Pop’Sciences répond à tous ceux qui ont soif de savoirs, de rencontres, d’expériences en lien avec les sciences.

EN SAVOIR PLUS

Le monachisme d’Eucher et sa mémoire, de Lérins à l’Église de Lyon (Ve-IXe siècle). Lieux, textes et culte

LLe monachisme d’Eucher et sa mémoire, de Lérins à l’Église de Lyon (Ve-IXe siècle). Lieux, textes et culte

Le cycle des conférences Pouilloux 2022-2023, organisé par la Maison de l’Orient et de la Méditerranée, se poursuit avec : Le monachisme d’Eucher et sa mémoire, de Lérins à l’Église de Lyon (Ve-IXe siècle). Lieux, textes et culte

À l’occasion des 80 ans de la collection des « Sources Chrétiennes », une conférence à deux voix retracera le parcours, l’œuvre et la mémoire lyonnaise d’Eucher (370-449), une figure de la littérature lérinienne et de la spiritualité monastique de l’Antiquité tardive. Issu de l’aristocratie gallo-romaine, Eucher mena une vie ascétique sur l’île de Lero (aujourd’hui Sainte-Marguerite), avec sa femme Galla et leurs deux fils, Salonius et Veranus, tout près du monastère fondé sur l’île voisine par Honorat vers 400. Membre influent du mouvement monastique lérinien, il devint évêque de Lyon vers 434-435.

Conférence présentée par : Stéphane Gioanni, laboratoire HISOMA et Laurent Ripart, professeur d’histoire du Moyen Âge à l’université Savoie Mont-Blanc, LLSETI

> Consulter le programme de notre cycle de conférence sur notre site web, rubrique « Valorisation » :

MOM

De Vive Voix #19. Rencontre avec Nathalie Quintane

DDe Vive Voix #19. Rencontre avec Nathalie Quintane

Je suis peu nombreuse, mais je suis décidée » aime à se présenter Nathalie Quintane.

À fouiller un peu dans ses presque 30 années d’écriture, on découvre pourtant une œuvre à contre-pied de cette image : foisonnante et variée, au statut résolument indécidable, et qui semble hésiter entre les genres, louvoyer entre différentes formes de discours et s’aventurer par monts et par vaux. Ce serait sans compter sur cette volonté farouche qui sous-tend tout son travail à la fois formel et politique : celle d’explorer dans et par la langue les plis du réel et de notre société.
À l’occasion de la sortie de La Cavalière qui éclaire à la lumière d’un fait divers de 1976 les problèmes de notre système éducatif déjà soulevés par Un hamster à l’école, cette rencontre sera l’occasion de s’entretenir avec l’écrivaine autour de son rapport au contemporain, à la littérature comme à l’histoire et de revenir sur une œuvre aussi radicale que déconcertante.

Rencontre animée par : Sam Rachebœuf, A.T.E.R. à l’ENS de Lyon en Littérature Française XXe-XXIe (EA 1633 – CERCC) et les étudiants de Master de l’ENS de Lyon.

Faire preuve de « sympathie historique » | Visages de la Science

FFaire preuve de « sympathie historique » | Visages de la Science

Comment les rois ont-ils pu manipuler la représentation que leurs sujets se faisaient du temps, en donnant par exemple au présent une valeur politique toute particulière ? C’est à partir du moment où Delphine Reguig, professeure de littérature française du XVIIe siècle, a dirigé l’édition numérique du Parallèle des Anciens et des Modernes de Charles Perrault, que l’idée de travailler sur cette question lui est venue.

« C’est à partir de ce moment-là que j’ai compris qu’il pourrait être utile de repenser le climat intellectuel de l’époque autour de cette donnée du temps car je crois vraiment qu’aujourd’hui encore c’est une façon de faire de la politique : instrumentaliser la façon dont les gens se représentent leur époque, définissent leur actualité, les époques précédentes, l’avenir, en termes de modernité, de progrès ou de fin… »

Nommée membre senior de l’Institut Universitaire de France depuis le 1er octobre 2021, découvrez le portrait et le parcours de cette chercheuse en littérature du XVIIe siècle.

Faire preuve de « sympathie historique »

Parlez-nous des… Échos de Pascal dans la culture russe

PParlez-nous des… Échos de Pascal dans la culture russe

Pascal est le philosophe français qui eut la plus grande audience en Russie, pour diverses raisons culturelles, politiques et intellectuelles.

L’ouvrage coordonné par Françoise Lesourd et Laurent Thirouin rassemble des contributions de nombreux scientifiques qui analysent l’influence, dès le XVIIIe siècle, de Pascal sur l’œuvre d’écrivains et de penseurs russes. L’ouvrage permet donc à la fois de découvrir la manière dont la philosophie de Pascal a été lue et retravaillée dans ces textes, mais aussi de découvrir ou d’approfondir les textes de Pascal et sa philosophie du cœur.

