FESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

FFESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

LE SCANDALE DÉMOCRATIQUE

Le rapport principal de l’individu à la marche démocratique se confond souvent avec celui imposé par les récits médiatico-politiques et le grand manège électoral. Pour sortir de ce prisme réducteur, il faut parfois préférer l’ordinaire au singulier. Partir à l’exploration concrète d’expériences individuelles pour plonger au cœur de la relation intime et subjective que nous entretenons avec la représentativité du citoyen, l’État et la Démocratie.

LE FILM :
N’IMPORTE QUI
de François Bégaudeau, 2016, France, 114′

Un certain François, dont on ne saura rien, semble avoir atterri en Mayenne. Il s’y promène de maison en maison, d’associations en mairies, de cabinet de sénatrice en ferme chevrière, et demande à ceux qu’il rencontre, brebis comprises, s’ils se sentent représentés. Façon d’enclencher des discussions sur la démocratie, et comment la faire advenir enfin.

INVITÉS :
François Bégaudeau et Jonathan Bocquet

ANIMÉ PAR :
Gaëtan Bailly

 

INFOS PRATIQUES

Le site du festival

Réservez votre place

ENTRÉE LIBRE

Organisé par l’association Scènes Publiques

FESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

FFESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

LA NUIT N’A PAS DE BOUT

Plonger dans l’intimité d’un collectif, à côté de ceux qui parlent, assis près de ceux qui écoutent. Patience, il paraît que la victoire de Nuit Debout réside dans sa propre existence ; une révolution a d’abord pour objet ses modalités mêmes. Mais quand la rêverie individuelle cèdera sa place au projet politique, est-ce ce feu de paille qui embrasera la plaine entière ?

LE FILM :
L’ASSEMBLÉE
de Mariana Otero, 2017, France, 99′

Les 31 mars 2016, place de la République à Paris naît le mouvement Nuit debout. Pendant plus de trois mois, des gens venus de tous horizons s’essayent avec passion à l’invention d’une nouvelle forme de démocratie.

INVITÉE :
Hannelore Girardot Pennors

ANIMÉ PAR :
Vincent Mabillot

 

INFOS PRATIQUES

Le site du festival

Réservez votre place

ENTRÉE LIBRE

Organisé par l’association Scènes publiques

 

FESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

FFESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

FACE AU CAPITALISME DU DÉSASTRE

Les catastrophes naturelles sont de formidables accélérateurs des logiques intrinsèques du capitalisme. L’ouragan Katrina n’a pas fait exception. En quelques jours, il a réalisé le rêve cynique des grands prédateurs libéraux : faire table rase des logements sociaux et évincer toute une partie des populations défavorisées de ces quartiers. Portrait d’une ville transformée, visages d’une résistance acharnée, festive et solidaire.

LE FILM :
NOUVELLE-ORLÉANS, LABORATOIRE DE L’AMÉRIQUE
de Alexandra Kandy Longuet, 2017, France | Belgique

Le 29 août 2005, Katrina, l’ouragan le plus meurtrier de l’histoire des États-Unis, ravage la Nouvelle-Orléans. La catastrophe devient rapidement l’occasion d’une renaissance, d’un nouveau départ rempli d’opportunités, où chacun a sa carte à jouer. L’occasion de se réinventer ? Oui mais pour qui au juste ? À situation d’urgence, mesures d’urgences, et le désastre devient rapidement l’occasion de mener en accéléré une politique ultra libérale avec pour effet d’intensifier les inégalités économiques, ,sociales et raciales préexistantes.

INVITÉS :
Bernard Friot et Alexandra Kandy Longuet

ANIMÉ PAR :
Clémence Toquet

 

INFOS PRATIQUES

Le site du festival

Réservez votre place

ENTRÉE LIBRE

Organisé par l’association Scènes publiques

 

FESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

FFESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

ASSIGNÉ-E-S À RÉSISTANCE

De quoi l’état d’urgence est-il le nom ? Sous couvert de lutte antiterroriste, l’État français déploie un arsenal répressif qui ressemble à un “chèque en gris” donné aux forces de l’ordre. Son pouvoir discrétionnaire renforcé, la police voit certaines de ses pratiques les plus dures et marginales se légaliser plutôt que d’être rappelée à l’ordre par le droit. De leur côté, les activistes écologistes, altermondialistes et anticapitalistes subissent dans leur chair ce mouvement de dépolitisation de leur contestation.

LE FILM :
317
du COLLECTIF 317, 2017, France, 60′

Le 29 novembre 2015 fut une journée spectaculaire. Des caméras de télévision du monde entier sont braquées sur Paris : aux images-fétiches du  » deuil national  » et de la mascarade diplomatique de la COP21, viennent s’ajouter celles de la ré-pression d’une manifestation interdite.

INVITÉE :
Sophie Béroud

ANIMÉ PAR :
Vartan Ohanian

 

INFOS PRATIQUES

Le site du festival

Réservez votre place

ENTRÉE LIBRE

Organisé par l’association Scènes publiques