Pop’Sciences répond à tous ceux qui ont soif de savoirs, de rencontres, d’expériences en lien avec les sciences.

EN SAVOIR PLUS

Les expériences fondamentales de la vie

LLes expériences fondamentales de la vie

La Société Rhodanienne de Philosophie (SRP) organise chaque année un cycle de 5 conférences mensuelles, dont « Les expériences fondamentales de la vie » en avril.

Ces conférences portent sur divers grands thèmes de la philosophie (esthétique, éthique, politique, métaphysique, etc.) et couvrent parfois certains thèmes proposés aux concours d’entrée à l’Ecole Normale Supérieure-Lettres ou encore aux concours de l’Agrégation et du Capes de philosophie.

La SRP invite ainsi des personnalités reconnues du monde philosophique ou, plus largement, des intervenants venus d’autres disciplines, mais dont la spécialité intéresse le philosophe aujourd’hui.

Biomimétisme et analogisme

BBiomimétisme et analogisme

La Société Rhodanienne de Philosophie (SRP) organise chaque année un cycle de 5 conférences mensuelles, dont « Biomimétisme et analogisme » en mars.

Ces conférences portent sur divers grands thèmes de la philosophie (esthétique, éthique, politique, métaphysique, etc.) et couvrent parfois certains thèmes proposés aux concours d’entrée à l’Ecole Normale Supérieure-Lettres ou encore aux concours de l’Agrégation et du Capes de philosophie.

La SRP invite ainsi des personnalités reconnues du monde philosophique ou, plus largement, des intervenants venus d’autres disciplines, mais dont la spécialité intéresse le philosopher aujourd’hui.

>> Plus d’informations sur :

Société rhodanienne de philosophie

Une science de l’historicité ? L’histoire et les sciences sociales

UUne science de l’historicité ? L’histoire et les sciences sociales

La Société Rhodanienne de Philosophie (SRP) organise chaque année un cycle de 5 conférences mensuelles, dont « Une science de l’historicité ? L’histoire et les sciences sociales » en février.

Ces conférences portent sur divers grands thèmes de la philosophie (esthétique, éthique, politique, métaphysique, etc.) et couvrent parfois certains thèmes proposés aux concours d’entrée à l’Ecole Normale Supérieure-Lettres ou encore aux concours de l’Agrégation et du Capes de philosophie.

La SRP invite ainsi des personnalités reconnues du monde philosophique ou, plus largement, des intervenants venus d’autres disciplines, mais dont la spécialité intéresse le philosopher aujourd’hui.

>> Plus d’informations sur :

Société Rhodanienne de philosophie

Kant, le sensible et le sentiment

KKant, le sensible et le sentiment

La Société Rhodanienne de Philosophie (SRP) organise chaque année un cycle de 5 conférences mensuelles, dont « Kant, le sensible et le sentiment » en janvier.

Ces conférences portent sur divers grands thèmes de la philosophie (esthétique, éthique, politique, métaphysique, etc.) et couvrent parfois certains thèmes proposés aux concours d’entrée à l’Ecole Normale Supérieure-Lettres ou encore aux concours de l’Agrégation et du Capes de philosophie.

La SRP invite ainsi des personnalités reconnues du monde philosophique ou, plus largement, des intervenants venus d’autres disciplines, mais dont la spécialité intéresse le philosopher aujourd’hui.

>> Plus d’informations sur :

Société Rhodanienne de Philosophie

L’ultra-sociabilité du vivant humain : l’apport des sciences humaines

LL’ultra-sociabilité du vivant humain : l’apport des sciences humaines

La Société Rhodanienne de Philosophie (SRP) organise chaque année un cycle de 5 conférences mensuelles. La première conférence de ce cycle s’intitule L’ultra-sociabilité du vivant humain : l’apport des sciences humaines.

Ces conférences portent sur divers grands thèmes de la philosophie (esthétique, éthique, politique, métaphysique, etc.) et couvrent parfois certains thèmes proposés aux concours d’entrée à l’École Normale Supérieure-Lettres ou encore aux concours de l’Agrégation et du Capes de philosophie.

La SRP invite ainsi des personnalités reconnues du monde philosophique ou, plus largement, des intervenants venus d’autres disciplines, mais dont la spécialité intéresse le philosopher aujourd’hui.