Autour de l’ouvrage : Lectures russes de Pascal : Hier et aujourd’hui.

Avec : Françoise LESOURD, professeure émérite, université Jean Moulin Lyon 3 et Laurent THIROUIN, professeur émérite de Littérature française du XVIIe siècle, Université Lumière Lyon 2.

Rencontre animée par : Natalia LECLERC, docteure en littérature comparée.

Plus d’informations :

Bibliothèque Diderot

 

De Berlin à Vladivostok : métissage et interculturalité dans les espaces littéraires contemporains

DDe Berlin à Vladivostok : métissage et interculturalité dans les espaces littéraires contemporains

L’Union soviétique se pensait comme un espace multiculturel, une union de peuples ayant dépassé leurs particularismes (langue, religion) au nom d’un espace interculturel commun. En Russie post-soviétique, comme dans les anciennes républiques (Daghestan, Tadjikistan), les traditions et les modes de vie qu’on aurait pu croire oubliés, sont revenus en force, se mêlant à une postmodernité venue de l’Occident, sur fond de criminalité généralisée.

Cette situation est décrite par une nouvelle génération littéraire, ayant hérité d’une double culture, traditionnelle et soviétique. Ce processus de double culture n’est pas nouveau, et on pourrait presque dire que la littérature russe est née d’un « métissage » de la culture slave (traditionnelle, populaire, orale) et des littératures européennes (français, allemande, anglaise). Pour de nombreux écrivains, l’Europe incarne encore la culture.
Mais aujourd’hui en Europe se forme un nouvel espace interculturel, celui des camps de migrants, où vivent ensemble, tant bien que mal, dans un étrange melting pot, des réfugiés de tous les pays et continents, de l’Inde au Sénégal, de l’Afghanistan à l’Estonie. Cet archipel a ses propres codes culturels, sa propre langue, ses propres valeurs.

> Programme du séminaire :

  • Métissage et interculturalité dans la littérature russe contemporaine.
  • Esthétiques du métissage : écritures contemporaines transculturelles dans l’espace germanophone.

En savoir plus :

Bibliothèque Diderot

Revivez la Fête de la science 2020 depuis chez vous !

RRevivez la Fête de la science 2020 depuis chez vous !

Avec Pop’Sciences c’est la Fête de la science toute l’année !

 

Visites virtuelles, ateliers scientifiques, jeux, expositions en ligne… Pop’Sciences vous invite à revivre la 29e édition de la Fête de la science depuis chez vous, grâce à plus de 40 activités numériques pour toute la famille proposées par les acteurs de la recherche et de la culture scientifique du département du Rhône.

Plongez dans une enquête archéologique, partez à la découverte des mammifères du grand froid, percez les mystères de la chimie de la pâte à crêpe…

La 29e édition de la Fête de la science s’est tenue du 2 au 12 octobre 2020 sous une forme réinventée. Ludique, gratuite et ouverte à tous, elle a proposé près de 200 activités variées, en virtuel et en réel dans plus de 20 communes du département.

 

©Vincent Noclin

AActivités pour tous

EXPOSITION VIRTUELLE

CONFÉRENCES

ATELIERS FILMÉS

BALADES URBAINES ET VISITES VIRTUELLES

PODCAST AUDIO

DOSSIER THÉMATIQUE

 

AActivités jeune public et public scolaire

 

©Thierry Fournier/IRIS

 

RETOUR en images SUR LA FÊTE DE LA SCIENCE 2020

 

Ateliers du Village des Sciences de l’ENS de Lyon

AAteliers du Village des Sciences de l’ENS de Lyon

Ateliers, expositions, quiz, dispositifs sonores ou visites virtuelles… cette année, l’ENS de Lyon proposait une édition tout numérique de La Fête de la science.

Revivez 14 animations grâce aux ressources et jeux numériques en libre accès ; l’occasion de découvrir la Science au sens large, depuis les sciences exactes et expérimentales jusqu’aux sciences humaines et sociales.

