Forum Santé Innovation 2020

FForum Santé Innovation 2020

Avec près 10 000 chercheurs et 40 000 emplois industriels, la région Auvergne-Rhône-Alpes fait partie des dix plus grands marchés des biotechnologies et de la santé en Europe.

Formation universitaire d’excellence (35 établissements d’enseignement supérieur), instituts de recherche de renommée internationale, tissu hospitalier intégrant toutes les disciplines, grandes entreprises pharmaceutiques (Sanofi, Roche, Merck, Genzyme, Boehringer Ingelheim…), mais aussi place forte du secteur des Biotechs et des Medtechs…

Extrêmement concurrentiel et complexe, ce secteur est aujourd’hui en pleine mutation avec l’arrivée de nouvelles technologies (e-santé, IA, dispositifs médicaux, impression 3D de tissus organiques), mais aussi de révolutions sociétales profondes. Celles-ci questionnent notre système de santé et les modes d’organisation de nos établissements de soin. Dans ce contexte, l’écosystème régional est contraint de se remettre en cause s’il veut garder captifs les principaux centres de décisions et rester leader en Europe. Cette remise en cause pourra passer par une politique ambitieuse en matière d’innovation et d’attractivité.

En savoir plus :

Forum santé innovation

Lyon, épicentre de la recherche en infectiologie

LLyon, épicentre de la recherche en infectiologie

Comment expliquer l’excellence lyonnaise en infectiologie ? Quels sont les acteurs-clé du secteur ? Quel est le diagnostic actuel sur les maladies infectieuses ?

Intervenants :

  • Florence Ader, médecin Infectiologue, service des maladies Infectieuses de l’Hôpital de la Croix-Rousse, HCL, responsable de l’essai clinique Discovery
  • Bruno Lina, médecin virologue, HCL Croix-Rousse, membre du conseil scientifique Covid-19
  • Sylvain Baize, directeur du Centre National de Référence des fièvres hémorragiques et directeur de l’Unité de Biologie des Infections Virales Emergentes de l’Institut Pasteur.

Rencontre animée par : Samuel Belaud, rédacteur en chef Pop’Sciences Mag.

Diffusion simultanée sur la page facebook du musée.

En partenariat avec Pop’Sciences – Université de Lyon. Proposée dans le cadre de la Fête de la Science 2020

MUSEE DES CONFLUENCES

Suivre la voix de l’implicite | Visages de la Science

SSuivre la voix de l’implicite | Visages de la Science

[…]  … la mémoire implicite. Ce domaine tente d’expliquer des apprentissages difficiles à cerner bien qu’expérimentés par tout le monde. « Il peut s’agir de sport, comme le vélo, de la langue maternelle… Ce champ recouvre tous les apprentissages qui ne s’appuient pas sur des règles explicites », précise Dezso Nemeth, chercheur et professeur de psychologie au Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon – CRNL.

Pour l’explorer, il combine des méthodes comportementales de la psychologie expérimentale (comme le suivi du regard) et des mesures de l’activité du cerveau (EEG ou IRM).

[…] « Il n’y a pas une mémoire, mais un ensemble de systèmes de mémoire dans le cerveau. Chacun est lié à un type de tâche ou de situation », explique Dezso Nemeth. « Au cours des 20 dernières années, on a découvert que ces différentes structures de la mémoire fonctionnent à travers des processus à la fois coopératifs et compétitifs ». Ainsi, pour assurer l’exécution d’une tâche ou d’un apprentissage, certaines régions du cerveau vont collaborer tandis que d’autres seront mises en sourdine. […]

Extraits de l’article réalisé par Agnès Vernet, pour l’Université de Lyon | Mai 2020

Lire l’article complet sur :

IDEXLYON – Université de Lyon

Détecter le Covid-19 au bout du souffle

DDétecter le Covid-19 au bout du souffle

Aussi simple et rapide qu’un éthylotest, une nouvelle méthode est testée à Lyon pour détecter le Covid-19 grâce aux molécules présentes dans l’air expiré.

Au-delà de la pandémie actuelle, c’est un nouveau champ pour le dépistage des pathologies respiratoires qui pourrait voir le jour…

Lire l’article intégral sur :

CNRS Le journal

Comment le cerveau gère notre appétit

CComment le cerveau gère notre appétit

De la faim à la satiété, du plaisir à l’addiction en passant par l’écœurement : par quels mécanismes notre cerveau décide-t-il qu’il est temps de passer à table ou de la quitter ?

