Juillet 1969- Juillet 2019 : l'Homme marchait sur la Lune il y 50 ans !

Les Mercredis de l’Anthropocène

LLes Mercredis de l’Anthropocène

Chaque semaine, dès avril 2019, jusqu’au 10 juillet, initiés par l’École Urbaine de Lyon, les Mercredis de l’Anthropocène invitent à mieux comprendre le monde urbain anthropocène. Chercheurs et experts de tous horizons, à partir de sujets précis, croisent leurs paroles, pointent des problématiques et tout autant mettent au jour des solutions.

PProgramme

12 JUIN – LA VILLE CULTIVÉE
CLAIRE DELFOSSE, géographe, professeure à l’Université Lumière Lyon 2, directrice du Laboratoire d’Etudes Rurales.
AUGUSTIN ROSENSTIEHL, architecte, cofondateur de l’agence SOA, et commissaire de l’exposition Capital agricole, manifeste pour un nouvel urbanisme agricole (Pavillon de l’Arsenal > fin janvier 2019)

19 JUIN – ANTHROPOCÈNE ET OUTILS NUMÉRIQUES
JULIA BONACCORSI, professeure à l’Université Lyon 2, directrice adjointe du Laboratoire ELICO, et membre du LabEx Intelligence des Mondes urbains. Ses recherches portent sur les enjeux politiques et culturels des transformations de la culture écrite et la médiatisation numérique.
NICOLAS NOVA, co-fondateur du Near Future Laboratory, agence de recherche et de prospective, et des Lift Conference, une série de conférences sur les technologies et l’innovation ; et professeur associé à la Haute École d’art et de design (Genève), où il aborde l’ethnographie, l’histoire des cultures numériques et la recherche en design.

26 JUIN – LA VILLE COLLABORATIVE
ROELOF VERHAGE, maître de conférence en urbanisme à l’Université Lumière Lyon 2, membre du Laboratoire TRIANGLE, ses recherches portent en particulier sur l’articulation entre acteurs publics et privés dans le développement et la régénération urbains.
NICOLAS DÉTRIE, spécialiste de l’économie urbaine, il a dirigé l’association Les Ateliers de Cergy, un réseau de réflexion sur la ville, avant de co-fonder Yes We Camp, collectif à l’origine des Grand Voisins. Il lance cet été 2019, en partenariat avec le collectif d’entrepreneurs Ancoats et l’agence Codesign-it!, à l’université Paris-Est-Marne-la-Vallée, un diplôme sur les « espaces communs » de la ville.

3 JUILLET – QUE NOUS DIT LE CIRQUE DE L’ANTHROPOCÈNE ?
JULIE SERMON, professeure en Histoire et Esthétique du théâtre contemporain l’Université Lumière Lyon 2, membre du Laboratoire Passages XX-XXI.
SYLVAIN JULIEN, artiste de cirque, accueilli en résidence aux Subsistances pour son prochain spectacle mOndes du 17 au 20 avril 2019. mOndes est la poursuite de l’obsession d’un jongleur de s’emparer d’un objet, le cerceau, comme une réponse absolue à la question : Comment être au monde ?

10 JUILLET – LA VILLE SOCIALE ET SOLIDAIRE
CHRISTOPHE TROMBERT, ancien assistant de service social, maître de conférences en sociologie à l’Université Lumière Lyon 2, membre du Centre Max Weber. Ses recherches portent en particulier sur les politiques sociales et les dispositifs d’insertion par les intervenants sociaux.
GUILLAUME POIGNON, centralien, actuel directeur de l’Atelier Emmaüs, maison d’édition d’un nouveau genre : l’artisanat et le réemploi comme leviers d’insertion professionnelle.

 

Les Mercredis de l’Anthropocène

Pop’Sciences Mag #4 | Le meilleur est-il à venir ?

PPop’Sciences Mag #4 | Le meilleur est-il à venir ?

Pop’Sciences Mag propose des contenus originaux et vulgarisés sur ce que la recherche scientifique peut apporter comme clés de compréhension à des enjeux de société prégnants. En variant les formats (vidéos, textes et photos) et les dimensions (enquêtes, interviews, actus, reportages, …), ce Mag satisfait de nombreux niveaux de lecture et d’engagement avec les savoirs scientifiques. Il adopte un ton non-technique, mais « sérieusement vulgarisé », où la signature esthétique est fondamentale pour parvenir à faire plonger le lecteur aux cœur de la recherche scientifique.

