UN AN DÉJÀ : POP'SCIENCES SOUFFLE SA PREMIÈRE BOUGIE !

Voir l'événement

Les écritures post-coloniales

LLes écritures post-coloniales

Vendredi 2 et samedi 3 février au Théâtre National Populaire.

Deux soirées pour penser le post-colonialisme, deux soirées pour faire dialoguer la littérature, l’histoire, la musique, la poésie, les arts,…Cycle conçu et organisé par la Villa Gillet avec le Théâtre National Populaire, l’Ambassade des Pays-Bas en France, le Fonds des lettres néerlandaises et Flanders Literature.

 

VVendredi 2 février

• 18h30 – Exposer le fait colonial

À partir de l’analyse de l’exposition coloniale de 1931 à Paris, comprendre les enjeux politiques et esthétiques de la muséographie contemporaine du fait colonial.

Avec Martine Gosselink, Marianne Amar et Michel Pierre.

Débat animé par Cédric Lesec / Directeur des relations extérieures et de la diffusion du Musée des Confluences.

 

• 20h30 – Contre l’oubli : se souvenir de la violence coloniale

L’histoire “post-coloniale” des guerres d’indépendance refoule souvent les violences qui les ont accompagnées et qui en découlent. Comment lutter contre cet oubli ?

Avec Abram de Swaan et Sylvie Thénault.

Débat animé par Thibaut Sardier / Journaliste et géographe (28 minutes Arte / Libé / France Culture)

 

• 22h30 – Création musicale autour d’Une Saison au Congo d’Aimé Césaire

Par Fabrice Devienne avec cinq musiciens et un slameur.  Une invitation au voyage, alliant les textes poétiques de Aimé Césaire et un univers musical aux confluences de l’Afrique, de Cuba et du jazz.

 

SSamedi 3 février

• 18h – Actualité du passé colonial : réparer un récit brisé

Romans, nouvelles, films, bandes dessinées : jamais le passé colonial n’a été aussi présent dans le domaine des œuvres de fiction. Mais qu’en est-il du côté de l’histoire telle qu’elle s’écrit ? Dialogue autour de cette nouvelle histoire des colonisations.

Avec Romain Bertrand, François-Xavier Fauvelle , Martin Bossenbroek et Paul Bijl.

Débat animé Julie Clarini / Le Monde

 

• 20h – Mettre en récit le colonialisme Entre fiction et non-fiction, comment dire le fait colonial ?

Mémoires et stratégies d’écriture, faits et imagination.

Avec Lieve Joris et Éric Vuillard.

Débat animé par Margot Dijkgraaf / Critique littéraire

 

• 22h30 – Paul Wamo présente SOL

Spectacle spoken word et musique

Avec Paul Wamo

 

 

Musiques hybrides … Harmonies migrantes

MMusiques hybrides … Harmonies migrantes

Les musiques dites ‘‘hybrides’’ se rencontrent et se métissent incessamment.

Au travers de cette application, parcourez de nombreux travaux de recherche participant à la compréhension et la découverte des musiques migrantes et de leurs interprètes qui, en croisant les rythmes et les identités harmoniques, révèlent des réalités sociales sous-jacentes et donnent à comprendre le monde qui nous entoure.

Et si on en parlait ? / 13e édition

EEt si on en parlait ? / 13e édition

CONFÉRENCES, RENCONTRES, PROJECTIONS, DÉBATS, ATELIERS, BALADES URBAINES, SPECTACLES, TABLES RONDES, …

Pour questionner les mouvements des Hommes et des cultures, la 13e édition des rencontres ‘Et si on en parlait’ veut sortir du tourment médiatique, prendre le temps de l’enquête, de l’analyse et du débat. Les recherches en histoire, anthropologie, sociologie, sciences politiques, environnement, … offrent une approche plus large, contextualisée et au-delà des controverses de ces phénomènes. Ainsi, durant un mois et demi, l’Université de Lyon convie ses chercheurs aux côtés de la société civile et des artistes pour engager le dialogue et offrir un nouveau regard sur les migrations. 