Des laboratoires se penchent sur le sujet dans cet article de CNRS Le journal, notamment le Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon – CRNL (CNRS / Inserm / Université Claude Bernard Lyon1/ Université Jean Monnet Saint-Etienne).

Lire l’article intégral sur :

CNRS Le Journal

Traitement contre le Covid-19 : faudra-t-il payer le prix fort ?

TTraitement contre le Covid-19 : faudra-t-il payer le prix fort ?

Dans les pays où le secteur public finance une grande partie de la recherche fondamentale et distribue au secteur privé des aides, l’État pourrait exiger, en échange, des prix modérés pour les médicaments issus de ces recherches.

C’est l’analyse d’Izabela Jelovac, directrice de recherche au Groupe d’analyse et de théorie économique Lyon-St Étienne – GATE-LSE (CNRS/Lyon1/Lyon2/UJM/ENSL).

Lire l’article intégral sur :

CNRS Le Journal

Portrait de Yann, doctorant au LIBM | Visages de la Science

PPortrait de Yann, doctorant au LIBM | Visages de la Science

«  Développement d’une station mobile d’auto-évaluation des qualités physiques et d’un suivi personnalisé : effets sur la santé »

Voici le titre de la thèse de Yann Le Mat, doctorant au Laboratoire Interuniversitaire de Biologie et de la Motricité (LIBM) de l’Université Jean Monnet.

De quoi s’agit-il exactement ? Quel est son parcours ? Comment est-il arrivé au doctorat ? Quels sont ses projets ?

Il répond à vos questions dans cette petite vidéo !

D’autres portraits de chercheurs

La schizophrénie, une autre réalité

LLa schizophrénie, une autre réalité

Face à l’intérêt grandissant du grand public sur la schizophrénie, la Fondation Neurodis avait proposé en décembre 2018 une soirée avec des spécialistes qui ont ensuite répondu aux questions du public.

La soirée était animée en deux temps par des spécialistes de cette prise en charge :

  • Schizophrénie, évolution des concepts, par le Pr Emmanuel Poulet et Dr Haesebaert (Hospices Civils de Lyon et Centre hospitalier Le Vinatier)
  • Schizophrénie : une meilleure compréhension pour des thérapeutiques innovantes, par le Dr Marie-Françoise Suaud Chagny et Dr Brunelin (Centre de recherche en neurosciences de Lyon – CRNL et Centre hospitalier Le Vinatier)

Voir ou revoir la conférence :

Le coronavirus sur tous les fronts | The Conversation

LLe coronavirus sur tous les fronts | The Conversation

Le média en ligne The Conversation propose plusieurs analyses sur le coronavirus et son impact dans notre vie quotidienne et à l’échelle internationale.

Dossier Covid-19

The Conversation est un média indépendant en ligne et sans but lucratif, qui propose du contenu provenant de la communauté universitaire.

AA LIRE

Quand la dépression n’arrive pas seule

QQuand la dépression n’arrive pas seule

La dépression ne se manifeste pas toujours seule. Accidents cardio-vasculaires, maladies neurodégénératives, troubles du sommeil, douleur chronique… lui sont régulièrement associés. Pourquoi cette concomitance ? Qu’est-ce qui, du trouble physique ou de la dépression, provoque l’autre ?

À Lyon, une équipe de l’Institut des sciences cognitives Marc Jeannerod s’intéresse plus particulièrement à la maladie de Parkinson. Si elle est bien connue pour ses symptômes moteurs (troubles du mouvement, tremblements, rigidité musculaire et troubles posturaux), des symptômes non moteurs peuvent aussi se manifester, au premier rang desquels les troubles anxieux et la dépression. « Cela fait environ quinze ans que les chercheurs s’y intéressent, confirme Léon Tremblay, neurophysiologiste à l’Institut des sciences cognitives Marc Jeannerod, et spécialiste des ganglions de la base, une structure du cerveau impliquée dans cette maladie neurodégénérative. On a d’abord pensé que les symptômes dépressifs étaient la résultante du stress induit par le handicap chez les patients parkinsoniens, mais on sait désormais qu’ils sont constitutifs de la maladie, au même titre que les troubles moteurs. »

Retrouvez l’intégralité de l’article sur :

cnrs le journal