

objectif

  • Découvrir la pédagogie active et la démarche d’investigation
  • Être en capacité d’animer une activité scientifique
  • Concevoir des cycles de séances à contenu scientifique et technique
  • Prendre plaisir à faire des sciences
  • Adapter la démarche d’investigation à d’autres domaines de l’animation

> Modalités

Nos formations sont destinées aux animateurs-trices, directeurs-trices d’accueils de loisirs ou toute personne qui souhaiterait découvrir l’animation scientifique et mettre en place des cycles de séances adaptées à son public et contexte de travail.

Nos formations ont lieu dans nos locaux à Vaulx en Velin ou au sein de l’école Olympe de Gouges dans le 8ème arrondissement de Lyon. En fonction de vos contraintes, nous pouvons également nous déplacer dans votre structure.

Pour faciliter la mise en place des activités scientifiques à l’issue de la formation, il est également possible de constituer des kits de matériel qui seront remis aux participant-e-s.

 

  • Formation d’initiation à l’animation scientifique et à la démarche d’investigation

Cette formation s’articule en deux temps et dure au total deux journées complètes (qui peuvent être réparties en plusieurs demi-journées si nécessaire) :

Découverte de la démarche d’investigation : ce temps permettra aux participant-e-s de découvrir la démarche d’investigation, la pédagogie active et les activités de découvertes scientifiques que propose EbulliScience®. Un travail de réflexion autour du rôle du-de la médiateur-trice scientifique sera également effectué et permettra de comprendre comment accompagner le public dans ses expérimentations.

Concevoir et animer une activité scientifique : cette deuxième partie permettra aux participant-e-s de préparer une animation scientifique et se mettre en situation de l’animer face aux autres participant-e-s de la formation qui joueront le rôle de public. Des retours seront faits sur les mises en situation pour les évaluer et proposer des pistes d’amélioration.

Enfin, les participant-e-s prépareront individuellement ou en groupes un scénario d’activités pour un cycle de plusieurs séances adaptées à leur public et contexte de travail.

 

  • Formations sur-mesure

La durée ainsi que le contenu de nos formations peuvent être adaptés en fonction des objectifs poursuivis.

Des formations courtes (à partir d’une demi-journée) peuvent être proposées pour permettre une découverte de l’animation scientifique.

Dans le cas d’une formation plus longue, il sera possible de faire un retour sur la pratique après la formation d’initiation pour permettre aux participant-e-s de revenir sur les activités scientifiques qu’ils-elles ont pu mettre en place face à leur public et les éventuelles difficultés rencontrées.

Pour les personnes qui auraient déjà une certaine connaissance de l’animation scientifique ou qui aurait suivi notre formation d’initiation, des formations thématisées peuvent être mises en place comme par exemple : Art et Sciences (Photographie et cinéma, Son et musique), Chimie, Architecture, Electricité et énergies, Numérique…

N’hésitez pas à nous contacter pour toute demande spécifique !

 

 

  • Sensibilisation à l’animation scientifique et à la démarche d’investigation

Des actions de sensibilisation à l’animation scientifique et à la démarche d’investigation sont également mises en place avec des habitant-e-s de quartiers Politique de la Ville.

Les outils que nous développons dans le cadre de la formation sont repris et adaptés pour ces ateliers. A travers la manipulation d’expériences et des mises en situation d’animation, les participant-e-s peuvent découvrir l’animation scientifique, développer leur esprit critique et leurs connaissances en sciences, mais aussi s’approprier des expériences scientifiques pour être capable de les diffuser autour d’eux-elles (et notamment à leurs enfants). Pour certain-e-s d’entre eux-elles, ces ateliers peuvent agir comme un levier leur permettant de retrouver une dynamique professionnelle.

 

ebulliScience

Formations à l’animation scientifique

FFormations à l’animation scientifique

Planète Sciences Auvergne-Rhône-Alpes encadre un ensemble de formations à destination des animateurs et des enseignants souhaitant mettre en place des activités scientifiques avec des jeunes autour des thématiques de l’astronomie, la robotique, l’environnement, la météo, l’espace, dans le cadre scolaire ou de loisirs.

Retrouvez le programme de formation sur le site de Planète Sciences :

Planète Sciences

 

Formation enseignants : Next-Lab

FFormation enseignants : Next-Lab

L’adoption de stratégies pédagogiques innovantes est parfois entravée par des outils numériques trop rigides ou pas nécessairement adaptés aux objectifs que l’on se fixe.

Le projet européen Go-Lab a mis en place depuis 4 ans des ressources, des outils et des exemples de démarches pédagogiques variées et extrêmement adaptables. Qu’il s’agisse de pédagogie par investigation ou de classes inversées, des centaines d’exemples libres de droits et modifiables sont à votre disposition pour construire votre projet pédagogique. Que vous souhaitiez donner vie à un projet original ou améliorer votre pratique quotidienne, vous pouvez collecter des ressources sur le web ou intégrer vos documents dans un scénario pédagogique que vous maîtrisez complètement.

Projet MACsup : l’enseignement sup au MAC de lyon

PProjet MACsup : l’enseignement sup au MAC de lyon

Deuxième week-end de restitution MACsup au MAClyon !

Les 7 et 8 avril entrez dans les débats entre science et écologie, art et politique, avec des étudiants, des enseignants-chercheurs et l’artiste Thierry Boutonnier.
Après l‘Odyssée MACsup de Félix Lachaize, le deuxième groupe qui inclut des étudiants de l’ENS et Olivier Raymond, chercheur au RDP, présentera ses recherches.

Venez tisser les fils d’une installation, parler de vos accablements et planter des pieds de maïs devant le musée !

Voir la présentation du projet ici

Samedi :
14h-16h : écriture et tissage de l’installation
16h-18h : discussion

Dimanche :
14h-16h : écriture et tissage de l’installation
16h-18h : rituel de plantation du maïs

Depuis octobre 2017, des étudiants et enseignants-chercheurs de l’université Lyon 1, de l’ENS de Lyon et de l’école Centrale se sont lancés dans l’aventure macSUP. Deux groupes, menés par les artistes Félix Lachaize et Thierry Boutonnier, ont mis en commun les savoirs, les méthodes, les modes de pensée, propres à leur domaine d’activité pour proposer aux visiteurs du Musée d’art contemporain deux week-ends de restitution et d’expérimentations aux confins de l’art et la science.

Ce projet a reçu le soutien de la Région Auvergne Rhône-Alpes