Toute l'équipe Pop'Sciences est en pause estivale du 26 juillet au 18 août. Nous vous souhaitons un bel été !

La médecine a-t-elle un sexe ?

LLa médecine a-t-elle un sexe ?

Depuis le début des années 2000, les organismes de recherche français comme l’Inserm et le CNRS ont commencé à intégrer la notion de genre pour repenser la médecine et la recherche afin de comprendre les origines des différences entre les femmes et les hommes dans la santé.

Cette approche est-elle pertinente ? Permet-elle une vision plus précise des inégalités de santé entre les deux sexes ?

Intervenants :

  • Muriel Salle, maîtresse de conférences en histoire, spécialiste des questions de genre et médecine
  • Martin Winckler, médecin, romancier et essayiste.

Animée par : Nicolas Lechopier

> Suivre la rencontre :

La médecine a-t-elle un sexe ?

Festival Science et Manga 2021 | Tout est virtuellement possible !

FFestival Science et Manga 2021 | Tout est virtuellement possible !

La bibliothèque universitaire Lyon 1 organise tous les ans un Festival Science et Manga. Le principe de ce festival est d’allier une thématique de recherche et de formation de l’université au manga dont les étudiants sont de grands lecteurs. A cette occasion, sont organisées plusieurs rendez-vous proposant exposition, conférence-débat,  ateliers…

En 2021, la 11e édition a pour thème : Tout est virtuellement possible !

>> Découvrez les vidéos sur la réalité virtuelle intégrées à l’exposition du Festival Science et Manga :

  • Mylène Pardoen, archéologue sonore, chercheure à la Maison des Sciences de l’Homme Lyon Saint-Étienne étudie et analyse les ambiances sonores du passé à partir de différentes sources et propose des modèles virtuels qui permettent de recréer les ambiances sonores comme par exemple celles des rues du quartier du Grand Châtelet à Paris au XVIIIe siècle.

Archéologie du paysage sonore : la réalité virtuelle pour vivre l’histoire

  • Florence Zara, chercheure à l’Université Lyon 1, au sein du Laboratoire d’Informatique en image et systèmes d’information, le LIRIS, travaille à la conception de simulateurs permettant l’apprentissage de gestes médicaux sans risques pour le patient. Elle explique dans cette vidéo comment la réalité virtuelle permet de reproduire le comportement des organes lors d’une ponction.

Simulateur d’apprentissage : la réalité virtuelle en médecine

  • Les recherches de Fanny Lignon, chercheure portent sur les jeux vidéo et leurs implications dans la vie réelle (celle des ados notamment). Elle s’intéresse notamment à des jeux comme Assassin’s creed . Elle travaille sur les représentations des hommes et des femmes dans les images, et en particulier dans les images de jeux vidéo. Elle explique que ce qui se joue dans les jeux vidéo est réel : quand un joueur ou une joueuse agit dans un monde virtuel, il ou elle fait vraiment quelque chose. Il construit des choses, il agit. Ce que l’on fait ou pas dans un jeu a donc des conséquences sur ce que l’on devient, sur ce que l’on pense.

Le virtuel est réel – La réalité virtuelle dans les jeux vidéo

  • La plateforme neuro-immersion dirigée par Alessandro Farné associe des outils immersifs de réalité virtuelle avec des outils classiques de neurosciences cognitives et cliniques afin d’explorer de nouvelles voies de connaissance des fonctions cérébrales.

Réalité virtuelle et neurosciences à Lyon (la RV à l’assaut de situations inédites)

Tout savoir sur le festival :

Science et Manga

 

 

La physique qui soigne

LLa physique qui soigne

Dans son ouvrage Quand la physique soigne, Cédric Ray nous fait découvrir les concepts de base de la physique en décortiquant la manière de fonctionner de grands outils de la médecine.
Par exemple, les scanners à rayons X, la chirurgie laser ou la cryothérapie.

Cédric Ray est enseignant-chercheur à l’Université Claude Bernard Lyon 1 et membre de l’institut Lumière Matière (Université Claude Bernard Lyon 1 et CNRS).

Il nous parle au micro de RCF de la « physique du quotidien », en particulier dans le domaine de la santé.

Ecouter le podcast 

Bibliographie :

Suivre la voix de l’implicite | Visages de la Science

SSuivre la voix de l’implicite | Visages de la Science

[…]  … la mémoire implicite. Ce domaine tente d’expliquer des apprentissages difficiles à cerner bien qu’expérimentés par tout le monde. « Il peut s’agir de sport, comme le vélo, de la langue maternelle… Ce champ recouvre tous les apprentissages qui ne s’appuient pas sur des règles explicites », précise Dezso Nemeth, chercheur et professeur de psychologie au Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon – CRNL.

