POP'SCIENCES FORUM : du 27 novembre au 5 décembre | CONSULTEZ LE PROGRAMME !

Un sociologue au pays des rêves

UUn sociologue au pays des rêves

Le social s’immiscerait jusque dans l’intimité de nos rêves. Terrain de prédilection de la psychanalyse, puis objet d’étude des neurosciences, le continent onirique s’ouvre désormais à l’analyse sociologique.

Entretien avec le sociologue Bernard Lahire qui pose, dans un ouvrage ambitieux, les fondements d’une nouvelle science des rêves.

Bernard Lahire est professeur de sociologie à l’École normale supérieure de Lyon, membre senior de l’Institut universitaire de France et directeur adjoint du Centre Max-Weber. Il a reçu la médaille d’argent du CNRS en 2012.

L’intégralité de l’article disponible sur :

CNRS le Journal

 

Festival Interférences | Cinéma documentaire et débat public

FFestival Interférences | Cinéma documentaire et débat public

Si nourrir les quelque 7,5 milliards d’êtres humains est toujours le maître mot, qu’en est-il des méthodes pour y parvenir au regard des exigences environnementales et des intérêts des consommateurs ?

LE FILM
SEMENCES DU FUTUR
Honorine Perino
FRANCE | 2017 | 8 MINUTES
Face aux changements climatiques et à la nécessité écologique de réduire l’utilisation de produits chimiques dans les champs, la création de nouvelles variétés de plantes cultivées doit surmonter d’importants défis. De la sélection paysanne aux biotechnologies, quelles initiatives permettront de produire les graines qui garantiront l’alimentation de demain ? En trame de fond, ce film pose la question fondamentale du rapport de l’homme à la nature, et de la manière dont il influence l’évolution d’une biodiversité dont il dépend pour se nourrir.

EN PRÉSENCE DE
HONORINE PERINO
Réalisatrice
PIERRE-HENRI GOUYON
Biologiste spécialisé en sciences de l’évolution
et plus particulièrement en génétique,
botanique, et écologie.

Animé par Michel Wong

INFOS PRATIQUES

Le site du festival

Réservez votre place

ENTRÉE LIBRE

Organisé par l’association Scènes publiques

 

FESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

FFESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

Souvent considérée comme relevant de l’intime, la sphère familiale est en réalité socialement et politiquement très investie. Les manières dont elle se recompose aujourd’hui introduisent de nouveaux enjeux juridiques, certes, mais aussi politiques.
Comment composer avec les diverses problématiques anthropologiques, sociales et éthiques qui se jouent désormais au grand jour ?

LES FILMS :

F.A.M.I.L.L.E
JESSICA CHAMPEAUX
BELGIQUE | 2017 | 62 MINUTES
C’est le film d’une enquête personnelle sur la procréation médicalement assistée (PMA) et la naissance d’un autre regard sur une institution que l’on connaît tous et que l’on appelle F.A.M.I.L.L.E.

LE  GENITEUR
La montagne abandonnée
FRANCE | 2017 | 15 MINUTES
M est régulièrement contacté sur le web pour ses dons de sperme par des femmes interdites de PMA (car lesbiennes ou célibataires). Mais que pousse un père refusant la paternité à multiplier ces expériences ?

EN PRÉSENCE DE
LAURENCE TAIN
Sociologue, enseignante-chercheuse à
l’Université Lumière Lyon 2, membre du
Centre Max Weber (équipe dynamiques sociales
et politiques de la vie privée)

ANIMÉ PAR :

Pascale Dufraisse et Dominique Savoyat

INFOS PRATIQUES

Le site du festival

Réservez votre place

ENTRÉE LIBRE

Organisé par l’association Scènes publiques

 

FESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

FFESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

Les caméras produisent des images, l’auteur un regard. Regards posés sur chaque détails et contours du quotidien pour nous donner accès à l’intimité d’un être et ses tourments, jusqu’à son inscription dans la famille, la société, un pays.

LE FILM

ROOM FOR A MAN
ANTHONY CHIDIAC
2017 | LIBAN | 77 MIN | VOST
C.CAM PRODUCTION, LINKED PRODUCTION

Dans l’appartement d’une banlieue de Beyrouth où il vit avec sa mère et son chien, un jeune réalisateur tente de reconstruire son identité à travers la reconstruction de sa chambre. Dans une famille fière de son nom et de ses ancêtres, émerge la figure d’un père absent. Debout sur le seuil, caméra en main, il est temps de partir.

EN PRÉSENCE DE :
AURORE PASTRE
Enseignante en Lettres à l’étranger.
Ecrivaine de chroniques du quotidien sur
Beyrouth
ANTHONY CHIDIAC
Réalisateur

Animé par Clémence Toquet

INFOS PRATIQUES

Le site du festival

Réservez votre place

Organisé par l’association Scènes publiques

 

FESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

FFESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

Les conditions dégradées dans lesquelles nous travaillons s’invitent dans notre hors travail, dans nos nuits. Elles envahissent nos rêves et font sourdre en ceux-ci images étonnantes et récits chargés d’étrangeté.

