Entendons-nous bien : continuer à bien entendre, c’est possible !

EEntendons-nous bien : continuer à bien entendre, c’est possible !

Dans le cadre du cycle Les Conférences Santé de la Fondation HCL.

Par le Pr Hung THAI-VAN, Chef du service d’Audiologie et d’Explorations Otoneurologiques – HCL

« La perte de l’audition liée à l’âge (presbyacousie) est aux oreilles ce que la presbytie est aux yeux, c’est-à-dire un vieillissement attendu et non pathologique de l’organe de l’audition. Ce vieillissement est la plupart du temps accessible à un appareillage auditif. Et pourtant, le pourcentage de personnes adultes portant des prothèses auditives en France est inférieur de 10% au taux observé dans les pays nordiques. Alors qu’une nouvelle législation permet depuis cette année d’améliorer le remboursement des prothèses auditives, cette conférence fait le point sur les conséquences d’une perte d’audition non traitée sur la qualité de vie, et illustre l’intérêt de l’appareillage auditif pour préserver les fonctions cognitives. »

Conférence ouverte à tous. Entrée gratuite dans la limite des places disponibles, sur inscription (obligatoire) sur le site de la Fondation HCL en cliquant ici.

La migraine, c’est dans la tête ?

LLa migraine, c’est dans la tête ?

Dans le cadre du cycle Les Conférences Santé de la Fondation HCL.

Par le Dr Genevieve  DEMARQUAY, neurologue à l’hôpital Pierre Wertheimer (Neuro) – HCL

La migraine représente une des causes principales de céphalée et affecte en moyenne 1 Français sur 5 entre 18 et 65 ans. Il s’agit d’une pathologie handicapante en raison de la fréquence, la durée et l’intensité des crises. Ces dernières années ont été importantes avec le développement de nouveaux traitements ainsi que des avancées significatives dans les mécanismes de compréhension de cette maladie. Comment se manifeste la migraine ? Quels sont ses mécanismes ? Quels sont les différents traitements ?

Conférence ouverte à tous. Entrée gratuite dans la limite des places disponibles, sur inscription (obligatoire) sur le site de la Fondation HCL en cliquant ici.

Le dépistage du cancer du sein : quelles perspectives ?

LLe dépistage du cancer du sein : quelles perspectives ?

Dans le cadre du cycle Les Conférences Santé de la Fondation HCL, et de la campagne Octobre Rose

Prédire le risque individuel de cancer ?
Par le Pr Delphine Maucort-Boulch, Chef du Pôle Santé Publique

Améliorer les méthodes de dépistage et de diagnostic ?
Par le Dr Emmanuelle Maissiat, radiologue

Personnaliser les prises en charge ?
Par les Drs Amandine Bruyas, oncologue, et Marion Cortet, gynécologue

Conférence ouverte à tous. Entrée gratuite dans la limite des places disponibles, sur inscription (obligatoire) sur le site de la Fondation HCL en cliquant ici.

La méditation pour soulager la douleur

LLa méditation pour soulager la douleur

La méditation suscite depuis de nombreuses années un fort engouement et a été progressivement intégrée dans le domaine de la santé. La valeur thérapeutique de la méditation est bien établie notamment dans la douleur chronique. Cependant, les mécanismes mentaux et neurophysiologiques commencent à peine à être explorés.

Antoine Lutz, chercheur en neuroscience et Titi Tran, enseignante en méditation, investissent depuis de nombreuses années le champ de la méditation pour comprendre et diffuser sa pratique au bénéfice des individus et de leur équilibre.

Intervenants :

  •  Antoine Lutz, directeur de recherche à l’Inserm à Lyon
  • Titi Tran, formatrice en méditation à Paris

 

En savoir plus

Le Soleil

LLe Soleil

Le Soleil… Comment influence t-il notre humeur ? Comment utiliser son énergie ? Comment le définir ?

Toutes ces questions sont au programme du numéro d’août 2019 d’Instant Recherche, la lettre d’information de la CPU proposée avec le soutien du réseau des vice-président(e)s Recherche et Valorisation.

Lire la suite sur :

CPU – L’instant Recherche

Le droit et CRISPR : quel encadrement juridique pour l’édition des génomes ?

LLe droit et CRISPR : quel encadrement juridique pour l’édition des génomes ?