Pour l’explorer, il combine des méthodes comportementales de la psychologie expérimentale (comme le suivi du regard) et des mesures de l’activité du cerveau (EEG ou IRM).

[…] « Il n’y a pas une mémoire, mais un ensemble de systèmes de mémoire dans le cerveau. Chacun est lié à un type de tâche ou de situation », explique Dezso Nemeth. « Au cours des 20 dernières années, on a découvert que ces différentes structures de la mémoire fonctionnent à travers des processus à la fois coopératifs et compétitifs ». Ainsi, pour assurer l’exécution d’une tâche ou d’un apprentissage, certaines régions du cerveau vont collaborer tandis que d’autres seront mises en sourdine. […]

Extraits de l’article réalisé par Agnès Vernet, pour l’Université de Lyon | Mai 2020

Lire l’article complet sur :

IDEXLYON – Université de Lyon

A quoi pensez-vous ?

AA quoi pensez-vous ?

Conversations à distance avec Camille De Toledo

À l’heure de la pandémie, dans le cadre de la detective room et du cycle « Enquêter, enquêter mais pour élucider quel crime ? », la résidence de l’écrivain-chercheur Camille de Toledo se reconfigure. Elle propose, à partir du 9 juin, une série de rencontres et de conversations à distance.

La « Chambre d’enquête » devient la « chambre d’échos ».

Toutes les semaines, l’écrivain dialoguera avec un.e invité.e issu.e des différents champs de recherche : art, histoire, philosophie, littérature, architecture, urbanisme, anthropologie…Avec l’Ecole urbaine de Lyon, European Lab et la Fête du livre de Bron.

  • A partir du 9 juin 2020 • Comment la langue a recouvert le monde et ses animaux ? avec Anne Simon
  • A partir du 16 juin 2020 • Comment concevoir une architecture de l’hospitalité ? avec Sébastien Thiéry
  • A partir du 23 juin 2020 • Comment les modernes ont-ils mécanisé la nature en la « désanimant » ? avec Frédérique Aït-Touati
  • A partir du 30 juin 2020 • Comment partager les perspectives humaines et non-humaines ? avec Emmanuel Alloa
  • A partir du 7 juillet 2020 • Comment nous, les modernes, nous habitons nos corps et pourquoi il en va du corps comme du monde ? avec Denis Cellier

Découvrez le programme des premières conversations sur le site de :

École urbaine de Lyon

 

La douleur : idées reçues et malentendus

LLa douleur : idées reçues et malentendus

En marge de l’exposition Le médecin face à la douleur à voir à la BU Santé jusqu’au 23 février, nous vous invitons à assister à la conférence de Nicolas Danziger, neurologue et auteur du livre Vivre sans la douleur ? (Odile Jacob, 2010).

Pour en savoir plus :

BU Santé Lyon 1

La médecine face à la douleur, 16e – 18e siècles

LLa médecine face à la douleur, 16e – 18e siècles

La douleur est déjà un sujet de préoccupation aux  dès le 16e siècle. Même si la médecine de cette époque est en partie impuissante à y remédier, les médecins la mentionnent souvent et cherchent toujours à la soulager.

S’arrêter sur la période des 16e-18e siècles permet de dépayser notre regard sur ce problème : ce détour par le passé contribue au renouvellement des questionnements et des pratiques actuelles.

L’exposition propose une déambulation autour de 12 panneaux, de documents d’époque et d’entretiens vidéo avec des neurologues spécialistes de la douleur.

Commissaires scientifiques : Raphaële Andrault, chercheuse au CNRS en philosophie et histoire des sciences, et Ariane Bayle, maîtresse de conférences en littérature générale et comparée à l’IHRIM

Avec le soutien de : LabEx COMOD, Université Claude Bernard Lyon 1, Université Jean Moulin Lyon 3, BU Sciences Lyon 1 et IHRIM.

Le vernissage aura lieu à la BU Santé le mardi 3 décembre à 18h

En savoir plus

 

LIBM : au cœur de la recherche sur le sport

LLIBM : au cœur de la recherche sur le sport

Au cœur de l’Institut Régional de Médecine et d’Ingénierie du Sport (IRMIS), les chercheurs du Laboratoire Interuniversitaire de Biologie de la Motricité (LIBM) analysent les mouvements de sportifs. Ils usent de capteurs de force ou de stimulateurs magnétiques crâniens pour améliorer la technique et les performances des athlètes.

Comment expliquer les exceptionnelles performances physiques de certains sportifs ? Comment mieux comprendre et prévenir la fatigue ou se prémunir des blessures ? Celles liées à des efforts extrêmes ou à des pathologies (neuromusculaires, cardiaques, liées au vieillissement …) ? Les recherches et les technologies de pointe du laboratoire permettent de créer de nouveaux produits, de soigner des patients blessés ou malades, d’améliorer les performances, mais aussi les conditions physiques ou la récupération à l’effort des athlètes de haut niveau … et des sportifs amateurs.

Les chercheurs vous éclairent ! Venez les rencontrer dans ce laboratoire d’exception et découvrir les technologies de pointe qui préparent le sportif du futur !


Gratuit et accessible dès 10 ans.

  • Sur réservation (utilisez le formulaire ci-contre).
  • Les places sont limitées à 25 personnes par sessions d’1h15 (à 15h et 17h)

  


Toutes les infos du Pop’Sciences Forum Ce qui dope le sport

Affiche pop'Science Forum sur Sports et Sciences

Rhino Croco – Et le mystère des larmes de crocodiles résolu… | #FDS2019

RRhino Croco – Et le mystère des larmes de crocodiles résolu… | #FDS2019

Une BD pour comprendre la rhinite allergique

Rhino Croco est un personnage sympathique, qui souffre de rhinite allergique. Il cherche des solutions pour l’améliorer, en vain… Un médecin, quelque peu atypique, lui explique comment fonctionnent l’intérieur de ses fosses nasales et l’effet du traitement qu’il lui propose, ce qui aidera beaucoup le crocodile.

Cette bande dessinée a été écrite par Alice Paillard, interne en médecine aux Antilles et à Lyon, spécialisée en oto-rhino-laryngologie. Passionnée de dessin, la vulgarisation scientifique s’affiche comme une évidence tout au long de ses études. A présent en exercice, elle utilise la BD comme moyen compréhension des patients. En effet,

Le manque de compréhension de la part des patients dans de nombreuses pathologies est souvent source d’inobservance et d’échec thérapeutique. Ceci est d’autant plus vrai en pédiatrique. Le cas de la rhinite allergique en est un exemple, car c’est une maladie chronique, nécessitant des traitements quotidiens, souvent pendant plusieurs années. Cet échec de prise en charge a induit une remise en question chez l’auteur, en tant que médecin, et a motivé son envie de transformer la façon d’informer les patients, en essayant d’attiser leur curiosité.

La bande dessinée a déjà fait la preuve de son efficacité dans la compréhension des pathologies et de leurs traitements, dans la la prévention des maladies, et s’est avérée une aide précieuse à la prise de décisions urgentes, car elle permettait un consentement éclairé de la part du patient.

Ce travail représente le mémoire de fin d’études d’Alice Paillard, et fait l’objet de sa thèse lors de laquelle elle s’attache à analyser son impact et l’efficacité d’une telle démarche, innovante en milieu médical.

Cet ouvrage est voué à être distribué gratuitement dans les salles d’attentes des services d’othorhinolaryngologie et d’allergologie, et il est acccessible à tous les publics.

Lire la BD :

Rhino Croco

Un crime au musée : dans la peau de la police technique et scientifique

UUn crime au musée : dans la peau de la police technique et scientifique

Affiche de l'expostion sur la police scientifique au Musée Claude BernardQu’est-ce qu’une empreinte digitale ? une trace ADN ? l’odorologie ? Entre mythe et réalité, l’exposition Un crime au musée vous fait découvrir l’univers de la police technique et scientifique.

Cette exposition vous entraîne au cœur des laboratoires de la Police scientifique et vous propose de découvrir leur rôle, loin des paillettes d’Hollywood…!

Teaser de l’exposition

MMenez l’enquête !

Mais qui a tué le Professeur Mac Finnigan ?

Glissez-vous dans la peau d’un enquêteur et aidez-vous des résultats d’analyse des laboratoires pour trouver le coupable de ce crime odieux.

Seul, entre amis, en famille, serez-vous à la hauteur ?

 

AAutour de l’expo !

  • 5 octobre | Cluedo géant

A l’occasion de la Fête de la Science, le musée vous propose de résoudre une nouvelle énigme dans un Cluedo grandeur nature.

  • 31 octobre | Conférences

Le Dr Locard, fondateur de la médecine scientifique lyonnaise.

Intervenant :  Jacques Chevallier

 

Musée Claude Bernard