Pop’Sciences répond à tous ceux qui ont soif de savoirs, de rencontres, d’expériences en lien avec les sciences. TOUTE L'EQUIPE POP'SCIENCES VOUS ADRESSE SES MEILLEURS VŒUX POUR 2023.

EN SAVOIR PLUS

Rencontres Montagnes et Sciences

RRencontres Montagnes et Sciences

Les Rencontres Montagnes & Sciences, c’est le festival de films d’aventures scientifiques en montagne qui vous offre une bouffée d’air frais. Au programme : une sélection de films d’aventures scientifiques, choisis pour leur qualité visuelle, scientifique et récréative.

Après Grenoble, Valence, Chambéry ou encore Clermont-Ferrand, la tournée régionale de Montagnes & Sciences continue, pour proposer au public lyonnais un rendez-vous unique combinant défi scientifique et aventure en montagne.

Pour cette 9e édition, ce ne sont pas moins de 5 films projetés pour le grand public, ainsi que 7 métrages pour les plus jeunes, du CE2 à la terminale. Les projections seront suivie par des temps d’échanges avec des scientifiques locaux, des réalisateurs ou des spécialistes de certaines thématiques.

> Programmation scolaire

  • Projection Primaires CE2-CM2 : à partir de 9h30 | ANNULÉE
  • Projection Secondaires 6e-terminale : à partir de 14h | COMPLET

> Programmation grand public

  • Tout public : à partir de 19h30

>> Pour plus d’informations et billetterie :

Rencontres Montagnes et Sciences

La Fabrique à récits – Une journée pour construire demain

LLa Fabrique à récits – Une journée pour construire demain

Dans le cadre de la remise du prix Lire pour Agir – 1re édition, la Maison de l’Environnement organise « La Fabrique à récits », samedi 28 janvier, une journée pour construire, se (re)connecter à la nature, réapprivoiser des savoirs et se projeter…

Au programme, des ateliers manuels, balades sensorielles, jeux, formations aux podcasts, session de dédicaces et bien d’autres activités proposées par la Maison de l’Environnement.

La journée se clôturera par une table ronde Nouveaux récits : quel rôle à jouer dans la transition de société ?, de 16h15 à 17h15, en présence des auteurs et autrices de la 1re édition du prix Lire pour Agir et ainsi que par la remise du prix et l’annonce de la 2e édition :

  • Corinne Royer (Pleine terre) ;
  • Jean-Luc Porquet (Le Grand procès des animaux) ;
  • Flore Talamon (Lanceurs d’alerte).

Animée par : Pauline André-Dominguez, chercheuse en écopoétique (Littérature & écologie) à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) sur le rôle de la fiction et des romans écologiques pour transformer les imaginaires et nos relations à la nature.

>> Retrouvez le détail et inscriptions des activités sur :

Maison de l’environnement

 

>> Retrouvez le détail du prix Lire pour Agir 1re édition

Concours lire pour agir

présentation des couvertures des 6 livres proposés

Le processus de co-création artistique

LLe processus de co-création artistique

Créer de l’art à l’université n’est pas un acte anodin. La parole d’enseignants-chercheurs et d’artistes ouvrent quelques pistes de réflexion à ce sujet au travers du documentaire LE PROCESSUS DE CO-CRÉATION ARTISTIQUE réalisé par Vincent Noclin.

Accueillir un artiste à l’université est bien plus que la mise à disposition d’un lieu : il s’agit d’accompagner l’artiste avant, pendant et après sa résidence. Cet accompagnement redistribue les cartes du projet initial, de sa réalisation et in fine de la création artistique. De nombreuses parties prenantes internes et externes à l’institution accueillante interviennent dans la mise en place du projet : les services supports techniques (immobilier & logistique, informatique, audiovisuel & multimédias, édition, sécurité, évènementiel) mais aussi administratifs (juridiques, financier, etc), le service coordinateur (affaires culturelles  &  équipe d’étudiants médiateurs) et pour ce dernier, sa capacité à fédérer toutes ces énergies. Mais si le projet existe grâce au soutien politique et institutionnel, il ne saurait exister sans l’engagement individuel des femmes et des hommes ; ils sont le socle et les leviers indispensables. Ce sont elles et eux qui font le projet.