En novembre 2018, un scientifique chinois a affirmé avoir fait naître les premiers bébés génétiquement modifiés… Début 2019, des chercheurs font naître 5 clones d’un singe génétiquement modifié. Ces annonces créent la polémique parmi la communauté des chercheurs et interrogent les juristes.

« La naissance de deux êtres humains génétiquement modifiés ne saurait laisser les juristes indifférents. En novembre 2018, deux jumelles chinoises chez lesquelles une mutation censée les préserver du VIH a été introduite grâce à la technique d’édition des génomes dite CRISPR-Cas9 ont vu le jour. Cet évènement a mis en évidence l’absence de consensus international et les divergences de pratiques des États quant à l’utilisation de la technique CRISPR sur l’homme, l’encadrement de la recherche ayant un caractère essentiellement national » […]

Un article publié dans The Conversation – 22/08/2019

Auteurs : Rose-Marie Borges, Maître de conférences HDR en droit privé , Université Clermont Auvergne et Christine Lassalas, Maître de conférences, Droit privé et sciences criminelles, Université Clermont Auvergne.

Lire la suite de l’article sur :

The Conversation

————————————————–

Autres sources :

 

Dermatite atopique | Exposition itinérante

DDermatite atopique | Exposition itinérante

La dermatite atopique, aussi appelée eczéma atopique, est une maladie chronique inflammatoire de la peau. Elle se développe préférentiellement chez le nourrisson et l’enfant, mais peut persister voir apparaître parfois chez l’adolescent et l’adulte. Elle est caractérisée par une sècheresse cutanée associée à des lésions de type eczéma qui évoluent par poussées (source : Inserm).

Afin de faire mieux connaître cette maladie, l’Association Française de l’eczéma, la Fondation de la Dermatite Atopique et Sanofi Genzyme, avec le soutien scientifique de la Société Française de Dermatologie et ResoEczéma, ont lancé le 1er juin 2019 – à l’occasion de la Journée Nationale de l’Eczéma – la tournée L’eczéma atopique fait son Expo.

L’exposition est structurée autour de bulles transparentes, ludiques et immersives qui permet à chacun de comprendre ce qu’est l’eczéma, de lutter contre les préjugés et sortir les patients de leur isolement. Elle se veut un lieu d’information, d’échanges et de partage d’expérience avec les patients et les professionnels de santé, dans une ambiance conviviale.

En savoir plus

 

Quand le Patient Rencontre la Recherche | 4e édition

QQuand le Patient Rencontre la Recherche | 4e édition

Aujourd’hui, rares sont ceux qui ne connaissent pas dans leur entourage quelqu’un souffrant d’un cancer ou touché par tout autre pathologie.

C’est pourquoi la recherche, qu’elle soit fondamentale, appliquée ou clinique, a un impact sociétal fort et des enjeux de santé publique majeurs, plus particulièrement grâce à l’apport de techniques de diagnostic de plus en plus précoce, des campagnes de prévention, du développement de thérapies innovantes et de l’amélioration de la prise en charge des patients et de leurs proches.

Dans un tel contexte, il est important de se parler, d’apprendre de l’autre, d’oser poser les questions qui tourmentent, afin de se rassurer, de se savoir entouré et compris.

Des temps d’échanges entre chercheurs et associations impliquées dans la thématique cancer, organisés en 2013, 2015 et 2017 ont rencontré un vif succès. C’est donc tout naturellement que les laboratoires d’excellence DEVweCAN et PRIMES, l’Association Europa Donna et l’Inserm ont souhaité poursuivre l’aventure en 2019, en proposant de s’intéresser à la problématique santé de façon plus globale et d’échanger autour des données du médical, de l’effet de l’espace sur l’os ou encore afin de comprendre en quoi l’étude de l’hibernation de l’ours peut faire avancer à grands pas la recherche médicale chez l’homme…

Cette année, la rencontre QP2R IV se tiendra à l’Institut Lumière, un lieu chargé de culture et d’histoire propice à la rencontre autour de sujets d’actualité. Nous avons le plaisir de vous inviter à participer à cette journée de conférences, de débats et de discussion, une journée qui est la vôtre…

 

Organisé par : LabEx DEVweCAN et PRIMES, Inserm et association de patients Europa Donna

 

Toutes les informations se trouvent sur le :

blog de l’événement

 

