Hacking Health Lyon 2018

HHacking Health Lyon 2018

Vous avez rencontré une difficulté lors de votre parcours de soin, en ville, à l’hôpital ou à domicile ?
Vous avez identifié une problématique ou vous avez une idée de solution en santé ?
Vous souhaitez changer les choses et apporter votre contribution à des projets innovants ?

N’attendez plus et inscrivez-vous au Hacking Health Lyon ! Vous rejoindrez une équipe composée de professionnels de la santé, de patients, de designers, de développeurs et de toute personne motivée, réunies pour inventer la santé de demain.

Vous souhaitez déposer un défi ? Simple et rapide sur le Sparkboard dédié. Vous avez jusqu’au 15 octobre pour proposer votre projet.

Les objectifs de cet événement sont :

  • de permettre la rencontre entre les différentes communautés
  • d’accompagner des porteurs de projets motivés
  • d’imaginer et contribuer à la santé de demain.

 

Pourquoi les médecins font peur

PPourquoi les médecins font peur

Quand notre médecin nous demande combien on boit de verres d’alcool par semaine, si on fait du sport ou si on a bien pris le traitement comme c’était écrit… on a tendance à enjoliver un peu la réalité.

Mais pourquoi? Parce qu’on a (un peu) peur, tiens !

En même temps, vous feriez confiance à un.e soignant.e qui ne vous gronde pas un peu quand vous lui avouez que vous n’allez au sport qu’une fois par semaine (alors que la dernière fois remonte à l’année dernière) ?

L’autorité médicale, on en discute avec Nicolas Lechopier, philosophe et enseignant de sciences humaines à la Faculté de médecine Lyon Est !

Un rendez-vous libre et gratuit proposé par Sciences pour Tous

 

Dans le cadre des rencontres Expresso organisées par Sciences pour Tous

Les réseaux sociaux, j’arrête quand je veux !

LLes réseaux sociaux, j’arrête quand je veux !

Facebook, Twitter, What’s App et autres : il paraît qu’ils sont tellement addictifs que c’est devenu un problème de santé publique !

Oh ! Vous, vous pourriez TRÈS BIEN vous en passer… Par contre, c’est pour votre ado/votre conjoint.e/votre collègue que vous vous inquiétez…

Venez en discuter autour d’un café avec le docteur Véronique Fonteille, spécialiste en addictologie à l’Hôpital Pierre Wertheimer !

Un rendez-vous libre et gratuit proposé par :

Sciences pour Tous

 

Dans le cadre des rencontres Expresso organisées par Sciences pour Tous

Biologie et santé au musée | #FDS2018

BBiologie et santé au musée | #FDS2018

  • Ernest et Rebecca : cours de microbie
    Dimanches 7 et 14 octobre, de 14 à 18h
    Du mercredi 10 au vendredi 12 octobre, de 10h à 12h30 puis de 14h à 17h

Destinée au jeune public, cette exposition interactive permet au visiteur de découvrir les microbes de tous poils. Tout au long des modules qui composent l’exposition, Ernest explique à Rebecca, de façon simple et pédagogique ce qu’est un microbe, comment fonctionne les défenses immunitaires ou encore à quoi servent les vaccins…

Public visé : à partir de 7 ans | Entrée libre aux horaires du musée

 

  • Cancers humains : quelles origines ?
    Jeudi 11 octobre, de 19h à 21h30

Saviez-vous que plus de 15% des cancers sont d’origine infectieuse. Chaque année c’est environ 2 millions de nouveaux cas de cancer seraient provoqués par une infection. Pour en savoir plus sur ces agents infectieux, rendez-vous au musée !

Public visé : à partir de 18 ans | Inscription obligatoire

 

  • Atelier BD
    Dimanche 14 octobre, de 15h à 16h30

En lien avec l’exposition Ernest et Rebecca, les enfants sont invités à un cours de microbie et bande dessinée. C’est l’occasion d’apprendre à dessiner un microbe !