LES FILMS :

RÊVER SOUS LE CAPITALISME
SOPHIE BRUNEAU
2017 | BELGIQUE | 63 MIN
ALTER EGO FILMS

Douze personnes racontent puis interprètent le souvenir d’un rêve de travail. Ces âmes que l’on malmène décrivent, de façon poétique et politique, leur souffrance subjective au travail. Peu à peu, les rêveurs et leurs rêves font le portrait d’un monde dominé par le capitalisme néolibéral.

T.E.U VOL.1
LASSE NAERAA SMITH
2018 | DANEMARK | 8 MIN
THE OPEN WORKSHOP

La logistique de la conteneurisation est si complexe que, vue de loin, elle pourrait être un organisme à part entière. Un organisme qui façonne le monde tel que nous le connaissons et dont le but est proportionnel à la fascination de l’homme pour la croissance et la consommation.

EN PRÉSENCE DE

PHILIPPE SARNIN
Professeur de Psychologie du Travail et des Organisations

ANNE JAKOWLEFF
Psychologue du travail, prévention risques professionnels

 

Les alpha-mâles, qui sont-ils ? | #FDS2018

LLes alpha-mâles, qui sont-ils ? | #FDS2018

Les mâles alpha : générosité, empathie, capacité à faire régner l’harmonie…

Euh, pardon ?

Eh oui, c’est par ces qualités que le grand Frans de Wall, spécialiste du comportement animal, décrit les mâles « alpha » chez les primates.

Alors pourquoi, chez les humains, a-t-on une vision du mâle alpha comme un dominant binaire qui fait de ses désirs, des ordres?

Venez en discuter avec les sociologues Muriel Salle et Cécile Ottogalli !

Un rendez-vous libre et gratuit proposé par Sciences pour Tous

 

Dans le cadre des rencontres Expresso organisées par Sciences pour Tous

Public visé : 15 ans et plus | Entrée libre

Consultez toute la programmation Fête de la Science 2018

en Métropole de Lyon et Rhône

TEDxENTPE : « Une journée en 2084 »

TTEDxENTPE : « Une journée en 2084 »

Les TED Talks sont des séries de conférences phares diffusées dans le monde entier faisant intervenir des conférenciers d’exception dans l’objectif d’ouvrir les esprits avec des points de vue originaux sur un large éventail de sujets : des sciences au business en passant par l’éducation ou le développement durable.

Le 3 mars 2018, les étudiants de l’ENTPE vous proposent d’assister au 1er TEDxENTPE sur le thème : « Une journée en 2084, construisons demain dès aujourd’hui« .

 Un TEDx Talk, c’est au maximum 18 minutes pour partager, dénoncer, relayer, essaimer, encourager… des idées.

 Les étudiants de l’ENTPE vous invitent à une réflexion autour du monde de demain, à préparer dès aujourd’hui, au travers de l’écologie, de la technologie ou encore de la société.

 Au programme, une 10aine de conférences : un champion olympique, des chercheurs, enseignants, une lycéenne de Vaulx-en-Velin, un architecte, des élèves et anciens élèves de l’ENTPE… des ateliers de co-développement, des expositions et des tables rondes.

Découvrez le programme sur le site internet de l’événement et inscrivez-vous en ligne : https://tedxentpe.fr/

Suivez TEDxENTPE sur Facebook : https://www.facebook.com/tedxentpe/

L’événement est gratuit mais les inscriptions sont obligatoires. Pour vous inscrire, cliquez sur le lien :

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLScouNMhdcUHpPDkfLguPXoLV72cueVX-SoI9ztdUW4UZsEM8w/viewform

 

La technologie au service du corps

LLa technologie au service du corps

Cette journée s’inscrit dans le cycle national de séminaires transdisciplinaires « Corps et prothèses : vécus, usages, contextes ».

Le rapport entre corps et technologie, les thématiques de l’humain augmenté et du transhumanisme prennent depuis plusieurs années une place conséquente dans l’arène médiatique et dans les débats universitaires mais au travers d’une focalisation basée sur certaines représentations et perspectives souvent très éloignées des réalités de terrain. L’enjeu principal de ce séminaire est d’ouvrir des fenêtres de discussions sur les diverses expériences avec ces différentes technologies à partir de la notion de terrain, de vécus subjectifs et dans une approche transdisciplinaire aux croisements de la sociologie, l’anthropologie, la philosophie, l’éthique, l’ingénierie médicale, la médecine et les sciences de la santé.

Plus d’infos sur le site du Musée des Confluences

Les écritures post-coloniales

LLes écritures post-coloniales

Vendredi 2 et samedi 3 février au Théâtre National Populaire.