Pop’Sciences Mag #4

Le meilleur est-il à venir ?

C’était mieux avant ! Le refrain du mythe de l’Âge d’or revient régulièrement lorsque, face aux grands défis sociétaux du présent, nous en revenons au passé et réglons nos comptes sur son dos.

Les échos d’un certain déclinisme ambiant retentissent alors : avant nous étions une Nation puissante ! Lorsqu’il s’agissait de poser un pied sur la Lune, avant on y arrivait ! Avant nous n’étions pas perdus dans des univers numérisés ! Révélée en juillet 2016, une étude de la Direction de la Recherche, des Études, de l’Évaluation et des Statistiques précise que 46 % des français  interrogés considèrent leur situation globalement moins bonne que celle de leurs parents. Cette vision d’une société en déclin économique et culturel se cristallise dans certains discours politiques ou médiatiques.

C’est avec verve et générosité que le philosophe des sciences, Michel Serres, s’est plongé dans la problématique du C’était mieux avant ! Dans son ouvrage  éponyme, il tord le cou aux relents passéistes des « grands papas ronchons (qui) créent une atmosphère de mélancolie sur les temps d’aujourd’hui. » Ça tombe bien, avant, Michel Serres y était ! Du haut de ses 87 ans, il rappelle qu’au début du XXe siècle « les pauvres mouraient sans soin, qu’avant sans contrainte, les usines répandaient leurs déchets dans l’atmosphère ou la mer » et que l’hygiène était déplorable. Qu’avant signifie aussi tuberculose, famines… Hiroshima.

Pop’Sciences Mag se prête au jeu de savoir comment les sciences appréhendent le monde qui vient.

Pour ce nouveau numéro, Pop’Sciences ne donne ni dans la mélancolie, ni dans l’euphorie insouciante du progrès scientifique absolu. Nous proposons un regard sur les avancées techniques, socio-économiques et sanitaires qui forgent le monde contemporain et préparent celui qui vient. Nous donnons à voir comment nos chercheurs contribuent à produire de nouvelles connaissances pour répondre aux défis climatiques ou encore démographiques du XXIe siècle. Ces enjeux qui nous imposent de repenser nos modes de production, de consommation et d’innovation.

Au plus près de la recherche scientifique, vous évaluerez l’intérêt et la portée des progrès en médecine d’augmentation. Vous analyserez également les courants sociologiques et économiques qui repensent la place du travail dans nos vies futures. Notre rédaction s’est aussi intéressée aux chercheurs qui tentent de définir un modèle agricole durable, répondant au défi de devoir nourrir 10 milliards de bouches d’ici 2100. Vous identifierez les conséquences à venir du changement climatique en cours, et enfin vous vous interrogerez : a-t-on raison de vouloir aller sur Mars ?

Ce magazine vous invite à prendre position ! Était-ce mieux vraiment avant, ou le meilleur est-il à venir ?

Commencer la lecture

 

Pop’Sciences Mag #4 | Le meilleur est-il à venir ?

PPop’Sciences Mag #4 | Le meilleur est-il à venir ?

C’était mieux avant ! Le refrain du mythe de l’Âge d’or revient régulièrement lorsque, face aux grands défis sociétaux du présent, nous en revenons au passé et réglons nos comptes sur son dos.


Les échos d’un certain déclinisme ambiant retentissent alors : avant nous étions une Nation puissante ! Lorsqu’il s’agissait de poser un pied sur la Lune, avant on y arrivait ! Avant nous n’étions pas perdus dans des univers numérisés ! Révélée en juillet 2016, une étude de la Direction de la Recherche, des Études, de l’Évaluation et des Statistiques précise que 46 % des français  interrogés considèrent leur situation globalement moins bonne que celle de leurs parents. Cette vision d’une société en déclin économique et culturel se cristallise dans certains discours politiques ou médiatiques.

