Pop’Sciences répond à tous ceux qui ont soif de savoirs, de rencontres, d’expériences en lien avec les sciences. TOUTE L'EQUIPE POP'SCIENCES VOUS ADRESSE SES MEILLEURS VŒUX POUR 2023.

EN SAVOIR PLUS

Trainspotting | Ciné-club scientifique

TTrainspotting | Ciné-club scientifique

En partenariat avec le CNRS, l’Aquarium Ciné Café propose un cycle de rendez-vous associant projections de films et rencontres avec des scientifiques. Ce ciné-club abordera le thème des addictions, avec la projection de Trainspotting, film culte de Danny Boyle (1996).

Edimbourg, dans les années 90. Mark Renton et ses amis Spud et Sick Boy se droguent à l’héroïne. Quoique fort sensible au plaisir qu’il éprouve ainsi, Mark décide toutefois de décrocher avant qu’il ne soit trop tard. Il y parvient, non sans mal, et consacre alors son énergie retrouvée à séduire une lycéenne délurée. Il reprend cependant rapidement ses vieilles habitudes, au grand dam de Begbie, un ami alcoolique sujet à d’effrayantes crises de violence.

La projection sera suivie d’un échange avec Guillaume Sescousse, chercheur en neurosciences cognitives, spécialiste des addictions. Guillaume Sescousse est chargé de recherche Inserm au Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon.

En savoir plus

 

Réalité | Ciné-club scientifique

RRéalité | Ciné-club scientifique

En partenariat avec le CNRS, l’Aquarium Ciné Café propose un cycle de rendez-vous associant projections de films et rencontres avec des scientifiques.

affiche film Réalité

Ce Ciné-Club abordera le thème des rêves, avec la projection du film Réalité (Quentin Dupieux, 2015).

À l’issue de la projection, le public sera invité à échanger avec Perrine Ruby, chercheuse en neurosciences cognitives à l’Inserm, membre du Centre de recherche en neurosciences de Lyon, qui cherche à comprendre pourquoi et comment nous rêvons.

Après cette séance, vous ne rêverez plus jamais de la même façon…

En savoir plus

La douleur est plus forte la nuit que le jour

LLa douleur est plus forte la nuit que le jour

Une équipe de chercheurs lyonnais vient de montrer que l’intensité de la douleur est contrôlée par notre horloge interne : elle oscille sur 24 heures avec un pic entre 3 et 4 heures du matin et un creux entre 15 et 16 heures….

Un article Cortex Mag, Benoit de La Fonchais, 27 juillet 2022.

>> Lire l’article complet sur :

CORTEX MAG

 

Le Centre d’excellence Autisme et Troubles du Neuro-développement : iMIND

LLe Centre d’excellence Autisme et Troubles du Neuro-développement : iMIND

Il existe cinq centres d’excellence autisme et troubles du neuro-développement en France: iMIND, INOVAND, EXACT, CEAND et STRAS&ND. Ils ont été labellisés dans le cadre de la Stratégie Nationale pour l’autisme et les troubles du neuro-développement, portée par la Déléguée Interministérielle, Claire Compagnon, et son équipe.

Ces centres ont pour mission de favoriser un continuum entre laboratoires de recherche, services hospitaliers et médico-sociaux et personnes concernées pour mettre la science au cœur du soin et améliorer à terme la qualité de vie des usagers.

Mais d’abord, qu’est-ce que sont les troubles du neuro-développement ?

Le terme de trouble du neuro-développement fait référence au développement cérébral atypique que l’on retrouve chez une partie de la population qu’on estime entre 5 et 10%. Ces troubles sont multiples, peuvent être d’intensité variable et impactent le quotidien des personnes concernées à différents degrés.

Le principe de Neurodiversité

La neurodiversité est une approche selon laquelle on considère que tous les individus se placent sur un même continuum neurodéveloppemental selon leurs caractéristiques propres. Elle permet d’envisager les individus, non pas par le prisme du handicap comme il est trop souvent coutume de le faire, mais selon les forces et les faiblesses de chacun. Les personnes avec des troubles du neuro-développement n’ont pas que des difficultés, elles ont aussi des talents qu’il est primordial de mettre en avant.

Comment parler des troubles du neuro-développement ?

Les personnes concernées par des troubles du neuro-développement sont régulièrement stigmatisées, souvent par manque de connaissance dans ce domaine. La bonne nouvelle c’est que tout le monde peut déjà contribuer à une meilleure intégration de ces personnes dans la société en commençant par s’informer et en faisant attention à son langage.

Les actions d’iMIND

iMIND est un réseau régional d’acteurs coordonné par Dr Angela Sirigu (ISC MJ) et Pr Caroline Demily (Pôle HU-ADIS du CH le Vinatier) dans le champ des troubles du neuro-développement chez l’adolescent et l’adulte. Nous avons un site internet qui permet de suivre l’actualité scientifique et clinique de ce réseau ainsi que de belles initiatives du territoire. Nous sommes aussi présents sur les réseaux sociaux: Facebook, Twitter, Instagram, LinkedIn et YouTube.

Nous organisons :

  • des évènements scientifiques, gratuits et ouverts à tous ;
  • des webinaires tous les deux mois ;
  • des évènements pour le grand public.

Nous participons aussi aux journées de sensibilisation coordonnées par nos associations partenaires.