Public visé : enfants de 6 à 12 ans | Inscription obligatoire

 

Musée de sciences biologiques Dr Mérieux

 

Consultez toute la programmation Fête de la Science 2018

en Métropole de Lyon et Rhône

Mélange numérique et santé à la Bibliothèque municipale Croix-Rousse | #FDS2018

MMélange numérique et santé à la Bibliothèque municipale Croix-Rousse | #FDS2018

  • ATELIER BIEN-ETRE
    Samedi 6 octobre, de 10h30 à 12h

Cet atelier est une invitation à la découverte de soi par le biais d’exercices qui favorisent la perception de son schéma corporel, la prise de conscience de ses ressentis et la découverte de ses richesses intérieures (pensées, ressources, savoir-faire et savoir-être).

Intervenante : Claudia Alves, Petit Havre de Zen

Public visé : à partir de 16 ans | Inscription obligatoire

Attention, il est souhaitable que chaque participant porte une tenue souple et apporte un plaid.

 

  • MAKEY MAKEY
    Samedi 6 octobre, de 14h à 16h

Venez découvrir la carte Makey Makey. Il s’agit d’un petit microcontrôleur électronique, qui permet de transformer n’importe quoi, comme des légumes, des fruits, une paire de ciseaux, en une extension de clavier pour jouer à un jeux vidéo. Une activité ludique à essayer en famille !

Intervenants : animateur numérique et bibliothécaire

Public visé : à partir de 8 ans | Inscription obligatoire

 

  • ATELIER DECOUVERTE DU DO-IN
    Samedi 13 octobre, de 10h30 à 12h

Le Do-In trouve son origine dans la médecine chinoise et est très proche du massage shiatsu. Mais sa particularité est qu’il se pratique sur soi-même et ne requiert aucune connaissance approfondie de l’énergie. Cela demande d’être à la fois détendu (comme quand on se fait masser) et actif (comme le masseur). Nous entrons dans ce que l’on peut appeler la relaxation active.

Intervenante : Claudia Alves, Petit Havre de Zen

Public visé : à partir de 16 ans | Inscription obligatoire

 

BIBLIOTHEQUE MUNICIPALE CROIX-ROUSSE

 

Consultez toute la programmation Fête de la Science 2018

en Métropole de Lyon et Rhône

 

La chimie analytique sans limites | #FDS2018

LLa chimie analytique sans limites | #FDS2018

Explorez la chimie analytique à l’Institut des Sciences Analytiques. Au programme : visite de laboratoires, découverte d’expérimentations et de recherches en cours appliquées à la santé et l’environnement.

Des chercheuses révèleront aux élèves comment elles repoussent les limites de la spectrométrie de masse haute résolution pour détecter des ultra-traces (< 0,01 ng/L) de polluants dans l’environnement (eaux, sols) et mesurer leurs impacts sur les organismes vivants.

Les élèves pourront découvrir aussi le développement en cours de nouveaux biocapteurs dédiés à l’analyse biologique ou environnementale préparés par impression 3D à partir d’un matériau polymère biosourcé.

Intervenants : Chercheurs et ingénieurs

Public visé : lycéens | Inscription obligatoire

 

INSTITUT DES SCIENCES ANALYTIQUES

 

Consultez toute la programmation Fête de la Science 2018

en Métropole de Lyon et Rhône

Signatures isotopiques et biomarqueurs chimiques | #FDS2018

SSignatures isotopiques et biomarqueurs chimiques | #FDS2018

Explorez la chimie analytique à l’Institut des Sciences Analytiques. Au programme : visite de laboratoires, découverte d’expérimentations et de recherches sur les thématiques de la santé, du développement durable et de la science forensique.

Les élèves pourront découvrir comment l’analyse isotopique, véritable signature chimique, permet de déterminer l’origine géographique ainsi que l’origine de production – naturelle ou de synthèse – de composants chimiques. Différentes applications de cette technique seront présentées.

