Une philosophie de terrain ?

UUne philosophie de terrain ?

Tandis que, depuis quelques années, les frontières entre certaines disciplines des sciences humaines et sociales (ethnologie, anthropologie, philosophie, sociologie) s’atténuent, le recours à un « terrain » dans la recherche en philosophie tend à devenir de plus en plus présent. Cette pratique relativement nouvelle charrie avec elle de nombreux questionnements, qui peuvent à la fois stimuler la recherche, mais aussi l’entraver, ou la ralentir.

Ces questionnements peuvent être rassemblés autour de trois interrogations principales qui orienteront nos échanges et discussions lors de ces journées d’études : Qu’est-ce que le terrain en philosophie ? Pourquoi mener une enquête de terrain quand on est philosophe ? Comment procéder d’un point de vue pratique comme théorique ?

L’ensemble de l’intervention est disponible sur YouTube

Journée d’études doctorales du 29 janvier 2019

Organisatrices :

Marine Bedon, Doctorante en philosophie (D2) à l’ENS de Lyon, IHRIM, ED 487.
Maud Benetreau, Masterante à l’ENS de Lyon, Master 2 « Histoire de la philosophie ».
Marion Bérard, Elève de l’ENS de Lyon, Master 2 « Culture et Santé », Université Jean Moulin Lyon 3.
Margaux Dubar, Doctorante en philosophie (D1) à l’Université Jean Moulin Lyon 3, IRPhiL, chaire « Valeurs du soin centré-patient », ED 487.

Cette journée d’études sera suivie d’une seconde le 1er avril 2019. 

L’ensemble de ces événements a lieu dans le cadre de la formation doctorale « Philosophie et Santé », organisée en collaboration avec l’ENS de Lyon, l’IHRIM – UMR 5317, l’IRPHIL, le LabEx COMOD, L’Université de Lyon, et l’Université Jean Moulin – Lyon 3.

LabEx COMOD

 

Comment définir le beau ?

CComment définir le beau ?

Lorsqu’une œuvre est dite belle, est ce que ce jugement peut faire l’objet d’un débat constructif sans tomber dans le subjectif ? De ce fait, est ce que le laid n’est pas qu’une autre forme d’apparition du beau ?

Le beau pourrait se comprendre comme valeur culturelle et un écho à sa propre personnalité. Mais alors, le beau comme le laid auraient-ils comme fonction la fascination pour attirer ou éloigner ? Ainsi, le beau serait alors que l’apparition stylisée d’un besoin relevant d’une connaissance culturelle et d’un ressenti personnel.

Intervenants : Tristan GARCIA, maître de conférences en philosophie, auteur; Cyril DEVÈS, historien des arts, chercheur et conférencier ; Carine FERNANDEZ, auteure, poète, enseignante en Lettres modernes
Animée par : Sandrine RABOSSEAU, enseignante, Faculté des Lettres & Civilisations, Université Jean Moulin Lyon 3

Cette table ronde a lieu dans le cadre de la programmation de Magnifique Printemps 2019, du 6 au 23 mars : rencontres et textes poétiques, table ronde, expositions, lectures : une déambulation dans ces mondes sensibles et une exploration des multiples facettes de la beauté.

En savoir plus :

Université Jean Moulin Lyon 3

Colloque pluridisciplinaire : Fernand Deligny

CColloque pluridisciplinaire : Fernand Deligny

Il est difficile d’identifier un seul point autour duquel se déploierait le travail de Fernand Deligny. A-t-on affaire à un éducateur qui utilise le cinéma ? À un cinéaste qui écrit sur l’image ? À un écrivain qui raconte les enfants avec lesquels il vit et travaille au quotidien ? A un penseur dont le dialogue particulier avec la philosophie interroge en retour les philosophes ? Si l’on prend chacun de ces plans isolément, chacun semble s’échapper et en appeler un autre.