>> Plus d’informations sur :

Société Rhodanienne de Philosophie

Sociologie des sciences – Hommage à Bruno Latour

SSociologie des sciences – Hommage à Bruno Latour

 Bruno Latour nous manque déjà. Il a dynamité nos certitudes sur les sciences, la modernité, l’écologie, et proposé des pistes de recherche fructueuses, qui ont nourri des milliers de chercheurs, d’horizons très divers. Il nous a aidés à imaginer des projets originaux, comme en attestent, à Lyon, l’École urbaine, la Fabrique des Questions Simples ou le Master of Science Stratégie & Design pour l’Anthropocène.

Bruno Latour était sociologue, anthropologue, théologien et philosophe des sciences. Il est connu pour ses travaux en sociologie des sciences lors desquels il a mené des enquêtes de terrain où il observe des scientifiques au travail.

L’École urbaine de Lyon souhaite lui rendre un hommage, ouvert à tous, en présentant des textes qui ont réorienté notre manière de voir le monde et de s’y engager. « Une manière de faire connaître son œuvre et d’en montrer la fécondité ».

Intervenants :

  • Michel Lussault, géographe, directeur de l’École Urbaine de Lyon – « Bruno Latour et l’habitabilité terrestre ».
  • Alexandre Monnin, philosophe, responsable du Master of Science Strategy & Design for the Anthropocene – « Les acteurs peuvent changer, localement, la métaphysique du monde » : à propos de Bruno Latour et de sa capacité à rendre la philosophie empirique« .
  • Philippe Corcuff, maître de conférences en sciences politiques à Science Po Lyon – « De la réévaluation latourienne des attachements pour des Lumières tamisées« .
  • Pablo Jensen, physicien, chargé de mission Transition écologique à l’ENS de Lyon – « Quand un sociologue révèle à un physicien ce que sont les atomes« .
  • Océane Ragoucy, architecte, curatrice, maîtresse de conférence associée ENSA Paris-Malaquais, éditrice associée AOC.
  • Chloë Vidal, géographe, adjointe à la Ville de Lyon, Délégation Démocratie locale et redevabilité, évaluation et prospective, et vie étudiante – « A l’épreuve d’une reprise permanente du cercle du politique« .

En partenariat avec  : Ville de Lyon, ENS de Lyon, Sciences Po Lyon, AOC, La Fabrique des Questions Simples.

Pour en savoir plus :

École urbaine de Lyon

Histoire et philosophie démocratiques de la démocratie

HHistoire et philosophie démocratiques de la démocratie

« En s’y mettant à plusieurs, ici et maintenant […] nous pourrions peut-être contribuer à faire de cette « pandémie », mais aussi de la santé et de l’avenir de la vie, non pas ce qui suspend, mais ce qui appelle la démocratie. » Barbara Stiegler.
Cheminons avec Barbara Stiegler, philosophe et professeure à l’Université Bordeaux-Montaigne et Christophe Pébarthe, maître de conférences en histoire grecque à l’Université Bordeaux-Montaigne, pour une participation à l’effort de réveil ! Placés dans des situations différentes, prise de parole à la tribune, dialogue dans une table ronde, discussion dans leur espace privé, la philosophe et l’historien explorent les territoires de la parole démocratie… sur la démocratie.

Enrayer la fabrique du consentement qui refuse toute rationalité à l’individu et au collectif. Faire apercevoir les mécaniques de déformation du langage qui sapent les conditions de possibilités de la démocratie.
Rendre explicite l’ensemble des logiques d’appauvrissement des services publics en faveur d’intérêts financiers. Produire une perturbation des réflexes, un desserrement du jeu de langage. Détricoter les discours qui nous gouvernent.

Intervenants : Barbara Stiegler et Christophe Pébarthe

Pour en savoir plus :

Unipop Lyon

Spiritualités critiques et breaching experiment | Ruptures créatrices

SSpiritualités critiques et breaching experiment | Ruptures créatrices

A la rentrée 2022, le Collège des hautes études Lyon sciences (CHEL[s]) vous propose de suivre dans le cadre de son cours commun, une série de 12 conférences originales sur la thématique « Ruptures créatrices » qui sera traitée de manière pluridisciplinaire par les enseignants-chercheurs des 6 écoles du CHEL[s].