C’est avec verve et générosité que le philosophe des sciences, Michel Serres, s’est plongé dans la problématique du C’était mieux avant ! Dans son ouvrage  éponyme, il tord le cou aux relents passéistes des « grands papas ronchons (qui) créent une atmosphère de mélancolie sur les temps d’aujourd’hui. » Ça tombe bien, avant, Michel Serres y était ! Du haut de ses 87 ans, il rappelle qu’au début du XXe siècle « les pauvres mouraient sans soin, qu’avant sans contrainte, les usines répandaient leurs déchets dans l’atmosphère ou la mer » et que l’hygiène était déplorable. Qu’avant signifie aussi tuberculose, famines… Hiroshima.

Pop’Sciences Mag se prête au jeu de savoir comment les sciences appréhendent le monde qui vient.

Pour ce nouveau numéro, Pop’Sciences ne donne ni dans la mélancolie, ni dans l’euphorie insouciante du progrès scientifique absolu. Nous proposons un regard sur les avancées techniques, socio-économiques et sanitaires qui forgent le monde contemporain et préparent celui qui vient. Nous donnons à voir comment nos chercheurs contribuent à produire de nouvelles connaissances pour répondre aux défis climatiques ou encore démographiques du XXIe siècle. Ces enjeux qui nous imposent de repenser nos modes de production, de consommation et d’innovation.

Au plus près de la recherche scientifique, vous évaluerez l’intérêt et la portée des progrès en médecine d’augmentation. Vous analyserez également les courants sociologiques et économiques qui repensent la place du travail dans nos vies futures. Notre rédaction s’est aussi intéressée aux chercheurs qui tentent de définir un modèle agricole durable, répondant au défi de devoir nourrir 10 milliards de bouches d’ici 2100. Vous identifierez les conséquences à venir du changement climatique en cours, et enfin vous vous interrogerez : a-t-on raison de vouloir aller sur Mars ?

Ce magazine vous invite à prendre position ! Était-ce mieux vraiment avant, ou le meilleur est-il à venir ?

Commencer la lecture

 

Pourquoi la vaccination fait-elle peur ? | Les débats du Campus

PPourquoi la vaccination fait-elle peur ? | Les débats du Campus

Conf débat sur la vaccination

Les Débats du campus proposent une conférence-débat sur l’inquiétude que suscite la vaccination auprès du grand public.

Pourquoi, alors que la vaccination a révolutionné la lutte contre les maladies infectieuses au XXe siècle, et qu’elle est une des plus grandes avancées scientifiques de tous les temps, se heurte-elle de nos jours à de vives critiques et pourquoi fait-elle peur à une partie de l’opinion ?

Intervenants :

  • Baptiste Baylac-Paouly, docteur en histoire des sciences, attaché d’enseignement et de recherche à l’Université Claude Bernard Lyon 1
  • Pascal Besse, pédiatre
  • Michèle Ottmann, virologue, enseignante-chercheure à l’Université Claude Bernard Lyon 1

BU Lyon 1

Visite d’une ferme maraîchère bio à Rontalon

VVisite d’une ferme maraîchère bio à Rontalon

🌼 En mai, cultivons notre jardin qu’il soit urbain ou de campagne ! 🐞

Avec Générations Futures Lyon, Visitez le GAEC Morilleau, ferme maraichère à « Le Pinay », 69510 RONTALON, Ouest lyonnais. Le GAEC emploie 3 personnes, Joseph Morilleau est un spécialiste de la lutte intégrée (action des insectes auxiliaires contre les parasites). 🦗🐛🦋

🌱 Un covoiturage est organisé : rendez-vous à 9 h 30 sur le parking du Centre commercial Saint Genis (2, avenue Général de Gaulle) à Saint Genis Laval, accessible en transport en commun.

🌱 Inscriptions (25 places)
https://www.helloasso.com/associations/maison-de-l-environnement/evenements/visite-d-une-ferme-maraichere-bio-a-rontalon

Journée du sommeil

JJournée du sommeil

Évolution de nos rythmes de vie, hyperconnexion, sédentarité, actualités sur l’heure du début des cours à l’école… à l’occasion de la 19ème Journée du Sommeil®, les spécialistes du sommeil sensibilisent le public sur le lien entre nos modes de vie actuels et la qualité de notre sommeil, partout en France.

