Gouvernance des nanotechnologies

GGouvernance des nanotechnologies

Bonnes pratiques et défis d’une recherche participative sur la gouvernance des nanotechnologies

Les séminaires Recherche participative de la Boutique des Sciences

La Boutique des sciences de l’Université de Lyon lance son séminaire d’échanges de bonnes pratiques et de réflexion méthodologiques et épistémologiques sur le thème des recherches académiques coproduites avec des citoyens dite recherches participatives. Une fois par mois dans un lieu différent de la communauté de l’UdL, 1h à 1h30 de présentation et d’échange sur la recherche participative ici et ailleurs. A l’heure du déjeuner ou en fin de journée : chercheurs, étudiants, associations, venez échanger, poser vos questions ou partager vos bonnes pratiques !

 

2ème séance – Décembre – 9 décembre – 12h30/14h – Maison du Projet – La Doua

Bonnes pratiques et défis d’une recherche participative sur la gouvernance des nanotechnologies.

Anne M. Dijkstra est docteure et professeure en communication scientifique à l’Université de Twente aux Pays-Bas.

Anne M. Dijkstra est docteure et professeure en communication scientifique à l’Université de Twente aux Pays-Bas. Elle étudie les relations changeantes entre la science, la technologie et la société du point de vue de la communication. Ses recherches portent sur le rôle du p

ublic et des chercheurs dans cette relation et sont souvent liées aux nouvelles technologies. Les mots clés de ses recherches sont l’engagement du public, la communication scientifique, les relations entre la science et la société, ainsi que la recherche et l’innovation responsables. Pour ce séminaire autour des enjeux et pratiques de la recherche participative elle détaillera particulièrement les expériences tirées d’un processus de co-création mis en place dans le cadre d’un projet international sur la gouvernance des nanotechnologies. Les étapes du processus de co-création avec les résultats et les enseignements tirés des différentes étapes seront discutées.

Qui va payer la ville intelligente ?

QQui va payer la ville intelligente ?

Le 3 décembre 2018 dans le cadre du Pop’Sciences Forum, 40 étudiants, aménageurs, chercheurs, associatifs et citoyens se sont retrouvés pour un workshop créatif avec deux objectifs : dessiner un modèle de financement et de gouvernance équilibré de la ville où le numérique aurait une place de plus en plus prépondérante et rédiger un manifeste de la ville intelligente.

Le numérique et la gestion des masses de données sont de plus en plus saisis par nos villes comme des catalyseurs d’innovations et comme des outils d’optimisation des services qu’elles nous rendent. Dans le même temps, le finances publiques locales ont un modèle en crise. Comment créer des conditions de financement des innovations sans que les collectivités ne perdent la main sur les services rendus ? Quelle place laisser aux entreprises du numériques qui proposent des solutions clés en main et peu onéreuses, en échange d’un accès aux données générées par les usagers ?

DÉCOUVREZ LES RESULTATS SUR LE SITE DÉDIÉ !

Le workshop en image

Ludovic Viévard / Isabelle Baraud Serfaty / Cathy Veil / Alexandrine Lapoutte

Groupe de participants réalisant un travail de brainstorming quant à la réalisation d’une ville catastrophe

Mind mapping : Brainstorming sur la nature de la ville cauchemar. Réalisation de différents scénariis du pire puis création de lien et hiérarchisation de ces derniers.

Micros-trottoirs : Questionner les individus dans la ville pour connaitre leur définition de la ville cauchemar.

Mini-reportage photos : illustration photos de ce à quoi ressemblerait la ville catastrophe


Résultat du travail de mind mapping au sein du groupe 1

Constitution de schéma de ville intelligente à l’aide de différentes cartes
Prototypage et élaboration d’un schéma de la ville intelligente

Restitution graphique du schéma du groupe 3 « Vers une gouvernance circulaire autour de plateformes d’intermédiations »


Rédaction du manifeste : Restitution de la compréhension des nouveaux modèles économiques et de gouvernances de ville intelligente de chaque butineur auprès de Julie notre facilitatrice pour la rédaction d’un manifeste collectif.

Restitution graphique du manifeste réalisé en commun

[Pop’Sciences Forum] Qui va payer la ville intelligente ?

[[Pop’Sciences Forum] Qui va payer la ville intelligente ?

Pop'Sciences forum - qui va payer la ville intelligente

@Viktor Forgacs

Le numérique et la gestion des masses de données sont de plus en plus saisis par nos villes comme des catalyseurs d’innovations et comme des outils d’optimisation des services qu’elles nous rendent.

Dans le même temps, le finances publiques locales ont un modèle en crise. Comment créer des conditions de financement des innovations sans que les collectivités ne perdent la main sur les services rendus ? Quelle place laisser aux entreprises du numériques qui proposent des solutions clés en main et peu onéreuses, en échange d’un accès aux données générées par les usagers ?

Étudiants, aménageurs, élus, entreprises, chercheurs, associations, citoyens … Votre interdisciplinarité facilitera la réalisation collective d’un manifeste pour une gouvernance et des modèles économiques innovants et durables.

Inscrivez-vous ! (Formulaire ci-contre)

Après l’atelier, participez à la soirée « BIG DATA, BIG CITY, BIG BROTHER » du Pop’Sciences Forum « !

Avec au programme, un plateau radio autour du BIG DATA EN VILLE avec Hervé Rivano, Sonia Ben-Moktar et Marine Albarede ; suivi d’un ciné-débat intitulé « IS BIG DATA WATCHING US ? » Plus d’informations sur la page de l’événement.