>> Pour retrouver toute l’actualité de iMind, vous pouvez visiter le site :

iMIND

Et consulter des articles sur Pop’Sciences / Mots clés : autisme, iMind, neuro-développemement, neurosciences, troubles.

iMIND | Pourquoi les femmes autistes sont-elles sous-diagnostiquées?

iiMIND | Pourquoi les femmes autistes sont-elles sous-diagnostiquées?

Nous vous proposons de plonger dans l’histoire de la médecine pour mieux comprendre pourquoi les femmes sont moins repérées que les hommes dans l’autisme.

Nous avons eu le plaisir de parler avec Muriel Salle, maîtresse de conférences spécialiste de l’histoire des femmes, du genre, et de la médecine à l’Université Claude Bernard Lyon 1 et Magali Pignard, cofondatrice de l’Association PAARI (Personnes Autistes pour une Autodétermination Responsable et Innovante) et du Tremplin Autisme Isère.

Lire l’article

 

Nos dernières ressources :

 

Pour consulter toute l’actualité d’iMIND

Trois notes pour un cerveau

TTrois notes pour un cerveau

Comment la musique agit-elle sur nous ? Comment accompagne-t-elle nos vies ?

Faire ou écouter de la musique nous permet de mieux grandir et évoluer. Faire ou écouter de la musique peut nous aider à surmonter les maux de l’existence. Faire ou écouter de la musique accroît la plasticité de notre cerveau… Voici quelques-uns des enseignements tirés des recherches des neuroscientifiques Emmanuel Bigand (Université de Bourgogne, Laboratoire d’étude de l’apprentissage et du développement) et Barbara Tillmann, directrice de recherche CNRS au Centre de recherche en neurosciences de Lyon, dont se sont inspirés Pauline Hercule et Pierre Germain pour créer le spectacle Trois notes pour un cerveau.

Cette création révèle la manière dont la musique, loin d’être un simple loisir, est un trait fondamental de l’existence humaine, un moyen de façonner nos perceptions et de communiquer avec les autres.

En savoir plus

Lorsque la musique fait swinguer les neurones

LLorsque la musique fait swinguer les neurones

« On dit souvent que la musique adoucit les mœurs, mais on est loin d’imaginer tous les effets qu’elle peut avoir sur le cerveau. » E. Bigand

Pour ouvrir la saison au Théâtre des Célestins, The Rolling String Quartet, animé par Emmanuel Bigand, enseignant-chercheur à l’Université de Bourgogne – Laboratoire d’étude de l’apprentissage et du développement, nous montrera le pouvoir de stimulation de la musique sur le cerveau en revisitant les grands tubes du répertoire rock et pop des années 60 à nos jours. Quand science et musique combinent leurs effets, vous verrez que le cerveau fait effectivement swinguer ses neurones…
Un opéra scientifico-rock en 3 actes, avec dans les rôles principaux : l’oreille, la musique et le cerveau.

En savoir plus

Dr L. Pennel : « Un tiers de nos patients en addictologie présentent un TDAH »

DDr L. Pennel : « Un tiers de nos patients en addictologie présentent un TDAH »

Le Docteur Lucie Pennel travaille au sein d’un Centre de Soins d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie –  CSAPA, qui est rattaché au service universitaire de Pharmaco-addictologie du CHU Grenoble Alpes.

Avec le Professeur Dematteis, chef de service, ils ont développé un service d’Addictologie qui ne compte aucun lit d’hospitalisation. C’est pourtant un centre de dernier recours où sont orientés les usagers et les patients en situation complexe. Au fil du temps, ils sont montés en expertise sur le diagnostic du trouble déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité, autrement dit TDAH, afin de mieux prendre en charge leurs patients. En effet, environ un tiers de ces patients présente soit un trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H), soit un trouble du spectre autistique (TSA), voire les deux.

>> Interview à retrouver dans son intégralité sur le site :

Centre d’excellence autisme et TND iMIND

Le Trouble Déficit de l’Attention – TDAH – à tous les âges

LLe Trouble Déficit de l’Attention – TDAH – à tous les âges

Lucile Hertzog a été diagnostiquée tardivement avec un TDAH – Trouble Déficit de l’Attention avec ou sans Hyperactivité, qui se traduit par un fonctionnement atypique du cerveau qui entraîne des difficultés quotidiennes, tout au long de la vie et dans tous les domaines. Elle est autrice du site TDAH âge adulte.

Accompagnée d’Élodie Zante, cheffe de clinique au Centre Hospitalier Le Vinatier travaillant dans le champ des troubles du neuro-développement, elles partagent lors d’un webinaire leur réflexion sur l’évolution du TDAH à différents stades de la vie et des implications sur l’identité d’une personne, le diagnostic et son suivi.

>> Accédez au replay du webinaire sur la chaîne YouTube du :

Centre d’excellence autisme et TND iMIND

Neuromythe #10 : oui, vous pouvez muscler votre cerveau !

NNeuromythe #10 : oui, vous pouvez muscler votre cerveau !

Il serait possible d’améliorer ses capacités cognitives en s’entraînant régulièrement comme on le fait pour entretenir ses capacités physiques. Cette idée séduisante a suscité un marché lucratif de programmes de « brain training ». Pourtant, les fondements scientifiques sur lesquels ils reposent sont bien fragiles…

Un article de Marine Gautier-Martins, Ingénieure assistant – Institut des Sciences Cognitives Marc Jeannerod – 11 février 2022

>> Lire l’article sur :

Cortex Mag