Les chercheurs révéleront également comment, à partir de micro et nanobiotechnologies, ils réalisent des biocapteurs. Des expérimentations avec plusieurs biocapteurs permettront aux élèves de comprendre comment ces biomarqueurs sont utilisés en science forensique et dans le domaine de la santé (diagnostic ou suivi médical à distance).

Intervenants : Chercheurs et ingénieurs

Public visé : lycéens | Inscription obligatoire

 

 INSTITUT DES SCIENCES ANALYTIQUES

 

Consultez toute la programmation Fête de la Science 2018

en Métropole de Lyon et Rhône

L’anémie, comment retrouver une santé de fer !

LL’anémie, comment retrouver une santé de fer !

Jeudi 6 décembre | 19h

Duplex entre l’auditorium de la Cité des sciences et de l’industrie à Paris et le musée des Confluences de Lyon

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, 25% de la population mondiale souffre d’anémie. Ses origines peuvent-être diverses : est-elle une maladie à ne pas négliger ?

Au musée des Confluences

  • Vincent Balter, directeur de recherche – CNRS/ENS
  • Charles Dumontet, hématologue – HCL,
  • Françoise Le Mort, archéo-anthropologue – CNRS/MOM

A la Cité des sciences et de l’industrie

  • Jacques Elion, professeur, chercheur – INSERM
  • Animation Eli Flory, journaliste

Table ronde organisée par l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM) et Universcience

Plus d’informations sur le site du : 

Musée des Confluences

L’univers en expansion des virus géants

LL’univers en expansion des virus géants

La conférence soulève la question de l’origine des virus géants et de leur mode d’évolution. De nombreuses surprises pourraient surgir de l’étude de ces géants et permettre d’élucider le rôle qu’ils ont pu jouer dans l’apparition de la vie sur Terre.

Depuis leur découverte au milieu du XIXe siècle, on a toujours considéré que les virus n’étaient pas retenus par le filtre conçu par Chamberland pour isoler les microbes. C’est en 2003 que la découverte du premier virus géant, Mimivirus, a démontré l’existence de virus visibles au microscope optique, possédant un génome à ADN comparable en complexité à celui des bactéries. Depuis, d’autres virus géants ont été isolés démontrant qu’ils ne sont pas rares, mais ont bien été occultés pour des raisons historiques. Alors que l’on commençait à proposer une théorie sur l’origine et l’évolution des virus à ADN, a surgi la découverte d’une nouvelle famille de virus géants, les Pandoravirus. Ces virus, différents par leur morphologie, présentent des génomes de complexité comparable aux plus petites cellules eucaryotes. Plus de 90% des protéines codées par leurs génomes ne ressemblent à rien de connu, suggérant qu’ils pourraient avoir une origine différente des autres virus.

C’est finalement en prospectant le pergélisol que nous avons réactivé deux virus géants de plus de 30 000 ans, Pithovirus sibericum, qui bien que partageant la morphologie des Pandoravirus, correspond à une troisième famille de virus, enfin Mollivirus sibericum, de morphologie sphérique et premier membre de la quatrième famille de virus géants. La découverte de 3 nouvelles familles en seulement 3 ans démontre que nous sommes loin d’avoir prospecté la biodiversité virale. Une des surprises apportée par l’analyse des génomes de chacune des nouvelles familles de virus géants a été le nombre de gènes unique à chacune des familles, également absents des bases de données de séquences. On ne peut rien dire de plus du tiers de leurs gènes bien qu’ils soient tous exprimés ils codent donc pour des protéines totalement originales.

Intervenante : Chantal Abergel, chercheure à l’Institut de Microbiologie de la Méditerranée (Marseille) proposée dans le cadre du colloque de l’Association Française de Cristallographie.

Plus d’informations sur le site du colloque

 

En lien avec l’exposition Bling Bling ! L’art de scruter la matière

Les femmes et les hommes sont-ils différents face aux médicaments ?

LLes femmes et les hommes sont-ils différents face aux médicaments ?

Non. Et la question nous en apprend plus que la réponse !

Lire la suite sur Sciences pour Tous