<Pré programme

9h15 Accueil des participants – café

9h45 Ouverture du colloque

  • Céline Faurie-Gauthier, Conseillère municipale déléguée : Hôpitaux – Prévention – Santé, Mairie de Lyon
  • Nathalie Dompnier, VP Science & Société Université de Lyon

Présentation du programme et animation des tables rondes | Médiatrice : Anne CHEVREL, journaliste, Rennes

10h00 Conférences

  • Les vols spatiaux : que nous ont-ils appris sur notre squelette ? | Laurence Vico, laboratoire de recherche Sainbiose (St Etienne)
  • L’imagerie de nos os : du squelette aux cellules | Françoise Peyrin, laboratoire de recherche CREATIS (Lyon)

11h30 Session ‘Traitement des données’ avec

  • Béatrice Fervers, Centre Léon Bérard
  • Société Deeplink Medical
  • Carole Lartizien, laboratoire de recherche CREATIS (Lyon)

12h30 Table ronde : questions-réponses

13h Buffet, tables des associations, exposition des œuvres du projet Vénus 10 (projet artistique autour de la prévention et du dépistage du cancer du sein porté par Spacejunk)

14h30 Diffusion du film Fort comme un ours réalisé par Thierry Robert (5e Rêve) et Rémi Marion (Pôles d’images) en collaboration avec ARTE.
Suivi d’un temps d’échange avec l’équipe du film et les scientifiques français.

17h30 Clôture

 

QUAND LE PATIENT RENCONTRE LA RECHERCHE

Les Mercredis de l’Anthropocène

LLes Mercredis de l’Anthropocène

Chaque semaine, dès avril 2019, jusqu’au 10 juillet, initiés par l’École Urbaine de Lyon, les Mercredis de l’Anthropocène invitent à mieux comprendre le monde urbain anthropocène. Chercheurs et experts de tous horizons, à partir de sujets précis, croisent leurs paroles, pointent des problématiques et tout autant mettent au jour des solutions.

PProgramme

12 JUIN – LA VILLE CULTIVÉE
CLAIRE DELFOSSE, géographe, professeure à l’Université Lumière Lyon 2, directrice du Laboratoire d’Etudes Rurales.
AUGUSTIN ROSENSTIEHL, architecte, cofondateur de l’agence SOA, et commissaire de l’exposition Capital agricole, manifeste pour un nouvel urbanisme agricole (Pavillon de l’Arsenal > fin janvier 2019)

19 JUIN – ANTHROPOCÈNE ET OUTILS NUMÉRIQUES
JULIA BONACCORSI, professeure à l’Université Lyon 2, directrice adjointe du Laboratoire ELICO, et membre du LabEx Intelligence des Mondes urbains. Ses recherches portent sur les enjeux politiques et culturels des transformations de la culture écrite et la médiatisation numérique.
NICOLAS NOVA, co-fondateur du Near Future Laboratory, agence de recherche et de prospective, et des Lift Conference, une série de conférences sur les technologies et l’innovation ; et professeur associé à la Haute École d’art et de design (Genève), où il aborde l’ethnographie, l’histoire des cultures numériques et la recherche en design.

26 JUIN – LA VILLE COLLABORATIVE
ROELOF VERHAGE, maître de conférence en urbanisme à l’Université Lumière Lyon 2, membre du Laboratoire TRIANGLE, ses recherches portent en particulier sur l’articulation entre acteurs publics et privés dans le développement et la régénération urbains.
NICOLAS DÉTRIE, spécialiste de l’économie urbaine, il a dirigé l’association Les Ateliers de Cergy, un réseau de réflexion sur la ville, avant de co-fonder Yes We Camp, collectif à l’origine des Grand Voisins. Il lance cet été 2019, en partenariat avec le collectif d’entrepreneurs Ancoats et l’agence Codesign-it!, à l’université Paris-Est-Marne-la-Vallée, un diplôme sur les « espaces communs » de la ville.

3 JUILLET – QUE NOUS DIT LE CIRQUE DE L’ANTHROPOCÈNE ?
JULIE SERMON, professeure en Histoire et Esthétique du théâtre contemporain l’Université Lumière Lyon 2, membre du Laboratoire Passages XX-XXI.
SYLVAIN JULIEN, artiste de cirque, accueilli en résidence aux Subsistances pour son prochain spectacle mOndes du 17 au 20 avril 2019. mOndes est la poursuite de l’obsession d’un jongleur de s’emparer d’un objet, le cerceau, comme une réponse absolue à la question : Comment être au monde ?