Ces deux journées chercheront d’une part à restituer les différents aspects de son travail (journée 1) et, d’autre part, à questionner les rapports que la philosophie a entretenu, et entretient encore, avec la pensée de Fernand Deligny (journée 2).

 

PProgramme

Journée 1 – Mardi 19 février 

Le travail polymorphe de Fernand Deligny

Parcours et tentatives
• 8h30 Accueil et présentation : N. Touil, M. Pouteyo
• 8h45-9h30 M. Pouteyo (IREIS/ENS Lyon), Arriérés, fous, délinquants : les positions
de Deligny dans l’enfance inadaptée
• 9h30-10h15 M. Miguel (ICI Berlin), Lignes, cartes et caméras: Fernand Deligny et la
tentative cévenole de prise en charge d’enfants autistes
• 10h15-10h30 Pause
• 10h30-12h projection du film Ce gamin, là (1974) de R. Victor et F. Deligny.
• 12h-12h30 questions et débats avec la salle : N. Touil, M. Miguel, M. Pouteyo

Un travail en plusieurs dimensions
• 14h-14h45 M. Chauvière (CNRS), Place et voisinages de Fernand Deligny dans
l’imaginaire professionnel des éducateurs spécialisés
• 14h45-15h30 S. Alvarez de Toledo (Editrice à l’Arachnéen), Tracer, pister ?
• 15h30-15h45 M. Vidal Naquet (Université Paris X), Deligny et le cinéma
• 15h45-16h30 Table ronde – échanges avec la salle
• 16h30 Conclusion

Lieu : IREIS (Institut Régional et Européen d’Intervention Sociale) de la Loire – 42 rue de la Tour de Varan – 42704 Firminy | Amphithéâtre

 

Journée 2 – Mercredi 20 février

Deligny et la philosophie : un étrange objet

• 9h45-10h15 Accueil des participants

Présidente de séance : Anne-Claire Husser
• 10h30 P. Séverac (Université Paris-Créteil), Deligny et la question de l’éducation
• 11h P.F. Moreau (ENS Lyon), Ourdir
• 11h30 M. Pouteyo (ENS Lyon), Lire, écrire : de Montaigne à Wittgenstein
• 12h Questions et échanges avec la salle

Président de séance : Pierre-François Moreau
• 14h B. Ogilvie (Université Paris 8), Deligny l’inassimilable : le faire et l’agir
• 14h30 A. Janvier (Université de Liège), Rouvrir la guerre, Deligny, Althusser,
Montaigne
• 15h Questions et échanges avec la salle
15h30-15h45 Pause
• 15h45 C. Perret (Université Paris 8), Faire milieu
• 16h15 M. Miguel (ICI Berlin), Symbiose et bi-polarité : pour une pensée de
l’impureté
• 16h45-17h15 Débats et conclusion

Lieu : ENS de Lyon – 15 Parvis Descartes – 69342 Lyon 07 | Bâtiment D1 – Amphithéâtre Descartes

 

LabEx COMOD – Université de Lyon

Colloque international | Theory of logic and epistemology in Hegel’s philosophy

CColloque international | Theory of logic and epistemology in Hegel’s philosophy

PROGRAMME:

January 31, 2019 Chairman : Jean-Michel Buée

09:30 AM : INTRODUCTION LOGIC AND IDEALISM

10:00-11:15 AM
Robert Pippin: Idealism and Anti-Idealism in Modern European Thought 
11:30 AM-12:45 PM
Paolo Giuspoli: Reality in Question : Hegel’s Idealism in a Logical Sense

SPECULATIVE LOGIC AND ORDINARY LOGIC
14:30-15:45 PM
Emmanuel Renault: From Logical Forms to Logical Formalism 
16:00-17:15 PM
Olivier Tinland: Proposition and Judgment in Hegel’s Logic

February 1, 2019 Chairman : Jean-François Kervégan

KNOWLEDGE AND OBJECTIVITY
10:00-11:15 AM
Myriam Gerhard: Hegel’s Logical Quest of Objectivity 
11:30 AM-12:45 PM
David Wittmann: The Idea of Knowledge

LOGIC AND REALPHILOSOPHIE
14:30-15:45 PM
Christophe Bouton: Before the Creation of Nature and of a Finite Spirit 
16:00-17:15 PM
Paul Redding: Hegel’s Logic in Relation to Goethe’s Theory of Colours

Organisé par l’IHRIM-UMR 5317 et le LabEx COMOD

Origines du monde : métaphysique et cosmos selon Platon, Aristote et Plotin

OOrigines du monde : métaphysique et cosmos selon Platon, Aristote et Plotin

Contrairement à un préjugé tenace, la métaphysique n’a pas pour vocation de se détourner du monde, mais, tout au contraire, son projet est de préserver le monde. L’abstraction qu’elle accomplit n’est pas le symptôme d’une fuite ou d’une incapacité à endurer le réel, dans sa positivité résistante, mais un effort systématique pour faire apparaître le monde autrement, pour manifester un ordre et une intelligibilité que l’expérience immédiate obscurcit.

L’enjeu, pour la métaphysique, est de restituer le monde à lui-même, à son essence véritable : cette essence, les Grecs la désignent par le terme de  » x6crµoç « , qui fait s’entrecroiser l’idée de totalité unifiée du réel et celle d’ordre et d’harmonie. Nous tenterons d’éclairer comment, à l’aurore et au crépuscule de la métaphysique grecque, trois penseurs emblématiques, Platon, Aristote et Plotin, tentent de manifester l’ordre intelligible du monde à partir d’un principe qui lui est extérieur : les Formes, l ‘Acte pur et l ‘Un.

Conférence-débat organisée par :  Société Rhodanienne de Philosophie* – Université Jean Moulin Lyon 3,

Animée par  : Laurent Lavaud, Professeur à l’ENS de Lyon.

*La Société Rhodanienne de Philosophie est partenaire de la Faculté de philosophie de l’Université Jean Moulin Lyon 3 et de l’Institut de Recherches Philosophiques de Lyon (IRPhiL).

Université Jean Moulin Lyon 3

Le temps du temps

LLe temps du temps

Animé par Jean-Philippe Pierron (Philosophe /Université Jean Moulin Lyon 3)

« Pas plus que les anthropologues ne savent ce qu’est un Homme, les historiens ne savent ce qu’est le temps. C’est leur impensé, peut-être même leur point aveugle : ils font avec, et voilà tout. Fernand Braudel disait du temps des historiens qu’il collait à ses instruments d’analyse comme la terre à la bêche du jardinier. Les historiens doivent donc trahir le temps — telle est la sagesse de leur indiscipline. »
Patrick Boucheron

« Nous répétons souvent que le temps est cette sorte de fluide qui transporte tous les objets, qui vieillit les êtres, altère et use les choses, ronge les roches, améliore parfois les sociétés et plus sûrement les vins. Mais dire cela ne suffit guère à révéler sa véritable nature. Qu’est-ce donc, au fond, que le temps ! Comme se le représentent les physiciens, qui en ont fait une variable mathématique, abstraite et neutre ? Comme le pensent les philosophes, pas toujours d’accord entre eux ? »
Etienne Klein

Villa Gillet

 

Festival de Philosophie 2018

FFestival de Philosophie 2018

Le Festival de Philosophie, c’est quatre journées et deux soirées qui permettent de transgresser les normes philosophico-universitaires et de dépasser les frontières entre les différentes disciplines afin de promouvoir une approche interdisciplinaire des thèmes abordés.

C’est aussi l’occasion de rencontrer des étudiants issus de différentes filières, des enseignants-chercheurs, des professionnels praticiens et d’autres étudiants autour d’un projet commun : élaborer ensemble des réponses aussi complètes que possible à des problèmes ancrés dans l’actualité et notre quotidien.