 

Au programme de ce Village des Sciences numérique :

  • Biologie

[Site internet] Parlons sciences | Collège – Lycée

[Exposition virtuelle] Le monde animal en images | École primaire – Collge – Lycée

[Quiz] Viral Poursuit : la course contre le cancer | Collège – Lycée

[Vidéo] Présentation de la plateforme de séquençage de l’IGFL | Lycée

[Vidéo] Les petites bêtes de l’IGFL | Collège – Lycée

  • Physique

[Exposition virtuelle] Minute papillon : l’expo | Collège – Lycée

[Article] Aperçus aléatoires sur l’universalité en physique | Lycée

  • Chimie

[Exposition virtuelle] Chimie : une alliée à la création pictural | Lycée

[Vidéo] Atelier crêpe | Collège – Lycée

  • Géographie

[Vidéo] La géographie est partout | Collège – Lycée

  • Histoire

[Quiz] Médecine et santé au XVIe siècle | Collège – Lycée

  • Archéologie

[Jeu] Enquêtes chez les archéologues de la Maison de l’Orient et de la Méditerranée | Dès 10 ans | Archéologie

  • Littérature

[Exposition virtuelle] Le ménage des champs – Du savoir agricole antique aux livres d’agriculture de la Renaissance | Collège – Lycée

  • Développement durable

[Quiz] Découvrir les objectifs de développement durable | Collège – Lycée

 

Cette programmation en ligne s’inscrit dans le cadre de la Fête de la science 2020

 

Village virtuel des sciences de l’ENS

Retrouvez les autres activités de la Fête de la science 2020 à revivre depuis chez vous

 

 

A quoi pensez-vous ?

AA quoi pensez-vous ?

Conversations à distance avec Camille De Toledo

À l’heure de la pandémie, dans le cadre de la detective room et du cycle « Enquêter, enquêter mais pour élucider quel crime ? », la résidence de l’écrivain-chercheur Camille de Toledo se reconfigure. Elle propose, à partir du 9 juin, une série de rencontres et de conversations à distance.

La « Chambre d’enquête » devient la « chambre d’échos ».

Toutes les semaines, l’écrivain dialoguera avec un.e invité.e issu.e des différents champs de recherche : art, histoire, philosophie, littérature, architecture, urbanisme, anthropologie…Avec l’Ecole urbaine de Lyon, European Lab et la Fête du livre de Bron.

  • A partir du 9 juin 2020 • Comment la langue a recouvert le monde et ses animaux ? avec Anne Simon
  • A partir du 16 juin 2020 • Comment concevoir une architecture de l’hospitalité ? avec Sébastien Thiéry
  • A partir du 23 juin 2020 • Comment les modernes ont-ils mécanisé la nature en la « désanimant » ? avec Frédérique Aït-Touati
  • A partir du 30 juin 2020 • Comment partager les perspectives humaines et non-humaines ? avec Emmanuel Alloa
  • A partir du 7 juillet 2020 • Comment nous, les modernes, nous habitons nos corps et pourquoi il en va du corps comme du monde ? avec Denis Cellier

Découvrez le programme des premières conversations sur le site de :

École urbaine de Lyon

 

Récits d’objets : En cheveux

RRécits d’objets : En cheveux

Avec Emmanuelle Pagano, auteure et David Besson, responsable des collections du musée des Confluences

Notre collection Récits d’objets propose à des écrivains de s’emparer d’un objet conservé par le musée pour en faire la matière d’un récit.
Le Café littéraire est une rencontre inédite entre un écrivain et un chargé de collections du musée pour explorer les frontières entre sciences et imaginaire. Un moment de convivialité à partager autour d’un verre.

Plus d’informations sur le site du :

Musée des Confluences

Rap, littérature et poésie … par amour ?

RRap, littérature et poésie … par amour ?

Comprendre et (re)découvrir le(s) rap(s) en combinant les regards d’artiste et de chercheurs … décrypter cette discipline artistique et découvrir les liens ou les ruptures que le rap entretient avec des procédés linguistiques, littéraires et poétiques.

 

Avec :

  • Medhi Krüger : Rappeur, poète, chanteur, slameur. D’origines allemande et algérienne, cet amoureux des mots les considèrent comme « les grains d’un bac à sable truffé de mines. » Des sonorités urbaines aux chansons à textes, il n’y a qu’un pas pour Mehdi, qui depuis 20 ans déclame ses mots sur des dizaines de scènes en France, au Liban, en Belgique, Italie, Tunisie et Algérie.
  • Corentin Roquebert : doctorant au Centre Max Weber (CNRS, ENS de Lyon, Université Lumière Lyon 2, Université Jean Monnet)
  • Anthony Pecqueux : sociologue, chargé de recherche au Laboratoire AAU (CNRS, Centrale Nantes, ENSA Grenoble, ENSA Nantes) et directeur du Centre de Recherche sur l’Espace Sonore et l’environnement urbain (CRESSON)
  • Modération : Samuel Belaud (Université de Lyon)

Vidéo enregistrée le 4 novembre 2016 au SUCRE (Lyon), dans le cadre d’une soirée organisée dans le cadre du 11ème cycle de rencontre Sciences-Société ET SI ON EN PARLAIT, par la Direction Culture, Sciences et Société de l’Université de Lyon. Partenaires : Le Sucre / Sensible. Réalisation : Abrup.