L’accueil d’un artiste à l’université se pense, s’organise, se réoriente et se co-construit. Ce que les regardeurs, de l’ objet final, matériel ou immatériel, n’a pas obligatoirement conscience et ne voit pas nécessairement. Accueillir l’artiste consiste donc à lui faciliter l’accès à des espaces, mais surtout à créer du lien, à mettre en relation et travailler avec des étudiants, des enseignants, des enseignants-chercheurs, à mobiliser les différentes forces vives de l’université : politique, pédagogique, juridique, technique, administrative… Cet accueil est donc protéiforme, multitâche, spécifique et exigeant.

En résidence à l’université Jean Moulin Lyon 3 durant l’année universitaire 2021-22, dans le cadre du partenariat de l’établissement à la Biennale Hors Normes – 9e édition, Catherine Ursin a investi le campus universitaire de la Manufacture des Tabacs et partagé son univers artistique, ses œuvres et performances aux étudiants, aux personnels et au grand public devenus spect(acteurs) des installations, performances et créations.

Durant un an et demi, Vincent Noclin s’est immergé dans l’univers de Catherine Ursin, afin de retranscrire à travers ce documentaire le processus de co-création artistique qui s’est construit durant cette résidence à l’Université Jean Moulin Lyon 3. De son atelier à Paris à la salle d’exposition de la Manufacture des Tabacs, ce film évoque les questionnements, doutes et engagements de l’artiste qui s’est lancée dans cette aventure mouvementée avec une grande bienveillance et générosité.

Le documentaire est accompagné d’un livret rédigé par le professeur Lawrence GASQUET, conçu et réalisé par Catherine URSIN qui invite à prolonger et élargir la réflexion à travers écrits, croquis, notes et photographies, CATHERINE URSIN, L’EMPRISE DES SENS :

 

« Sans relâche, Catherine Ursin questionne le vivant. Au-delà du bien et du mal, aux prises avec la matière, l’artiste plasticienne interroge ses sensations, ses intuitions et sa raison. Les corps qu’elle façonne sont des corps souffrants, désarticulés, fragmentés, désublimés ; à la fois singuliers et universels, ils semblent s’abîmer dans la douleur, avant qu’elle puisse les réparer, les suturer, et les faire revivre. Catherine Ursin sculpte, peint, pratique l’art vidéo et la performance, et donne à voir ce qu’il y a de plus secret en nous, ce qui nous habite, ce qui nous hante, ce que nous incorporons et ce qui paradoxalement nous incorpore. »

Lawrence GASQUET

Article rédigé par Vincent Noclin

>> Retrouvez le documentaire ici :

Une science de l’historicité ? L’histoire et les sciences sociales

UUne science de l’historicité ? L’histoire et les sciences sociales

La Société Rhodanienne de Philosophie (SRP) organise chaque année un cycle de 5 conférences mensuelles, dont « Une science de l’historicité ? L’histoire et les sciences sociales » en février.

Ces conférences portent sur divers grands thèmes de la philosophie (esthétique, éthique, politique, métaphysique, etc.) et couvrent parfois certains thèmes proposés aux concours d’entrée à l’Ecole Normale Supérieure-Lettres ou encore aux concours de l’Agrégation et du Capes de philosophie.

La SRP invite ainsi des personnalités reconnues du monde philosophique ou, plus largement, des intervenants venus d’autres disciplines, mais dont la spécialité intéresse le philosopher aujourd’hui.

>> Plus d’informations sur :

Société Rhodanienne de philosophie

Sociologie des sciences – Hommage à Bruno Latour

SSociologie des sciences – Hommage à Bruno Latour

 Bruno Latour nous manque déjà. Il a dynamité nos certitudes sur les sciences, la modernité, l’écologie, et proposé des pistes de recherche fructueuses, qui ont nourri des milliers de chercheurs, d’horizons très divers. Il nous a aidés à imaginer des projets originaux, comme en attestent, à Lyon, l’École urbaine, la Fabrique des Questions Simples ou le Master of Science Stratégie & Design pour l’Anthropocène.