Placé au cœur des échanges, le public est immergé dans un univers philosophique fait de conférences, de tables-rondes, de projections cinématographiques, de soirées et de déambulations entre des activités variées. Cette année, le Festival met l’accent sur des activités ludiques et dynamiques et sur la participation du public à celles-ci.

 

<Le programme en bref : 

Mercredi 3 octobre

Nous retrouverons Maxime Mariette dès 19h à De l’Autre CôTé Du PonT (25 cours Gambetta, Lyon 3e) pour sa conférence gesticulée Transclass Express : Histoire sociale d’un professeur qui déraille.

Réservations closes. Les personnes n’ayant pas réservé pourront accéder à l’événement mais leurs places ne seront pas garanties.

Jeudi 4 octobre

Sur le thème Identité(s), la journée se tiendra principalement à la Maison Internationale des Langues et de la Culture (MILC, 7 rue Raulin, Lyon 7e) et à la Maison des Etudiants (MDE, 90 rue de Marseille, Lyon 7e).

Cabinet philosophique. Essayez-vous à la consultation philosophique avec Oscar Brenifier.
Socrate : Une vie qui n’est pas examinée ne mérite pas d’être vécue. Dès midi dans le Hall de la MILC !

  • 9h30 : petit-déjeuner d’acceuil (hall de la MILC).
  • 10h00 : « Peut-on se passer de la notion d’identité en politique ? » conférence de Charles Girard (amphithéâtre de la MILC).
  • 12h00 : buffet (hall de la MILC).
  • 14h00 : Adopte une identité ! Activité de réflexion participative sur l’identité avec Aurore Brouet, Luc-Etienne De Boyer Des Roches Etienne Guillermaz, Wendy Hammache et Jean-Baptiste Joinet. Vous avez une question à propos du thème ? Envoyez-la nous dès maintenant en cliquant ici et une réflexion sera menée lors de l’activité ! (Amphithéâtre de la MILC).
  • 17h00 : présentation de la consultation philosophique par Oscar Brénifier.
  • 19h00 : Philociné. Projection de I am not your negro (2016) de Raoul Peck et intervention du Collectif des raciné.e.s (amphithéâtre de la MILC).

 

 

Vendredi 5 octobre

Cette fois-ci sur le thème Art et engagement(s), la journée se déroulera à la Faculté de Philosophie de l’Université Jean Moulin Lyon 3 (15 quai Claude Bernard, Lyon 7e) puis au musée des Beaux-Arts (20 place des Terreaux, Lyon 1er) !

  • 10h00 : discussion entre art et esthétique avec Mauro Carbone et Alexandre Chèvremont.
  • 16h00 : parcours de pensée dans le musée des Beaux-Arts avec Olivier Davenas. Sur inscription en cliquant ici.

 

Samedi 6 octobre

Pour commencer le week-end Imaginaire(s), c’est le plan individuel qui sera abordé à la Faculté de Philosophie de l’Université Jean Moulin Lyon 3 (15 quai Claude Bernard, Lyon 7e) et à l’annexe de la MJC de Jean Macé (Rue de la Madeleine, Lyon 7e).

  • 11h00 : conférence introductive de Jean-Jacques Wunenburger (amphithéâtre Huvelin).
  • 12h30 : buffet.
  • 14h00 : table ronde sur l’imaginaire avec Ginger Force, Sylvie Lainé, Raphaël Luis et Jean-Jacques Wunenburger (amphithéâtre Huvelin).
  • 19h30 : projection du film L’Imaginarium du Dr Parnassus (2009) de Terry Gilliam et intervention de Gweltaz Guyomarc’h et Raphaël Luis (annexe de la MJC de Jean Macé).

 

Dimanche 7 octobre

Pour conclure le Festival, c’est le plan collectif d’Imaginaire(s) qui sera au rendez-vous au bar Les Arpenteurs (13 rue Lanterne, Lyon 1er) ! Sur Inscription en cliquant ici.