À Lyon, le Centre de recherche en neurosciences de Lyon propose une série de mini-conférences, données par des chercheurs et des médecins spécialistes du sommeil et des rythmes biologiques.

Au programme :

  • Qu’est-ce que le sommeil et comment est-il il exploré au laboratoire ? Par Laure Peter-Derex
  • La douleur est rythmée par le sommeil et l’horloge biologique. Par Inès Daguet
  • Sommeil et lumière : tout est question de rythme ! Par Claude Gronfier
  • Éducation au sommeil à l’école. Par Stéphanie Mazza
  • Le sommeil des seniors: bien dormir, bien vieillir ! Par Alain Nicolas
  • Le sommeil des insectes est-il comme le nôtre ? Par Laurent Seugnet
  • Le sommeil chez l’enfant: quand faut-il consulter ? Par Patricia Franco
  • Les lézards dorment-ils comme les mammifères ? Par Paul-Antoine Libourel

 

Tout le programme sur le site :

Journée du sommeil

Téléphonie mobile et cancer

TTéléphonie mobile et cancer

Nous en avons tous un… Il fait partie intégrante de notre quotidien. Et nous nous sommes tous posé cette question : quel impact notre portable a-t-il sur notre santé ?

©Tim Parkinson – Wikimedia Commons

Cette conférence « Au carrefour de la santé et de l’environnement » organisée par la MSH Lyon St-Etienne, dans le cadre de ses axes scientifiques Santé et société et Environnement urbain se propose d’apporter des éléments de réponse.

 

Intervenante : Isabelle Deltour, épidémiologiste et statisticienne au Centre International de Recherche sur le Cancer (IARC, OMS).

 

 

 

 

La folle histoire des amphétamines

LLa folle histoire des amphétamines

Arme secrète des armées, dopant pour artistes et sportifs, drogue mortelle des rues, coupe-faim à haut risque et, plus récemment, médicament utile en pédiatrie et en neurologie : en un siècle, les amphétamines ont donné lieu à de nombreux usages et mésusages. Professeur de pharmacologie et chercheur en neurosciences, Luc Zimmer nous raconte l’histoire mouvementée de cette étonnante molécule. A lire en entier sur CORTEX Mag

AVC : les réponses à vos questions

AAVC : les réponses à vos questions

La Fondation Neurodis organise sa 11e conférence-débat sur le thème des AVC, accidents vasculaires cérébraux.

Prévention, symptômes, prise en charge, traitements, récupération et réhabilitation seront les sujets abordés au cours de cette conférence visant à informer le public le plus large possible pour diagnostiquer plus tôt et ainsi mieux soigner.

Cette conférence, sous forme de table ronde, réunira un panel des médecins et  chercheurs du Centre hospitalier de Vienne, experts de la prise en charge de l’AVC :

  • Dr Christine Mestre, chef de service cardiologie, rythmologie, angiologie
  • Dr Carlos El Khoury, chef de Pôle médecine et urgences, Réseaux RESCUe & RESUVal
  • Dr Anne Evelyne Vallet, praticien hospitalier, Neurologue

 

Fondation Neurodis

 

Ateliers BARCamp

AAteliers BARCamp

La Bibliothèque Universitaire vous invite à écouter 3 doctorants vous présenter en toute simplicité leurs travaux de recherche.

 

  • Laurent Durous a effectué un double cursus Pharmacien-Ingénieur

Doctorant à l’Institut de Chimie et Biochimie Moléculaires et Supramoléculaires (ICBMS) et au Centre International de Recherche en Infectiologie (CIRI), il travaille sur le développement de techniques analytiques pour la quantification de virus et vaccin influenza.

  • Clothilde Raynard est doctorante au Centre de Recherche en Cancérologie de Lyon

Elle étudie le rôle de la sénescence cellulaire sur des cellules cancéreuses et leur différenciation neuroendocrinienne

  • Dorian Ziegler en 3e année de thèse au Centre de Recherche en Cancérologie de Lyon

Il s’intéresse à l’impact d’une voie métabolique (la voie mévalonate) sur la régulation du vieillissement cellulaire.

 

A cette occasion les bibliothécaires vous proposent une bibliographie

 

BU Sciences Lyon 1