L’intitulé de « Ruptures créatrices » interpelle immédiatement par son aspect antithétique. D’un côté, la rupture peut évoquer la destruction, la désunion et l’interruption brusque d’une situation d’harmonie antérieure. De l’autre, la création a trait à l’invention, à la nouveauté, à la fécondité. Cette formule oxymorique entraine donc à envisager la dimension productive des ruptures : comment un processus de fracture, a priori destructeur, peut-il engendrer de la nouveauté ?

Chaque conférence dure 1h30 et laisse la place à un temps d’échange entre l’intervenant et le public. Par un choix de thématiques variées et faisant écho à des enjeux de société, le cours commun est pensé pour un large public.

 

  • Conférence du 06 octobre : Spiritualités critiques et breaching experiment

 

Deux focus seront abordés : Comment penser les imaginaires capables d’inciter à une rupture politique ? Dans un cadre de réflexion sur la recherche de sens et à l’aide d’exemples, nous verrons en quoi ils peuvent être interprétés comme des spiritualités critiques.

Intérêts et finalités des « breaching experiments » ou « expériences de déstabilisation » : À partir d’exemples passés et actuels, nous problématiserons les changements que suscite une rupture interactionnelle chez les individus ou dans un groupe social donné.

 

Intervenants :

Isabel Colón De Carvajal, Maître de conférences en sciences du langage à l’ENS de Lyon, Directrice adjointe du Laboratoire ICAR

Jean-Philippe Arias Zapata, Doctorant en philosophie/épistémologie à l’ENS de Lyon, Laboratoire ICAR

photos de Isabel Colon de Carvajal et Jean-Philippe Arias Zapata et présentation de la conférence

Plus d’informations ici :

Collège des hautes études Lyon sciences

Gaston B.

GGaston B.

Un voyage au gré des quatre éléments : le feu, la terre, l’eau, l’air, à travers les pensées emplies de douceur et de poésie du philosophe et poète Gaston Bachelard. Penchés sur son œuvre, la compagnie Françoise Maimone tente de transmettre quelques-unes de ses pages essentielles.

Distribution

Compagnie Françoise Maimone
Mise en scène : Françoise Maimone

Interprète : Jean-Marc Bailleux
Compositeur et pianiste : Gérard Maimone
Vidéo : Jean-Pierre Portier
Régie son et lumière : Amaël Kasparian et Stéphane Pauze
Costumes : Anne Dumont

La copossession du monde

LLa copossession du monde

Ce que l’on peut appeler l’ « idéologie propriétaire » peut être réduit à cinq affirmations fondamentales : 1- le droit de propriété est un droit naturel, 2- le droit de propriété s’acquiert par le travail, 3- le droit de propriété sanctionne le mérite individuel, 4- le droit de propriété est le droit de disposer de la façon la plus absolue ce qui nous appartient, et 5- nul n’a le droit d’interférer sur la propriété d’autrui pas même l’État.

On peut retrouver la justification de ces thèses au chapitre 5 du Second traité du gouvernement de John Locke (1690) qui, à ce titre, peut être considéré comme un des pères de l’idéologie propriétaire.

Or, il est possible de critiquer chacune de ces thèses pour défendre, au contraire, le bienfondé d’une copossession fondamentale du monde. Celle-ci s’analyse de la façon suivante : 1 – Le propriétaire ne doit plus être conçu comme despote absolu sur son domaine mais doit être vu comme membre de communautés et d’écosystèmes dans lesquels il se pense comme inclus. 2 – Les droits et privilèges dont il est titulaire sur les choses ne sont pas des droits absolus et exclusifs mais des droits partiels et relatifs. 3 – Les droits de propriété ne sont pas tant des droits de se séparer que des droits qui nous mettent en relation avec les autres. 4 – Les choses sur lesquelles portent ces droits sont conçues non comme une matière inerte sur laquelle s’exercerait la maîtrise de l’individu, mais ce sont des lieux dont les parties interagissent et dans lesquels nos existences sont hébergées.

Intervenant : Pierre Crétois, maître de conférences – Université Bordeaux – Montaigne

Dans le cadre du cycle de conférences de la Société rhodanienne de philosophie.

Pour en savoir plus :

Université Jean Moulin Lyon 3