10 JUILLET – LA VILLE SOCIALE ET SOLIDAIRE
CHRISTOPHE TROMBERT, ancien assistant de service social, maître de conférences en sociologie à l’Université Lumière Lyon 2, membre du Centre Max Weber. Ses recherches portent en particulier sur les politiques sociales et les dispositifs d’insertion par les intervenants sociaux.
GUILLAUME POIGNON, centralien, actuel directeur de l’Atelier Emmaüs, maison d’édition d’un nouveau genre : l’artisanat et le réemploi comme leviers d’insertion professionnelle.

 

Les Mercredis de l’Anthropocène

Pop’Sciences Mag #4 | Le meilleur est-il à venir ?

PPop’Sciences Mag #4 | Le meilleur est-il à venir ?

Pop’Sciences Mag propose des contenus originaux et vulgarisés sur ce que la recherche scientifique peut apporter comme clés de compréhension à des enjeux de société prégnants. En variant les formats (vidéos, textes et photos) et les dimensions (enquêtes, interviews, actus, reportages, …), ce Mag satisfait de nombreux niveaux de lecture et d’engagement avec les savoirs scientifiques. Il adopte un ton non-technique, mais « sérieusement vulgarisé », où la signature esthétique est fondamentale pour parvenir à faire plonger le lecteur aux cœur de la recherche scientifique.

Pop’Sciences Mag #4

Le meilleur est-il à venir ?

C’était mieux avant ! Le refrain du mythe de l’Âge d’or revient régulièrement lorsque, face aux grands défis sociétaux du présent, nous en revenons au passé et réglons nos comptes sur son dos.

Les échos d’un certain déclinisme ambiant retentissent alors : avant nous étions une Nation puissante ! Lorsqu’il s’agissait de poser un pied sur la Lune, avant on y arrivait ! Avant nous n’étions pas perdus dans des univers numérisés ! Révélée en juillet 2016, une étude de la Direction de la Recherche, des Études, de l’Évaluation et des Statistiques précise que 46 % des français  interrogés considèrent leur situation globalement moins bonne que celle de leurs parents. Cette vision d’une société en déclin économique et culturel se cristallise dans certains discours politiques ou médiatiques.

C’est avec verve et générosité que le philosophe des sciences, Michel Serres, s’est plongé dans la problématique du C’était mieux avant ! Dans son ouvrage  éponyme, il tord le cou aux relents passéistes des « grands papas ronchons (qui) créent une atmosphère de mélancolie sur les temps d’aujourd’hui. » Ça tombe bien, avant, Michel Serres y était ! Du haut de ses 87 ans, il rappelle qu’au début du XXe siècle « les pauvres mouraient sans soin, qu’avant sans contrainte, les usines répandaient leurs déchets dans l’atmosphère ou la mer » et que l’hygiène était déplorable. Qu’avant signifie aussi tuberculose, famines… Hiroshima.

Pop’Sciences Mag se prête au jeu de savoir comment les sciences appréhendent le monde qui vient.

Pour ce nouveau numéro, Pop’Sciences ne donne ni dans la mélancolie, ni dans l’euphorie insouciante du progrès scientifique absolu. Nous proposons un regard sur les avancées techniques, socio-économiques et sanitaires qui forgent le monde contemporain et préparent celui qui vient. Nous donnons à voir comment nos chercheurs contribuent à produire de nouvelles connaissances pour répondre aux défis climatiques ou encore démographiques du XXIe siècle. Ces enjeux qui nous imposent de repenser nos modes de production, de consommation et d’innovation.

Au plus près de la recherche scientifique, vous évaluerez l’intérêt et la portée des progrès en médecine d’augmentation. Vous analyserez également les courants sociologiques et économiques qui repensent la place du travail dans nos vies futures. Notre rédaction s’est aussi intéressée aux chercheurs qui tentent de définir un modèle agricole durable, répondant au défi de devoir nourrir 10 milliards de bouches d’ici 2100. Vous identifierez les conséquences à venir du changement climatique en cours, et enfin vous vous interrogerez : a-t-on raison de vouloir aller sur Mars ?

Ce magazine vous invite à prendre position ! Était-ce mieux vraiment avant, ou le meilleur est-il à venir ?

Commencer la lecture