  • 14h00 : intervention sur les légendes urbaines avec Walid Nazim, auteur de L’énigme des arêtes de poisson (2011).
  • 16h00 : goûter.
  • 16h30 : jeu de rôles grandeur nature en partenariat avec l’association GN afron.

Plus d’infos à suivre !

 

 

Philo’ciné : À mort l’arbitre (1984), de Jean-Pierre Mocky

PPhilo’ciné : À mort l’arbitre (1984), de Jean-Pierre Mocky

Dernière séance de l’année pour le Philociné !

Venez clôturer la saison avec nous, parce que ça va schtroumpfer pour l’arbitre !

Ce qu’on projette : « A mort l’arbitre », de Jean-Pierre Mocky (1984)

Avec qui on en parle : Raphaël Verchère, Professeur de Philosophie au lycée et chargé de cours à l’Université Lyon 1

Déroulé :
18:30 – Projection
20:00 – Intervention de Raphaël Verchère : « Le sport nous guérit-il de la violence ? »
20:20 – Discussion

Les Médiations Philosophiques

Repenser les situations morales

RRepenser les situations morales

Les situations dans lesquelles l’agent moral agit appellent-elles une seule réponse qui puisse se dire morale ? On part souvent de l’évidence, insuffisamment interrogée, qu’il y a dans chaque situation une réponse valide d’un point de vue éthique, qui serait la bonne réponse et qu’il s’agirait seulement de découvrir.

« C’est ce présupposé que je voudrais mettre à l’épreuve. Non seulement il peut se faire que nous n’ayons pas de réponse satisfaisante à apporter, le thème est bien connu,  mais il peut également se faire que nous disposions de plusieurs solutions concurrentes, discordantes et qui peuvent pourtant toutes prétendre avoir une valeur éthique. Dans ce cas-là, sommes-nous systématiquement face à un cas problématique ?

Si on prend au sérieux cette propriété des situations que je propose de mettre à jour, et qui serait donc de laisser émerger plusieurs solutions pratiques différentes, on est amené à repenser le concept de situation et à voir en lui un vague que je m’attacherai à envisager. Il ne s’agira  pas de l’éliminer mais de le mettre en évidence et de modifier la conception que nous nous faisons de l’articulation entre l’agir et le monde.

Je défendrai en effet la thèse que les situations dans lesquelles nous agissons sont fondamentalement des objets vagues, et qu’à ce titre, elles peuvent appeler des réponses différentes, et néanmoins toutes valables d’un point de vue éthique. Cette diversité des résolutions éthiques d’une même situation sera au centre de mon analyse, non pas comme conflit de devoirs, mais comme paradigme de la situation de l’agent dans le monde complexe auquel il doit répondre.

L’enjeu est ici, très généralement, de faire le lien entre l’éthique et la métaphysique, de montrer l’importance du concept d’objet vague en philosophe pratique, concept que j’emprunte à la métaphysique analytique, et d’interroger ce qui doit être l’objet de la philosophie pratique : doit-elle énoncer des normes et des valeurs ? Je montrerai à l’occasion de cette analyse qu’il est possible de ne pas la restreindre à une énonciation de solutions, toutes par essence contestables.  »

Propos de Isabelle Pariente-Butterlin, Professeure au Département de Philosophie de l’Université Aix-Marseille – Intervenante de la conférence

 

Site de la Société Rhodanienne de Philosophie

Lyon sur le divan

LLyon sur le divan

Qui sont les parents de Lyon ? Quels sont ses complexes et névroses ? Une guérison est-elle en cours ?

Le Musée d’Histoire de Lyon a confronté les regards d’historiens, de scientifiques, de témoins et d’autres artistes à une psychanalyse de terrain, drôle et pertinente…

En savoir plus : site Gadagne Musées