ANNULÉ | Les eaux du Jourdain et les nappes de Cisjordanie : origines des tensions…

AANNULÉ | Les eaux du Jourdain et les nappes de Cisjordanie : origines des tensions…

————————————–

ÉVÉNEMENT ANNULÉ

————————————–

Utilisation des eaux du Jourdain et des nappes de Cisjordanie : les origines des tensions entre le Liban, la Syrie, les territoires palestiniens et Israël

Série Réchauffement climatique et géopolitique de l’eau des pays du Sud et de l’Est méditerranéen

Dans les pays du Sud et de l’Est méditerranéen, le changement climatique va  inévitablement accentuer les désordres liés à la rareté de l’eau dont les réalités climatiques anciennes sont la cause. De ce fait, des tensions nouvelles entre les états de la région sont à prévoir avec, nous prévient Pierre Blanc, le risque d’un effondrement des régions les plus arides. Pour éviter le pire, des innovations techniques et économiques sont indispensables. Mais celles-ci ne pourront être mises en œuvre que dans la mesure où une véritable hydro-diplomatie favorisant la coopération entre les états puisse être pensée. Est-ce possible ?

Séance 2 (inversion avec la séance 3 annoncée sur le flyer)  (Association RAJA-TIKVA) : Mardi 24/03/2020 – salle Vilar : avec Jacques Fontaine, agrégé de Géographie et Maitre de conférences émérite de l’Université de Franche-Comté : L’utilisation des eaux du Jourdain et des nappes de Cisjordanie : les origines des tensions entre le Liban, la Syrie, les territoires palestiniens et Israël

L’eau : introduction

Le problème fondamental concernant l’eau – ressource ô combien vitale – dans cette région du monde est celui de sa répartition entre un Etat puissant et une population aujourd’hui sous domination de ce même Etat. La question est simple : comment répartir les ressources en eau entre 9 millions d’Israéliens et 5 millions de Palestiniens ?
Mais la réponse est d’une complexité extrême car, au-delà de la question géopolitique de la création d’un État palestinien et de sa coexistence avec l’État israélien, il ne s’agit pas de répartir l’abondance, mais la pénurie. D’autre part, les précipitations, le tracé des fleuves et rivières ainsi que les limites des aquifères souterrains n’ont que faire des frontières politiques. En effet, de par son climat – méditerranéen au nord et à l’ouest, semi-aride à l’est et aride au sud – la région palestino-israélienne souffre d’un déficit chronique en eau : Israël et Palestine (ainsi que la Jordanie voisine) font partie des 15 pays du monde les moins bien pourvus en eau et souffrent d’une pénurie permanente et grave.

 

En savoir Plus

Festival Interférences | Cinéma documentaire et débat public

FFestival Interférences | Cinéma documentaire et débat public

Le Festival Interférences a pour objet la programmation de films et l’organisation de débats publics ouvrant à une délibération sur les enjeux sociétaux des sciences. Le cinéma d’auteurs et autrices de création, par sa proposition subjective et le rapport étroit qu’il entretient avec le réel, possède un fort pouvoir de questionnement. Il est un formidable levier pour produire une discussion publique autour des enjeux historiques et contemporains des sciences et pour tenter de redéfinir ce qui se joue entre les citoyens, les décideurs et les chercheurs. 

LES FILMS :

09H15

ZÉRO FIGURE

FRANÇOIS ZABALETA
FRANCE | 2018 | 38 MINUTES

Méditation sur le visage, la peau, l’apparence et ses mutations, transformations, malformations, détériorations et autres opérations chirurgicales, nécessaires ou non, qui en corrigent les aspérités de l’âge ou de la maladie. Mêlant histoires personnelles, faits divers, citations, digressions, l’auteur nous offre un collage cinématographique autour de la figure humaine et de son propre imaginaire.

10h

MA’OHI NUI, AU COEUR DE L’OCÉAN MON PAYS

ANNICK GHIJZELINGS
BELGIQUE | 2017 | 112 MINUTES
IOTA PRODUCTION

Tahiti, Polynésie française. Entre la piste de l’aéroport international et une petite colline de terre s’étend le quartier du Flamboyant. Là, on dit «quartier» pour ne pas dire «bidonville». Ces quartiers sont les lieux que l’histoire coloniale française et les trente années d’essais nucléaires ont rempli d’un peuple aliéné, fatigué. À l’image de la radioactivité qu’on ne peut ni sentir, ni voir, mais qui persiste pour des centaines de milliers d’années, la contamination des esprits s’est lentement et durablement installée. Aujourd’hui le peuple Ma’ohi est un peuple dominé qui a oublié sa langue, qui ignore son histoire et qui a perdu le lien à sa terre et son rapport au monde. Pourtant là, dans ce quartier de baraques colorées, quelque chose survit, quelque chose de ténu, d’enfui, de presque invisible, et qui résiste à la disparition.

14h

APNÉES STATIQUES INTERDITES

CÉLIA PENFORNIS
FRANCE | 2017 | 19 MINUTES
LES CHOSES DU KOLKHOZE

Dans le bassin d’une piscine, des corps en mouvement enchaînant les longueurs, des corps en apesanteur. Une voix raconte la fin de vie d’un homme, condamné par une maladie évolutive et incurable, baladé dans un système de santé inadapté. Cet homme était mon père, je nage et je me souviens.

14h30

RÊVER SOUS

LE CAPITALISME
SOPHIE BRUNEAU
BELGIQUE | 2017 | 33 MINUTES
ALTER EGO FILMS

Douze personnes racontent puis interprètent le souvenir d’un rêve de travail. Ces âmes que l’on malmène décrivent, de façon poétique et politique, leur souffrance subjective au travail. Peu à peu, les rêveurs et leurs rêves font le portrait d’un monde dominé par le capitalisme néolibéral.

15H30

L’ESPRIT DES LIEUX.
STÉPHANE MANCHEMATIN ET SERGE STEYER
FRANCE | 2018 | 91 MINUTES
Héritier d’une pratique paternelle, Marc consacre l’essentiel de son temps à sa passion : « Je vis au pays des sons ». Cette quête existentielle l’a conduit à s’enraciner à la lisière d’un massif forestier, dans les Vosges, et à y fonder famille. À la tombée du jour, il camoufle ses micros dans un sous-bois, déclenche la prise de son, puis s’éloigne jusqu’à se fondre dans la nature. Toute la nuit, le dispositif capte des ambiances sonores : souffles, cris, chants, grattements… Curieuse et intriguée par ses activités nocturnes, sa fille Lucie manifeste l’envie de l’accompagner. Elle est souvent la première auditrice des tableaux sonores que crée son papa. Son travail commence à faire parler de lui, dans les écoles, les milieux artistiques, la scène musicale…

INFOS PRATIQUES

Le site du festival

Réservez votre place

ENTRÉE LIBRE

Organisé par l’association Scènes publiques