Deux soirées pour penser le post-colonialisme, deux soirées pour faire dialoguer la littérature, l’histoire, la musique, la poésie, les arts,…Cycle conçu et organisé par la Villa Gillet avec le Théâtre National Populaire, l’Ambassade des Pays-Bas en France, le Fonds des lettres néerlandaises et Flanders Literature.

 

VVendredi 2 février

• 18h30 – Exposer le fait colonial

À partir de l’analyse de l’exposition coloniale de 1931 à Paris, comprendre les enjeux politiques et esthétiques de la muséographie contemporaine du fait colonial.

Avec Martine Gosselink, Marianne Amar et Michel Pierre.

Débat animé par Cédric Lesec / Directeur des relations extérieures et de la diffusion du Musée des Confluences.

 

• 20h30 – Contre l’oubli : se souvenir de la violence coloniale

L’histoire “post-coloniale” des guerres d’indépendance refoule souvent les violences qui les ont accompagnées et qui en découlent. Comment lutter contre cet oubli ?

Avec Abram de Swaan et Sylvie Thénault.

Débat animé par Thibaut Sardier / Journaliste et géographe (28 minutes Arte / Libé / France Culture)

 

• 22h30 – Création musicale autour d’Une Saison au Congo d’Aimé Césaire

Par Fabrice Devienne avec cinq musiciens et un slameur.  Une invitation au voyage, alliant les textes poétiques de Aimé Césaire et un univers musical aux confluences de l’Afrique, de Cuba et du jazz.

 

SSamedi 3 février

• 18h – Actualité du passé colonial : réparer un récit brisé

Romans, nouvelles, films, bandes dessinées : jamais le passé colonial n’a été aussi présent dans le domaine des œuvres de fiction. Mais qu’en est-il du côté de l’histoire telle qu’elle s’écrit ? Dialogue autour de cette nouvelle histoire des colonisations.

Avec Romain Bertrand, François-Xavier Fauvelle , Martin Bossenbroek et Paul Bijl.

Débat animé Julie Clarini / Le Monde

 

• 20h – Mettre en récit le colonialisme Entre fiction et non-fiction, comment dire le fait colonial ?

Mémoires et stratégies d’écriture, faits et imagination.

Avec Lieve Joris et Éric Vuillard.

Débat animé par Margot Dijkgraaf / Critique littéraire

 

• 22h30 – Paul Wamo présente SOL

Spectacle spoken word et musique

Avec Paul Wamo

 

 

Quel chemin on emprunte ?

QQuel chemin on emprunte ?

Séance d’ouverture du Séminaire « Image Animée », organisé par le Centre Max Weber (CNRS, École Normale Supérieure de Lyon, Université Jean Monnet Saint-Étienne, Université Lumière Lyon 2). En présence de Nadine Michau, anthropologue et cinéaste.

Comment un film peut-il se faire la chambre d’écho
d’une enquête sociologique ?

Affiche du séminaire image animée

Le film Quel chemin on emprunte ? montre que le travail est « visible » en creux, dans les inflexions des personnages, dans les manières de les mettre en scène au montage, plus que dans l’image du travail qui ne dévoile que la partie immergée d’un iceberg que seule la parole ou les attitudes viennent combler. Que peut donner à voir l’image d’un travail qui échappe à toute forme visuelle, un travail souterrain de stratégie professionnelle longuement incorporée ? La terre et la machine sont venues soutenir l’invisibilité du métier, réellement mis en intrigue par la parole.

Déroulé
.18h30.19h15. Accueil du public, présentation du cycle annuel et de la soirée autour de Nadine Michau
.19h15.19h45. Pause
.19h45. Projection-débat

Le film
Quel chemin on emprunte ? (76’, 2016) est un documentaire sur les agriculteurs céréaliers de la Région Centre-Val-de-Loire. Il présente une profession en pleine mutation, confrontée à de nouvelles injonctions et à de nouvelles techniques. L’agriculteur aujourd’hui tente d’adhérer au modèle qui lui convient, ajusté aux multiples paramètres de sa situation individuelle. Le film interroge la complexité des stratégies de chacun pour vivre au mieux sa profession.

La réalisatrice
Nadine Michau, anthropologue et cinéaste, réalise depuis plusieurs années des films documentaires ou sociologiques. Elle est actuellement chercheur associée au sein du laboratoire CITERES (UMR-CNRS) à l’Université François-Rabelais, où elle enseigne la réalisation de films documentaires aux étudiants du département de sociologie. Ses objets de recherches sont principalement liés à la sociologie du travail : d’abord une anthropologie filmée des soins esthétiques en milieu professionnel, elle a ensuite réalisé des recueils audiovisuels portant sur la mémoire ouvrière industrielle, et vient d’achever un film documentaire sur la profession d’agriculteur. Elle poursuit ses recherches sur la place de l’image en sciences sociales.

Responsables et animation de séance : Béatrice Maurines et Hannelore Girardot-Pennors

 

Plus d’informationS