VISITEZ LE BLOG ETSIONENPARLAIT.HYPOTHESES.ORG

♦ PROGRAMMATION

 

Musiques hybrides. Harmonies migrantes (Et si on en parlait #13)

MMusiques hybrides. Harmonies migrantes (Et si on en parlait #13)

Autour d’artistes, chercheurs, experts et responsables culturels français et colombiens, nous proposons à chacun de découvrir, pratiquer, écouter et étudier ces musiques ‘‘hybrides’’ qui se rencontrent et se métissent incessamment. Le Périscope et IDARTES (direction à la culture de la ville de Bogotá), dans le cadre du projet franco-colombien “Músicas Híbridas”, s’associent à la Direction Culture, Sciences et Société de l’Université de Lyon; ensemble nous vous proposons une journée de compréhension et de découverte des musiques hybrides et de leurs interprètes qui, en croisant les rythmes et les identités harmoniques, révèlent des réalités sociales sous-jacentes et donnent à comprendre le monde qui nous entoure.

 

> 14H – 16H

  • Atelier jeune public // Les musiques en Colombie #1

Découverte, écoute et pratique autour du répertoire musical, des chants et des rythmes colombiens.

Intervenants : Margaux Delatour (chanteuse française) / Alejandra Charry (chanteuse colombienne) / Pedro Ojeda (musicien colombien) / Ricardo Gallo (musicien colombien)

 

  • Confécoute // L’histoire et la réalité sociale de la Colombie … par ses musiques.

Découvrez les productions, l’histoire des musiques colombiennes, les contextes sociaux d’émergence des courants musicaux, l’apport des migrations successives, des colonisations et des diasporas dans le métissage sonore colombien contemporain.

Intervenants : Renaud Beliah (DJ, enseignant, collectionneur de disques) / Jaime Andrés Monsalve (Directeur de la Radio Nationale Colombienne)

 

> 16H30 À 18H

  • Table ronde // Musiques du monde, migrations et mondialisation

Les pratiques musicales, leurs hybridations et leurs mutations révèlent certaines réalités sociales du monde et la Colombie en est un exemple très singulier. Autour d’ethnomusicologues, d’artistes et professionnels français et colombiens, cette rencontre offre les clés de compréhension du voyage permanent des musiques du monde, leurs transmissions et leurs dimensions militantes et identitaires.

Intervenants : Anne Damon-Guillot (Maître de conférences en ethnomusicologie, chercheuse –CIEREC / Université Jean Monnet Saint Etienne) / Juan Luis Restrepo (Coordinateur de “Bogotá ville de la culture” au sein d’IDARTES. Créateur des publications « MVSICA AMERICANA” sur le patrimoine musical Colombien dans le domaine historique, ethnique et traditionnel) / Maria Jose Salgado (Musicienne colombienne, étudiante en maîtrise de musicologie – Université nationale de Colombie)

 

> 20H30

  • Concert (Vénissieux – Bizarre !) // Redil Cuarteto (Colombie) + L’Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp XXL (Suisse)

 

Plus d’informations SUR LES 13e rencontres ET SI ON EN PARLAIT

La fille qui parle à la mer

LLa fille qui parle à la mer

Oyana a grandi de l’autre côté de la mer. Là où elle vivait, elle avait dressé un cheval. Alors, maintenant qu’elle est partie se réfugier dans un port inconnu, Oyana apprivoise la mer jusqu’au jour du grand départ. Mais où son voyage va-t-il l’emmener ?
Après une expérience marquante auprès d’enfants dans les camps de Calais et La Grande Synthe, Marine Béhar et Romain Blanchard, ont ressenti l’urgence de faire entendre ce texte.
Un conte musical d’une grande force pour cette toute première mise en scène.

De Claudine Galéa
(éditions du Rouergue)Collectif Hybris
Mise en scène : Romain Christopher Blanchard Avec : Marine Behar (jeu), Quentin Thirionet (musique)
Technique : Alexandre Bazan

Ce spectacle a bénéficié de l’aide à l’écriture « Mise en scène » de l’association Beaumarchais – SACD.

Site Théâtre Astrée – Université Lyon 1