Les galaxies naines pour étudier la jeunesse de l’Univers

LLes galaxies naines pour étudier la jeunesse de l’Univers

Le modèle cosmologique standard prédit que les galaxies naissent au sein de filaments de gaz et de matière noire. Pour la première fois, ces filaments ont pu être observés directement grâce à l’instrument MUSE installé sur le Très Grand Télescope (VLT) de l’ESO de l’Observatoire Paranal au nord du Chili.

Invité de l’émission La Terre au carré sur France Inter, Roland Bacon, Professeur à l’Université Claude Bernard Lyon 1 et chercheur à l’Observatoire de Lyon, nous en dit plus sur ce nouveau dispositif qui permet de remonter toujours plus loin dans l’histoire de notre Univers.

(Ré)écouter le podcast  

Les toutes premières galaxies

LLes toutes premières galaxies

Regarder loin, c’est regarder dans le passé…

A l’aide des télescopes les plus puissants sur Terre, il nous est maintenant possible de voir la formation des premières galaxies et de leurs étoiles, témoins d’un passé plus ancien que la Terre elle-même. Pour capter leur faible lumière, les astronomes utilisent des télescopes et instruments toujours plus puissants, tels le spectrographe MUSE ou le futur télescope spatial James Webb.

L’intervenant vous présentera quelques-unes des toutes dernières découvertes sur ces galaxies, qui nous renseignent sur cette époque encore méconnue.

Intervenant : Johan Richard

Dans le cadre des conférences de la SAL, Société Astronomique de Lyon / Observatoire

En savoir plus : site de la SAL