Bruno Latour était sociologue, anthropologue, théologien et philosophe des sciences. Il est connu pour ses travaux en sociologie des sciences lors desquels il a mené des enquêtes de terrain où il observe des scientifiques au travail.

L’École urbaine de Lyon souhaite lui rendre un hommage, ouvert à tous, en présentant des textes qui ont réorienté notre manière de voir le monde et de s’y engager. « Une manière de faire connaître son œuvre et d’en montrer la fécondité ».

Intervenants :

  • Michel Lussault, géographe, directeur de l’École Urbaine de Lyon – « Bruno Latour et l’habitabilité terrestre ».
  • Alexandre Monnin, philosophe, responsable du Master of Science Strategy & Design for the Anthropocene – « Les acteurs peuvent changer, localement, la métaphysique du monde » : à propos de Bruno Latour et de sa capacité à rendre la philosophie empirique« .
  • Philippe Corcuff, maître de conférences en sciences politiques à Science Po Lyon – « De la réévaluation latourienne des attachements pour des Lumières tamisées« .
  • Pablo Jensen, physicien, chargé de mission Transition écologique à l’ENS de Lyon – « Quand un sociologue révèle à un physicien ce que sont les atomes« .
  • Océane Ragoucy, architecte, curatrice, maîtresse de conférence associée ENSA Paris-Malaquais, éditrice associée AOC.
  • Chloë Vidal, géographe, adjointe à la Ville de Lyon, Délégation Démocratie locale et redevabilité, évaluation et prospective, et vie étudiante – « A l’épreuve d’une reprise permanente du cercle du politique« .

En partenariat avec  : Ville de Lyon, ENS de Lyon, Sciences Po Lyon, AOC, La Fabrique des Questions Simples.

Pour en savoir plus :

École urbaine de Lyon

Rentrée Anthropocène 2022 à Lyon et Saint-Étienne

RRentrée Anthropocène 2022 à Lyon et Saint-Étienne

La Rentrée Anthropocène, initiée par l’École urbaine de Lyon – Université de Lyon, sous les auspices de la Fête de la Science, a pour but de mobiliser les étudiants, enseignants et les personnels autour des enjeux du changement global que nous expérimentons, pour mieux répondre aux attentes fortes des nouvelles générations.

Pour sa 3e édition, l’évènement présente une nouvelle programmation dynamique mise en œuvre par et avec les établissements du site universitaire Lyon Saint-Étienne.

>> Découvrez la nouvelle programmation (conférences, expositions, balades, ateliers…) :

Rentrée Anthropocène 2022 : PROGRAMME

>> A travers 5 grandes thématiques (catastrophe, risque, espace, droit, décision publique), retrouvez les textes, dessins, podcasts, vidéos qui explorent les enjeux du changement global et la crise d’habitabilité de notre monde :

Rentrée Anthropocène 2022 : les RESSOURCES

 

Avec la participation de :

  • Université Claude Bernard Lyon 1 (BU Sciences)
  • Université Lumière Lyon 2
  • Université Jean Moulin Lyon 3
  • Université Jean Monnet Saint-Étienne
  • ENSAL (Laboratoire LAURE).

Une Femme – journée des femmes et filles de science

UUne Femme – journée des femmes et filles de science

Journée des femmes et filles de science

La compagnie La Grenade a pour spécialité de créer des spectacles sur l’actualité du monde en trois jours, comme La Revue, déjà programmé au Théâtre Astrée. Cette fois-ci : même combat, mais avec un thème bien précis : trois jours pour créer un spectacle sur l’actualité des femmes de sciences.
« Les femmes de sciences, comme… Comme euh… Elle, là, tu sais euh… Rho, comment elle s’appelle déjà ? Mais si ! Elle est hyper connue, elle a… Attends, ça va me revenir… Ah ! MARIE CURIE !! Voilààààà ! Tu sais, la femme de Pierre ! »
Bref, La Grenade a du pain sur la planche.

Événement en partenariat avec la mission Égalité – Diversité Lyon 1, dans le cadre de la journée des femmes et filles de science du 11 février.

