Le changement climatique fait (aussi) transpirer les maths

LLe changement climatique fait (aussi) transpirer les maths

Le réchauffement climatique semble produire de plus en plus d’événements climatiques extrêmes. Mais il pose problème à la théorie mathématique conçue justement pour prédire ces événements…

Avec le climat, le mathématicien Emil Julius Gumbel a vu juste : les événements climatiques extrêmes sont théoriquement improbables mais, en apparence au moins, ils sont de plus en plus nombreux. Les faits confirment-ils cette impression ? Comment prévoir ces événements pour limiter (et financer) leurs conséquences ?

A lire sur :

Sciences pour Tous