Pop’Sciences répond à tous ceux qui ont soif de savoirs, de rencontres, d’expériences en lien avec les sciences.

EN SAVOIR PLUS

Lire et écrire des ouvrages académiques à l’heure de l’IA et de l’impact médiatique : enjeux et contextualisation

LLire et écrire des ouvrages académiques à l’heure de l’IA et de l’impact médiatique : enjeux et contextualisation

Le livre, objet culturel par excellence, a bénéficié dès les débuts de l’imprimerie, d’une attention particulière en France et en Allemagne. Aujourd’hui, le livre, et plus particulièrement le livre académique suscite analyses et réflexions dans les deux pays à l’aune des nouvelles questions soulevées par l’Intelligence Artificielle (IA), notamment autour de la question de la lecture et de la traduction automatique, mais aussi de la génération automatique de contenus et de la circulation et de la visibilité de ces derniers sur les plateformes du Web.

La présente conférence interdisciplinaire représente un espace inédit pour examiner et débattre avec de jeunes chercheurs de la place de l’IA dans la redéfinition du statut du livre académique. Elle permet également de prendre en compte leurs interrogations quant à la légitimité des contenus académiques à l’heure où la communication des sciences connaît un tournant sans précédents.

Organisé par : ELICO, équipe de recherche de Lyon en sciences de l’information et de la communication.

Pour en savoir plus :

ELICO

Contagion

CContagion

Stéphane est professeur d’histoire et « il sait ».
On assiste à la remise en question d’un homme qui croyait savoir et qui, dans le contexte de l’actualité des attentats et du terrorisme, et à travers trois rencontres, va voir s’ébranler ses convictions sur l’éducation, les médias, la culture, la radicalisation des jeunes…
On le suit là où il se débat pour essayer de comprendre la cacophonie ambiante. Comment y voir clair à travers toutes les images des médias, tous ces mots, toutes ces émotions ? Comment fuir ces sujets toxiques et s’extirper de ce climat de peur ? Un chemin à parcourir avec lui.

Distribution

Collectif Yggdrasil
Texte : François Bégaudeau

Mise en scène : Pierre-Hugo Proriol
Interprète : Colin Demonsais, Gwennael Mélé et Franck Regnier
Lumières et scénographie : Jonathan Argemi
Création vidéo : Le Pixel Mort

14 h : représentation scolaire, ouverte à tous les publics dans la limite des places disponibles, au tarifs habituels et sans réservation.
19 h 19 : représentation tout public. Un bord de plateau avec François Bégaudeau et la compagnie aura lieu à l’issue de la représentation.

2015-2020. « Réfléchir après Charlie »

22015-2020. « Réfléchir après Charlie »

2015 – 2020, Charlie Hebdo est une nouvelle fois au cœur de l’actualité et des combats pour la liberté d’expression. L’assassinat de Samuel Paty perpetré le 16 octobre 2020 ravive les braises du désarroi et nous invite à la réflexion profonde sur la laïcité, la liberté d’expression, la place des médias et l’éducation.

Retour sur les conférences et les ressources « Réfléchir après Charlie », nées en 2015 de l’initiative d’enseignants-chercheurs ou chercheurs en sciences humaines et sociales de Lyon, suite à l’attentat contre la rédaction de « Charlie Hebdo » le 7 janvier 2015. Suite à cette situation inouïe, il est paru plus que jamais nécessaire de prendre le temps de mener une réflexion profonde, publique, en croisant leurs analyses, s’appuyant sur les méthodes des sciences humaines et sociales : historicisation, études de terrain, approches comparées, sens critique, philologie. La nécessité d’une réflexion et d’une réaction n’a depuis fait que se confirmer : c’est bien d’un temps long de « réflexion » que nous avons besoin, en marge d’un discours médiatique soumis aux événements.

4 numéros d’un journal « Réfléchir après Charlie »


1 carnet de recherche créé par Laurent Dartigues.

apres2015.hypotheses.org

Ce carnet a pour objet de « mettre à disposition une édition adaptée des textes de conférences passées (le problème de la guerre en islam, liberté de culte et d’expression en perspective transatlantique, etc.) et à venir (radicalisation en prison, de quoi parle-t-on ?, la violence totale de Daech, etc.). » Sont également proposés « des compte-rendus d’ouvrages, des bibliographies commentées, ainsi que des points de vue critiques ».


Pour en savoir plus

 

[Regards sur…] La crise sanitaire et la reconfiguration de l’information

[[Regards sur…] La crise sanitaire et la reconfiguration de l’information

Relai de la rhétorique guerrière initiée par le gouvernement comme des controverses scientifiques, les médias ont proposé pendant l’espace du confinement un contenu informationnel entièrement tourné vers les effets et les enjeux de la gestion de l’épidémie.

Mathias Vallex, docteur en sciences de l’information et de la communication de l’Université Lumière Lyon 2 (ELICO), analyse comment la crise sanitaire a reconfiguré la diffusion et notre consommation de l’information.

 

Fake-news. L’ère de la post-vérité ?

FFake-news. L’ère de la post-vérité ?

La « post-vérité » nous oblige à parler de la « vérité ». Pour trouver des solutions à cette déferlante de mensonges, de fake-news, il s’agit tout d’abord d’interroger la notion de vérité.

Parler de « post-vérité » laisse entendre à tort qu’avant qu’on mette des mots dessus et que « fake-news » soit élu mot de l’année 2017, notre attachement à la vérité était évident. Les vérités partagées par une communauté, vis-à-vis d’une autre, ont pourtant déjà largement montré leurs limites. Par exemple, la supériorité des blancs sur les noirs, ou celle des hommes sur les femmes ont été des évidences à une époque.

L’histoire des sciences et de la vérité avancent de concert.

La science ne peut jamais dire « ceci est vrai », mais seulement « en l’état actuel des connaissances ceci n’a pas encore été réfuté. En revanche, si elle ne peut pas dire c’est vrai, la science peut tout à fait affirmer « ceci est faux ». Parce qu’au contraire du vrai, le faux peut tout à fait être démontré ! Difficile donc de parler de real news, mais plus facile d’évoquer le fake, le faux. Au sens strict, les fake news ne sont pas seulement des fausses nouvelles mais des informations volontairement falsifiées et trompeuses.

Le problème serait alors et surtout l’intention qu’ont les gens qui produisent ou relaient de l’information. 

Entre la multiplication des points de vue qui se disent vrais comment ne pas se tromper ? Qui a raison ?

Invités :

  • Évelyne Cohen (Professeure des universités en Histoire et anthropologie culturelles et en Histoire de la télévision et des médias à l’Enssib ; et chercheuse au Laboratoire de recherches historiques en Rhône-Alpes)
  • Raphaël Ruffier (Rédacteur en chef du magazine Lyon Capitale)
  • Animation : Samuel Belaud (Université de Lyon)

Bibliographie :

Extraits sonores :

  • Dis la vérité – Lomepal ft Orelsan (Jeannine – 2018)
  • Papi et mamie sont les rois de la fake news. France Inter, Tanguy Pastureau maltraite l’info – mars 2019
  • Comment fabriquer notre propre fake news ? ARTE – 28 Minutes – janvier 2019