Distribution

compagnie La Grenade

Escape Game « La contre révolution industrielle »

EEscape Game « La contre révolution industrielle »

Comment se sensibiliser de manière ludique aux conséquences de la surexploitation des ressources ? Zafiro, Mohamed et Marius viennent de 3 continents différents et ont construit ensemble un Escape Game dans le cadre du projet PrODDige avec le SCD et On The Green Road. Ils vous invitent à le tester le samedi 4 juin à la Maison de l’Environnement.

Vous faites partie d’un petit groupe qui a décidé de mettre fin aux exactions d’un grand conglomérat industriel. Au cours de cet Escape Game, réalisez 3 missions pour mettre la main sur des documents compromettants qui vous permettront de révéler au grand public les drames qui se jouent tous les jours à cause de la surexploitation des ressources et la recherche du profit : travail des enfants, assassinat de militants écologistes…

Explorez les conséquences de l’industrie minière, de l’industrie agroalimentaire et de l’industrie textile tout en découvrant des alternatives plus éthiques sur le territoire lyonnais. Votre esprit d’équipe et votre instinct seront vos meilleurs alliés !

Inscrivez-vous en famille ou avec vos amis !

3 sessions sont organisées le 4 juin à la Maison de l’Environnement (Lyon 7e) et d’autres bientôt.

Pour en savoir plus :

Maison de l’Environnement

La science à l’épreuve du doute

LLa science à l’épreuve du doute

L’Université Jean Monnet dans le cadre de sa mission de diffusion de la culture scientifique vous propose une table ronde et une rencontre avec des chercheuses et des chercheurs issus de différentes disciplines sur la thématique « La science à l’épreuve du doute ».

Un scientifique doit « douter mais ne point être sceptique» résumait Claude Bernard. La méthode scientifique contient en effet une part de doute, car sans lui, les connaissances risqueraient de se figer. Mais une autre forme de doute, qui s’apparente davantage à du scepticisme ou de la méfiance, est de plus en plus exprimée par une partie des citoyens à l’égard de certaines avancées scientifiques ou de programmes de recherche.

Alors que l’on focalise souvent l’attention sur les résultats scientifiques, les distinctions ou les prix qui couronnent le succès de telle ou telle recherche, nous vous proposons par cette rencontre de découvrir les coulisses de la recherche : les pratiques et les méthodes rigoureuses qui guident les chercheurs, les questions éthiques, les échecs et les doutes, les hasards et les débats qui font aussi avancer les connaissances.

Comment établit-on un fait scientifique ? Pourquoi un résultat est-il toujours provisoire ? Pourquoi les chercheurs ne sont-il pas toujours d’accord ? Une recherche peut-elle être influencée ? Comment sécuriser les résultats de recherche ?

Soirée animée par : Samuel Belaud, journaliste scientifique

Pour en savoir plus :

UJM – Espace de médiation scientifique

Escape Game « Recherche à risque »

EEscape Game « Recherche à risque »

« Vous êtes un groupe de survivants reclus dans cette bibliothèque, suite à la contamination de l’air extérieur. Vous êtes bloqués là. Impossible de survivre au-delà de ces murs ! C’est alors que vous découvrez des affaires. Les affaires d’une scientifique qui semblait sur le point de trouver un remède… Et elle reste introuvable. C’est sans doute la dernière chance de sauver l’humanité ENTIÈRE ! Saurez-vous décrypter et récupérer tout son travail avant l’évacuation en urgence de la ville? »

À l’occasion de la Nuit de la lecture 2021, venez participer à cet escape game pour (re)découvrir la Maison de l’Environnement, et pour l’Amour de la Science !
Mêlant sciences et investigation, cette enquête grandeur nature invite tous les curieux et curieuses à vivre une expérience immersive originale. Votre mission ? Vous appuyer sur votre sens de l’observation, le travail d’équipe et votre esprit d’analyse pour marcher dans les pas d’une chercheuse disparue. Mais attention, vous n’aurez qu’une heure… Il vous faudra aller vite pour achever ce défi !

Durée : 1h de jeu (prévoyez 1h30 au total).
Nombre de participants : 2 à 6 joueurs, à partir de 14 ans.

Un projet réalisé dans le cadre de la Fête de la science 2019 par Science Animation et Délires d’Encre, et soutenu par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation